MÉTHODOLOGIE D’ANALYSE DES SÉDIMENTS DE SURFACE

Outils d’analyse du potentiel minéral à partir des échantillons de sédiments glaciaires (till) et fluvioglaciaires (esker)

Géochimie de la fraction fine du till

Les échantillons de till sont envoyés au laboratoire ActLabs aux fins d’analyses géochimiques. La fraction fine est alors tamisée et analysée selon les techniques suivantes :

Afin de contrôler la variabilité et la précision des analyses géochimiques de la fraction fine, 5 % des échantillons sont dupliqués sur le terrain. De plus, une proportion de 4 % d’étalons internes ou certifiés est ajoutée aux échantillons recueillis pour contrôler la justesse des analyses géochimiques et 1 % de blancs sont insérés pour détecter de possibles contaminations. Les résultats sont disponibles dans le SIGÉOM à la carte.

Concentration et identification de minéraux indicateurs

Le traitement des échantillons pour la séparation des minéraux lourds a été réalisé par IOS Services Géoscientifiques, selon la procédure décrite par McClenaghan (2011). Le processus d’analyse complet du traitement des échantillons pour l’identification des minéraux indicateurs est illustré dans le schéma ci-dessous et constitué des étapes suivantes :

Granulométrie

Des analyses granulométriques des échantillons glaciaires et fluvioglaciaires sont réalisées par IOS Services Géoscientifiques lors du traitement des échantillons. Ceux-ci sont soumis à un tamisage humide pour séparer les fractions grossières (1 mm, 2 mm, 4 mm et 8 mm) qui sont pesées afin de déterminer leur distribution granulométrique. Les fractions <1 mm sont séchées et pesées, puis une aliquote de ~3 g est prélevée et analysée à l’aide d’un granulomètre à dispersion laser Fristch Analysette 22 (fractions de 4 µm, 38 µm, 45 µm, 63 µm, 75 µm, 125 µm, 1250 µm, 250 µm, 500 µm et 1000 µm).

Références

McCLENAGHAN, M.B., 2011. Overview of common processing methods for recovery of indicator minerals from sediment and bedrock in mineral exploration. Geochemistry: Exploration, Environment, Analysis; volume 11, pages 265-278. doi.org/10.1144/1467-7873/10-IM-025

 

 

11 septembre 2020