English
 
Gabbro et diorite de la Moyenne Eastmain
Étiquette stratigraphique : [narc]gdi
Symbole cartographique : nAgdi

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nAgdi3 Gabbro gloméroporphyrique riche en glomérocristaux (25 cm) de plagioclase
nAgdi2 Diorite avec 30 % de plagioclase tabulaire
nAgdi2a Diorite
nAgdi1 Gabbro
 
Auteur :
Moukhsil et Doucet, 1999
Âge :
Néoarchéen
Stratotype :
Aucun
Région type :
Feuillets SNRC 32O14 et 32B03
Province géologique :
Subdivision géologique :
Sous-province de La Grande
Lithologie :Intrusions mafiques et intermédiaires
Type :
Lithodémique
Rang :
Suite
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune 

 

 

 

 

 

 

Historique

L’unité de Gabbro et diorite de la Moyenne Eastmain a été introduite dans la région de Lac Villages (feuillet 33B03) par Moukhsil et Doucet (1999) afin de regrouper les intrusions de composition mafique à intermédiaire. Les travaux de Bandyayera et Caron-Côté (2019) ont aussi permis de cartographier ces intrusions dans la région du lac du Glas (feuillet 32O14).

 

Description

L’unité de Gabbro et diorite de la Moyenne Eastmain correspond à des intrusions de composition mafique à intermédiaire qui se sont mises en place dans la Sous-province de La Grande, à proximité ou au sein de la Ceinture de roches vertes de la Rivière Eastmain. Elle est constituée de gabbro (nAgdi1), de diorite (nAgdi2) et de gabbro glomérophorphyrique (nAdgi3).

Plusieurs affleurements présentent une hétérogénéité comprenant différentes lithologies suggérant un magmatisme multiphasé. On y observe généralement une lithologie principale contenant des enclaves d’une lithologie précoce coupée par une phase tardive. Il est difficile d’établir la suite de tous les évènements magmatiques. Néanmoins, la diorite (nAgdi2) semble plus tardive que les gabbros (nAgdi1 et nAgdi3). La diorite est ensuite coupée par des injections tardives et non cartographiables.
 

Les roches sont au grade métamorphique des amphibolites avec la hornblende représentant la phase minérale ferromagnésienne prédominante. En termes de déformation régionale, les roches sont généralement foliées et localement massives. Ces intrusions sont considérées comme syntectoniques à tarditectoniques par rapport à la déformation régionale selon Moukhsil et Doucet (1999). Des zones de déformation plus importantes et d’épaisseur centimétrique à décimétrique sont observables localement.

Gabbro et diorite de la Moyenne Eastmain 1 (nAgdi1) : Gabbro

L’unité nAgdi1 est principalement constituée de gabbro. Les niveaux de gabbro, majoritairement mésocrates, localement mélanocrates, présentent une patine noir verdâtre foncé et sont gris verdâtre foncé en cassure fraîche. La granulométrie est fine à moyenne. La roche est généralement homogène, localement hétérogène. Ce gabbro présente une structure légèrement foliée à massive et se compose de plagioclase et de hornblende. Cette dernière occupe 50 à 80 % de la roche.

 

Gabbro et diorite de la Moyenne Eastmain 2 (nAgdi2) : Diorite avec 30 % de plagioclase tabulaire

L’unité nAgdi2 est constituée de diorite et a été cartographiée par Moukhsil et Doucet (1999) dans le feuillet 33B03. Selon ces auteurs, elle contient 30 % de phénocristaux de plagioclase tabulaires ayant entre 3 et 10 cm de longueur. La matrice est formée de 60 % de plagioclase et 40 % de fins cristaux de hornblende (Moukhsil et Doucet, 1999).

 

Gabbro et diorite de la Moyenne Eastmain 2a (nAgdi2a) : Diorite

La sous-unité nAgdi2a a été cartographiée par Bandyayera et Caron-Côté (2019) dans le feuillet 32O14, au cœur d’une grande intrusion localisée au nord du lac Cramoisy. Celle-ci est donc constituée d’un cœur dioritique (nAgdi2a) de 3,5 km sur 1,5 km et d’une auréole gabbroïque (nAgdi1). Cette diorite présente majoritairement un faciès mésocrate, localement leucocrate, et une granulométrie moyenne à grossière. Elle est blanche et noire en patine et gris verdâtre en cassure fraîche. Cette roche est généralement hétérogène, localement homogène, et présente une structure légèrement foliée. Elle se compose de plagioclase et de hornblende. La proportion de minéraux mafiques varie de 20 à 50 %. Les minéraux accessoires sont la magnétite et la pyrite en grains fins.

Gabbro et diorite de la Moyenne Eastmain 3 (nAgdi3) : Gabbro gloméroporphyrique riche en glomérocristaux (25 cm) de plagioclase

L’unité nAgdi3 est formée de gabbro gloméroporphyrique. Celui-ci s’injecte dans le Pluton de Quindèle (Moukhsil et Doucet, 1999), lequel est à son tour injecté par la diorite (nAgdi2). Ce gabbro se distingue par la présence de glomérocristaux de plagioclase. Ces glomérocristaux représentent 5 à 50 % de la roche et sont de diamètre centimétrique à décimétrique; localement, ils peuvent atteindre jusqu’à 25 cm. La matrice est à grain fin à moyen et se compose d’amphibole et de chlorite (Moukhsil et Doucet, 1999). Les glomérocristaux de plagioclase sont épidotisés.

 

Épaisseur et distribution

Les intrusions du Gabbro et diorite de la Moyenne Eastmain sont localisées dans les feuillets 33B03 et 32O14, entre les lacs Arques et Clarkie. Elles font en général 500 à 3000 m de longueur et 100 à 500 m de largeur, à l’exception d’une grande intrusion de 3 km sur 7 km située au nord du lac Cramoisy. Les intrusions encaissées dans les roches supracrustales de la Ceinture de la Rivière Eastmain ont une orientation E-W, alors que celles encaissées dans le Pluton de Quindèle sont orientés NW-SE.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Les gabbros (nAgdi1) et diorites (nAgdi2, nAgdi2a) sont intrusifs dans les formations de Natel (nAnt1) et d’Auclair (nAai), dans le feuillet 33B03 (Moukhsil et Doucet, 1999), et dans le Pluton de Quindèle, dans le feuillet 32O14 (Bandyayera et Caron-Côté, 2019). Le gabbro gloméroporphyrique a été reconnu uniquement en intrusion au sein du Pluton de Quindèle.

Paléontologie

Ne s’applique pas. 

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BANDYAYERA, D., CARON-CÔTÉ, E. 2019. Géologie de la région du lac des Montagnes, sous-provinces de La Grande, de Nemiscau et d’Opatica, Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada. MERN. BG 2019-03.

MOUKHSIL, A., DOUCET, P. 1999. GEOLOGIE DE LA REGION DES LACS VILLAGE. MRN. RG 99-04, 33 pages et 1 plan.

 

 

 

 

 

 

14 juin 2019