Membre de Christian
Étiquette stratigraphique : [narc]cn
Symbole cartographique : nAcn
 

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur : Charbonneau et al., 1991
Âge : Néoarchéen
Stratotype : Charbonneau et al. (1991) ont proposé un lectostratotype qui expose les cinq membres de la Formation de Haüy dans le secteur situé de part et d’autre de la route 113, à l’ouest de Chapais, entre les lacs Antoine et Gribouille (UTM NAD83 Zone 18N 492144 5518354). Voir Charbonneau et al. (1991), carte à la page 54.
Région type : Partie centrale du feuillet 32G14-200-0102, à l’est du lac Gribouille
Province géologique : Province du Supérieur
Subdivision géologique : Sous-province de l’Abitibi
Lithologie : Basalte et tuf à lapillis à structure trachytique
Catégorie : Lithostratigraphique
Rang : Membre
Statut : Formel
Usage : Actif

 

Historique

Dans son interprétation préliminaire de la géologie des quarts NW du canton de Queylus et NE du canton de Haüy, Cimon (1976a) attribue les faciès sédimentaires et volcaniques de ce secteur à la Formation de Blondeau. Il modifie son interprétation peu après, intégrant ces lithologies à une nouvelle unité nommée « Formation de Haüy » qu’il positionne dans la portion supérieure du Groupe d’Opémisca (Cimon, 1976b). Les faciès sédimentaires et volcaniques de la Formation de Haüy ont par la suite été cartographiés dans les synclinaux de Chapais et de Waconichi (Dimroth et al., 1982 et 1985; Picard, 1984 et 1986; Piché, 1985; Daigneault, 1986, Mueller et Dimroth, 1984 et 1987; Mueller et al., 1989; Charbonneau et al., 1991; Mueller, 1991). Les travaux de cartographie détaillés réalisés à l’ouest de Chapais (Picard, 1984 et 1986; Piché, 1985; Charbonneau et al., 1991) ont permis de subdiviser la formation en cinq membres. Charbonneau et al. (1983) avaient initialement considéré la possibilité d’élever ces cinq unités au rang de formation. Toutefois, celles-ci ne sont pas présentes partout en dehors de la localité type et « certaines sont intimement interstratifiées entre elles » (Charbonneau et al., 1991). Les cinq unités reconnues à la localité type demeurent donc des membres inclus dans la Formation de Haüy. Les travaux de Dimroth et al. (1982 et 1985), Mueller et Dimroth (1987) et Mueller et al. (1989) permettent de situer la Formation de Haüy dans son contexte paléogéographique et paléotectonique. À l’échelle de l’Abitibi, l’unité comprise dans le Groupe d’Opémisca correspond au second cycle sédimentaire de l’Abitibi (Mueller et Donaldson, 1992; Daigneault et al. 2004).

L’origine du nom est inconnu.

Description

Le Membre de Christian est formé de roches volcaniques mafiques à intermédiaires à structure trachytique contenant de 30 à 60 % de phénocristaux de plagioclase blanc (0,2 à 1,5 cm). Quelques coulées comprennent également de 10 à 25 % de phénocristaux de pyroxène et d’amphibole primaires (0,2 à 0,6 cm; Charbonneau et al., 1984; Piché, 1985). Les analyses géochimiques de Leclerc et Daoudene (en préparation) indiquent une composition variant du basalte andésitique à l’andésite, mais la présence de phénocristaux de quartz dans certaines lames minces laisse présager un spectre de composition plus large. Les phénocristaux de plagioclase sont altérés en séricite et en chlorite tandis que ceux de pyroxènes et d’amphiboles sont altérés en chlorite et actinote; ceux-ci baignent dans une matrice de chlorite, d’épidote, de plagioclase et de carbonate. 

