Suite plutonique de Bouchette
Étiquette stratigraphique : [mpro]bch
Symbole cartographique : mPbch

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
mPbch4 Métagabbro à ilménite
mPbch3 Leuconorite, norite et leucogabbro, proportion mineure de gabbro
mPbch2 Anorthosite à plagioclase recristallisé
mPbch1 Gabbronorite à grain moyen, localement à spinelle, proportion mineure de gabbro
 
 
Auteur : Moukhsil et al., 2016
Âge : Mésoprotérozoïque
Coupe type : Aucune
Région type : Feuillets SNRC 31N, 31O12 et 31O13
Province géologique : Province de Grenville
Subdivision géologique : Allochtone
Lithologie : Gabbronorite, anorthosite, leuconorite, norite, leucogabbro
Type : Lithodémique
Rang : Suite
Statut : Formel
Usage : Actif

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

La Suite plutonique de Bouchette a fait l’objet de plusieurs études. Otton (1978) décrit pour la première fois plusieurs faciès de cette unité et produit une légende lithologique (anorthosite, gabbro, métagabbro), mais ne lui donne pas de nom formel. Il cartographie également des enclaves métriques à kilométriques de paragneiss, de quartzite et de marbre à l’intérieur de cet ensemble. Dans son mémoire de maîtrise, Bradshaw (1989) la désigne « Métagabbro de Bouchette », quoiqu’il s’intéresse principalement à la thermobarométrie des roches et aux relations structurales avec les unités encaissantes. La modélisation des données magnétiques et magnétotelluriques par Kellett (1995) indique que ce massif, dit « massif de gabbro-anorthosite de Bouchette », représente une écaille de 1,5 km d’épaisseur bordée de failles de chevauchement contenant du graphite. D’autres auteurs ont par la suite baptisé cette unité « complexe igné anorthosite-gabbro de Bouchette » (Indares et Martignole, 1989), ou encore « Anorthosite de Bouchette » (Rivers et al., 2012). Plus récemment, en 2010, le terme « suite métagabbroïque de Bouchette » lui a été assigné dans la carte de compilation du Ministère (feuillet SNRC 31N). Les travaux de cartographie de Moukhsil et al. (2016) montrent que cette suite est constituée principalement de gabbronorite accompagnée d’anorthosite, de leuconorite, de norite, de leucogabbronorite et de rares affleurements de gabbro. Pour ces raisons, ces auteurs l’ont nommée formellement « Suite plutonique de Bouchette ».
 
Le nom de cette unité réfère au lac Bouchette situé dans le feuillet 31N10.

Description

La Suite plutonique de Bouchette est subdivisée en quatre unités informelles : mPbch1, mPbch2, mPbch3 et mPbch4.

Suite plutonique de Bouchette 1 (mPbch1) : Gabbronorite à grain moyen, localement à spinelle, proportion mineure de gabbro

L’unité mPbch1 est principalement constituée de gabbronorite à grain moyen contenant localement du spinelle, de l’apatite et des minéraux opaques (magnétite), associée à du gabbro en proportion mineure. Généralement, la gabbronorite est peu déformée et renferme du plagioclase avec des macles polysynthétiques ondulantes. Localement, en l’absence de macles, le plagioclase peut facilement se confondre avec le quartz. On observe également au microscope une ouralitisation de l’orthopyroxène de teinte brunâtre à verdâtre. La roche peut aussi contenir des amas millimétriques à centimétriques de leuconorite. Le gabbro à grain moyen contient du plagioclase, du clinopyroxène, de la hornblende, du grenat, un peu de biotite et de l’orthopyroxène.

Suite plutonique de Bouchette 2 (mPbch2) : Anorthosite à plagioclase recristallisé

Cette unité s’injecte sous la forme de niveaux lenticulaires dans la gabbronorite de l’unité mPbch1. Elle est composée d’anorthosite verdâtre à blanchâtre à plagioclase recristallisé. Les minéraux ferromagnésiens représentent généralement <3 % de la roche. Il s’agit principalement de hornblende verte associée aux pyroxènes (orthopyroxène et clinopyroxène).

