Formation de Nuvilic
Étiquette stratigraphique : [ppro]nu
Symbole cartographique : pPnu
Publiée le : 9 février 2016

Subdivision(s) informelle(s)

La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPnu2 Calcaire, calcaire dolomitique
pPnu1 Grès, siltstone
 
Auteur :Lamothe, 1994
Âge :Paléoprotérozoïque
Coupe type :Aucune
Région type :Région du lac Chukotat (35G05)
Province géologique :Province de Churchill
Subdivision géologique :Orogène de l’Ungava / Fosse de l’Ungava / Domaine sud
Lithologie :Roches volcano-sédimentaires
Type :Lithostratigraphique
Rang :Formation
Statut :Formel
Usage :Actif

Historique

Unité nommée par Lamothe (1994) pour décrire un niveau sédimentaire au sommet du Groupe de Povungnituk. Elle faisait auparavant partie du Sous-groupe de Beauparlant (maintenant réduit au rang de formation) par Moorhead (1989, 1996a, 1996b).

Description

Assemblage allochtone de grès, de siltstone, de calcaire, de calcaire dolomitique et de volcanoclastites formant la partie supérieure du Groupe de Povungnituk dans le Domaine Sud. Les siltstones représentent la composante la plus volumineuse de l’unité. Des niveaux de phyllades et d’ardoise sont intercalés entre les lits de siltstone. Plusieurs filons-couches de compo­sition mafique à ultramafique de la Suite du lac Esker sont injectés dans les roches sédimentaires. La portion centrale du Nuvilic présente une abondance de lits décimétriques de tuf lité à grain fin ou à lapillis probablement de nature épiclastique (Moorhead, 1996a). Près du contact avec le Chukotat, on note une concentration de minéralisations disséminées à massives de pyrrhotite et de pyrite dans les lits sédimentaires à grain fin. Des niveaux de sulfures massifs localement bréchiques, probablement synchrones à la sédimentation, contiennent des valeurs anomales en zinc, cuivre, nickel et terres rares légères (Giovenazzo et al., 1991). Les concentrations en terres rares légères proviennent vraisemblablement de l’apport détritique associé à l’érosion de l’édifice volcanique alcalin de la Formation de Cécilia (Giovenazzo et al., 1991).

Formation de Nuvilic 1 (pPnu1) : Grès, siltstone

Peu d’information.

Formation de Nuvilic 2 (pPnu2) : Calcaire, calcaire dolomitique

Peu d’information.

Épaisseur et distribution

La Formation de Nuvilic s’étend latéralement sur plus de 100 km dans la partie centrale du Domaine Sud.

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

La Formation de Nuvilic surmonte structuralement la Formation de Cécilia dans la partie centrale du Domaine Sud et s’étend latéralement sur plus de 100 km. Des évidences pétrographiques et lithochimiques semblent indiquer que le Nuvilic représente une accumulation distale en milieu relativement profond de sédiments détritiques provenant de l’érosion du Cécilia et de dépôts cendreux résultant du volcanisme de ce dernier (Moorhead, 1996a; Giovenazzo et al., 1991). Si c’est bien le cas, le Nuvilic serait contemporain de la Formation de Cécilia datée à 1958,6 +3,1/-2,7 Ma (Parrish, 1989). Le contact entre le Nuvilic et le Chukotat sus-jacent correspond à une faille de chevauchement (Moorhead, 1996a).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
GIOVENAZZO, D. – PICARD, D. – TREMBLAY, C. – LEFEBVRE, C.Gîtologie de la partie occidentale de la Fosse de l’Ungava: Régions des lacs Chukotat, Vanasse, Hubert et Lessard. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; MB 91-23, 102 pages, 3 cartes.1991MB 91-23
LAMOTHE, D.Lexique stratigraphique de l’Orogène de l’Ungava. Ministère des Ressources naturelles, Québec; DV 2007-03, 62 pages.2007
LAMOTHE, D.Géologie de la Fosse de l’Ungava, Nouveau-Québec. Dans : Géologie du Québec (Hocq, M., coordonnateur). Ministère des Ressources naturelles, Québec; MM 94-01, pages 67-74.1994MM 94-01
MOORHEAD, J.Géologie de la région du lac Hubert, Fosse de l’Ungava. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; ET 91-06, 120 pages.1996a
9 février 2016