Suite de Dancelou
Étiquette stratigraphique : [ppro]dac
Symbole cartographique : pPdac

Première publication : 20 octobre 2016
Dernière modification : 6 août 2019

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPdac3 Granite pegmatitique massif
pPdac2 Granite rose massif
pPdac1 Granite gris finement grenu
 
Auteur :Simard et al., 2012
Âge :Paléoprotérozoïque
Coupe type :Aucune
Région type :Région de Kuujjuaq (feuillet SNRC 24K)
Province géologique :Province de Churchill
Subdivision géologique :Domaine lithotectonique de Baleine
Lithologie :Granite
Type :Lithodémique
Rang :Suite
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

La Suite de Dancelou a été nommée par Simard et al. (2013) dans la région de Kuujjuaq et de la baie d’Ungava pour regrouper des intrusions granitiques tarditectoniques peu déformées qui coupent les unités plus anciennes. Elle a été reconnue plus au sud dans les régions du lac Saffray (Lafrance et al., 2014) et du lac Jeannin (Charette et al., 2016) ainsi que sur de faibles étendues dans la partie ouest de la région du lac Henrietta (Lafrance et al., 2016). Dans le cadre d’une synthèse du Sud-est de la Province de Churchill (SEPC) (Lafrance et al., 2018), différents domaines lithotectoniques ont été identifiés. Ces auteurs ont réassigné d’anciens affleurements de la Suite de Dancelou à la Suite de Qarliik, puisque ceux-ci se trouvent dans le Domaine lithotectonique de Falcoz. La Suite de Dancelou a ainsi été restreinte au Domaine lithotectonique de Baleine (Lafrance et al., en préparation).

 

Description

La Suite de Dancelou est constituée de granite à biotite homogène et massif en plutons kilométriques bien circonscrits ou de dykes qui s’injectent dans les unités plus anciennes. Simard et al. (2013) ont divisé la Suite de Dancelou en deux unités informelles : une unité de granite gris (pPdac1) et une unité de granite rose (pPdac2). Une troisième unité informelle de granite pegmatitique (pPdac3) a été identifiée dans la région du lac Jeannin (Charette et al., 2016). Des phases pegmatitiques associées à l’unité pPdac2 ont été décrites ailleurs dans la Zone noyau, mais leur volume très limité ne justifie pas la définition d’une sous-unité. Ces pegmatites, auparavant incluses dans l’unité pPdac2 par Simard et al. (2013), ont été réassignées par la suite à l’unité pPdac3 par Lafrance et al. (en préparation). 

Les unités pPdac1 et pPdac2 correspondent à deux phases se coupant mutuellement, ce qui indique une mise en place contemporaine. Il est d’ailleurs commun d’observer ces deux types de granite sur le même affleurement. L’unité pPdac3 coupe les deux autres unités de granite de la Suite de Dancelou.

Suite de Dancelou (pPdac1) : Granite gris finement grenu

Le granite de l’unité pPdac1 est une roche homogène, faiblement foliée ou massive dont la granulométrie est fine à moyenne. La teinte gris moyen est caractéristique, ce qui lui donne l’aspect d’une tonalite en affleurement. Toutefois, la coloration des feldspaths et l’observation en lame mince mettent en évidence une proportion importante de feldspath potassique (30 à 45 % de la roche). Le granite renferme 4 à 10 % de feuillets de biotite brunâtre. Ces feuillets contiennent des petits grains de zircon entourés d’une auréole pléochroïque brun foncé très nette. La roche renferme aussi 1 à 5 % de muscovite sous la forme de feuillets disséminés ou en altération du plagioclase (séricite), ainsi que des minéraux accessoires en proportions mineures, dont l’épidote, l’allanite, l’apatite et les minéraux opaques. Les structures myrmékitiques sont couramment observées en lame mince.

Suite de Dancelou (pPdac2) : Granite rose massif

Le granite de l’unité pPdac2 se distingue par une teinte rosée et une granulométrie moyenne avec, à plusieurs endroits, des amas grossiers à pegmatitiques décimétriques. On observe également des injections de pegmatite qui coupent le granite rosé, lesquelles sont interprétées comme une phase tardive de la Suite de Dancelou (pPdac3). Le granite de l’unité pPdac2 se distingue également par son faible contenu en minéraux ferromagnésiens représentant <5 % de la roche. Il s’agit de petits feuillets de biotite brune et de chlorite qui renferment des petits grains de zircon. Le granite contient aussi jusqu’à 2 % de muscovite et, plus localement, de faibles proportions d’hématite, d’épidote et d’apatite. Les structures ignées sont bien préservées, notamment les microstructures graphiques, mais on observe régulièrement un début de recristallisation en bordure des grains en lame mince. Le plagioclase montre une séricitisation faible à modérée.

