Intrusion de Patrice
Étiquette stratigraphique : [mpro]pat
Symbole cartographique : mPpat

Première publication:  
Dernière modification:

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
Aucune
 
Auteur :Groulier et al., 2016
Âge :Mésoprotérozoïque
Coupe type : 
Région type :Feuillet SNRC 22C06
Province géologique :Province de Grenville
Subdivision géologique :Allochtone
Lithologie :Monzodiorite, gneiss granitique
Type :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Unité(s) apparentée(s)
  • Aucune

 

 

 

 

Historique

L’intrusion de Patrice est une nouvelle unité définie par Groulier et al. (2016) lors des travaux de cartographie dans la région des Escoumins. Elle affleure dans le feuillet SNRC 22C06, dans la partie ouest du Synforme du Lac Saint-Onge.

 

 

Description

L’Intrusion de Patrice possède une forte signature magnétique de forme circulaire facile à circonscrire sur la carte géologique. Elle est constitué de monzodiorite quartzifère de couleur beige à verdâtre, d’apparence non déformée (pas de foliation secondaire). Par contre, sous le microscope, les minéraux sont recristallisés et présentent une texture granoblastique (quartz, feldspath). La monzodiorite quartzifère est également caractérisée par une texture porphyrique marquée par la présence de phénocristaux de plagioclase plurimillimétriques à centimétriques dans une matrice fine à moyenne riche en biotite et hornblende. Les minéraux accessoires sont l’apatite et la titanite. Cette dernière est automorphe ou en couronne autour des oxydes (origine métamorphique ou tardi-magmatique?).

Des dykes de pegmatite granitique centimétriques à métriques coupent l’intrusion. Un affleurement de cette intrusion révèle un gneiss granitique de granulométrie fine, de teinte beige rose en surface altérée. Il est constitué de quartz, de biotite, d’amphibole et de magnétite. On note également la présence de quelques enclaves centimétriques, de nature volcanique et de composition mafique (amphibolitisés). Ces enclaves proviennent probablement de la Formation de Saint-Paul-du-Nord.

 

Épaisseur et distribution

 L’intrusion est orientée NW-SE et s’étend sur 870 m de long et 520 m de large.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

L’intrusion est intrusive dans la Formation de Saint-Paul-du-Nord du Groupe de Saint-Siméon.

Paléontologie

Ne s’applique pas. 

Référence

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
GROULIER, P-.A. – INDARES, A. – DUNNING, G. – MOUKHSIL, A.Géologie de la ceinture volcano-sédimentaire des Escoumins, Côte-Nord, Québec. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; MB 2016-07, 87 pages2016MB 2016-07

 

 

 

 

22 octobre 2018