Formation de Seward
Étiquette stratigraphique : [ppro]fse
Symbole cartographique : pPfse
 
 

UNITÉ ABANDONNÉE

Publication :  

 

 

 
Auteur(s) : Frarey et Duffell, 1964
Âge : Paléoprotérozoïque
Stratotype : Aucun
Région type : Région du lac Seward, Labrador (feuillet SNRC 23I05)
Province géologique : Province de Churchill
Subdivision géologique : Orogène du Nouveau-Québec (Fosse du Labrador) / Zones lithotectoniques de Cambrien, de Howse, de Romanet (anciennement Wheeler) et de Schefferville
Lithologie : Arkose, conglomérat, siltstone, grès, arénite quartzitique et trachybasalte
Catégorie : Lithostratigraphique
Rang : Formation
Statut : Formel
Usage : Abandonné

 

Unité(s) remplaçante(s)

 

Groupe de Seward

 

 

 

Historique

La dénomination de Seward a été utilisée de plusieurs façons à mesure que les connaissances de la stratigraphie de la Fosse du Labrador s’approfondissaient. Frarey et Duffell (1964) ont introduit la Formation de Seward, dans la partie méridionale de la Fosse du Labrador, du nom d’un lac au Labrador (feuillet 23I05). La Formation de Seward était connue par les géologues de la compagnie Labrador Mining and Exploration en 1949 comme les Grits de Seward. Cette unité comprenait des grès grossièrement grenus (grits), des arkoses, des conglomérats, des quartzites blancs ou roses et des grauwackes. Les Grits de Seward faisaient partie de la Série de Hamilton River et occupaient la base du Groupe de Knob Lake (terme introduit par Harrison, 1952, aujourd’hui abandonné) et également la base de la colonne stratigraphique globale de la Fosse du Labrador. Le nom de Série de Hamilton River a été abandonné (Harrison, 1952). Baragar (1967) a prolongé la Formation de Seward vers le nord jusqu’à la latitude 56° N (feuillet 23O). Il décrit l’unité comme étant majoritairement constituée de strates sédimentaires rouges ou roses, lesquelles sont entre autres composées de grès, de conglomérat, de siltstone, de shale, de dolomie et de calcaire. Près du lac Musset (feuillets 23O06, 23O11), Baragar (1967) a noté la présence d’une unité volcanique sous-jacente aux roches sédimentaires de la Formation de Seward, mais ne l’a pas incluse dans la formation en raison de données incomplètes.

Lors de ses travaux de cartographie dans la partie centrale-nord de la Fosse du Labrador, c.-à-d. au Québec, Dimroth (1968) a subdivisé le Seward en quatre formations (Chakonipau, Portage, Dunphy et Milamar) et l’a élevée au rang de « sous-groupe », pour ainsi créer le Sous-groupe de Seward. D’après Dimroth (1978), la Formation de Chakonipau est majoritairement composée de grès, de conglomérat et de siltstone d’origine fluviatile et déposés dans un rift continental. Dimroth (1978) a inclus comme membre de la Formation de Chakonipau l’unité volcanique que Baragar (1967) avait identifiée près du lac Musset. Les formations de Portage, de Dunphy et de Milamar (sus-jacentes à la Formation de Chakonipau) sont composées de grès, de mudstone et de dolomie, lesquels se sont déposés à la suite de l’incursion des eaux marines (Dimroth, 1978). 

Dans la partie centrale-sud de la Fosse du Labrador, c.-à-d. au Labrador, Wardle (1979) a subdivisé la Formation de Seward en trois membres informels nommés formation de Seward inférieur, formation de Seward moyenne et formation de Seward supérieure. Considérant les travaux de cartographie de Dimroth (1968, 1969, 1978) au Québec, Wardle et Bailey (1981) ont étendu l’usage du nom de Sous-groupe de Seward au Labrador, abandonnant la Formation de Seward. Ils ont également assigné de façon informelle le « rang » de formation aux membres de Wardle (1979) et ont proposé les noms informels de Discovery Lake, de Snelgrove Lake et de Sawyer Lake comme subdivisions du Sous-groupe de Seward dans cette partie de la Fosse du Labrador. Par ordre ascendant, les formations de Discovery Lake et de Snelgrove Lake sont équivalentes à la Formation de Chakonipau, et la Formation de Sawyer Lake représente l’équivalent homotaxial des formations de Portage, de Dunphy et de Milamar (Wardle et Bailey, 1981). 

