English
 
Formation d’Albanel
Étiquette stratigraphique : [ppro]al
Symbole cartographique : pPal

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPal(s) Dolomie arénacée, grès dolomitique, dolomie
pPal(i)  Dolomie, dolomie fossilifère, brèche intraformationnelle et shale graphiteux
       pPal(i)2 Dolorudite, dolarénite, dolosiltite, dololutite
 
Auteur :Wahl, 1953
Âge :Paléoprotérozoïque
Coupe type :Aucune
Région type :Les études les plus détaillées concernant la Formation d’Albanel proviennent de la région de la rivière Témiscamie, dans la partie nord du lac Mistassini (Wahl, 1953; Deland et Sater, 1967; Mirota, 1989).
Province géologique :Province du Supérieur
Subdivision géologique :Sous-province d’Opatica
Lithologie :Roches sédimentaires
Type d’unité :Lithostratigraphique
Rang :Formation
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Unité(s) apparentée(s)
  • Groupe de Mistassini
    • Formation de Témiscamie
    • Formation d’Albanel
    • Formation de Cheno
    • Formation de Papaskwasati
    •  

 

 

 

 

Historique

Les roches de la Formation d’Albanel sont d’abord attribuées à la « Série de Mistassini » par Faribault et al. (1912) et Norman (1940), laquelle est rebaptisée « Groupe de Mistassini » par Neilson (1950). Dans la région de la rivière Témiscamie, Wahl (1953) distingue le groupe d’Albanel inférieur (pPal(i)) avec quatre sous-formations dolomitiques et le groupe d’Albanel supérieur (pPal(s)), formé de deux niveaux de dolomie. Les divisions inférieures et supérieures du groupe d’Albanel sont reconnues dans la partie sud du lac Mistassini par Moyer (1960). Deland et Sater (1967) désignent l’Albanel comme « Formation » dans leur rapport et identifient quatre unités informelles dans la partie inférieure.

Description

La Formation d’Albanel comprend une partie inférieure et une partie supérieure (Wahl, 1953). La partie inférieure (pPal(i)) est composée de quatre unités (Deland et Sater, 1967) qui sont, dans l’ordre : 1) une brèche intraformationnelle; 2) une dolomie à stromatolite; 3) une dolarénite et une dolosiltite; et 4) une dolomie stratifiée et un schiste argileux dolomitique. La partie supérieure (pPal(s)) est composée de dolomie massive rose et chamois qui se distingue facilement des dolomies stratifiées sous-jacentes de couleur grise.

Dans la région de la baie du Poste, qui constitue la limite sud du lac Mistassini, Morin (1999) distingue deux unités informelles dans la partie inférieure de la Formation d’Albanel, à partir des descriptions de Guilloux (1969) et de Gros (1975).

Formation d’Albanel inférieur (pPal(i)) : Dolomie, dolomie fossilifère, brèche intraformationnelle et shale graphiteux

Selon Gros (1975) et Morin (1999), l’unité pPal(i) est composée d’un régolite caractérisant le contact avec l’unité sous-jacente (voir la section des relations stratigraphiques), d’une brèche intraformationnelle, de dolosiltite, de dolosiltite stromatolitique et de dolarénite. L’unité pPal(i) correspond ainsi aux unités 1 et 2 de Deland et Slater (1967). La brèche intraformationnelle est « constituée de fragments anguleux de dolomie et de nodules d’argile très graphiteuse. Les fragments de dolomie, identiques en composition à la dolomie de la matrice, ont un diamètre qui varie de 0,5 pouce à 4 pouces (1,3-10,2 centimètres) ». Les dolosiltites surmontant la brèche contiennent des nodules siliceux de forme irrégulière d’un diamètre variant de 1 à 10 cm. Les dolosiltites fossilifères constituent des accumulations de colonies de stromatolites sur plus de 7,5 m d’épaisseur, qui sont perturbées par des lits de tempestites à matrice argileuse sans construction stromatolitique. La hauteur d’une colonie de stromatolites varie de 30 à 90 cm (Guilloux, 1969). Elles sont constituées d’une succession de couches noires en forme de soucoupe, convexes vers le sommet et limitées par de la calcite cryptocristalline. Les dolarénites contiennent des grains de quartz d’une taille inférieure à 5 mm et de la pyrite automorphe. Elles apparaissent sous la forme de bancs d’une épaisseur pouvant atteindre 3 m et qui sont intercalés dans les dolosiltites.

