English
 
Formation de Pointe-Bleue
Étiquette stratigraphique : [ords]pbl
Symbole cartographique : Ospbl

Première publication :  
Dernière modification :
Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur :Desbiens et Lespérence, 1989
Âge :Ordovicien supérieur (Maysvillien)
Stratotype :Village de Mashteuiatsh, à Pointe-Bleue
Région type :Bordure sud-ouest du lac Saint-Jean (feuillet SNRC 32A09)
Province géologique :Plate-forme du Saint-Laurent
Subdivision géologique :Plate-forme des Basses-Terres du Saint-Laurent
Lithologie :Shale, calcaire, calcarénite conglomératique à argileuse
Type :Lithostratigraphique
Rang :Formation
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

Desbiens et Lespérence (1989) ont introduit les Shales de Pointe-Bleue (rang de formation) pour distinguer cette unité des shales de Glouscester, de Macastry et d’Utica. Des travaux d’exploration pour déterminer le potentiel en hydrocarbure des shales de la région du lac Saint-Jean avaient corrélé les Shales de Pointe-Bleue à ceux d’Utica, bien que d’âge ordovicien moyen, pour leur caractère bitumineux (Les Mines J.A.G., 2008). Cette unité est appelée Shales de Pointe-Bleue par certains auteurs (Desbiens et Lespérence, 1989; Lavoie et Asselin, 1998) et Formation de Pointe-Bleue par d’autres (p. ex. Hamblin, 2006). Moukhsil et Daoudene (2019) ont opté pour le deuxième terme, étant donné sa lithologie variable qui inclut des shales et des calcaires. Cette formation est de l’Ordovicien supérieur et affleure dans la Province de Grenville, loin de la Plate-forme du Saint-Laurent.

Description

La Formation de Pointe-Bleue est constituée de shale graptolitique noir calcareux et de calcaire grisâtre. Dans la coupe type au village de Mashteuiatsh (Pointe-Bleue), les 7 cm inférieurs sont constitués de shale laminaire, de calcarénite conglomératique à argileuse contenant des fragments angulaires de shale, de calcaire à pelmatozoaires coloniaux et de quelques calcaires nodulaires.

Épaisseur et distribution

L’épaisseur de la Formation de Pointe-Bleue est surtout estimée par forages, bien que ceux-ci n’aient pas pénétré la partie sommitale de la séquence (Desbiens et Lespérence, 1989). Dans la région de Chambord, Riva (1969) mentionne une épaisseur de 30 m et Benoit et Valiquette (1971) citent une épaisseur de 56 m pour les calcaires sous-jacents. Desbiens et Lespérence (1989) rapportent une épaisseur mesurée de 14,8 m à la coupe type de la Formation de Pointe-Bleue.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

La Formation de Pointe-Bleue surmonte et couvre la Formation de Galets. Le contact entre les deux unités est observé le long de la rive du lac Saint-Jean près du village de Mashteuiatsh (Pointe-Bleue), le long de la rivière Shipshaw à Chute-aux-Galets et au nord de la mine Niobec (Desbiens et Lespérence, 1989). Au barrage de la Chute-aux-Galets, il a été constaté que le passage entre les calcaires sous-jacents et les shales graptolitiques sus-jacents n’est pas graduel. Ce contact est de nature sédimentaire de cru soudaine avec des clastes angulaires. Ceci implique un changement turbulent de la sédimentation au sein d’une séquence continue. Selon Desbiens et Lespérence (1989), ce changement correspond à une augmentation significative de la profondeur de l’eau par rapport à celui de la séquence peu profonde des formations de Shipshaw et de Galets.

Paléontologie

Les principaux fossiles de cette formation sont des trilobites (Triarthrus eatoni,Triarthrus glaber, Triarthrus rougensis, Triarthrus spinosus; Desbiens et Lespérence, 1989) qui permettent de lui attribuer un âge Ordovicien supérieur (Maysvillien, 453 à 447,5 Ma; Asselin et al., 1996).
 

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
ASSELIN, E. – ACHAB, A. – LAVOIE, D.Upper Ordovician chitinoza from the Lac Saint-Jean outlier, Laurentian craton of eastern Canada IX Int. Palyno. Cong. Huston, page 7, Abstract.1996
DESBIENS, S. – LESPÉRENCE, P.J.Stratigraphy of the Ordovician of the Lac Saint-Jean and Chicoutimi outliers, Quebec. Canadian Journal of Earth Sciences, volume 26, pages 1185-1202.1989Source
BENOIT, F.W. – VALIQUETTE, G.Région du lac Saint-Jean (partie sud). Ministère des Richesses naturelles, Québec. RG 140, 29 pages.1971RG140
HAMBLIN, A. P.The “Shale Gas” concept in Canada: a preliminary inventory of possibilities. Geological Survey of Canada, Open File 5384, 108 pages2006Source
LAVOIE, D. – ASSELIN, E.Upper Ordovician facies in the Lac Saint-Jean outlier, Québec (eastern Canada): paleoenvironmental significance for Late Ordovician oceanography. Sedimentology. 45, pages 817-832.1998Source
MOUSHKIL, A. – DAOUDENE, Y.Géologie de la région du lac des Commissaires, Province de Grenville, région du Lac-Saint-Jean, Québec, Canada. MERN. BG 2019-01.2019Bulletin géologiQUE
RIVA, J.Middle and Upper Ordovician graptolite faunas of
St. Lawrence Lowlands of Quebec, and of Anticosti Island. In North Atlantic-geology and continental drift. Edited by M. Kay. American Association of Petroleum Geologists, Memoir 12, page 513-566.
 
1969
Les Mines J.A.G. LtéePropriété Lac St-Jean-Des résultats très prometteurs pour le gaz et le pétrole. Site web de la compagnie, communiqué de press du 12 novembre 2008 [cité le 14 septembre 2018].2008Source

 

 

 

14 juin 2019