Suite plutonique de Bouchette 3 (mPbch3) : Leuconorite, norite et leucogabbronorite, proportion mineure de gabbro

Cette unité se présente sous la forme d’injections décamétriques à kilométriques au sein de la gabbronorite de l’unité mPbch1. Elle est composée de leuconorite, de norite, de leucogabbronorite ainsi que de gabbro en proportion mineure. Les différents faciès sont localement interstratifiés. La leuconorite est localement porphyrique à phénocristaux d’orthopyroxène, très foliée à mylonitique et présente une matrice moyennement à fortement recristallisée riche en plagioclase. Au microscope, la leuconorite contient du clinopyroxène, du plagioclase séricitisé (< 1 %), de l’amphibole, de la biotite et des minéraux opaques. La leuconorite est associée à la norite à grain moyen composée de plagioclase recristallisé, d’orthopyroxène et d’un peu de biotite. Le leucogabbro, de teinte grisâtre et à grain moyen à grossier, contient de l’amphibole, du clinopyroxène et de la biotite. Le gabbro de cette unité ressemble à celui de l’unité mPbch1.

Suite plutonique de Bouchette 4 (mPbch4) : Métagabbro à ilménite

Cette unité est présente uniquement dans le feuillet 31N10, près du lac Harris. Elle a été identifiée par Otton (1978) et considérée comme une unité distincte dans la carte de compilation du Ministère (2010). Le métagabbro contient minimalement 3 % d’ilménite associée au diopside comme minéral ferromagnésien principal. La roche est verdâtre, à grain moyen, granoblastique et possède un litage de composition. Au microscope, on observe du diopside, de la hornblende, du plagioclase, de la scapolite et des minéraux opaques. Sur deux affleurements, il présente des amas pegmatoïdes à très gros grains constitués de diopside, de hornblende, de plagioclase, de feldspath potassique, d’apatite, de quartz et d’ilménite (jusqu’à 40 %).

Épaisseur et distribution

Cette unité s’allonge dans la direction ENE sur environ 80 km par environ 10 à 20 km. Comme évoqué précédemment, elle représente une écaille de ~1,5 km d’épaisseur bordée par des failles de chevauchement conductrices (Kellett, 1995).

Datation

Un échantillon provenant de l’affleurement 15-FS1138 (mPbch3) a livré seulement un âge métamorphique (Roffeis et al., 2016).
Système isotopique Minéral Âge métamorphique (Ma) (+) (-) Référence(s)
U-Pb Zircon 1112 11 11 Roffeis et al., 2016

 

Relations stratigraphiques

La Suite plutonique de Bouchette contient des lambeaux kilométriques de gneiss granitique d’origine indéterminée. Elle s’injecte dans la Suite métamorphique de Cabonga et dans le Complexe du Grand lac Victoria.

 

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

MOUKHSIL, A., SOLGADI, F., BELKACIM, S. 2016. GEOLOGIE DE LA REGION DE CLOVA, HAUT-SAINT-MAURICE (PARTIE OUEST DU GRENVILLE). MERN, URSTM-UQAT. RG 2016-03, 52 pages et 1 plan.

MRNF. 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 31N. CG SIGEOM31N, 20 plans.

OTTON, J K. 1978. REGION DES LACS BOUCHETTE – LANDRON. MRN. RG 181, 123 pages et 3 plans.

Autres publications

BRADSHAW, D. 1989. Géothermobarométrie du Métagabbro de Bouchette, Province de Grenville, Québec. Université de Montréal. Mémoire de Maîtrise (non publié), 117 pages.

INDARES, A., MARTIGNOLE, J. 1989. The Grenville Front south of Val-d’Or. Tectonophysics; volume 157, pages 221–39. Source

KELLETT, R.L. 1995. New constraints on the geometry of the Lac Bouchette gabbro – anorthosite from magnetotellurics and magnetics. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 32, pages 13651377. Source

RIVERS, T., CULSHAW, N., HYNES, A., INDARES, A., JAMIESON, R., MARTIGNOLE, J. 2012. The Grenville Orogen – A post-LITHOPROBE perspective. Chapter 3, In : Tectonic Styles in Canada: The LITHOPROBE Perspective. Editors: J.A. Percival, F.A. Cook, and R.M. Clowes. Geological Association of Canada; Special Paper 49, pages 97236. Source

ROFFEIS, C., MOUKHSIL, A., SOLGADI, F. 2016. Tectonic evolution of the western Grenville Province: a refined image from new U-Pb ID-TIMS age data. CAG/MAC, Whitehorse, june 2016, poster.

 

 

 

13 janvier 2020