Puisque le Code stratigraphique nord-américain (NACSN, 1983, 2005) ne reconnaît pas l’existence du rang de « sous-groupe », Clark et Wares (2004) ont reclassé le Sous-groupe de Seward pour le Groupe de Seward. Ce changement a aussi entraîné l’abandon du nom de Groupe de Knob Lake (Clark et Wares, 2004). Ainsi, les formations de Chakonipau, de Portage, de Dunphy et de Milamar (Dimroth, 1968), de même que celles de Discovery Lake, de Snelgrove Lake et de Sawyer Lake (Wardle et Bailey, 1981) font partie du Groupe de Seward.

Raisons de l’abandon

Le nom de Formation de Seward a été abandonné au profit du Sous-groupe de Seward à la suite des travaux de cartographie de Dimroth (1968, 1969, 1978) au Québec et de l’étude stratigraphique de Wardle et Bailey (1981) au Labrador. Le Sous-groupe de Seward a ultérieurement été reclassé comme le Groupe de Seward par Clark et Wares (2004) pour des raisons de conformité avec le Code stratigraphique nord-américain (NACSN, 1983, 2005).

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

CLARK, T., WARES, R., 2004. SYNTHESE LITHOTECTONIQUE ET METALLOGENIQUE DE L’OROGENE DU NOUVEAU-QUEBEC (FOSSE DU LABRADOR). MRNFP; MM 2004-01, 182 pages, 1 plan.

DIMROTH, E., 1969. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC CASTIGNON, TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUEBEC. MRN; RP 571, 62 pages, 7 plans.

DIMROTH, E., 1969. PRELIMINARY REPORT, GEOLOGY OF THE CASTIGNON LAKE AREA, NEW QUEBEC TERRITORY. MRN; RP 571(A), 58 pages, 7 plans.

DIMROTH, E., 1978. Région de la fosse du Labrador entre les latitudes 54° 30′ et 56° 30′. MRN; RG 193, 417 pages, 16 plans.

 

Autres publications

BARAGAR, W.R.A. 1967. Wakuach Lake map-area, Quebec-Labrador (23O). Commission géologique du Canada; Mémoires 344, 174 pages. https://doi.org/10.4095/123960

DIMROTH, E. 1968. The evolution of the central segment of the Labrador geosyncline; part I: stratigraphy, facies and paleogeography; Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie; volume 132, pages 22-54.

FRAREY, M.J., DUFFELL, S. 1964. Revised stratigraphic nomenclature for the central part of the Labrador Trough. Commission géologique du Canada; Études 64-25, 13 pages. https://doi.org/10.4095/123909

HARRISON, J.M. 1952. The Quebec-Labrador iron belt, Quebec and Newfoundland. Commission géologique du Canada; Études 52-20, 21 pages. https://doi.org/10.4095/123923

NORTH AMERICAN COMMISSION ON STRATIGRAPHIC NOMENCLATURE (NACSN). 1983. North American Stratigraphic Code. American Association of Petroleum Geologists Bulletin, volume 67, pages 841-875. http://archives.datapages.com/data/bulletns/1982-83/data/pg/0067/0005/0800/0841.htm

NORTH AMERICAN COMMISSION ON STRATIGRAPHIC NOMENCLATURE (NACSN). 2005. North American Stratigraphic Code. American Association of Petroleum Geologists Bulletin, volume 89, pages 1547-1591. https://nacsn.americangeosciences.org/sites/default/files/2018-08/AAPG_Bull-89_NACSN-Code.pdf

WARDLE, R.J. 1979. Geology of the eastern margin of the Labrador Trough. Government of Newfoundland and Labrador, Department of Mines and Energy, Mineral Development Division; Report 78-09, 27 pages. https://gis.geosurv.gov.nl.ca/geofilePDFS/WBox040/LAB_0415.pdf

WARDLE, R.J., BAILEY, D.G. 1981. Early Proterozoic sequences in Labrador. In Proterozoic basins of Canada (F.H.A. Campbell, editor). Commission géologique du Canada; Études 81-10, pages 331-359. https://doi.org/10.4095/124192

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Formation de Seward (unité abandonnée). Lexique stratigraphique du Québec. https://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/formation-de-seward [cité le jour mois année].

Collaborateurs

 

Première publication

Charles St-Hilaire, géo. stag., M. Sc. charles.st-hilaire@mern.gouv.qc.ca; Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); anonyme (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); Ricardo Escobar Moran (montage HTML). 

 
12 mars 2021