Pluton de France
Étiquette stratigraphique : [narc]fra
Symbole cartographique : nAfra

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
Aucune
 
Auteur :Gilbert, 1958
Âge :Néoarchéen
Coupe type :Aucune
Région type :Feuillet 32I04-200-0101
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-province de l’Abitibi
Lithologie :Monzodiorite et diorite quartzifère
Type d’unité :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

Le Pluton de France est d’abord reconnu comme un granite à biotite par Gilbert (1958) lors de la cartographie de la région de Bignell. Puis, il est décrit comme un pluton de composition granodioritique par Lacoste (1982) et Duquette (1982). Enfin, Caty (1979) et Morin (1999) obtiennent une composition variant d’une monzodiorite à une diorite quartzifère.

Description

D’après Morin (1999, p. 17) : « Ce pluton est à grain fin et assez homogène et il a une composition variant de monzodiorite à diorite quartzifère (Afra). La roche est de couleur rose saumon avec une teinte verdâtre. Elle contient de 15 à 20 % de quartz, de 15 à 20 % de feldspath potassique, de 50 à 55 % de plagioclase et moins de 10 % de biotite. Le Pluton de France contient de nombreux xénolites de roches mafiques à ultramafiques dont l’un, situé dans la partie orientale du pluton, atteint 1,5 kilomètres de longueur et 0,75 kilomètre de largeur. Au nord du Pluton de France, des petites lentilles de syénite (I2D) et de monzonite quartzifère (I2E) ont été observées. Celles-ci pourraient être des masses satellites de ce pluton. ».

Épaisseur et distribution

Le Pluton de France occupe une surface de 10 km par 6 km (Morin, 1999).

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Le Pluton de France coupe les roches volcaniques mafiques de la Formation de Bruneau (datée à 2724,4 ±1,2 Ma; Davis et al., 2014) et les roches volcano-sédimentaires de la Formation de Blondeau (datée à <2721 ±3 Ma; Leclerc et al., 2012). Il est limité à l’est par la Faille de Mistassini d’orientation NNE-SSW, ce qui permet la juxtaposition de roches volcaniques mafiques amphibolitisées (équivalentes à la Formation de Bruneau et du Pluton de Duberger).
 

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

 

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
CATY, J.L.Géologie de la demie ouest du canton de Bignell (compé d’Abitibi-Est). Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; DPV-678, 22 pages, 1 plan.1979DPV 678
DUQUETTE, G.Demie nord des cantons de McKenzie et de Roy et Quart nord-ouest du canton de McCorkill. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; DPV-837, 80 pages, 4 plans.1982DPV 837
LACOSTE, P.Demie est du canton de Bignell, comté d’Abitibi-Est. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; DPV 893, 30 pages, 1 plan.1982DPV 893
GILBERT, J.E.Région de Bignell, territoires de Mistassini et d’Abitibi, district éléctoraux d’Abitibi-Est et de Roberval. Ministère des mines, service des gîtes minéraux, Québec; RG-79, 43 pages, 1 plan.1958RG 079
LECLERC, F. – HARRIS, L.B. – BÉDARD, J.H. – VAN BREEMEN, O. – GOULET, N.Structural and stratigraphic controls on magmatic, volcanogenic and syn-tectonic mineralization in the Chapais-Chibougamau mining camp, northeastern Abitibi, Canada. Economic Geology; volume 107, pages 963-989.2012Source
MORIN, R.

Géologie de la région du lac des Canots (32I04). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 99-01, 33 pages, 4 plans.

1999RG 99-01

 

 

6 mars 2018