Zone de cisaillement de Zeni
Étiquette structurale : ZCzen

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

 

 

Auteur(s) Taner, 1992
Méthodologie Défini à partir d’un levé géologique
Appartenance Province de Churchill / Domaine lithotectonique de Mistinibi-Raude
Mouvement principal Dextre
Style de déformation Cisaillement
Faciès métamorphique (faciès moyen lié à la déformation principale) Indéterminé

 

 

 

 

Historique et méthodologie

La Zone de cisaillement de Zeni (ZCzen) a été décrite par Taner (1987, 1992) sous le nom de « Zone de déformation au sud du lac Zeni ». Hammouche et al. (2011) ont remplacé ce terme par « Zone de cisaillement de Zeni » lors de travaux de cartographie. 

Limites et morphologie

Largeur (km)

13

Longueur (km) 40
Orientation ESE-WNW 

 

 

 

La ZCzen est un corridor d’une largeur de 5 à 13 km qui s’étend sur près de 65 km en territoire québécois et qui se poursuit au Labrador. À l’ouest, elle est tronquée par la Zone de cisaillement de la Rivière George (ZCrge) (Vanier et al., 2018). Au Québec, l’intrusion mésoprotérozoïque du Granite de Ramusio masque partiellement l’extension orientale de cette zone de cisaillement.

 

 

Unités stratigraphiques concernées

Les zones mylonitiques associées à la ZCzen affectent principalement les lithologies du Complexe de Zeni.

Caractéristiques structurales

La ZCzen comprend plusieurs zones protomylonitiques à mylonitique entre lesquelles les unités sont affectées par une forte déformation planaire et linéaire.

❯ Fabriques principales

Les fabriques principales de cette zone de cisaillement sont des foliations secondaires tectonométamorphiques bien développées (Sn), fortement pentées vers le NE et qui comprennent, par endroits, une forte linéation d’étirement subhorizontale (Ln). Des foliations ou rubanements protomylonitiques et mylonitiques sont aussi présentes.

 

 

Fabriques principales Type de fabrique Direction (°) Pendage (°) Nombre de mesures Commentaires
Foliation Sn Foliation, gneissosité, foliation ou rubanement mylonitique, schistosité 304 81 195  
Linéation Ln Linéation 125 10 15  

 

❯ Autres fabriques

Non observées.

❯ Plis

Non observés.

❯ Relations de recoupement

La Faille d’Adelaide représente une branche au sud de la ZCzen qui déforme une bande d’amphibolite du Complexe de Zeni, en plus de séparer les orthogneiss du Complexe d’Elson, à l’ouest, de ceux du Complexe de Jannière, à l’est. Sa présence et son tracé ont été déduits par Hammouche et al. (2012) à partir du levé géophysique. Selon les linéaments magnétiques, la Faille d’Adelaide est coupée par la ZCzen et la ZCrge. Quant à la ZCzen, elle est tronquée à l’ouest par la ZCrge; à cet endroit, les anomalies magnétiques positives correspondant au Complexe de Zeni sont aussi décalées selon un mouvement dextre.

Paramètres géométriques de la Faille d’Adelaide :

Faille Type Direction (°) (moy) Pendage (°) (moy) Plongée de la linéation dans le plan de la faille Largeur estimée (m) Longueur estimée (km) Mouvement apparent Position Commentaires
Faille d’Adelaide Cisaillement N-S Indéterminé Indéterminé Indéterminée 20 Indéterminé Incertaine, déduite du levé géophysique  

❯ Cinématique

Les seuls indicateurs cinématiques observés sont des porphyroclastes de feldspath de type sigma. Ceux-ci indiquent un mouvement horizontal dextre (Hammouche et al., 2012).

Style de la déformation

L’intensité de la déformation au sein de la ZCzen est variable, passant de zones peu déformées à des mylonites.

Caractéristiques métamorphiques

Les roches de la ZCzen ont été affectées par un métamorphisme au faciès des granulites (Taner, 1992; Hammouche et al., 2012). Taner (1992) a observé des pyroxènes à extinctions ondulantes indiquant que la déformation est postérieure au métamorphisme au faciès des granulites. Une silicification et une hématitisation se superposent aux fabriques protomylonitiques à proximité du contact entre les complexes de Zeni et de Jannière.

Caractéristiques géophysiques

La ZCzen correspond à une succession de crêtes magnétiques linéaires ESE-WNW. La haute susceptibilité magnétique de cette zone de cisaillement est attribuée aux amphibolites et aux mylonites tonalitiques à granitiques du Complexe de Zeni. L’alternance rapide des crêtes magnétiques est causée par la forte transposition des contacts géologiques parallèlement à la foliation principale du cisaillement. L’interprétation de cartes géophysiques indique aussi que la ZCzen est tronquée par la ZCrge (Vanier et al., 2018). 

Repères chronologiques

La déformation de la ZCzen est postérieure à 2480 Ma, soit l’âge de cristallisation d’une roche felsique mylonitisée du Complexe de Zeni (David et al., 2009), et antérieure à la déformation de la ZCrge, qui s’achevait vers 1825 Ma (Dunphy et Skulski, 1996).

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

 

DAVID, J., MOUKHSIL, A., CLARK, T., HEBERT, C., NANTEL, S., DION, C., SAPPIN, A A. 2009. DATATIONS U-PB EFFECTUEES DANS LES PROVINCES DE GRENVILLE ET DE CHURCHILL EN 2006-2007. GEOTOP UQAM-MCGILL, UNIVERSITE LAVAL, MRNF. RP 2009-03, 32 pages.

HAMMOUCHE, H., LEGOUIX, C., GOUTIER, J., DION, C. 2012. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC ZENI. MRN. RG 2012-02, 35 pages et 1 plan.

HAMMOUCHE, H., LEGOUIX, C., GOUTIER, J., DION, C., PETRELLA, L. 2011. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC BONAVENTURE. MRNF. RG 2011-03, 37 pages et 1 plan.

TANER, M F. 1987. RECONNAISSANCE GEOLOGIQUE DE LA REGION DU LAC JUILLET – NOUVEAU-QUEBEC -. MRN. DP-87-11, 23 pages et 7 plans.

TANER, M F. 1992. RECONNAISSANCE GEOLOGIQUE DE LA REGION DU LAC JUILLET – TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUEBEC -. MRN. MB 91-19, 132 pages et 7 plans.

VANIER, M.-A., GODET, A., GUILMETTE, C., HARRIS, L B., CLEVEN, N R., CHARETTE, B., LAFRANCE, I. 2018. Extrusion latérale en croûte moyenne dans le sud-est de la Province de Churchill démontrée par les interprétations géophysiques, l’analyse structurale et les pétrofabriques du quartz. UNIVERSITE LAVAL, INRS, MERN. MB 2018-12, 58 pages.

 

 

Autres publications

Dunphy, J.M., Skulski, T., 1996. Petrological zonation across the De Pas Batholith: a tilted section through a continental arc? In: Eastern Canadian Shield Onshore-Offshore (ECSOOT) Transect Meeting, 1996 (Wardle, R.J. and Hall, J., editors). The University of British Columbia, Lithoprobe Secretariat; Report, 57, pages 44-58.

Vollmer, F. W., 1995. C program for automatic contouring of spherical orientation data using a modified Kamb method. Computers and Geosciences 21: 31–49. doi.org/10.1016/0098-3004(94)00058-3

 

 

 

 

 

19 février 2019