Granite des Antons
Étiquette stratigraphique : [narc]ant
Symbole cartographique : nAant

Première publication:  
Dernière modification:

 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nAant2 Tonalite
nAant1 Granite, granodiorite et monzonite quartzifère
 
Auteur :Talla-Takam et al., en préparation
Âge :Néoarchéen
Coupe type : 
Région type :Région du lac Emmanuel (feuillet 33A)
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-province d’Opinaca
Lithologie :Granite, granodiorite et tonalite
Type d’unité :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

 

 

Historique

À la suite de deux étés de cartographie dans les régions des lacs Cadieux et Campan, Hocq regroupe deux plutons isolés de granite et de leucogranite au sein du « Massif de la rivière des Antons ». Ces deux plutons, séparés de quelques kilomètres, sont encaissés dans des gneiss (Hocq, 1985). En 2016, Talla Takam et al. (en préparation) intègrent ces deux intrusions au sein d’une unité plus importante qu’ils désignent Granite des Antons (nAant). Cette unité, plus étendue, contient des enclaves métriques à kilométriques de métasédiment du Complexe de Laguiche. D’autres injections isolées de quelques centaines de mètres de large et présentant la même signature géochimique ont également été rattachées à cette unité. Certaines de ces injections ont cependant composition tonalitique et ont donc été assignées à l’unité nAant2.

Description

Les roches qui forment le Granite des Antons (nAant) sont essentiellement granitiques, mais montrent localement une composition de granodiorite, de monzonite quartzifère ou de syénite quartzifère. Ces variations de composition sont causées par le caractère multiphasé de cette unité. Cette particularité est bien visible sur la carte du gradient magnétique de la région qui permet de visualiser les variations du contenu en magnétite dans les différentes phases intrusives. Les différentes phases sont en revanche difficilement repérables à l’échelle d’un affleurement. Ce type d’assemblage est interprété comme un complexe d’injection (Morfin, 2014).

Sur la carte géologique, le Granite des Antons peut prendre plusieurs formes : 1) un large volume continu concentré dans le feuillet 33A15 ; 2) des plus petites intrusions de taille kilométrique assimilables à des petits plutons, et 3) des dykes. Dans tous les cas, le granite s’est injecté de façon subparallèle à la foliation principale. Les affleurements peuvent contenir jusqu’à 45 % d’enclaves de paragneiss et de métatexite du Complexe de Laguiche. 

Granite des Antons 1 (nAant1) : Granite, granodiorite et monzonite quartzifère

En général, la roche de l’unité nAant1 est leucocrate, beige à blanc rosé, massive et à granulométrie moyenne à grossière. Les structures pegmatitiques sont communes. On y observe localement des schlierens de biotite, ainsi que des lentilles étirées de paragneiss. En plus du quartz, du plagioclase et du feldspath potassique, le granite contient de 2 à 8 % de biotite, ainsi que du zircon et de l’apatite comme phases accessoires. La roche peut également contenir du grenat. Les feldspaths peuvent montrer une microstructure myrmékitique. L’orthopyroxène est très rarement observé, alors qu’il est omniprésent dans les affleurements de métasédiment (Complexe de Laguiche). Comme pour les autres unités du secteur, les principales altérations sont la chloritisation de la biotite et la damouritisation du plagioclase. 

Granite des Antons 2 (nAant2) : Tonalite

Quelques dykes felsiques du nord-ouest du feuillet 23D13 présentent une composition plus tonalitique. Ces tonalites sont massives à légèrement foliées, leucocrates et à granulométrie moyenne à grossière. Les principaux minéraux constitutifs de la roche sont le quartz, le plagioclase, la biotite partiellement altérée en chlorite (environ 10 %) et la magnétite.

Épaisseur et distribution

L’intrusion principale du Granite des Antons occupe la moitié nord du feuillet 33A15 et une partie des feuillets 33A16 et 33A14. Elle s’étire suivant une direction est-ouest sur 70 km de long et 15 km de large. D’autres corps intrusifs plus petits (dizaine de kilomètres) sont dispersés dans les feuillets 23D13 et 23D11. Enfin, les injections isolées, cartographiables ou non, sont reconnues partout où le Complexe de Laguiche est présent.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Les différentes phases du Granite des Antons se sont mises en place de façon subconcordante dans les roches métasédimentaires du Complexe de Laguiche.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
HOCQ, M.Géologie de la région des lacs Campan et Cadieux, territoire-du-Nouveau-Québec. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; ET 83-05, 188 pages, 4 plans.1985ET 83-05
MORFIN, S.Influence de la mise en place pervasive de magma d’anatexie sous forme de complexe d’injection dans la croûte continentale. Université du Québec à Chicoutimi; Thèse de doctorat, 267 pages.2014Source

 

 

 

6 mars 2018