Formation de Marie-Victorin
Étiquette stratigraphique : [ppro]mv
Symbole cartographique : pPmv

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur :
Genest, 1989
Âge :
Paléoprotérozoïque
Stratotype :
Coupe type du Membre B de la Formation de Péribonca (maintenant Groupe de Péribonca) de Chown et Caty (1973). La coupe de direction E-W débute sur la rive est d’un petit lac (52º17’N, 70º42’W) et remonte la pente ouest de la chaîne principale des monts Otish.
Région type :
Plateau des monts Marie-Victorin, dans la région du lac Frappe-à-Bord (coin SE du feuillet 23D07)
Province géologique :
Subdivision géologique :
Lithologie :Grès dolomitique, conglomérat polymictique
Type :
Lithostratigraphique
Rang :
Formation
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Historique

La « Formation de Marie-Victorin » a été instaurée par Genest (1989). Ce nom fait référence aux monts Marie-Victorin, un secteur formant un plateau où affleure principalement l’unité (feuillet SNRC 23D07). La Formation de Marie-Victorin correspond au sommet du Membre B de la Formation de Péribonca (Chown et Caty, 1973), élevée subséquemment au rang de groupe (Groupe de Péribonca) par Genest (1989). Les correspondances entre les différentes nomenclatures utilisées dans les travaux antérieurs sont résumées dans le tableau synthèse de Genest (1989, p. 21). Les cartes de compilation du Ministère (2010) sont essentiellement basées sur les descriptions de Genest (1989) qui sont présentées à la section suivante.

 

Description

La Formation de Marie-Victorin est formée de conglomérat et de grès arkosique. Genest (1989) a subdivisé la formation en deux membres distincts, soit les séquences conglomératique (Membre A) et gréseuse (Membre B). Cette nomenclature n’est pas retenue ici.

Le conglomérat à granules et cailloux à la base de l’unité constitue un dépôt uniforme formant généralement des séquences granoclassées. Il est composé de cailloux subarrondis de quartz et de granitoïde de moins de 2,5 cm et de fragments de mudstone de  moins de 7 cm dérivés de la Formation de Gaschet sous-jacente. Le conglomérat est surmonté de grès arkosique rouge, très hématitisé et à ciment siliceux. Ce grès très bien trié est formé de grains bien arrondis enrobés d’hématite. Les grains de feldspath sont blanchâtres en surface altérée et présentent une teinte orangée en cassure fraîche.

Le stratotype de la Formation de Marie-Victorin est décrit dans la coupe type du Membre B de la Formation de Péribonca (maintenant Groupe de Péribonca) de Chown et Caty (1973). Cette coupe de direction E-W débute sur la rive est d’un petit lac et remonte la pente ouest de la chaîne principale des monts Otish : 

Unité actuelleUnité de Chown et Caty (1973)

Intervalle

(m)

Description
Formation de Marie-VictorinMembre B105Sommet d’érosion de la coupe.
75-105Arkose grise et rouge foncé interstratifiées, bien litée, quantité mineure de conglomérat à cailloux polymictique, stratifications obliques en auge abondantes, taches de réduction bien visibles.
Formation de Gaschet69-75

Recouvrement quaternaire.

37-69Arkose chamois, à grain grossier et anguleux, interstratifiée avec de l’arkose argileuse rouge foncé. Taches de réduction.
21-37Recouvrement quaternaire.
0-21Subarkose et arkose roses et grises interstratifiées et bien triées, ciment carbonaté ou quartzeux par endroits, avec arkose rouge foncé à grain subanguleux, quantité mineure de matrice argileuse (recouvrement quaternaire de 8 à 17 m).
0Transition vers le membre inférieur de la formation.

 

Épaisseur et distribution

La Formation de Marie-Victorin affleure au cœur d’un synclinal régional sous la forme d’une bande étroite d’environ 25 km sur 2,5 km d’orientation générale NE-SW située dans la portion nord-est du Groupe de Péribonca. L’unité a une épaisseur maximale de 146 m et est limitée au sommet par une surface d’érosion. Le conglomérat a une épaisseur maximale de 26 m, alors que le grès atteint 120 m dans la région du lac Frappe-à-Bord (feuillet 23D07). 

 

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

La Formation de Marie-Victorin repose en contact discordant sur la Formation de Gaschet et est recouverte de dépôts quaternaires.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

MRNF. 2010. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 23d. CG SIGEOM23D, 16 plans.

 

Autres publications

Chown, E.H., Caty, J.L. 1973. Stratigraphy, petrography and paleocurrent analysis of the Aphebian clastic formations of the Mistassini-Otish Basin. In Huronian stratigraphy and sedimentation. Edited by G.M. Young. Geological Association of Canada; Special Paper 12, pages 49-71.

Genest, S. 1989. Histoire géologique du Bassin d’Otish, protérozoïque inférieur (Québec). Université de Montréal, thèse de doctorat, 334 pages.

 

 

 

25 juillet 2019