Selon Piché (1985, pages 25-26), les coulées de lave subaériennes de type aa et pahoehoe ont des épaisseurs qui varient entre 2 et 10 m, avec des brèches de coulées basales et sommitales qui composent en moyenne 50 % du total. Quelques coulées de trachyandésite présentent des morphologies mixtes entre des coulées à lobes et des coulées bréchiques; typiquement, ces coulées sont de même épaisseur que les coulées bréchiques. La base de ces coulées contient des lobes de lave massive de 0,5 à 1,5 m de diamètre, couramment incomplets, avec des bordures chloriteuses et schisteuses. Le centre de ces coulées est généralement massif et leur partie supérieure, qui peut composer jusqu’à 50 % de l’épaisseur de la coulée, est bréchique. Les brèches de coulées de trachyandésite porphyrique à plagioclase sont typiquement composées à 90 % de fragments de lave cristalline de 3 à 30 cm de diamètre avec une moyenne à 10 cm. Ces fragments baignent dans une matrice chloriteuse et schisteuse contenant des fragments de phénocristaux anguleux disséminés, ce qui suggère qu’il s’agit de lave de même composition, fragmentée et cisaillée. Le contact entre la partie massive centrale des coulées et les brèches basales et sommitales est net, mais sa topographie est très irrégulière et peut varier verticalement de 1 m sur des distances latérales de 3 à 4 m.

Épaisseur et distribution

L’épaisseur du Membre de Christian est évaluée entre 400 et 500 m (Charbonneau et al., 1991). Une première bande comprenant deux segments de 1,6 km et de 5,6 km de longueur est située dans la partie centrale du feuillet 32G14-200-0102, sur le flanc nord du Synclinal de Chapais. La morphologie des laves coussinées implique une polarité stratigraphique vers le nord. Une seconde bande de plus de 20 km de long et d’environ 1 km de large apparaît au nord de la Zone de cisaillement de Lamarck, suivant la rivière Obatogamau. Les coulées coussinées à polarité opposée ainsi que l’interprétation des cartes aéromagnétiques suggèrent un épaississement structural en raison du plissement. Cette bande se poursuit possiblement du côté SE de la Zone de cisaillement de Lamarck, dans le secteur des lacs Jumeaux (feuillet 32J02-200-0101).

Datation

Aucune. À noter qu’un échantillon de trachyandésite porphyrique à phénocristaux de plagioclase récolté en 2006 n’a pas livré de zircon permettant une analyse géochronologique (David et al., 2007).

Relation(s) stratigraphique(s)

Les basaltes et les basaltes andésitiques à structure trachytique du Membre de Christian affleurant sur le flanc nord du Synclinal de Chapais sont en contact net avec les basaltes et les basaltes andésitiques aphyriques du Membre de Vanina sous-jacent au nord. Au sud, le contact sommital de l’unité est caractérisé par une interdigitation des coulées de roches volcaniques à structure trachytique avec les roches sédimentaires du Membre de Gribouille sus-jacent (Charbonneau et al., 1991).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

CHARBONNEAU, J M., PICARD, C., DUPUIS-HEBERT, L. 1991. SYNTHESE GEOLOGIQUE DE LA REGION DE CHAPAIS-BRANSSAT (ABITIBI). MRN. MM 88-01, 202 pages et 13 plans.

CIMON, J. 1976. CANTONS DE QUEYLUS (NO) ET HAUY (NE). MRN. RP 613, 54 pages et 1 plan.

CIMON, J. 1976. GEOLOGIE DU CANTON DE QUEYLUS (NE), ABITIBI-EST. MRN. DPV 439, 38 pages et 1 plan.

DAIGNEAULT, R. 1986. GEOLOGIE DE LA PARTIE NORD-EST DU CANTON DE DOLLIER – REGION DE CHIBOUGAMAU. MRN. DV 85-19, 1 plan.

DAVID, J., DAVIS, D W., DION, C., GOUTIER, J., LEGAULT, M., ROY, P. 2007. DATATIONS U-PB EFFECTUEES DANS LA SOUS-PROVINCE DE L’ABITIBI EN 2005-2006. MRNF. RP 2007-01, 17 pages.

LECLERC, F., DAOUDENE, Y. En préparation. Levé géologique dans la Sous-province de l’Abitibi à l’ouest de Chapais, Territoire Eeyou Istchee Baie-James (région du lac des Deux Orignaux). MERN.  

M E R. 1983. RAPPORT D’ETAPE DES TRAVAUX EN COURS A LA DIVISION DU PRECAMBRIEN. ET 82-01, 269 pages et 2 plans.

PICARD, C. 1986. PETROGRAPHIE ET GEOCHIMIE DES ROCHES VOLCANIQUES ARCHEENNES A L’OUEST DE CHAPAIS (SILLON DE MATAGAMI – CHIBOUGAMAU). MRN. MM 85-01, 108 pages et 2 plans.

