Suite intrusive de Veillette
Étiquette stratigraphique : [mpro]vei
Symbole cartographique : mPvei

Première publication:  

 

 

Subdivision(s) informelle(s)

La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
mPvei 2 Syénite, charnockite, mangérite
mPvei 1 Charnockite, mangérite, granite, gneiss granitique
Auteur :Moukhsil et Côté (2017)
Âge :Précambrien / Protérozoïque / Mésoprotérozoïque
Coupe type :Affleurement de syénite quartzifère, porphyrique et mégacristique (mPvei2). (affleurement 16-AE-2258-A,  629758E, 5295169N)
Région type :31P14
Province géologique :Province de Grenville
Subdivision géologique :Allochtone
Lithologie :Roches intrusives intermédiaires à felsiques
Type d’unité :Unité lithodémique
Rang :Suite
Statut :Unité formelle
Usage :Unité active

 

Historique

Cette unité a été définie par Moukhsil et Côté (2017) dans le secteur de Wemotaci, Haut-Saint-Maurice.

Description

La Suite intrusive de Veillette forme un batholite polyphasé constitué de roches de compositions variées avec des teneur en SiO2 comprises entre 65,5 et 76,5 %. D’un point de vue géochimique, les échantillons analysés se situent dans les domaines des granites d’arc volcanique et des granites intraplaques (Pearce et al., 1984), ce qui pourrait indiquer que la mise en place de cette suite s’est étalée sur une longue période. Dans le diagramme de Whalen et al. (1987), les échantillons de composition felsique sont localisés dans le champ des granites de type I (type ignée), alors que les syénites correspondent aux granites de type A (anorogéniques). La Suite intrusive de Veillette comprend deux unités, mPvei1 et mPvei2.

Suite intrusive de Veillette 1 (mPvei1) : Charnockite à grain moyen, mangérite et granite avec desquantités mineures de gneiss granitique

L’unité mPvei1 est surtout constituée de charnockite. Cette roche foliée est porphyrique à phénocristaux de feldspath potassique. Elle possède une patine d’altération brunâtre et est blanc verdâtre en surface fraîche. La charnockite est formée d’amphibole, de feldspaths, d’orthopyroxène, de clinopyroxène, de quartz et de magnétite. Au microscope, le feldspath potassique est perthitique et le plagioclase présente localement une microstructure myrmékitique. La biotite se présente en petites lamelles allongées. L’orthopyroxène forme de petits cristaux isolés localement altérés en clinopyroxène. Ce dernier est aussi présent sous la forme de cristaux hypidiomorphes biotitisés par endroits. 

Suite intrusive de Veillette 2 (mPvei2) : Syénite, syénite quartzifère et syénite à orthopyroxène porphyriques à mégacristiques avec des quantités mineures de charnockite et de mangérite porphyrique

La syénite est porphyrique à mégacristique et possède une structure plus ou moins massive. De teinte verdâtre en surface fraîche, elle contient de la biotite et des traces de grenat. Les phénocristaux de feldspath potassique atteigne 4,5 cm de longueur et constituent plus de 45 % de la roche. Dans la syénite quartzifère, le feldspath potassique est perthitique et l’orthopyroxène est presque entièrement remplacé par la hornblende. Des quantités mineures de mangérite et de charnockite, identiques à celles de l’unité mPvei1, sont également présentes.

Épaisseur et distribution

Cette intrusion polyphasée de forme grossièrement elliptique (18 km par 10 km) est bordée par des failles et une zone de cisaillement.

Datation

Aucune datation.

Relation(s) stratigraphique(s)

La Suite plutonique de Vermillon est intrudée dans la Suite plutonique de Pope et contient des lambeaux kilométriques du Complexe de Wabash.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
MOUKHSIL, A. – CÔTÉ, G.Géologie de région de Wemotaci, Haut-Saint-Maurice (Partie ouest du Grenville). Ministère de l’Énergie et des Ressouces naturelles, Québec.2017RG 2017-03

 

 

20 octobre 2016