Syénite de Bouvreuil
Étiquette stratigraphique : [mpro]bul
Symbole cartographique : mPbul
 

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur(s) :
Moukhsil et al., 2015
Âge :
Mésoprotérozoïque 
Stratotype :
Affleurement de référence 14-FS-1029 localisé à 340 m au nord du lac Canapé
Région type :
Région du lac Bouvreuil (feuillet SNRC 31O09)
Province géologique :
Subdivision géologique :
Lithologie : Roche intrusive intermédiaire
Catégorie :
Lithodémique
Rang :
Lithodème
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

 

Historique

La Syénite de Bouvreuil a été définie par Moukshil et al. (2015) lors de la cartographie de la région de Parent, dans le Haut-Saint-Maurice (partie ouest de la Province de Grenville). 

 

Description

Les lithologies principales de cette intrusion sont une syénite rose saumon (leucocrate) à grain grossier et une syénite grise (mélanocrate) à grain fin. D’autres affleurements de cette unité sont composés de syénite à feldspath alcalin et de syénite quartzifère. Une structure massive de type magmatique et des structures de mélange magmatique sont aussi visibles entre les phases rose et grise. Sur le terrain, on observe que des phénocristaux de feldspath potassique caractéristiques de la syénite rose se retrouvent à l’intérieur de syénites mélanocrates. Au microscope, les principaux minéraux contenus dans les deux types de syénite (rose et grise) sont le feldspath potassique perthitique, le plagioclase (albite), la magnétite, le clinopyroxène, la biotite, la hornblende, l’apatite ainsi que des traces d’ilménite et de pyrite. La syénite grise est plus riche en minéraux ferromagnésiens (hornblende, biotite, clinopyroxène) que la syénite rose.

Les deux phases de cette syénite sont injectées par des dykes métriques à décamétriques de syénite rose porphyrique, localement mégaporphyrique (1 à 7 cm de longueur) à phénocristaux de feldspath potassique tabulaires (40 à 50 % de la roche). D’autres dykes de syénite rose à grain grossier ou de syénite grise s’injectent également dans la phase principale.

Des enclaves centimétriques à décimétriques de gabbro à grain fin à moyen sont communément présentes dans la phase principale de la Syénite de Bouvreuil. On note également la présence de niveaux de syénite mélanocrate à grain fin, magnétique et riche en biotite (30 % de la roche). En lame mince, les principaux minéraux sont la hornblende, le clinopyroxène, l’apatite et des traces de l’ilménite. Les cristaux tabulaires de feldspath potassique perthitique (0,5 à 1 cm) sont également visibles dans ces niveaux.

Des dykes de syénite rose à grain grossier, formant des ramifications, partent vers l’est et l’ouest de la partie centrale de la Syénite de Bouvreuil selon une orientation grossièrement E-W. Un de ces dykes se prolongeant vers l’ouest coupe le Couloir de déformation de Swamp (Moukhsil et al., 2015) qui est associé à la Suite magmatique de Lacoste.

D’un point de vue géochimique, on note des concentrations en SiO2 comprises entre 35 et 64,5 % dans les diverses phases de cette unité. En moyenne, les échantillons de cette suite présentent une teneur de K2O de 5,1 % et coïncide avec le champ des séries de type shoshonitique (Moukhsil et al., 2015). La syénite mélanocrate de cette suite coïncide avec le champ des ijolites, mais aucun feldspathoïde n’a été observé en lame mince ou déduit par calcul normatif.

 

Épaisseur et distribution

La Syénite de Bouvreuil est constituée principalement d’une intrusion très facile à délimiter à partir de la carte aéromagnétique (Benahmed et al., 2014). Elle a une forme subarrondie de 35 km2 et possède des ramifications (dykes) orientés E-W. La partie principale affleure surtout à l’ouest du lac Manouane (portion sud du feuillet 31O09). Une petite intrusion satellite de forme amiboïde de 11,6 km2, interprétée à partir des cartes géophysiques, affleure plus à l’ouest du même feuillet.

Datation

La datation isotopique d’un échantillon de composition syénitique (affleurement 14-FS-1029) a retourné un âge de cristallisation de 1009 ±3 Ma, correspondant à une mise en place postorogénique au Grenvillien tardif (Moukhsil et Solgadi, 2017).

Unité Numéro d’échantillon Système isotopique Minéral Âge de cristallisation (Ma) (+) (-) Référence(s)
mPbul 14-FS-1029A U-Pb Zircon 1009 3 3

Moukhsil et al., 2014

Augland et al., 2017

Relation(s) stratigraphique(s)

 La Syénite de Bouvreuil est injectée dans la Suite magmatique de Lacoste sous forme de plutons et de dykes.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BENAHMED, S., INTISSAR, R., THERIAULT, R. 2014. LEVE MAGNETIQUE AEROPORTE DANS LE SECTEUR DU RESERVOIR GOUIN, PROVINCE DE GRENVILLE. MERN. DP 2014-04, 9 pages et 42 plans.

MOUKHSIL, A., SOLGADI, F., BELKACIM, S., AUGLAND, L E., DAVID, J. 2015. GEOLOGIE DE LA REGION DE PARENT, HAUT-SAINT-MAURICE (PARTIE OUEST DU GRENVILLE). MERN, UQAT-URSTM, GEOTOP-UQAM-MCGILL. RG 2015-04, 62 pages et 1 plan.

MOUKHSIL, A. SOLGADI, F. 2017. GEOLOGIE, POTENTIEL MINÉRAL ET CADRE GÉODYNAMIQUE DES ROCHES DE LA RÉGION DU RÉSERVOIR DANIEL-JOHNSON (MANICOUAGAN), PARTIE CENTRALE DE LA PROVINCE DE GRENVILLE.  MRN. MM 2017-01, pages 7-91 et 1 plan.

 

Autres publications

Augland, L. E., Moukhsil, A.,Solgadi, F. 2017. Mantle influence of syn- to late-Grenvillian alkaline magmatism in the Grenville Province: causes and implications. Canadian Journal of Earth Sciences, volume 54 (3), pages 263-277. doi.org/10.1139/cjes-2016-0135

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Syénite de Bouvreuil. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-grenville/syenite-de-bouvreuil [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

Abdelali Moukhsil, géo, Ph. D. abdelali.moukhsil@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Fabien Solgadi, géo., Ph. D. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); Nathalie Bouchard (montage HTML).

 

 

 

26 mai 2020