English
 
Domaine structural de Cadieux
Étiquette structurale : DScad

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Auteur(s)

Beauchamp, 2019

Méthodologie Défini à partir d’un levé géologique
Appartenance Province du Supérieur / Sous-province d’Opatica
Mouvement principal Ne s’applique pas
Style de déformation Homogène
Faciès métamorphique (faciès moyen lié à la déformation principale) Indéterminé

 

 

Historique et méthodologie

Le Domaine structural de Cadieux a été défini par Beauchamp (2019) à la suite d’un levé cartographique mené dans la région du lac Cadieux à l’été 2018. Il comprend les roches intrusives de la Sous-provinces d’Opatica. La description qui suit repose principalement sur les observations géologiques recueillis par Beauchamp (2019), ainsi que sur l’analyse des levés aéromagnétiques provenant du SIGÉOM.
 

Limites et morphologie

Largeur (km) 12 à 15 
Longueur (km) 45 (feuillet SNRC 33A07 uniquement)
Orientation Allongement ENE-WSW

 

 

Le Domaine structural de Cadieux est un domaine relativement étendu (45 km sur 15 km). Il occupe le tiers de la carte réalisée par Beauchamp (2019). Les roches métasédimentaires du Domaine structural d’Ayr correspondent à la limite nord du Domaine de Cadieux. La Zone de cisaillement de Digne borde le contact sud entre le Domaine de Cadieux et celui de Dolent. Finalement, le Domaine de Cadieux est en contact intrusif avec la Zone de cisaillement d’Eastmain-Sorbier.

 

 

Unités stratigraphiques concernées

Le Domaine structural de Cadieux est composé de roches intrusives de la Sous-province d’Opatica. Il comprend les unités stratigrahiques suivantes :

Caractéristiques structurales

❯ Fabriques principales

Sn = S2

 

La fabrique principale Sn présente dans le Domaine structural de Cadieux est une foliation pénétrative modérément développée et définie par un alignement préférentiel des minéraux ferromagnésiens (biotite, hornblende) qui affecte le Batholite de MacLeod et le Pluton de Digne. Des lentilles millimétriques à centimétriques de minéraux ferromagnésiens et des enclaves de diorite granoblastique et foliée sont alignées selon la foliation principale Sn dans le Batholite de MacLeod. Dans le Complexe de Misasque, la fabrique principale est plutôt soulignée par une gneissosité nette irrégulière et contrastée, formant une alternance de niveaux mafiques (à biotite ± hornblende) et de niveaux quartzofeldspathiques blanchâtres et accentuée par la présence d’injections granitiques subconcordantes.

Le Batholite de MacLeod et le Complexe de Misasque sont caractérisés par des linéations Ln faiblement développée et définie par l’étirement de la hornblende. La linéation Ln est mieux développée dans la partie sud du Pluton de Digne, surtout en s’approchant de la Zone de cisaillement de Digne. Les linéations Ln sont aussi très présentes dans les enclaves de diorite et de gabbro fortement granoblastiques qui se trouvent dans le Complexe de Misasque et le Pluton de Digne. Ces roches intermédiaires à mafiques sont les unités les plus vieilles au sein des suites intrusives et forment couramment des tectonites en L>S.

À l’échelle du Domaine structural de Cadieux, même si la foliation Sn semble principalement orientée ENE-WSW avec un pendage modéré, son attitude est tout de même variable. En carte, les variations de la foliation Sn, que ce soit en terme d’orientation ou de pendage, montrent qu’elle est plissée. La foliation Sn porte parfois une linéation minérale Ln qui plonge souvent vers le NE avec un angle modéré.

Fabrique principale Type de fabrique Direction (°) Pendage (°) Nombre de mesures Commentaires
Foliation Sn Foliation tectonométamorphique et gneissossité 264 40 150 Quelques mesures s’étalent le long d’un grand cercle qui passe par les pôles de foliations Sn (154°/74°). Ceci indique que la fabrique Sn est plissée.
Linéation Ln Linéation d’étirement et linéation minérale 033 63 26

Le plongement des linéations varient globalement du NW au NE.

 

❯ Autres fabriques

Non observé.

❯ Plis

Le Batholite de MacLeod est structuralement très homogène. Il est foliée par Sn, et une linéation minérale Ln est présente par endroits. Les cartes magnétiques disponibles sur le SIGÉOM (tilt et gradient vertical) et d’imagerie Rapid Eye indiquent que le Batholite de MacLeod est affecté par une sucession de plis antiforme et synforme. Cependant, un très faible pourcentage des affleurements visités exposaient du plissement. L’affleurement 18-FM-2075, qui se situe en bordure du batholite, expose une diorite intensément déformée par une succession de plis serrés à isoclinaux. La trace axial E-W est particulièrement mise en évidence par des injections felsiques et des zones silicifiées qui sont plissées et en relief positif dans la diorite. L’affleurement 18-PG-4080 montre aussi que la monzodiorite quartzifère et les injections granitiques sont plissées par Pn. Le Batholite de MacLeod semble avoir la forme d’une soucoupe.

Le Complexe de Misasque est très hétérogène. Elle consiste en une séquence rubanée de tonalite, diorite quartzifère et diorite injectée de plusieurs générations de granite. On reconnaît quelques plis Pn en affleurements à travers des textures de fluage magmatique.

Même si les mesures de foliations Sn tendent à démontrer que le Pluton de Digne est aussi plissé, aucune structure de plis n’a été observé en affleurement.

