English
 
Formation de Dolent
Étiquette stratigraphique : [narc]dln
Symbole cartographique : nAdln

Première publication: 8 mai 2018
Dernière modification: 28 mai 2018

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
nAdln5 Chert sulfuré et formation de fer
nAdln4 Volcanite ultramafique (komatiite)
nAdln3 Sill ultramafique
nAdln2 Gabbro
nAdln1 Basalte amphibolitisé, coussiné et de coulée massive; quantité mineure de tuf felsique et de gabbro
nAdln1a Basalte porphyrique ou gloméroporphyrique
 
Auteur :Beauchamp et Massei, 2018
Âge :Néoarchéen
Coupe type : 
Région type :Région de l’île Bohier
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-province d’Opatica
Lithologie :Roches volcaniques et intrusives mafiques et ultramafiques, chert et formation de fer
Type :Lithostratigraphique
Rang :Formation
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Historique

Les roches volcaniques et volcanoclastiques de la Ceinture de roches vertes de la Haute-Eastmain (CRVHE) ont été décrites dans les travaux de Hocq (1985), Roy (1985, 1988), Couture (1986, 1987a, 1987b, 1987c, 1993) et Couture et Guha (1990). À cette époque, ces auteurs regroupaient la totalité des roches au sein du Groupe de René, aucune formation n’ayant été individualisée. Suite aux travaux de cartographie géologique réalisés dans la région de l’île Bohier durant l’été 2017, Beauchamp et Massei (2018) ont divisé le Groupe de René en quatre formations. La Formation de Dolent, située au sud du lac éponyme, a été introduite afin de définir les roches volcaniques des branches ouest et nord de la CRVHE.

 

Description

Formation de Dolent 1 (nAdln1) :  Basalte amphibolitisé, coussiné et de coulée massive; quantité mineure de tuf felsique et de gabbro

L’unité nAdln1 correspond généralement à des basaltes coussinés et des basaltes en coulée massive à grain très fin ou à grain fin. Le faciès coussiné domine dans la branche ouest et nord de la CRVHE ainsi qu’au sud du lac Dolent. La faciès massif est plus présent dans le secteur de l’île Bohier et au nord de la branche est de la ceinture. Certains affleurements exposent des coussins peu déformés, tandis que d’autres ont subi de la déformation en aplatissement. Des pédoncules, des coussins en molaires, des chambres de quartz, des cœurs de coussins saussuritisés, des zones à microcoussins (<10 cm) et des mégacoussins (>1,5 m de largeur) ont été observés localement. Les bordures de coussins sont noirâtres et bien définies. Elles contiennent de la biotite, de la chlorite, des amphiboles et des sulfures. Le basalte est généralement non magnétique. En lames minces, le basalte de l’unité nAdlt1 contient 50 à 70 % de hornblende verte (localement de l’actinote), du plagioclase damouritisé, de l’épidote, de la séricite et des traces de chlorite, de calcite, de quartz, de biotite, de grenat, de sphène, de zircon et de minéraux opaques. Plusieurs veines et veinules composées de quartz, de feldspath, de calcite et d’épidote coupent les basaltes selon plusieurs directions. Dans certains cas, le métamorphisme a considérablement accru la granulométrie du basalte. La roche à grain moyen contient des amphiboles dont la taille peut atteindre 1 cm. Du granite blanc à grain grossier massif, localement pegmatitique, à muscovite-biotite ± grenat automorphe ± apatite s’injecte dans la séquence de lave mafique. Ces intrusions s’apparentent au Granite de Wahemen. Des quantités mineures de tuf felsique et de gabbro, non visibles à l’échelle des cartes géologiques du ministère, sont présentes au sein de l’empilement des roches effusives mafiques.

Du point de vue géochimique, les roches effusives mafiques de la Formation de Dolent sont des basaltes subalcalins et des basaltes andésitiques. Quelques échantillons sont des basaltes magnésiens. Ces roches sont d’affinité tholéiitique à transitionnelle et caractérisées par des profils de terres rares et multiéléments plats.

 

 

 

Formation de Dolent 1a (nAdln1a) : Basalte porphyrique ou gloméroporphyrique

 

L’unité nAdnt1a représente les faciès de basalte porphyrique et gloméroporphyrique. Tel un marqueur de la stratigraphie volcanique, cette unité a été isolée sur la carte géologique de Beauchamp et Massei (2018). Généralement coussinée, la sous-unité nAdlt1a contient de 2 à 15 % de phénocristaux de plagioclase dont la taille varie entre 0,5 à 1 cm. Des structures gloméroporphyriques sont aussi présentes. Les amas de phénocristaux (1 à 5 cm) sont arrondis à subarrondis. Étant plus denses que les cristaux individuels, les gloméroporphyres ont tendance à s’accumuler dans la portion inférieure des corps magmatiques. La présence d’agrégats de phénocristaux permet ainsi de localiser la base de la stratigraphie. 

