Pluton de l’Écume
Étiquette stratigraphique : [narc]ecu
Symbole cartographique : nAecu

Première publication:  
Dernière modification:

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.

Aucune

Auteur :Talla Takam et Leclerc, en préparation
Âge :Précambrien / Archéen / Néoarchéen
Coupe type :Aucune
Région type :Les meilleurs affleurements sont exposés le long d’un chemin forestier au nord de la route 167, à proximité du lac Duberger (feuillet SNRC 32I04).
Province géologique :Province de Grenville
Subdivision géologique :Parautochtone
Lithologie :Granodiorite, tonalite
Type d’unité :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

Cette unité constituait au départ la partie nord du Pluton de Duberger défini par Morin (1999) dans la région du lac des Canots (feuillet 32I04). Talla Takam et Leclerc (en préparation) en ont fait une unité distincte en raison de sa forte signature magnétique (Keating et D’Amours, 2010). Son nom provient de la chute de l’Écume localisée à l’effluent du lac Waconichi (feuillet 32I04).

Description

Le Pluton de l’Écume est composé de granodiorite et de tonalite foliées à gneissiques. La roche est à grain moyen, gris rosâtre à blanchâtre en surface altérée et grisâtre en cassure fraîche. Dans le faciès gneissique, les rubans leucocrates riches en quartz et en feldspath sont fortement hématitisés. La roche est constituée de plagioclase à microstructure myrmékitique, par endroits altéré en séricite, de microcline, de quartz et de biotite localement altérée en chlorite. On note la présence de muscovite, d’épidote, de chlorite, d’allanite, de grenat et de minéraux opaques comme phases accessoires. Elle contient de nombreuses enclaves centimétriques à métriques d’amphibolite.

 

Épaisseur et distribution

Le Pluton de l’Écume représente une intrusion ovoïde avec un axe long N-S d’un peu plus de 15 km pour une largeur de 8 km. Il est situé dans le Parautochtone de la Province de Grenville près de la limite avec la Sous-province de l’Abitibi.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Le Pluton de l’Écume coupe les unités d’amphibolite (nAlag2) et de gneiss tonalitique (nAlag2) du Complexe gneissique de Laganière, ainsi que l’unité d’amphibolite à plagioclase schisteuse du Complexe gneissique d’Istotao (mAist3). La Faille de Mistassini forme le contact ouest de l’intrusion avec les roches volcaniques des formations d’Obatogamau (nAob) et de Bruneau (nAbnu) de la Sous-province de l’Abitibi. Il est coupé par les plutons de la Perche (nApch) et de Duberger (nAdur).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

 

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
KEATING, P. – D’AMOURS, I.Réédition des données numériques en format Geosoft (profils) des levés aéroportés de l’Abitibi, au Québec. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; DP 2010-09, 6 pages.2010DP 2010-09

MORIN, R.

Géologie de la région du lac des Canots. Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 99-01, 35 pages, 4 plans.1999RG 99-01
TALLA TAKAM, F. – LECLERC, F.Levé géologique au nord-est de Chibougamau à la limite entre les sous-provinces d’Abitibi, d’Opatica et la Province de Grenville, Territoire Eeyou Istchee Baie-James (région du lac Waconichi). Ministère de l’Énergie et de Ressources naturelles, Québec.En préparationBulletin géologiQUE

 

 

17 avril 2018