Suite de Pinguq
Étiquette stratigraphique : [narc]pin
Symbole cartographique : nApin
 

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nApin5 Diorite
nApin4 Syénite quartzifère
nApin3 Granodiorite homogène
nApin2 Granite homogène
nApin1 Monzogranite, granodiorite et monzonite quartzifère, porphyroclastiques à quartz bleu
 
Auteur : Maurice et al., 2004
Âge : Néoarchéen
Stratotype : Aucun
Région type : Région de Povungnituk (feuillet SNRC 35C)
Province géologique : Province du Supérieur
Subdivision géologique : Sous-province de Minto
Lithologie : Roches intrusives felsiques et intermédiaires
Catégorie : Lithodémique
Rang : Suite
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Historique

La Suite de Pinguq a été introduite pour grouper les volumineuses masses de granitoïde porphyroclastique et les intrusions de granite, de granodiorite, de syénite et de diorite observées dans la partie ouest de la région de Puvirnituq (Maurice et al., 2004, 2005a; feuillet 35C). Elle a été prolongée plus au sud dans la région de Kogaluk Bay (feuillet 34N; Maurice et al., 2005b). Par la suite, Simard et al. (2008) lui ont assigné des intrusions de granite et de granodiorite faisant auparavant partie de la Suite de La Chevrotière dans les régions de Kogaluk Bay, de Puvirnituq et du lac Vigneau (feuillet 35F02). Le nom fait référence à la colline Pinguq située au NW de l’unité.

 

Description

La Suite de Pinguq est principalement composée de monzogranite, de granodiorite et de monzonite quartzifère caractérisés par une structure porphyroïde et par la présence de grains de quartz bleuté (nApin1; Maurice et al., 2004, 2005a, 2005b; Simard et al., 2008; Simard, 2008). Ces masses de granitoïde sont associées à des zones de cisaillement orientées N-S et préférentiellement localisées dans des endroits marqués par une signature magnétique élevée à très élevée (Maurice et al., 2004, 2005). Ce sont des roches à biotite, foliées à mylonitiques. De petites intrusions de granite et de granodiorite homogènes (nApin2 et nApin3, respectivement), à structure équigranulaire et d’aspect massif à folié, sont également associées aux roches porphyroïdes. La suite comprend également de la syénite quartzifère (nApin4) et de la diorite à biotite (nApin5) en moindres proportions. Les descriptions des unités informelles ci-dessous sont tirées de Maurice et al. (2004, 2005a, 2005b), du MRNF (2007; 2010a-b) et de Lamothe et Simard (2010, 2011).

 

Suite de Pinguq 1 (nApin1) : Monzogranite, granodiorite et monzonite quartzifère, porphyroclastiques à quartz bleu

L’unité nApin1 se distingue des granitoïdes porphyriques de la Suite de La Chevrotière par son imposant volume (<10 km sur 80 km), l’omniprésence de porphyroclastes de microcline formant localement une structure protomylonitique œillée, et la présence commune de quartz bleuté. La composition de la roche varie de granodiorite à monzonite quartzifère, avec une prédominance de monzogranite. Ces roches sont gris rosé à rougeâtres, foliées à protomylonitiques et montrent communément des rubans de quartz, des porphyroclastes arrondis (yeux) et des mégaporphyroclastes de microcline pouvant atteindre 7 cm de longueur. L’intensité de la déformation et de l’altération associée (épidotisation et chloritisation) n’est pas homogène. Des enclaves décimétriques allongées de diorite et d’amphibolite (<5 %) constituent une faible proportion des affleurements.

En lame mince, la biotite verte à brune est le minéral ferromagnésien le plus abondant, tandis que la hornblende verte, et plus localement le clinopyroxène, apparaît dans les roches intermédiaires. Des grains de myrmékite coupent et galbent partiellement les porphyroclastes de microcline, lesquels contiennent des inclusions de biotite et de plagioclase séricitisé. La déformation a été en grande partie absorbée par les amas quartzofeldspathiques broyés ou recristallisés autour des porphyroclastes de microcline. Les minéraux accessoires se composent d’apatite, de titanite, de zircon et de minéraux opaques. Les minéraux secondaires comprennent communément la séricite et l’épidote (en remplacement des cristaux de plagioclase), ainsi que des amas de chlorite et de carbonate (également en remplacement du plagioclase).