Paramètres géométriques des plis régionaux : 

Plis ou famille de plis Type (anticlinal, synclinal ou indéterminé) Forme (antiforme ou synforme) Attitude (déversé ou droit) Plan axial Axe de pli Position (certaine ou probable) Phase de déformation Commentaires
Direction Pendage Direction Plongement
Plis Pn Indéterminé Antiforme et synforme Majoritairement déversé, minoritairement droit ENE-WSW Inconnu Certaine et probable Dn

 

❯ Relations de recoupement

Le Domaine structural de Cadieux est coupé par des failles tardives qui ont été déduites à partir de l’analyse des cartes du champ magnétique. Ces familles de failles, au jeu apparent dextre et senestre, décalent localement les unités intrusives de la Sous-province d’Opatica. Quelques évidences de terrain précise qu’il s’agit de réseaux de failles peu altéré dont la largeur est <1 m. Certaines fractures qui traversent le Batholite de MacLeod et le Complexe de Misasque sont hématitisées et/ou épidotisées.

Paramètres géométriques des failles régionales coupant le Domaine structural de Cadieux :

Faille ou Famille de failles Type Direction (°) (moy) Pendage (°) (moy) Plongée de la linéation dans le plan de la faille Largeur estimée (m) Longueur estimée (km) Mouvement apparent Position Commentaires
Famille de failles   NNW-SSE à NW-SE Fort Inconnue <1 m > 1 km Dextre Probable  
Famille de failles   E-W Fort Inconnue <1 m >1 km Senestre Probable  

 

❯ Cinématique

Ne s’applique pas.

Style de la déformation

Ce domaine structural est relativement homogène et principalement affecté par la déformation régionale Dn, qui consiste en un raccourcissement NNW-SSE.

Caractéristiques métamorphiques

La composition minéralogique des roches intrusives appartenant à la Sous-province d’Opinaca ne permet pas d’établir les conditions métamorphiques qu’ont subi ces roches. Puisque que les roches des domaines structuraux adjacents ont atteints le faciès des amphibolites, il est très probable que les roches du Domaine structural de Cadieux aient aussi atteint ces conditions de pression et de température.

Altérations

Le Batholite de MacLeod est caractérisé par une altération faible à forte qui semble zonée. Une altération potassique (biotite, magnétite et feldspath potassique en proportions variables) est présente au centre de l’intrusion. Une altération propylitique (quartz, chlorite et épidote) et une silicification sont localisées en bordure de l’intrusion. Des veinules remplient d’hématite et d’épidote plus tardives coupent la foliation Sn, et remobilise une partie de la minéralisation en Cu-Mo-Ag-Au-W contenue dans le Batholite de MacLeod et dans les unités métasédimentaires qui encaissent l’intrusion.

Les roches du Pluton de Digne ont subit une muscovitisation, une altération qui semble d’origine hydrothermale qui transforme les feldspaths en un assemblage dominé par le quartz et la muscovite. Certains affleurements exposent des réseaux anastomosés de veines de muscovite et de veines de quartz (affleurements 18-PG-4044, 18-PG-4045 et 18-PG-4046).

Finalement, mise à part l’hématitisation et l’épidotisation de certains affleurements, le Complexe de Misasque ne semble pas particulièrement altéré.

Caractéristiques géophysiques

Les cartes du champ magnétique total et du gradient magnétique du SIGÉOM montre que ce domaine est hétérogène. Sur la carte du champ magnétique total, le Complexe de Misasque et le Batholite de MacLeod sont caractérisés par une forte suceptibilité magnétique. Une structure rubanée définie le domaine des roches du Complexe de Misasque tandis que le Batholite de MacLeod montre une structure lisse et homogène. Le Pluton de Digne est très homogène et présente une faible susceptibilité magnétique. Sur la carte du gradient vertical, le Batholite de MacLeod se distingue par une signature dont la texture et le contraste sont plus forts. Les linéaments magnétiques, dont certains sont similaires à la trace de la foliation régionale Sn, sont majoritairement rectilignes. Certains linéaments sont ondulants, indiquant la présence de possibles plis. Les familles de fractures fragiles sont très apparentes sur les cartes magnétiques.

Repères chronologiques

La déformation Dn est postérieure à la mise en place du Pluton de Digne (2814 ±7 Ma, Davis, 2019). Elle est postérieure ou synchrone à la mise en place du Batholite de MacLeod (2704 ±2 Ma, Davis, 2019) et la phase tonalitique la plus jeune datée dans le Complexe de Misasque (2695 ±8 Ma, Davis et Sutcliffe, 2018; 2698 ±28 Ma, Davis, 2019). Elle est antérieure à 2640 Ma (Davis et Sutcliffe, 2018) correspondant à l’âge de la Suite de Wahemen qui n’est pas affectée par la déformation et le métamorphisme.

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

BEAUCHAMP, A.-M., MASSEI, F. 2019. Géologie et potentiel minéral de la région du lac Cadieux, sous-provinces d’Opatica et d’Opinaca, Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada. MERN; BG 2019-02, 2 plans.

DAVIS, D.W., 2019. Rapport sur les datations U-Pb de roches du Québec 2018-2019, projets Lac Cadieux et Lac Watts. UNIVERSITY OF TORONTO; MB 2019-09, 82 pages.

Davis, D.W., Sutcliffe, C.N. 2018. U-Pb Geochronology of Zircon and Monazite by LA-ICPMS in samples from northern Quebec. UNIVERSITY OF TORONTO; MB 2018-18, 54 pages.

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Domaine structural de Cadieux. Lexique structural du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-structural/domaine-structural-de-cadieux/ [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

Anne-Marie Beauchamp, géo., M. Sc. anne-marie.beauchamp@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Ghyslain Roy, géo. (coordination); Patrice Roy, géo., Ph. D. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); Ricardo Escobar (montage HTML); Céline Dupuis, géo., Ph. D. (version anglaise)

5 janvier 2021