English
 
Suite de Fargues
Étiquette stratigraphique : [arch][ppro]fag
Symbole cartographique : ApPfag
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
ApPfag3 Monzonite et syénite à phénocristaux de plagioclase
ApPfag2 Syénite et mangérite foliées
ApPfag1 Clinopyroxénite et gabbro mélanocrate
 

 

Auteur(s) :
Vanier et Lafrance, 2020
Âge :
Archéen à Paléoprotérozoïque 
Stratotype :
Aucun
Région type :
Région du lac Sirmiq (feuillet SNRC 35K02)
Province géologique :
Subdivision géologique :
Orogène de l’Ungava / Domaine lithotectonique de Narsajuaq
Lithologie : Roches intrusives intermédiaires, mafiques et ultramafiques
Catégorie :
Lithodémique
Rang :
Suite
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

 

Unité(s) apparentée(s)
 
Aucune 
 

 

 

Historique

La Suite de Fargues a été introduite dans la région du lac Sirmiq (Vanier et Lafrance, 2020) afin de regrouper les roches intrusives potassiques intermédiaires du Domaine lithotectonique de Narsajuaq.

 

Description

La Suite de Fargues est associée à une forte anomalie magnétique positive régionale et comprend trois unités : 1) une unité de clinopyroxénite et de gabbro mélanocrate; 2) une unité de syénite et de mangérite foliées; et 3) une unité de monzonite et de syénite à phénocristaux de plagioclase.

Suite de Fargues 1 (ApPfag1) : Clinopyroxénite et gabbro mélanocrate

L’unité ApPfag1 regroupe de la clinopyroxénite et du gabbro mélanocrate variablement amphibolitisés. Ces deux lithologies sont à grain fin à moyen et injectés par la syénite de l’unité ApPfag2, les bréchifiant localement. La pyroxénite est vert très foncé et contient 5 à 15 % d’amas de plagioclase interstitiel. Elle est magnétique, massive ou peu foliée, et couramment fracturée. La proportion de hornblende qui remplace le clinopyroxène est variable (3 à 35 %) selon les affleurements. En lame mince, la pyroxénite est inéquigranulaire et non recristallisée. Généralement verte, la hornblende forme localement des porphyroblastes (3 à 7 mm) brunâtres. Localement, des niveaux renfermant 10 % de biotite rouge en feuillets sont présents à proximité du contact avec la syénite. Cette biotite forme des feutres non orientés à extinction ondulante.

Le gabbro est en contact diffus avec la pyroxénite; localement, cette dernière semble s’y présenter en enclaves décimétriques. Le gabbro contient ~75 % de minéraux ferromagnésiens à prédominance de hornblende, laquelle est faiblement alignée dans la foliation. Une phase à plagioclase gloméroporphyrique a aussi été observée en bordure de la pyroxénite. Les minéraux opaques, soit l’apatite, l’hématite, la chlorite et le carbonate sont accessoirement présents dans l’unité ApPfag1.

 

 

Suite de Fargues 2 (ApPfag2) : Syénite et mangérite foliées

La syénite et la mangérite sont fortement magnétiques, très bien foliées, équigranulaires et à grain fin. Elles contiennent peu de quartz (2 à 7 %) prenant la forme de lentilles ou de minces rubans. En cassure fraiche, la syénite est rose moyen alors que la mangérite est gris verdâtre foncé. Ces deux lithologies sont associées en affleurement et ne se distinguent que par le type des minéraux ferromagnésiens dominants (10 à 15 %). Dans la mangérite, le minéral ferromagnésien principal est l’hypersthène, alors que le clinopyroxène ou la hornblende sont majoritaires dans la syénite.

De l’orthopyroxène fortement rétrogradé en symplectites de biotite et quartz a toutefois été observé en lame mince dans la syénite, suggérant que cette roche ait été rétrogradée. Le feldspath potassique (40 à 65 %) comprend du microcline et de l’orthose perthitique, ce dernier formant couramment de plus gros cristaux. Il est inéquigranulaire et interlobé avec une recristallisation par rotation des sous-grains. Le plagioclase se concentre en bordures des minéraux ferromagnésiens, lesquels sont fortement étirés dans la déformation ou en amas lenticulaires. Localement, la biotite est chloritisée, l’orthopyroxène est altéré en un assemblage de serpentine et de chlorite et le clinopyroxène est variablement ouralitisé. Les minéraux opaques et l’apatite soient courants, alors que le zircon et le sphène sont plutôt rares.

Suite de Fargues 3 (ApPfag3) : Monzonite et syénite à phénocristaux de plagioclase

La monzonite et la syénite sont caractérisées par la présence de 15 à 30 % de phénocristaux de plagioclase blanc rosé à beige (3 à 8 mm de longueur). La roche renferme 15 à 30 % de minéraux ferromagnésiens et <2 % de quartz en fines inclusions ovoïdes dans le plagioclase. Elle est généralement bien foliée, à grain fin avec une matrice grise. Toutefois, dans les secteurs moins déformés, la roche est mouchetée rose et noir ou de teinte cassonade, suggérant la présence d’orthopyroxène.

Au microscope, la monzonite et la syénite ont une fabrique inéquigranulaire, interlobée et partiellement recristallisée. Les phénocristaux de plagioclase sont représentés soit par de grands cristaux amiboïdes au cœur entouré de sous-grains plus fins, soit par des agrégats arrondis de plagioclase recristallisé en grains interlobés. Les minéraux ferromagnésiens forment des amas constituées majoritairement de hornblende ainsi que des cœurs de clinopyroxène préservés par endroits et des feuillets non orientés de biotite. Cette dernière est localement squelettique et radiale, en intercroissance avec le quartz et semble alors en remplacement de l’orthopyroxène. La hornblende forme localement des pœciloblastes à inclusions de plagioclase. Les minéraux accessoires tels l’apatite, la magnétite et le sphène sont courants (<5 %).

Épaisseur et distribution

La Suite de Fargues forme une masse intrusive de 13 km de longueur sur près de 6 km de largeur dans la partie centre-sud du Domaine lithotectonique de Narsajuaq, le long du contact avec le Domaine lithotectonique de Kovik.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Les contacts avec la roche encaissante n’ont pas été observés et sont présumés de nature tectonique.

Paléontologie

Ne s’applique pas. 

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

VANIER, M.-A., LAFRANCE, I 2020. Géologie de la région du lac Sirmiq, Orogène de l’Ungava, Nunavik, Québec, Canada. MERN. BG 2020-02, 1 plan.

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Suite de Fargues. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/suite-de-fargues [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

Isabelle Lafrance, géo., M. Sc. isabelle.lafrance@mern.gouv.qc.ca; Marc-Antoine Vanier, ing. jr., M. Sc. marc-antoine.vanier@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Benoit Charette, géo., M. Sc. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); Céline Dupuis, géo., Ph. D. (version anglaise); Ricardo Escobar Moran (montage HTML). 

 
23 octobre 2020