Groupe de Péribonca
Étiquette stratigraphique : [ppro]pe
Symbole cartographique : pPpe

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur :
Chown et Caty, 1973
Âge :
Paléoprotérozoïque
Stratotype :
Deux coupes types de la Formation de Péribonca (maintenant Groupe de Péribonca) ont été décrites par Chown et Caty (1973). La première, orientée à peu près N-S, correspond au tracé d’un ruisseau du côté nord de la chaîne principale des monts Otish (Membre A; base de la coupe localisée à 52º23’N, 70º27’W). La seconde, de direction E-W, débute sur la rive est d’un petit lac et remonte la pente ouest de la chaîne principale des monts Otish (Membre B; base de la coupe à 52º17’N, 70º42’W).
Région type :
Régions du lac de la Chance pour la partie inférieure de l’unité et du lac Frappe-à-Bord pour la partie supérieure (feuillet SNRC 23D07; Chown et Caty, 1973) 
Province géologique :
Subdivision géologique :
Lithologie :Roches sédimentaires détritiques
Type :
Lithostratigraphique
Rang :
Groupe
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Historique

Le Groupe de Péribonca correspond à la Formation de Péribonca de Chown et Caty (1973) à laquelle Genest (1989) a ajouté trois unités à la base qu’il a associées à la Formation de Laparre. Les équivalences entre les différentes nomenclatures utilisées dans les travaux antérieurs sont présentées dans le tableau synthèse et la colonne lithostratigraphique synthétique de Genest (1989, p. 21 et 53). Les cartes de compilation du Ministère (2010a, b et c) sont essentiellement basées sur les descriptions de Genest (1989) résumées dans la section suivante. Le nom provient de la rivière Péribonca qui prend sa source dans la région des monts Otish.

 

Description

Le Groupe de Péribonca regroupe les unités à caractère oxydé du Bassin d’Otish. Il a été divisé par Genest (1989) en trois formations en fonction de leurs caractéristiques pétrographiques : les formations de Laparre, de Gaschet et de Marie-Victorin. Ce groupe se distingue du Groupe d’Indicator sous-jacent à plusieurs égards :

  • présence d’unités conglomératiques polymictiques;
  • présence de ciment dolomitique;
  • abondance relative de manganèse et de fer;
  • apparition d’albite et d’oligoclase dans la fraction détritique;
  • présence de clastes de chert ferrugineux à structure perlitique;
  • présence de fragments volcaniques;
  • sédimentation de carbonates (dolomite et magnésite);
  • évidences de halite;
  • présence par endroit de ciment gypsifère.

Chown et Caty (1973) avaient divisé la Formation de Péribonca (maintenant Groupe de Péribonca) en deux membres distincts : le Membre A correspond à la partie supérieure de la Formation de Laparre et à la partie inférieure de la Formation de Gaschet, alors que le Membre B sus-jacent englobe la partie supérieure de la Formation de Gaschet et la Formation de Marie-Victorin. Le tracé de la  coupe type du Membre A suit une petite vallée N-S localisée du côté nord de la chaîne principale des monts Otish. La coupe type du Membre B débute à l’est d’un petit lac et se poursuit sur la pente ouest de la chaîne principale des monts Otish. Les coupes de Chown et Caty (1973), ainsi que les équivalences avec les subdivisions actuelles, sont présentées ci-dessous :

Unité actuelleUnité de Chown et Caty (1973)

Intervalle

(m)

Description
Formation de Marie-VictorinMembre B105Sommet d’érosion de la coupe.
75-105Arkose grise et rouge foncé interstratifiées, bien litée, quantité mineure de conglomérat à cailloux polymictique, stratifications obliques en auge abondantes, taches de réduction bien visibles.
Formation de Gaschet69-75

Recouvrement quaternaire.

