Granite de Mistuk
Étiquette stratigraphique : [mpro]muk
Symbole cartographique : mPmuk
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur : Groulier et al., 2016
Âge : Mésoprotérozoïque
Stratotype : Aucun
Région type : Haute Côte-Nord
Province géologique : Province de Grenville
Subdivision géologique : Allochtone
Lithologie : Granite
Catégorie : Lithodémique
Rang : Lithodème
Statut : Formel
Usage : Actif

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

Le Granite de Mistuk est un nouveau nom donné à une intrusion, préalablement identifiée par Rondot (1986) comme un granite porphyroïde, lors de la cartographie de la région des Escoumins par Groulier et al. 2016.

Description

Le Granite de Mistuk est constitué d’un granite porphyrique à phénocristaux plurimillimétriques à pluricentimétriques de feldspaths (microcline et plagioclase). Deux faciès ont été observés sur le terrain : un faciès porphyrique homogène et massif dans le cœur de l’intrusion et, en bordure, un faciès porphyrique à grain fin évoquant un porphyre. Les deux faciès sont constitués de quartz, de plagioclase, de feldspath potassique et de biotite, ainsi que d’une forte concentration en minéraux accessoires tels que l’apatite, la titanite, les oxydes de Fe-Ti, l’allanite et le zircon. L’allanite est métamicte et altère les minéraux qui l’entourent. Certains phénocristaux de plagioclase sont zonés et contiennent des inclusions de biotite, de quartz et de feldspath potassique, alors qu’une texture myrmékitique est localement observée.

Épaisseur et distribution

Le Granite de Mistuk affleure à la jonction entre les feuillets SNRC 22C05, 22C06, 22C11 et 22C12, et est marquée par une forte anomalie aéromagnétique (Benahmed et Intissar, 2015). Il occupe une superficie d’environ 19 km2 et a une orientation globale NNW-SSE.

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Le Granite de Mistuk est injecté dans le Batholite de Michaud et contient des enclaves de roche charnockitiques et de paragneiss (Rondo, 1986). 

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BENAHMED, S., INTISSAR, R. 2015. LEVE MAGNETIQUE AEROPORTE DANS LE SECTEUR DES ESCOUMINS, COTE-NORD, PROVINCE DE GRENVILLE. MERN, EON GEOSCIENCES. DP 2015-04, 7 pages et 2 plans. 

GROULIER, P A., INDARES, A., DUNNING, G., MOUKHSIL, A. 2016. GEOLOGIE DE LA CEINTURE VOLCANO-SEDIMENTAIRE DES ESCOUMINS, COTE-NORD, QUEBEC. MERN, UNIVERSITE MEMORIAL DE TERRE-NEUVE ET LABRADOR. MB 2016-07, 87 pages. 

RONDOT, J. 1986. GEOLOGIE DE LA REGION DE FORESTVILLE-LES ESCOUMINS. MRN. ET 85-05, 54 pages et 2 plans.

18 février 2020