English
 
Formation de Marbot
Étiquette stratigraphique : [narc]mab
Symbole cartographique : nAmab

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nAmab3 Formation de fer
nAmab2 Conglomérat polygénique et wacke
nAmab1 Paragneiss dérivé d’un wacke arkosique, injecté de granite
nAmab1a Paragneiss dérivé d’un wacke, à biotite, avec ou sans sillimanite, muscovite, hornblende et magnétite

 

 
Auteur : Bandyayera et al., 2011
Âge : Néoarchéen
Coupe type : Aucune
Région type : Zone centrale du feuillet SNRC 33G07, territoire d’Eeyou Istchee Baie-James. Le lac Marbot se situe à moins de 1 km de la limite N de l’unité.
Province géologique : Province du Supérieur
Subdivision géologique : Sous-province de La Grande
Lithologie : Paragneiss dérivé de wacke, conglomérat polygénique et formation de fer
Type : Lithostratigraphique
Rang : Formation
Statut : Formel
Usage : Actif

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

Cette unité a été définie lors de la campagne de cartographie géologique de 2009 du feuillet SNRC 33G07, réalisée par Bandyayera et al. (2011), et lors des campagnes de 2011 et 2012 des feuillets 33G08, 33H04 et 33H05 (Goutier et al., en préparation). Des travaux postérieurs ont permis de raffiner les descriptions (Gigon et Goutier, 2017). Goutier et al. (en préparation) ont défini de façon détaillée les subdivisions lithologiques présentées ci-dessous.

 

 

Description

Formation de Marbot 1 (nAmab1) : Paragneiss dérivé d’un wacke arkosique, injecté de granite

L’unité nAmab1 est l’unité dominante de la Formation de Marbot. Elle est composée d’un wacke arkosique et de son équivalent métamorphique, soit un paragneiss. Le degré de métamorphisme varie au sein de l’unité : le wacke arkosique est moins déformé et moins métamorphisé au centre de l’unité. La roche est à grain fin, de patine brune et gris moyen en cassure fraîche. La structure granoblastique est commune. Ces roches sont composées principalement de plagioclase, de quartz et de biotite. La biotite représente 15 à 35 % de la roche. On observe localement de la hornblende (<5 %) et du grenat (<2 %). Lorsque le mobilisat est présent, il constitue des niveaux d’épaisseur centimétrique de quartz et de plagioclase. La roche est fréquemment foliée et plus rarement rubanée.

 

Formation de Marbot 1a (nAmab1a) : Paragneiss dérivé d’un wacke, à biotite, avec ou sans muscovite, sillimanite, hornblende, magnétite et grenat

L’unité nAmab1a est observée dans la partie orientale de la formation. Elle se distingue de l’unité principale par un degré de métamorphisme plus élevé qui se traduit par des proportions accrues de mobilisat et couramment de muscovite et de silimanite. L’assemblage de muscovite-sillimanite, avec ou sans quartz, forme des prophyroblastes centimétriques de forme ovale et en relief positif. La hornblende, la magnétite, la pyrite, l’allanite, le zircon, l’apatite et l’épidote sont localement observés, en plus de l’assemblage principal de plagioclase-quartz-biotite

 

Formation de Marbot 2 (nAmab2) : Conglomérat polygénique et wacke

L’unité nAmab2 est composée d’un conglomérat polygénique et d’un wacke, ce dernier étant fréquemment métamorphisé en paragneiss à biotite. La roche se présente sous la forme de bandes de longueur kilométrique dans les feuillets 33G07 et 33H05. Le conglomérat est majoritairement à clastes jointifs, mal triés et subarrondis à arrondis. On note que 60 à 85 % des clastes proviennent de granitoïdes à grain fin à moyen et de volcanites felsiques, tandis que 10 à 35 % sont d’origine mafique et seulement 1 % sont composés de chert. Les clastes sont principalement de la taille de cailloux et de galets, mais rarement de blocs (>256 cm). La composition de la matrice correspond à celle d’un wacke, quoique généralement plus riche en hornblende. À cause du métamorphisme, il est difficile de distinguer les petits clastes de la matrice recristallisée, de même que d’observer si les clastes sont joints. En général, le conglomérat polygénique de cette unité est très déformé puisqu’il se situe à proximité de la zone de contact entre les sous-provinces de La Grande et d’Opinaca. Une forte foliation s’est développée, ainsi qu’un allongement prononcé des clastes et des minéraux métamorphiques. Le wacke et le paragneiss sont granoblastiques, foliés, à grain fin, à biotite et localement à grenat. L’épaisseur varie de quelques centimètres à trois mètres d’épaisseur. Ils sont interstratifiés à travers l’unité conglomératique.