Suite de Pinguq 2 et 3 (nApin2 et nAPin3) : Granite et granodiorite, homogènes

Les petites intrusions de granite (nApin2) et de granodiorite (nApin3) de la Suite de Pinguq sont associées aux zones de cisaillement mylonitiques orientées N-S. Le granite et la granodiorite sont blancs à rosés, homogènes, équigranulaires, massifs à foliés, localement mylonitiques et à grain moyen à grossier. Des enclaves de roche intermédiaire à ultramafique (diorite, amphibolite et roche ultramafique) peuvent constituer jusqu’à 20 % des affleurements. Elles présentent un étirement parallèle à la foliation ou sont réduites à de minces schlierens de minéraux ferromagnésiens. En lame mince, des structures reliques ignées sont localement observées. Le quartz, localement bleuté, forme généralement des lentilles et des rubans monocristallins parallèles à la foliation. La biotite brune à verte constitue la phase ferromagnésienne principale et peut être associée à de la hornblende, en plus du clinopyroxène localement. L’allanite forme des cristaux millimétriques et la magnétite est commune.

Suite de Pinguq 4 (nApin4) : Syénite quartzifère

L’unité nApin4 est formée d’une unique bande kilométrique de syénite quartzifère leucocrate, à grain fin à moyen et moyennement magnétique. Sa composition modale consiste en 5 à 20 % de plagioclase, 5 à 15 % de quartz, >60 % de feldspath potassique et <5 % de biotite. La roche est caractérisée par une forte linéation minérale définie par l’étirement du quartz et l’alignement des grains de biotite caractérisant une « tectonite en L ».

Suite de Pinguq 5 (nApin5) : Diorite

L’unité nApin 5 regroupe de petites masses, dykes ou enclaves de diorite à biotite à structure grenue à grain fin ou moyen. La diorite contient des reliques de plagioclase d’origine primaire. La biotite verte ou brune constitue le principal minéral ferromagnésien; elle est localement remplacée par une amphibole vert pâle et contient de fines aiguilles de rutile formant des structures en treillis dans les cristaux plus grossiers. La roche comprend également de la magnétite (~5 %) et de la titanite (2-5 %). Ainsi, l’unité se démarque par une susceptibilité magnétique élevée et des concentrations élevées en titane (~2 % TiO2).

Épaisseur et distribution

La Suite de Pinguq occupe une superficie importante de l’extrémité NW de la Sous-province de Minto dans la région de Povungnituk (feuillets 34N, 35C et extrémité méridionale du feuillet 35F) et suit une orientation générale N-S. L’unité de monzogranite, granodiorite et monzonite quartzifère porphyroclastiques (nApin1) est la plus importante de la Suite de Pinguq. Les unités de granite et granodiorite homogènes (nApin2 et nApin3) sont moins volumineuses, mais réparties sur toute la superficie de la suite. Les unités nApin4 et nApin5 sont beaucoup plus restreintes : la syénite quartzifère forme une bande de <2 km de largeur sur 15 km de longueur dans le centre de la Suite de Pinguq (limite des feuillets 34N15 et 35C02), tandis que la diorite à biotite se trouve sous forme de masses isolées (5 à 10 km de longueur sur 1 à 2,5 km de largeur), d’enclaves dans l’unité nApin1 et de dykes coupant les roches supracrustales et enderbitiques de la Suite de Qilalugalik (Maurice et al., 2004, 2005b).

Datation

Un âge U-Pb sur zircon de 2724 ±2 Ma a été obtenu dans une monzonite porphyrique à l’extrême ouest de l’unité; cet âge représente celui de la mise en place (David, 2012). Un monzogranite porphyrique à structure protomylonitique, situé à proximité d’une zone de déformation, a livré deux âges U-Pb sur zircon : un premier de 2727 ±2 Ma correspondant à la mise en place du monzogranite, et un second de 2752 ±3 Ma considéré comme un âge d’héritage (., 2012).

