CIBLES D’EXPLORATION MINÉRALE

LES CIBLES D’EXPLORATION

Québec Mines 2016  PDAC 2017(en ligne le 5 mars à 10h)

Les cibles correspondent à des contextes géologiques favorables à l’exploration minière. Les substances d’intérêt peuvent être de nature métallique, minérale (minéraux industriels ou pierres précieuses) ou rocheuse (pierres dimensionnelles ou architecturales). Ces zones d’intérêt n’ont jamais fait l’objet de travaux détaillés, mais méritent d’être examinées plus à fond par les compagnies d’exploration. Elles sont toutes localisées dans des secteurs ouverts à l’exploration et non jalonnés au moment de leur diffusion. Ces cibles apparaissent dans le module des cibles d’exploration minérales du SIGÉOM où leur état est régulièrement mis à jour en fonction des nouvelles informations disponibles ou des changements de statut du territoire.

Les cibles sont divisées en six catégories en fonction de la méthode d’acquisition :

  1. cible cartographique, associée à un contexte géologique favorable, à une anomalie ou à un indice ponctuel identifiés à la suite de travaux de cartographie ou de synthèse géologique et des études thématiques (descriptions, mesures, échantillonnage, analyses géochimiques);
  2. cible géochimique, déduite des anomalies identifiées dans les levés de géochimie de l’environnement secondaire (sédiments de ruisseaux ou de fond de lac, sols);
  3. cible géophysique, correspondant à zones anomales considérées favorables à la présence de certains types de gisement comme les anomalies de Keating pour les kimberlites (diamant) et les anomalies spectrométriques pour les minéralisations d’éléments de terres rares;
  4. cible quaternaire, identifiée par l’analyse géochimique de la fraction fine de la matrice des tills ou par l’examen des concentrés de minéraux lourds dans les tills ou les eskers;
  5. cible de modélisation 2D, signalant des zones de haute favorabilité pour une substance ou un type de gisement donné à la suite d’une modélisation à partir des données contenues dans la banque de données SIGÉOM;
  6. cible de modélisation 3D, décrivant des zones de haute favorabilité déduites de la modélisation 3D.

Par ailleurs, il est d’usage de distinguer trois types de cibles selon leur taille:

  1. les cibles ponctuelles mesurant moins de 100 mètres;
  2. les cibles locales dont la taille varie de 100 mètres à 1 kilomètre;
  3. les cibles régionales qui font plus de 1 kilomètre.

Note: veuillez consulter le rapport DV 2014-06 pour les abréviations (pages 47 à 50), disponible gratuitement sur SIGÉOM Examine.