 

Autres publications

CHARBONNEAU, J.-M., PICARD, C., PICHÉ, M. 1984. Partie A – Stratigraphie du Groupe de Haüy. Dans : Caractères sédimentologiques et stratigraphie des roches volcano-sédimentaires du synclinal de Chapais (Chibougamau – Stratigraphie et minéralisation. Une ceinture archéenne unique). Institut canadien des Mines et de la Métallurgie; symposium tenu à l’Université du Québec à Chicoutimi, livret-guide d’excursion 12, pages 198-210.  

DAIGNEAULT, R., MUELLER, W.U., CHOWN, E.H. 2004. Abitibi greenstone belt plate tectonics: the diachronous history of arc development, accretion and collision. In The Precambrian Earth: Tempos and Events (Eriksson, P.G., Altermann, W., Nelson, D.R., Mueller, W.U. and Catuneanu, O., editors). Elsevier; Developments in Precambrian Geology 12, pages 88-103.  

DIMROTH, E., MUELLER, W., ARCHER, P., GOBEIL, A., ALLARD, G.O. 1982. Evidence for extensive Archean shallow marine sedimentation in the Chibougamau area, Quebec. Geological Survey of Canada; Current Research Part A, Paper 82-1A, pages 29-36. https://doi.org/10.4095/119587

DIMROTH, E., ROCHELEAU, M., MUELLER, W., ARCHER, P., BRISSON, H., FORTIN, G., JUTRAS, M., LEFEBVRE, C., PICHÉ, M., PILOTE, P., SIMONEAU, P. 1985. Paleogeographic and paleotectonic response to magmatic processes: a case history from the Archean sequence in the Chibougamau area, Quebec. Geologische Rundschau; volume 74, pages 11-32. https://doi.org/10.1007/BF01764567

MUELLER, W. 1991. Volcanism and related slope to shallow-marine volcaniclastic sedimentation: an Archean example near Chibougamau, Quebec, Canada. Precambrian Research; volume 49, pages 1-22. https://doi.org/10.1016/0301-9268(91)90053-D

MUELLER, W., CHOWN, E.H., SHARMA, K.N.M., TAIT, L., ROCHELEAU, M. 1989. Paleogeographic and paleotectonic evolution of a basement-controlled Archean supracrustal sequence, Chibougamau-Caopatina, Quebec. Journal of Geology; volume 97, pages 399-420. https://www.journals.uchicago.edu/doi/10.1086/629319

MUELLER, W., DIMROTH, E. 1984. Part B – Sedimentary features of the Stella and Haüy formations, Levy and Haüy Township, Chapais Syncline. In Fieldtrip No 12 –Sedimentary features and stratigraphy of the volcano sedimentary rocks of the Chapais Syncline (Chibougamau – Stratigraphy and Mineralization. An Archean belt with a difference) (Guha, J., Gobeil, A., Chown, E.H., editors). Canadian Institute of Mining and Metallurgy; Symposium held atUniversité du Québec à Chicoutimi, guidebook, pages 211-231.  

MUELLER, W., DIMROTH, E. 1987. A terrestrial-shallow marine transition in the Archean Opemisca Group east of Chapais, Quebec. Precambrian Research; volume 37, pages 29-55. https://doi.org/10.1016/0301-9268(87)90038-6

MUELLER, W., DONALDSON, J.A. 1992. Development of sedimentary basins in the Archean Abitibi belt, Canada: an overview. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 29, pages 2249-2265. https://doi.org/10.1139/e92-177

PICARD, C. 1984. Évolution génétique et géodynamique du sillon de roches vertes archéennes de Matagami-Chibougamau dans la partie occidentale du synclinal de Chapais (Abitibi-Est, Québec). Université Claude Bernard; thèse de doctorat, 233 pages.

PICHÉ, M. 1985.  La Formation de Haüy à l’ouest de Chapais; volcanisme sub-aérien en milieu fluviatile. Université du Québec à Chiboutimi; mémoire de maîtrise, 188 pages. https://constellation.uqac.ca/1525/

Citation suggérée

 

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Membre de Christian. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-du-superieur/membre-de-christian [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

François Leclerc, géo., Ph. D. francois.leclerc@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); James Moorhead, géo., M. Sc. (lecture critique); Claude Dion, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML). 

 
21 décembre 2020