37-69Arkose chamois, à grain grossier et anguleux, interstratifiée avec de l’arkose argileuse rouge foncé. Taches de réduction.
21-37Recouvrement quaternaire.
0-21Subarkose et arkose roses et grises interstratifiées et bien triées, ciment carbonaté ou quartzeux par endroits, avec arkose rouge foncé à grain subanguleux, quantité mineure de matrice argileuse (recouvrement quaternaire de 8 à 17 m).
0Transition vers le membre inférieur de la formation.
Membre A198Sommet de la coupe exposée, moins de 6 m de la base du Membre B.
192-198Arkose rose bien laminée.
182-192Dolomie cristalline blanche, litage stromatolitique ondulé dans les 3 m inférieurs, nodules de chert et nombreuses couches gréseuses dans les 6 m supérieurs.
Formation de Laparre (partie supérieure)175-182Arkose rose bien triée, finement laminée et présentant des laminations entrecroisées, ciment carbonaté.
168Coupe décalée par une faille; la coupe se poursuit 1,6 km à l’est.
145-166Recouvrement quaternaire.
132-145Subarkose blanche à rouge foncé, bien triée, ciment quartzeux, quantité mineure de ciment carbonaté. Lits massifs.
0-132Subarkose et arkose roses et grises, bien triées, ciment carbonaté, rares lits avec ciment quartzeux. Bien laminées avec laminations entrecroisées. Quantité mineure de lits de conglomérat polymictique à 91 m. Intervalle d’environ 15 m de recouvrement quaternaire depuis le dernier affleurement de la Formation d’Indicator.

 

Épaisseur et distribution

Le Groupe de Péribonca occupe le coeur du bassin d’Otish. Il forme une bande qui s’étend sur 140 km selon une orientation générale NE-SW, suivant la trace d’un pli synforme régional, pour une largeur variant de moins de 10 km dans la partie NE à 30 km dans la partie la plus large. Son épaisseur minimale est évaluée à 1200 m, car le sommet est en contact d’érosion avec les dépôts quaternaires sus-jacents (Genest, 1989). Les unités paléoprotérozoïques du Bassin d’Otish montrent généralement un faible pendage. La distribution des différentes unités sédimentaires est contrôlée en grande partie par la paléotopographie du socle archéen sous-jacent, les zones de faille et le relief de la région.

 

Datation

Le Groupe de Péribonca est coupé par des dykes et des filons-couches de gabbro associés au Gabbro d’Otish daté à 2169 Ma (Hamilton et Buchan, 2016; Miligragovic et al., 2016), ce qui lui confère une âge minimal de sédimentation.

Relation(s) stratigraphique(s)

Le Groupe de Péribonca repose majoritairement en concordance sur le grès quartzifère et l’argilite rouge de la Formation de Shikapio (Groupe d’Indicator). À un seul endroit, il a été observé reposant directement en discordance angulaire sur le socle archéen (Genest, 1989). Il est coupé par des dykes et des filons-couches de gabbro associés au Gabbro d’Otish, principalement dans la partie nord de la Formation de Laparre.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

MRNF. 2010a. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 22m. CG SIGEOM22M, 16 plans.

MRNF. 2010b. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 23d. CG SIGEOM23D, 16 plans.

MRNF. 2010c. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 32p. CG SIGEOM32P, 16 plans.

 

Autres publications

Chown, E.H., Caty, J.L. 1973. Stratigraphy, petrography and paleocurrent analysis of the Aphebian clastic formations of the Mistassini-Otish Basin. In Huronian stratigraphy and sedimentation. Edited by G.M. Young. Geological Association of Canada, Special Paper 12, pages 49-71.

Genest, S. 1989. Histoire géologique du Bassin d’Otish, protérozoïque inférieur (Québec). Université de Montréal, thèse de doctorat, 334 pages.

Hamilton, M.A., Buchan, K.L. 2016. A 2169 Ma U–Pb baddeleyite age for the Otish Gabbro, Quebec: implications for correlation of Proterozoic magmatic events and sedimentary sequences in the eastern Superior Province. Canadian Journal of Earth Sciences, 53, pages 119-128. https://doi.org/10.1139/cjes-2015-0131

Miligragovic, D., Beaudoin, G., Hamilton, M.A., King, J.J. 2016. The Paleoproterozoic Otish Gabbro suite and coeval dyke swarms of the Superior Province: Probing the ca. 2.17Ga mantle. Precambrian Research, 278, pages 126-144. https://doi.org/10.1016/j.precamres.2016.03.012
 

25 juillet 2019