English
 
Suite de Wahemen
Étiquette stratigraphique : [narc]wah
Symbole cartographique : nAwah

Première publication: 26 février 2018
Dernière modification: 6 novembre 2018

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
Aucune
 
Auteur :Talla Takam et al., en préparation
Âge :Néoarchéen
Coupe type :Aucune
Région type :Région du lac Léran (feuillets SNRC 23D11, 23D12 et 33A08)
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-provinces d’Opatica et d’Opinaca
Lithologie :Granite
Type :Lithodémique
Rang :Suite
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

 

Unité(s) apparentée(s)
  • Aucune
  •  

Historique

La Suite de Wahemen (nAwah) a été introduite par Talla Takam et al. (en préparation) pour décrire des intrusions non déformées de granite à patine blanche à rosée, à grain moyen à grossier, localement pegmatitique et pauvre en minéraux mafiques. Ces intrusions granitiques sont répertoriées dans la région du lac Léran, du lac Cadieux et de l’île Bohier.

Description

Le granite de la Suite de Wahemen est massif, homogène, hétérogranulaire et non-magnétique. Cette unité présente une très faible susceptibilité magnétique sur la carte du champ magnétique total résiduel. Il est leucocrate et très pauvre en minéraux mafiques (moins de 3 %). Les contacts granulométriques sont graduels et diffus, passant de grain moyen et grossier à pegmatitique. Le granite de la Suite de Wahemen contient du quartz, du plagioclase, du feldspath potassique, de la muscovite, de la biotite moyennement chloritisée et des traces de grenat, de tourmaline, de chlorite, de béryl, et d’apatite. Les grenats sont microgrenus et arrondis (1 à 5 mm). Ils sont soit distribués de façon homogène au sein du granite, soit alignés et préférentiellement associés aux micas. Le rubanement est d’origine magmatique; celui-ci se traduit par l’alternance de niveaux centimétriques à décimétriques à grain moyen sous forme de rubans très riches en grenat (de 1 et 3 %), en muscovite et en tourmaline (<3 %). À plusieurs endroits, le granite présente des structures graphiques bien développées qui témoignent de la cristallisation simultanée du quartz et du feldspath alcalin. Des structures micrographiques, perthitiques et de la microcline pœcilitique contenant de la muscovite ont été observées en lames mines. Les niveaux pegmatitiques sont d’épaisseur décimétrique à métrique et contiennent des amas de rosettes de muscovite, de biotite et de quartz. La Suite de Wahemen est une lithologie cible pour les minéralisations en Li, en Be et en Ta. Un bloc de pegmatite de 1 m3 dans le secteur du lac Léran (affleurement 16-AB-1220) contient comme minéraux accessoires du mica, du grenat et du spodumène. Les cristaux de spodumène ont de quelques centimètres à 3 décimètres de longueur. Au Québec, les principales minéralisations de lithium sont concentrées en Abitibi et dans la région d’Eeyou Istchee Baie-James; ces minéralisations correspondent à des pegmatites granitiques coupant des roches encaissantes d’âge archéen. Dans la plupart des cas, ces pegmatites sont génétiquement associées à des granitoïdes hyperalumineux (granite de type S), comme c’est le cas de la Suite de Wahemen.

  

 

 

Épaisseur et distribution

La Suite de Wahemen se trouve dans les feuillets SNRC 23D11, 23D12, 33A07 et 33A08. Ces intrusions sont spatialement associés aux limites des sous-provinces géologiques dans la région d’Eeyou Istchee Baie-James. Elles masquent généralement les contacts entre les sous-provinces d’Opinaca et d’Opatica.

Datation

La Suite de Wahemen représente une des unités archéennes les plus jeunes de la région d’Eeyou Istchee Baie-James. L’âge U-Pb sur monazite obtenu à partir d’un échantillon prélevé dans le feuillet SNRC 23D12 (affleurement 16-ML-5175) indique un âge de cristallisation de 2640 ±10 Ma.

Système isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Référence(s)
U-PbMonazite26401010Talla Takam et al., en préparation

 

Relations stratigraphiques

La Suite de Wahemen se situe au nord de la Ceinture de roches vertes de la Haute-Eastmain (CRVHE). Ces intrusions coupent les roches volcaniques du Groupe de René, les roches sédimentaires du Groupe de Bohier ainsi que les roches du Complexe de Laguiche. Près du contact avec la CRVHE, le granite appartenant à la Suite de Wahemen peut contenir jusqu’à 30 % d’enclaves de roches sédimentaires (wacke, paragneiss de wacke, métatexite et métaconglomérat) qui s’apparentent aux roches du Groupe de Bohier et du Complexe de Laguiche. La mise en place de la Suite de Wahemen est postérieure à plusieurs aux unités intrusives, incluant la Suite de Misasque et le Granite des Antons.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
TALLA TAKAM, F. – BEAUCHAMP, A.-M. – MASSEI, F.Géologie de la région des lacs Léran et Emmanuel – Ministère de l’Énergie et des ressources naturelles, Québec.En préparation

 

 

 

 

 

 

26 février 2018