Unité Numéro d’échantillon Système isotopique Minéral Âge de cristallisation (Ma) (+) (-) Âge d’héritage (Ma) (+) (-) Référence(s)
nApin1 02-MS-5020A U-Pb Zircon 2724 2 2       David, 2012
nApin1 02-OR-6106A U-Pb Zircon 2727 2 2 2752 3 3 David, 2012

Relations stratigraphiques

Les caractéristiques lithologiques de la Suite de Pinguq sont comparables à celles des suites de La Chevrotière et de Leridon. Les intrusions de la Suite de Pinguq se distinguent toutefois de celles des deux autres par une déformation accrue, l’omniprésence de porphyroclastes de microcline présentant une structure protomylonitique œillée et la présence commune de quartz bleuté (Maurice et al., 2004, 2005a, 2005b). Selon Maurice et al. (2005b), les intrusions de la Suite de Pinguq ont subi une déformation ductile synchrone à leur mise en place. Simard et al. (2008) considèrent les suites de Pinguq, de La Chevrotière et de Leridon comme équivalentes et associées à un événement magmatique potassique important ayant affecté le nord de la Sous-province de Minto, entre 2735 Ma et 2720 Ma.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

DAVID, J. 2012. Datations isotopiques effectuées dans le nord-est de la Province du Supérieur (Travaux de 2001, 2002 et 2003). MRNF. DV 2012-05, 84 pages.

LAMOTHE, D., SIMARD, M. 2010. COMPILATION GEOLOGIQUE DE L’OROGENE DE L’UNGAVA (VERSION PRELIMINAIRE). MRNF. RP 2010-05, 1 page et 1 plan.

LAMOTHE, D., SIMARD, M. 2011. GEOLOGICAL COMPILATION OF THE UNGAVA OROGEN (PRELIMINARY VERSION). MRNF. RP 2010-05(A), 1 page.

MAURICE, C., BERCLAZ, A., DAVID, J., SHARMA, K N M., LACOSTE, P. 2004. GEOLOGIE DE LA REGION DE POVUNGNITUK (35C) ET DE KOVIK BAY (35F). MRNFP. RG 2003-06, 44 pages et 2 plans.

MAURICE, C., BERCLAZ, A., DAVID, J., SHARMA, K N M., LACOSTE, P. 2005a. GEOLOGY OF THE POVUNGNITUK (35C) AND KOVIC BAY (35F) AREAS. MRNF. RG 2004-05, 41 pages et 2 plans.

MAURICE, C., LACOSTE, P., BERCLAZ, A., DAVID, J., SHARMA, K N M. 2005b. GEOLOGIE DE LA REGION DE KOGALUK BAY (34N ET 34M). MRNFP. RG 2004-01, 37 pages et 2 plans.

MRNF 2007. COMPILATION GÉOSCIENTIFIQUE – GÉOLOGIE 1/50 000, 35F02 – LAC VIGNEAU. In MRNF. 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 35F. CG SIGEOM35F, 16 plans.

MRNF. 2010a. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 34N. CG SIGEOM34N, 1 plan.

MRNF. 2010b. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 35C. CG SIGEOM35C, 1 plan.

SIMARD, M. 2008. LEXIQUE STRATIGRAPHIQUE DES UNITÉS ARCHÉENNES DU NORD-EST DE LA PROVINCE DU SUPÉRIEUR. MRNF. DV 2008-03, 107 pages.

SIMARD, M., LABBE, J Y., MAURICE, C., LACOSTE, P., LECLAIR, A., BOILY, M. 2008. SYNTHÈSE DU NORD-EST DE LA PROVINCE DU SUPÉRIEUR. MRNF. MM 2008-02, 198 pages et 8 plans.

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Suite de Pinguq. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/suite-de-pinguq [cité le 14 février 2020].

 

Collaborateurs

Première publication

Céline Dupuis, géo., Ph.D. celine.dupuis@mern.gouv.qc.ca (rédactrice)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph.D. (coordonnateur du lexique stratigraphique); anonyme (lecture critique); Simon Auclair, géo., M.Sc. (révision linguistique); Nathalie Bouchard (montage HTML); Céline Dupuis, géo., Ph.D. (version anglaise) 

 

 

 

 

 

14 février 2020