Suite migmatitique de Petshi
Étiquette stratigraphique : [arch]pet
Symbole cartographique : Apet

Première publication:  
Dernière modification:

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
Aucune
 
Auteur :Mathieu et Bilodeau, en préparation
Âge :Précambrien / Archéen / Néoarchéen
Coupe type :Affleurement de diatexite rubanée à schlieren de biotite, muscovite et grenat (16-MP-1093).
Région type :Secteur ouest du réservoir Manicouagan, feuillets 22N06 et 22N11
Province géologique :Province de Grenville
Subdivision géologique :Parautochtone
Lithologie :Diatexite et métatexite indifférenciées
ype d’unité :Lithodémique
Rang :Suite
Statut :Formel
Usage :Actif
Unité(s) apparentée(s)
  • Aucune

 

 

Historique

La Suite migmatitique de Petshi a été introduite par Mathieu et Bilodeau (en préparation) à la suite des travaux de cartographie régionale réalisés à l’été 2016 dans la région nord-ouest du réservoir Manicouagan. Le Petshi a été créé pour regrouper les diatexites et les métatexites indifférenciées du Parautochtone qui se distinguent des autres unités migmatitiques caractérisées par un protolite plus facilement reconnaissable, comme les roches tonalitiques du Complexe d’Ulamen (Aul) et les paragneiss de la Formation de Nault (pPnt1).

Description

Les roches de la Suite migmatitique de Petshi (Apet) sont constituées de migmatites d’origine indéterminée qui ne présentent aucune structure primaire préservée. Des radeaux centimétriques à métriques de matériel moins fusionné ont été observées sur certains affleurements. Ils sont constitués d’une lithologie migmatitisée à grain fin, granoblastique et de composition quartzofeldspathique à biotite ou à hornblende. La nature de ces enclaves n’a pas été déterminée avec certitude.

Les migmatites représentent généralement des roches rubanées, hétérogènes, hétérogranulaires, recristallisées et non magnétiques. Le rubanement consiste en une alternance de niveaux felsiques plus ou moins continus d’épaisseur centimétrique et de niveaux mafiques millimétriques. Les diatexites sont porphyriques très localement. Le mobilisat forme des rubans quartzofeldspathiques arborant une couleur blanche, rarement rosée. Les métatexites sont stromatiques. Des quantités mineures de granite blanc hétérogène interstratifié avec la métatxite ou la diatexite sont observés. Les colorations révèlent une composition principalement tonalitique, par endroits granodioritique ou granitique. Globalement, les migmatites se composent principalement de quartz et de plagioclase associés à des proportions variables de grenat, de biotite et, dans quelques échantillons, de quantités mineures de muscovite, de kyanite, de rutile et de zircon. Le feldspath potassique quasi absent se trouve comme phase mineure dans le mobilisat sous la forme de microperthites. Le grenat représente de 1 à 20 % du mode de la roche et est toujours accompagné d’agrégats de cristaux enchevêtrés de biotite brun orangé décrits comme des schlierens. Le grenat se présente soit en agrégats de petits cristaux automorphes, soit en pœciloblastes de 0,5 à 1 cm de diamètre avec des inclusions de quartz, de plagioclase et entourés de ces mêmes phases et de biotite. Des paillettes ou des lattes bien cristallisées de muscovite et de kyanite en petits grains isolés ont été observés dans quelques échantillons. Le rubanement migmatitique est mis en évidence par les schlierens de biotite toujours très évident. La recristallisation est importante et s’exprime par une granulométrie hétérogène du quartz et des feldspaths, la complexité des faces cristallines, la présence de sous-grains, l’extinction roulante et le quartz en échiquier.

Épaisseur et distribution

La Suite migmatitique de Petshi couvre une grande partie du Parautochtone dans les feuillets 22N06 et 22N11. La signature aéromagnétique faible et peu contrastée de cette unité ne permet pas d’estimer avec fiabilité sa distribution. Elle semble constituer de vastes étendues continues sur plusieurs kilomètres carrés associées par endroits à une importante couverture quaternaire. Ces facteurs et la mauvaise qualité des affleurements de la région ne permettent pas d’apprécier l’épaisseur réelle de l’unité et la nature des contacts avec les unités environnantes.

Datation

Un échantillon de diatexite rubanée prélevé à l’affleurement 16-MP-1093 a donné un âge préliminaire de cristallisation de 2643 ±10 Ma et un âge métamorphique imprécis de 1038 ±74 Ma par la méthode U-Pb (Mathieu et Bilodeau, en préparation).

Système isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Âge métamorphique (Ma)(+)(-)Référence(s)
U-PbZircon2643101010387474Mathieu et Bilodeau, en préparation

Relations stratigraphiques

Les migmatites du Petshi s’observent toujours seules en affleurement.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
MATHIEU, G. – BILODEAU, C.Géologie du secteur nord-ouest du Réservoir Manicouagan, Côte-Nord. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.En préparation
30 juillet 2018