Formation de Dolent 2 (nAdln2) : Gabbro

L’unité de gabbro de la Formation de Dolent comporte deux entités cartographiables : un sill gabbroïque qui suit la limite nord de la branche ouest de la CRVHE, ainsi qu’une plus petite zone de 1,3 km sur 300 m au cœur de cette même branche. Il s’agit d’un gabbro d’affinité tholéiitique riche en magnésium (8,5 à 12 % MgO). De granulométrie moyenne à grossière, il est particulièrement mélanocrate et de couleur gris noir à gris verdâtre foncé. Il peut être confondu avec une pyroxénite par son aspect général. La roche est majoritairement composée d’amphibole mesurant quelques millimètres, et de feldspath plagioclase en plus petits cristaux équigranulaires. La roche est homogène, non magnétique et massive à faiblement foliée. Dans la bande de gabbro située au nord, l’unité nAdln2 est traversée par des zones de cisaillement locales. Elle est également très altérée avec une forte présence d’épidote (zoïsite) et de séricite en remplacement des grains de plagioclase. Les amphiboles appartiennent principalement à la série actinote-trémolite (affleurements 17-JM-6066 et 17-JF-5074). Au cœur de la branche ouest, le gabbro est moins altéré, la séricitisation est très faible et les amphiboles sont davantage représentées par des hornblendes vertes.

Formation de Dolent 3 (nAdln3) : Sill ultramafique

Des sills ultramafiques ont été observés au niveau de la branche nord (affleurements 17-MQ-8015 et 17-JF-5209) et de la branche est (affleurement 17-AB-1043) de la CRVHE. La série de sondage 90-EM-05 à 90-EM-12 réalisée par Kingswood Explorations 1985 en 1990 confirme l’extension de la bande ultramafique de la branche est. L’unité nAdln3 regroupe deux faciès de roche ultramafique, c’est-à-dire avec ou sans structure de cumulat. Les roches ultramafiques à structure de cumulat sont gris sombre à brun orangé. La roche est très magnétique et de granulométrie fine à moyenne. On observe jusqu’à 40 à 50 % de minéraux à la couleur d’altération orangée (Beesley et Goulet, 1992), possiblement de l’orthopyroxène ou de l’olivine altérée. La matrice est constituée de trémolite et d’antigorite. La foliation est principalement marquée par les feuillets de serpentine. Lorsque la structure de cumulat n’est pas présente, la roche montre une foliation pénétrative marquée reprise par une schistosité de crénulation. Elle est aussi amphibolitisée, biotitisée et contient du talc, de la trémolite (en cristaux aciculaires localement fibroradiés) et de la magnétite. Au microscope, la roche présente de la serpentine et de petits cristaux de hornblende postcinématiques.

Formation de Dolent 4 (nAdln4) : Volcanite ultramafique (komatiite)

Les volcanites ultramafiques ont été cartographiées à 2 km au sud-ouest du lac Lépante (Couture, 1987) et à 2 km au sud du lac Dolent (Beauchamp et Massei, 2018). L’unité de volcanite ultramafique est relativement mince, soit de 200 à 300 m d’épaisseur (Couture, 1987). En patine altérée, les volcanites ultramafiques sont de couleur vert clair et elles sont très tendres. En cassure fraîche, elles sont noirâtres à verdâtres foncées. Deux types de coulées ont été reconnus par Couture (1987) : des coulées typiques à spinifex et des coulées sans zone sommitale à spinifex. Les coulées types sont constituées d’une zone basale à cumulat d’olivine et d’une zone sommitale à spinifex. La forme des aiguilles des spinifex semble indiquer que le minéral primaire qui les constituait était plutôt le pyroxène au lieu de l’olivine. En lames minces, la structure primaire de la zone à cumulat est relativement bien préservée, malgré une recristallisation métamorphique complète. Les pseudomorphes d’olivine sont remplacés par de la serpentine et de la magnétite. Les longues aiguilles enchevêtrées ont recristallisé sous la forme d’une mosaïque d’amphiboles monocliniques aciculaires de la série trémolite-actinote (Couture, 1987). D’autres minéraux moins fréquents incluant le talc, la chlorite, l’épidote, les carbonates et les micas ont été observés par Dejou (1987). Les coulées sans spinifex affleurent sur une colline à environ 2,5 km au sud-ouest du lac Lépante et au sud du lac Dolent. Ces coulées sont lenticulaires et elles font quelques mètres d’épaisseur (environ 5 à 10 m). L’empilement des coulées semble avoir été rapide puisqu’aucun sédiment intercoulées n’est présent. Les coulées sans spinifex types sont constituées de trois parties distinctes : une zone basale à phénocristaux d’olivine, une zone médiane aphyrique et une partie sommitale à petits phénocristaux d’olivine. Les brèches in situ basales et sommitales sont bien développées et permettent l’identification du sommet des couches. À certains endroits, les coulées forment des lobes allongés. Les bordures de ces lobes se ferment de façon pointue (affleurement 17-AB-1106 et 17-AB-1109). Selon Dejou, (1987), seulement quelques échantillons d’ultramafites présentent des structures en spinifex.