 

Formation de Marbot 3 (nAmab3) : Formation de fer

L’unité de formation de fer nAmab3 consiste en rubans de plusieurs kilomètres de longueur sur ~100 à 185 m de largeur. Ceux-ci sont intercalés dans le wacke arkosique et le paragneiss de l’unité nAmab1. Il s’agit d’une formation de fer rubanée au faciès des oxydes, avec ou sans silicates et sulfures (pyrite, pyrrhotite et arsénopyrite). Elle est caractérisée par l’alternance de rubans ou de lamines de magnétite massive avec des rubans de wacke ou des lamines de chert, dont l’épaisseur varie de millimétrique à centimétrique. L’abondance de magnétite se traduit par une susceptibilité magnétique élevée bien visible sur les cartes aéromagnétiques.

Des niveaux de wacke lité à grenat (5 à 10 %) et à biotite d’épaisseur décimétrique sont interstratifiés avec les rubans de formation de fer. Les niveaux de wacke sont foliés et à grain fin; ils contiennent de la biotite (25 à 30 %) et fréquemment du grenat, en plus de la pyrite et de la pyrrhotite localement. Ils présentent par endroits des laminations parallèles bien préservées, mais les évidences de granoclassement sont oblitérées par la recristallisation métamorphique. Au contact avec la formation de fer, le wacke est ferrugineux, riche en quartz et légèrement magnétique. Un niveau d’amphibolite à grenat, à grain fin et rubanée a aussi été observé dans cette unité (affleurement 2009-PB-4246).

Épaisseur et distribution

La Formation de Marbot est visible dans six feuillets (33G06, 33G07, 33G08, 33H03, 33H04 et 33H05) et couvre plus de 290 km². L’épaisseur réelle est difficile à déterminer à cause de la déformation et de l’absence de polarité stratigraphique. L’épaisseur maximale apparente est de 6,7 km.

Datation

L’âge de sédimentation maximal de la Formation de Marbot a été déterminé par une seule datation isotopique (affleurement 2009-PB-4024).

Unité Système isotopique Minéral Âge de cristallisation (Ma) (+) (-) Numéro d’échantillon Référence(s)
nAmab3 U-Pb Zircon <2702 2 2 2009-PB-4024-B David et al., 2011

 

Relation(s) stratigraphique(s)

La Formation de Marbot est séparée des autres unités par des zones de cisaillement.

 

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

Auteur(s) Titre Année de publication Hyperlien (EXAMINE ou Autre)
BANDYAYERA, D. – BURNIAUX, P. – MORFIN, S. Géologie de la région du lac Brune (33G07) et de la baie Gavaudan (33G10). Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; RP 2011-01, 30 pages, 2 plans. 2011 RP 2011-01
DAVID, J. – McNICOLL, V. – SIMARD, M. – BANDYAYERA, D. – HAMMOUCHE, H. – GOUTIER, J. – PILOTE, P. – RHÉAUME, P. – LECLERC, F. – DION, C. Datations U-Pb effectuées dans les provinces du Supérieur et de Churchill en 2009-2010. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; RP 2011-02, 37 pages. 2011 RP 2011-02
GIGON, J. – GOUTIER, J. Géologie de la région du lac Richardie, Eeyou Istchee Baie-James. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; RG 2016-04, 45 pages, 2 plans. 2017 RG 2016-04
GOUTIER, J. – GIGON, J. – BURNIAUX, P. – DION, C. – TALLA TAKAM, F. – CHARTIER-MONTREUIL, W. – BANDYAYERA, D. Géologie de la région du lac de la Corvette, Eeyou Istchee Baie-James. En préparation

 

 

14 juin 2019