Suite de Dancelou (pPdac3) : Granite pegmatitique massif

Le granite pegmatitique s’injecte dans les autres unités de la Suite de Dancelou; cette unité est interprétée comme appartenant à une phase tardive de l’unité. Le granite est rose pâle et renferme <5 % de minéraux ferromagnésiens, essentiellement des feuillets de biotite brun-rouge variablement chloritisés. La muscovite est toujours présente (<5 %). La roche intrusive montre une faible recristallisation en bordure des grains de feldspath, alors que les plages de quartz forment des sous-grains à extinction ondulante. Le plagioclase est faiblement séricitisé et les minéraux accessoires comprenant l’épidote, l’hématite, l’apatite, le grenat et le zircon sont peu abondants.

Épaisseur et distribution

La Suite de Dancelou forme des plutons kilométriques qui couvrent une superficie totale d’environ 1410 km2 dispersés dans le Domaine de Baleine. L’unité pPdac2 (727 km2) se concentre majoritairement dans les parties centrale et nord du domaine, alors que les masses plus importantes de l’unité pPdac3 (581 km2) se concentrent au sud dans la région du lac Jeannin. L’unité pPdac1 est limitée (101 km2) à quelques petits plutons kilométriques dans les régions du lac Saffray et de Kuujjuaq.

Datation

Les âges paléoprotérozoïques obtenus dans la Suite de Dancelou concordent avec les observations de terrain qui indiquent une mise en place tarditectonique. Les datations semblent indiquer que l’unité de granite pegmatitique (pPdac3) serait plus vieille que l’unité de granite (pPdac2); toutefois, les relations de terrain indiquent le contraire. Les échantillons récoltés dans les différentes unités proviennent de différents secteurs et il est donc possible que différentes phases pegmatitiques se soient mises en place à des périodes variées.

Système isotopiqueMinéralSubdivision informelleÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Âge d’héritage (Ma)Référence(s)
U-PbZirconpPdac21748882510 et 2070McFarlane et Corrigan, communication personnelle, 2017 (éch. 12CT5184-A)
U-PbZirconpPdac2176714142000McFarlane et Corrigan, communication personnelle, 2017 (éch. 2011-IL3501)
U-PbZirconpPdac31785 (préliminaire)   Van Rooyen, communication personnelle, 2017
U-PbZirconpPdac3179344 Rayner et al., 2017
U-PbZircon et monazitepPdac31775 (préliminaire)   Perreault et Hynes, 1990
U-PbZirconpPdac31782882834 ±5 (2920 à 2750)Davis et Sutcliffe, 2018
U-PbMonazite 178555 Davis et Sutcliffe, 2018

 

 

Relations stratigraphiques

Les granites de la Suite de Dancelou coupent l’ensemble des unités archéennes et paléoprotérozoïques du Domaine de Baleine. Ils renferment aussi jusqu’à 15 % d’enclaves des diverses unités environnantes.

À la bordure ouest de la Supersuite de De Pas, plusieurs affleurements de granite rose non pegmatitique, dont plusieurs sont similaires au granite de l’unité pPdac2, ont été assignés à l’unité pPdep5. Il est difficile de distinguer ces unités étant donné leur aspect similaire, mais il est probable qu’une partie des granites roses de l’unité pPdep5 appartiennent en fait à la Suite de Dancelou.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
CHARETTE, B. – LAFRANCE, I. – MATHIEU, G.Géologie de la région du lac Jeannin (SNRC 24B). Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2016

Rapport géologique électronique

DAVIS, D.W. – SUTCLIFFE, C.N.U-Pb Geochronology of Zircon and Monazite by LA-ICPMS in Samples from Northern Quebec. UNIVERSITY OF TORONTO. MB 2019-01, 113 pages.2018MB 2019-01
LAFRANCE, I. – VANIER, M.-A. – CHARETTE, B. Domaine lithotectonique de Baleine, sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada : synthèse de la géologie. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.En préparationBulletin géologiQUE
LAFRANCE, I. – CHARETTE B. – VANIER, M.-A.Sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada : synthèse de la géologie. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2018BG préliminaire
LAFRANCE, I. – BANDYAYERA, D. – BILODEAU, C.Géologie de la région du lac Henrietta (SNRC 24H). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2015-01, 62 pages.2015RG 2015-01
LAFRANCE, I. – SIMARD, M. – BANDYAYERA, D.Géologie de la région du lac Saffray (SNRC 24G-24F). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2014-02, 49 pages.2014RG 2014-02
PERREAULT, S. – HYNES, A.Tectonic evolution of the Kuujjuaq terrane, New Québec Orogen. Geosciences Canada; volume 17, numéro 4, pages 238-240.1990
RAYNER, N.M – LAFRANCE, I. –  CORRIGAN, D. –  CHARETTE, B.New U-Pb zircon ages of plutonic rocks from the Jeannin Lake area, Quebec: an evaluation of the Kuujjuaq and Rachel-Laporte Zone. Geological Survey of Canada, Current Research 2017-4, 14 pages.2017
SIMARD, M. – LAFRANCE, I. – HAMMOUCHE, H. – LEGOUIX, C.Géologie de la région de Kuujjuaq et de la Baie d’Ungava (SNRC 24J et 24K). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2013-04, 60 pages.2013RG 2013-04

 

 

20 octobre 2016