Formation de Dolent 5 (nAdln5) : Chert sulfuré et formation de fer

Quelques bandes de chert et de formation de fer ont été observées dans la moitié nord de la branche ouest de la CRVHE. Les bandes de chert sont recristallisées, laminées et interstratifiées avec des niveaux de sulfures massifs centimétriques. Les affleurements présentent une croûte d’altération rouille. Les sulfures sont principalement de la pyrrhotite, de la pyrite et, en quantité moindre, de la chalcopyrite. La chalcopyrite est présente davantage dans les épontes des veines de quartz qui coupent l’unité. Les principaux minéraux sont le quartz et les sulfures. Les minéraux accessoires sont l‘amphibole, l’épidote, la muscovite et, plus rarement, le plagioclase et les carbonates.

Épaisseur et distribution

La Formation de Dolent occupe les branches ouest et nord, ainsi que la partie nord de la branche est de la CRVHE.

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

La position stratigraphique de la Formation de Dolent au sein du Groupe de René n’est pas connue pour le moment. Les roches sédimentaires du Groupe de Bohier (<2712 ±6 Ma) sont plus jeunes que les roches volcaniques de la Formation de Dolent. Dans la branche ouest de la CRVHE, les conglomérats du Groupe de Bohier (nAbh2) reposent en contact faillé sur les basaltes de la Formation de Dolent. Les plutons de Misasque (nAmiq) et de Cadieux (nAcad) coupent, au nord et au sud, les roches volcaniques de la Formation de Dolent.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

 

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
BEAUCHAMP, A.-M. – MASSEI, F.Géologie de la région de l’île Bohier, au contact entre les sous-provinces d’Opatica, d’Opinaca et le Bassin d’Otish, au nord de Mistissini, Municipalité Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2018Bulletin géologiQUE
BEESLEY, T. J. – GOULET, G.Summary report, geological mapping, glacial till sampling, diamond drill logs, colline noire block, Eastmain river project, Ministère de l’Énergie et des Ressources du Québec; GM 51536, 105 pages, 1 plan.1992GM 51536
COUTURE, J.-F.Géologie de la partie occidentale de la bande volcano-sédimentaire de la rivière Eastmain supérieure. Ministère de l’Énergie et des Ressources du Québec; DP 87-05, 4 cartes.1986DP 87-05
COUTURE, J.-F.Géologie de la partie occidentale de la bande volcanosédimentaire de la rivière Eastmain Supérieure – Rapport intérimaire. Ministère de l’Énergie et des Ressources du Québec; MB 87-51, 77 pages.1987aMB 87-51
COUTURE, J.-F.Géologie de la partie orientale de la bande de roches vertes de la rivière Eastmain supérieure. Dans : Rapport d’activité 1987 – Direction de la recherche géologique. Ministère de l’Energie et des Ressources du Québec; DV 87-24, page 48.1987bDV 87-24
COUTURE, J.-F.Géologie de la bande volcano-sédimentaire de la rivière Eastmain supérieure. Dans : Exploration au Québec – études géoscientifiques récentes. Ministère de l’Énergie et des Ressources du Québec; DV 87-25, pages 115-118.1987cDV 87-25
COUTURE J.-F. – GUHA, J.Relative timing of emplacement of an Archean lode-gold deposit in an amphibolite terrane: the Eastmain River deposit, northern Quebec. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 27, pages 1621-1636.1990Source
COUTURE, J.-F.Géologie et gîtologie du gisement de la Rivière Eastmain, Ungava, Québec. Thèse de doctorat, Université du Québec à Chicoutimi; 286 pages.1993Source
DEJOU, B.Étude pétrographique et géochimique de la Bande volcano-sédimentaires de la rivière Eastmain Supérieure, Nouveau-Québec. Projet de fin d’études, École Polytechnique de Montréal, 114 pages.1987
HOCQ, M.Géologie de la région des lacs Campan et Cadieux, Territoire-du-Nouveau-Québec. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; ET 83-05, 188 pages, 4 plans.1985ET 83-05
HOFFMAN, P.F.United Plates of America, The Birth of a Craton: Early Proterozoic Assembly and Growth of Laurentia. Annual Review of Earth and Planetary Sciences; volume 16:543-603, page 543.1988Source
MCDONOUGH W.F. –  SUN, S.S.The composition of the Earth. Chemical Geology; volume 120, pages 223-253.1995Source
ROSS, P.-S. – BÉDARD, J.H.Magmatic affinity of modern and ancient subalkaline volcanic rocks determined from trace-element discriminant diagrams. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 46(11), pages 823-839.2009Source
ROY, C.Projet du lac Wahemen (Rivière Eastmain). Dans : Rapports d’activité 1985 – Direction de la recherche géologique. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; DV 85-12, page 31.1985DV 85-12
ROY, C.Géologie du secteur de l’île Bohier de la bande volcanosédimentaire de la rivière Eastmain Supérieure. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; MB 88-16, 74 pages.1988MB 88-16
WINCHESTER, J.A. – FLOYD, P.A.Geochemical discrimination of different magma series and their differentiation products using immobile elements. Chemical Geology; volume 20, pages 325-343.1977Source

 

 

8 mai 2018