Dykes de Slippery
Étiquette stratigraphique : [mpro]sip
Symbole cartographique : mPsip

Première publication: 20 septembre 2018
Dernière modification: 22 octobre 2018

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
Aucune
 
Auteur :Lafrance et al., 2016
Âge :Mésoprotérozoïque
Coupe type : 
Région type :Région du lac Brisson (feuillet SNRC 24A)
Province géologique :Province de Churchill
Subdivision géologique : 
Lithologie :Gabbro subophitique
Type :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Historique

Les Dykes de Slippery ont été introduits dans la région du lac Jeannin (Lafrance et al., 2016) afin de regrouper les dykes à structure subophitique associés à des linéaments magnétiques et topographiques orientés E-W à ENE-WSW du sud-est de la Province de Churchill (SEPC).

 

Description

Les Dykes de Slippery se composent de gabbro à olivine subophitique, magnétique, massif, moyennement grenu, de couleur grise en cassure fraîche et brunâtre en patine d’altération. Un seul échantillon a été prélevé en 2014 à des fins d’analyses et d’étude pétrographique. La roche est composée de lattes de plagioclase montrant une séricitisation modérée, d’olivine (20 à 25 %), de clinopyroxène (10 à 15 %) et de minéraux opaques (5 %). On observe aussi un peu de biotite brun foncé, de chlorite, d’apatite et des sulfures.

 

 

Épaisseur et distribution

Le tracé des six dykes assignés au Slippery a été principalement interprété à partir du levé magnétique. Des dykes de largeur décamétrique à hectométrique ont toutefois été observés à quelques endroits le long de ces grands linéaments. La présence d’autres linéaments est-ouest, principalement dans la partie sud du SEPC, laisse croire à la présence de plusieurs autres dykes qui n’ont toutefois pas été observés lors de la cartographie régionale. Les linéaments magnétiques font en général quelques centaines de mètres de largeur et peuvent se suivre sur de grandes distances, allant jusqu’à plus de 25 km de longueur. Les Dykes de Slippery ont été observés dans les domaines lithotectoniques de George (2 dykes; Charette et al., 2018), de Rachel-Laporte (2 dykes), de Falcoz  (1 dyke) et de Mistinibi-Raude (1 dyke; Lafrance et al., 2019)

Datation

Un échantillon prélevé par la Commission géologique du Canada à l’été 2014 dans un dyke mis en place le long d’une faille E-W (Corrigan et al., 2015) a donné un âge autour de 1269 Ma, considéré comme celui de la cristallisation.

Système isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Référence(s)
U-PbBaddeleyite1268,53,53,5Corrigan et al., 2015

 

Relation(s) stratigraphique(s)

Les Dykes de Slippery coupent de façon nette les lithologies encaissantes et semblent s’être mis en place le long de grandes fractures tardives. Étant donné leur orientation et leur composition, il est possible que les Dykes de Slippery appartiennent au même essaim que les Dykes de Harp. Toutefois, le peu d’échantillons récoltés et les analyses géochimiques ne permettant pas de distinguer les roches du Slippery comme l’ont été celles des Dykes de Harp au Labrador (trois groupes selon certaines caractéristiques géochimiques), ces deux unités ont été maintenues distinctes par Charette et al. (2018).

Paléontologie

Ne s’applique pas. 

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
CHARETTE, B. – LAFRANCE, I. – VANIER, M.A.Domaine de George, sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada : synthèse de la géologie. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2018Bulletin géologiQUE
CORRIGAN, D. – WODICKA, N. – LAFRANCE, I. – BILODEAU, C. – BANDYAYERA, D. –La Suite intrusive de Soisson : un prolongement potentiel de la Suite plutonique de Nain dans la partie ouest
de la Zone noyau. Affiche géoscientifique, congrès Québec Mines.
2015
LAFRANCE, I. – BANDYAYERA, D. – CHARETTE, B. – BILODEAU, C. – DAVID, J.Géologie de la région du lac Brisson (SNRC 24A). Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; RG 2015-05; 61 pages.2016RG 2015-05
LAFRANCE, I. – CHARETTE, B. – VANIER, M.A. –  GODET, A.Domaine de Mistinibi-Raude, sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada : synthèse de la géologie. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2019Bulletin géologiQUE

 

 

20 septembre 2018