English

 

 
Essaim de dykes de Matachewan
Étiquette stratigraphique : [ppro]maw
Symbole cartographique : pPmaw

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.

Aucune

Auteur :Fahrig et al., 1965
Âge :Paléoprotérozoïque
Coupe type : 
Région type :District de Matachewan, Ontario (feuillet SNRC 041P15)
Province géologique :Province du supérieur
Subdivision géologique :Sous-provinces d’Abitibi, de Nemiscau, d’Opatica, de La Grande, de Pontiac, de Wawa, de Quetico et de Wabigoon
Lithologie :Diabase
Type :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

 

 

Historique

Les essaims de dykes de diabase du Bouclier canadien ont fait l’objet de plusieurs travaux. L’Essaim de dykes de Matachewan est constitué d’une famille de dykes de diabase qui coupe le Bouclier canadien dans la direction nord-sud, identifiée pour la première fois dans la région de Matachewan (feuillet SNRC 041P15). Cet essaim de dykes a été le sujet d’études paléomagnétiques (Fahrig et al., 1965), géochimiques (Condie et al., 1987; Buchan et al., 2007) et géochronologiques (Fahrig et Wanless, 1963; Gates et Hurley, 1973; Heaman, 1997).

 

Description

Les dykes sont caractérisés par un relief positif et une anomalie aéromagnétique linéaire positive. Ils sont en effet bien visibles sur les cartes aéromagnétiques en raison de leur forte susceptibilité magnétique. Ils ne sont pas déformés et coupent le grain structural à angle fort. L’épaisseur de ces dykes varie de quelques mètres à quelques dizaines de mètres. La roche est brunâtre ou beige orangé en surface altérée et vert foncé à gris bleuâtre en cassure fraîche, massive et fortement magnétique. Les dykes étroits, ainsi que les bordures de contact des dykes les plus épais, ont l’aspect de zones de refroidissement rapide et montrent de fines aiguilles de plagioclase beignant dans une matrice aphanitique. On observe une augmentation de la taille des grains du contact vers le centre des dykes. La partie centrale des dykes, de composition gabbroïque à gabbronoritique, est moyennement à grossièrement grenue à porphyrique. La structure porphyrique (phénocristaux de plagioclase) constitue l’une des principales caractériques de l’Essaim de dykes de Matachewan. La structure ophitique ou subophitique est également souvent observée. La roche est constituée de lattes de plagioclase idiomorphe dont les espaces interstitiels sont comblés par du pyroxène légèrement altéré en chlorite, ainsi que par un assemblage de magnétite, de pyrite, de chlorite, d’apatite et de rares feuillets de biotite.

L’Essaim de dykes de Matachewan est difficile à distinguer des Dykes du lac Esprit, car tous deux ont une orientation nord-sud. Buchan et al. (2007) sont parvenus à les différencier grâce aux données paléomagnétiques, géochimiques et géochronologiques. 

Épaisseur et distribution

Sur la carte de Buchan et Ernst (2004), on peut observer la distribution de tous les essaims de dyke de diabase du Canada. L’Essaim de dykes de Matachewan se trouve dans le sud et au centre de la Province du Supérieur (Québec et Ontario). Plus précisément, ils se retrouvent dans les sous-provinces d’Abitibi, d’Opatica, de Nemiscau, de La Grande, de Pontiac, de Wawa, de Quetico et de Wabigoon. Certains de ces dykes peuvent être suivis sur une distance de plus de 500 km. Dans la région du lac Rodayer (feuillets 32K13, 32K14, 32N03 et 32N04), ces dykes peuvent atteindre jusqu’à 60 m d’épaisseur (Bandyayera et Daoudene, 2017).

Datation

Heaman (1997) a réalisé une étude géochronologique sur des baddeleyites et des zircons recueillis dans deux échantillons de dyke de Matachewan et a obtenu des âges de 2473 +16/-9 Ma et de 2446 ±3 Ma. Fahrig et Wanless (1963) ont obtenu un âge de 2485 Ma à partir d’une analyse K-Ar sur roche totale d’un échantillon de bordure figé d’un dyke de Matachewan. Un âge Rb-Sr de 2690 ±93 Ma a aussi été obtenu par Gates et Hurley (1973).

Système isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Référence(s)
U-PbBaddeléyite2473169Heaman, 1997
U-PbBaddeléyite et zircon244633Heaman, 1997

 

 

 

Relation(s) stratigraphique(s)

L’Essaim de dykes de Matachewan coupe les roches archéennes du sud et du centre de la Province du Supérieur.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

 

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
HEAMAN, L.M.Global mafic magmatism at 2.45 Ga: Remnants of an ancient large igneous province? Geology, 25: 299-302.
 
1997
BANDYAYERA, D. – DAOUDENE, Y.Géologie de la région du lac Rodayer (SNRC 32K13-32K14-32N03 et 32N04-SE). Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles. RG 2017-01. 60 pages, 2 cartes.2017RG 2017-01
FAHRIG, W.F. – WANLESS, R.K.Age and significance of diabase dyke swarms of the Canadian Shield. Nature, 200, No. 4910, 934.1963
FAHRIG, W.F. – GAUCHER, E.H. – LAROCHELLE, A.Paleomagnetism of diabase dykes of the Canadian Shield. Canadian Journal of Earth Sciences, volume 2, pages 278-298.1965Source
BUCHAN, K.L. – ERNST, R.E.Diabase dyke swarms and related units in Canada and adjacent regions. Commission géologique du Canada, Carte série « A » 2022A, 39 pages, 1 feuille.2004Source
GATES, T.M. – HURLEY, P.M.Evaluation of RbSr Dating Methods Applied to the Matachewan, Abitibi, Mackenzie, and Sudbury Dike Swarms in Canada. Canadian Journal of Earth Sciences, v. 10, p. 900-919.1973Source
CONDIE, K.C – BOBROW, D.J. – CARD, K.D.Geochemistry of Precambrian mafic dykes from the southern Superior Province of the Canadian Shield. Geological Association of Canada, Special Paper, vol. 34, p. 95-108.1987
BUCHAN, K.L. – GOUTIER, J. – HAMILTON, A. – ERNST, R. E. – MATTHEWS, W. A.Paleomagnetism, U–Pb geochronology, and geochemistry of Lac Esprit and other dyke swarms, James Bay area, Quebec, and implications for Paleoproterozoic deformation of the Superior Province. Canadian Journal of Earth Sciences, 44(5): 643-664.2007Source

 

 

 

 

31 mai 2018