English
 
Domaine structural de Maingault
Étiquette structurale : DSmai

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Auteur(s) Beauchamp, 2019
Méthodologie Défini à partir d’un levé géologique
Appartenance Province du supérieur / Sous-province d’Opatica
Mouvement principal Ne s’applique pas.
Style de déformation Parallèle
Faciès métamorphique (faciès moyen lié à la déformation principale) Granulites

 

 

Historique et méthodologie

Le Domaine structural de Maingault a été défini par Beauchamp (2019) à la suite d’un levé cartographique mené dans la région du lac Cadieux à l’été 2018. La description qui suit repose principalement sur les observations géologiques recueillies lors des travaux de terrain du Ministère ainsi que sur l’analyse de l’imagerie géophysique (champ magnétique total et gradient vertical) provenant du SIGÉOM.

Limites et morphologie

Largeur (km)
3 (dans le feuillet 33A02 uniquement)
Longueur (km) 18 (dans le feuillet 33A02 uniquement)
Orientation Allongement E-W

 

Le Domaine structural de Maingault a été défini initialement dans la partie SE du feuillet 33A02, mais s’étend plus au sud dans le feuillet 32P15, lequel n’a pas été récemment cartographié. Le domaine se situe au sud du Domaine structural de Mabille. Un cisaillement indéterminé marque la limite entre les domaines structuraux de Mabille et de Maingault, et possiblement le contact entre les sous-provinces d’Opatica et d’Opinaca.

 

 

Unités stratigraphiques concernées

Le Domaine structural de Maingault est uniquement composé des roches plutoniques du Complexe de Maingault (nAmai1, nAmai2 et nAmai3) qui appartiennent à la Sous-province d’Opinaca.

 

Caractéristiques structurales

❯ Fabriques principales

Sn = S2

 

La foliation régionale Sn dans le Domaine structural de Maingault est marquée par un alignement des minéraux ferromagnésiens (biotite et hornblende), mais aussi régulièrement par un fort rubanement de la roche. Les rubans sont de composition dioritique, tonalitique ou granitique et sont tous parallélisés, témoignant de l’intense déformation affectant ce domaine. Les injections présentent aussi des structures en pinch and swell et de boudinage. Certains affleurements montrent par ailleurs une migmatitisation qui s’est elle aussi développée dans un contexte de compression N-S. Contrairement au Domaine structural de Mabille situé directement au nord, la foliation régionale Sn du Domaine structural de Maingault est à pendage sud. Si elle est majoritairement orientée E-W (stéréogramme), elle se courbe progressivement pour devenir SW-NE vers le SW.

Fabriques principales Type de fabrique Direction (°) Pendage (°) Nombre de mesures Commentaires
Foliation Sn

Foliation minérale tectono-métamorphique et rubanement migmatitique

085 45 8
Linéation Ln Linéation d’étirement 110 12 1 Nombre de mesures trop limité pour être représentatif.

 

❯ Autres fabriques

Non observé.

❯ Plis

Les roches du Complexe de Maingault sont affectées par un pli Pn déversé vers le le nord, dont l’axe est principalement E-W. Un seul plan axial a été mesuré dans le feuillet 33A02, de direction 060° avec un axe orienté 060°/82°.

 

Paramètres géométriques des plis régionaux : 

Plis ou famille de plis Type (anticlinal, synclinal ou indéterminé) Forme (antiforme ou synforme) Attitude (déversé ou droit) Plan axial Axe de pli Position (certaine ou probable) Phase de déformation Commentaires
Direction Pendage Direction Plongement
Pli Pn Indéterminé Synforme Déversé vers le nord 060 à 090° Probable Dn  
 

❯ Relations de recoupement

Une faille fragile d’orientation NW-SE et à mouvement dextre a été interprétée à l’aide des cartes d’anomalie magnétique.

Paramètres géométriques des failles régionales coupant le Domaine structural de Maingault :

Faille ou Famille de failles Type Direction (°) (moy) Pendage (°) (moy) Plongée de la linéation dans le plan de la faille Largeur estimée (m) Longueur estimée (km) Mouvement apparent Position Commentaires
Faille Faille régionale 145 Fort Métrique Kilométrique Dextre Déduite à partir de l’imagerie magnétique  

 

❯ Cinématique

Ne s’applique pas.

Style de la déformation

Le Domaine structural de Maingault résulte d’une forte déformation de la roche provoquée par un raccourcissement N-S marquée par un rubanement intense et du boudinage.

Caractéristiques métamorphiques

À l’extrémité sud de la carte du lac Cadieux, les roches du Complexe de Maingault ont atteint le faciès des amphibolites supérieur jusqu’au faciès des granulites. La tonalite et la diorite quartzifère, qui forment l’unité principale du complexe (nAmng1), contiennent de la biotite et des proportions variables de hornblende et de magnétite. Cet assemble ne fournit pas beaucoup d’information sur les conditions métamorphiques qu’ont atteint ces roches. Par contre, les roches mafiques du complexe (nAmng2), avec leur assemblage à HB-PG-CX ± OX, ont atteint le faciès granulitique. Les filons-couches ultramafiques sont constitués d’un assemblage typique du faciès des amphibolites supérieur. Ils contiennent des assemblages prograde à TM-AC-MG ± OV ± OX ± SL et rétrograde à ST-TC.

Altérations

Ne s’applique pas.

Caractéristiques géophysiques

La carte du gradient vertical du champ magnétique total montre que ce domaine a une texture chagrinée avec quelques hétérogénéités marquées, notamment à cause des rubans fortement magnétiques qui correspondent à des injections ultramafiques d’orientation E-W appartenant à l’unité nAmng3.

Repères chronologiques

Ce domaine structural n’a encore fait l’objet d’aucune datation.

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

BEAUCHAMP, A M. 2019. Géologie de la région du lac Cadieux, sous-provinces d’Opatica et d’Opinaca, Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada. BG 2019-02, 2 plans.

 

 

 

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Domaine structural de Maingault. Lexique structural du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-structural/domaine-structural-de-maingault/  [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

Anne-Marie Beauchamp, géo., M. Sc. anne-marie.beauchamp@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Ghyslain Roy, géo. (coordination); Patrice Roy, géo., Ph. D. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML); Céline Dupuis, géo., Ph. D. (version anglaise)

18 janvier 2021