Formation d’Albanel inférieur 2 (pPal(i)2) : Dolorudite, dolarénite, dolosiltite et dololutite

Au sud de la baie du Poste (feuillet 32I04-200-0201), la Formation d’Albanel inférieur comprend une sous-unité composée de dolorudite, de dolarénite, de dolosiltite et de dololutite (pPal(i)2). Cette unité correspond aux unités 3 et 4 de Deland et Slater (1967) ainsi qu’aux « dolomie arénacée », « dolomie schisteuse » et « argilite schisteuse » de Gros (1975). Morin (1999) adapte la description de l’unité selon la terminologie de Folk (1962) utilisée par le Sigéom pour la nomenclature des roches carbonatées (Sharma et al., 1996). La dolorudite, la dolarénite et la dolosiltite possèdent un ciment dolomitique à grain très fin de couleur noire. Le quartz et la calcite sont les seules phases minérales visibles à l’œil nu. Ces unités sont localement schisteuses et présentent un litage caractérisé par l’alternance de lits dolomitiques sombres et de lits clairs riches en quartz. Des structures sédimentaires telles des stratifications entrecroisées, des rides de courant et des fentes de dessiccation sont bien préservées. La dololutite correspond à l’argilite graphiteuse avec de la fine pyrite décrite par Gros (1975). Elle constitue cinq bancs dont l’épaisseur varie de 1 à 6 m, mis à part le niveau supérieur dont l’épaisseur peut atteindre 30 m (Morin, 1999).

Formation d’Albanel supérieur (pPal(s)) : Dolomie arénacée, grès dolomitique, dolomie

Selon Neilson (1966, pages 42-43) : « Les roches de la Formation d’Albanel supérieur affleurent abondamment autour du bras nord-est du lac Albanel. Elles comprennent des roches allant de la dolomie arénacée à un grès dolomitique et des dolomies cristallines grises et gris foncé par ordre généralement ascendant. Les formations d’Albanel supérieur et inférieur sont peut-être en discordance, tel qu’indiqué semble-t-il par une légère discordance apparente des directions et des pendages. La dolomie arénacée est grise, s’altère en gris ou en chamois et elle est en couches épaisses. Elle est composée de couches alternées de dolomie ordinaire et de dolomie caractérisée par des grains disséminés de quartz, et elle semble passer graduellement à un grès dolomitique massif grâce à une augmentation du nombre de grain de quartz. Le grès dolomitique va du gris au chamois. Au microscope, les grains de quartz sont sub-arrondis ou bien arrondis, dépolis et ont un diamètre de 0,1 à 1 mm. Ils constituent 30 % ou plus de la roche. Des boulettes arrondies de carbonates avec inclusions de grains très petits, anguleux de quartz constituent jusqu’à 10 % de la roche. Il y a aussi quelques grains arrondis de chert recristallisé. Le grès fut probablement déposé près du rivage, tel qu’indiqué par les stratifications entrecroisées et la nature du matériel clastique qu’il renferme. Il passe graduellement au membre sus-jacent de dolomie grise par interstratification des types de roches. La dolomie grise affleure au bras nord-est du lac Albanel et au nord du lac. Elle est grise, s’altère en gris pâle, cristalline et en couches massives; elle contient des interstratifications arénacées de couleur gris pâle. (…) Le membre contient des structures récifales d’algues (…). La dolomie gris foncé affleure le long de la rivière Témiscamie. La roche est une dolomie litée, gris foncé, cristalline qui contient de nombreux lits minces de matériel arénacé. Elle s’altère en gris pâle. Les affleurements près du portage entre le lac Albanel et la rivière Témiscamie sont bréchiformes et cisaillés par endroits ».

Épaisseur et distribution

L’épaisseur totale de la Formation d’Albanel dans le secteur de la baie du Poste varie de 120 à 170 m (Morin, 1999). Toutefois, dans la partie nord du lac Mistassini, les forages ont permis à Lehmann (1974) d’évaluer l’épaisseur de la partie inférieure de la Formation d’Albanel entre 766,5 et 934,3 m. La Formation d’Albanel s’étend selon une orientation NE-SW sur plus de 160 km, parallèlement au lac Mistassini. Le bassin sédimentaire possède une largeur d’environ 35 km selon un axe NW-SE.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Les roches du Groupe de Mistassini, dont la formation de fer de Témiscamie qui a un âge minimum de 1790 Ma (Fryer, 1972), succèdent à celles de la Formation de Chibougamau. Les deux unités n’apparaissent toutefois pas en contact direct. Dans la région du lac Mistassini, les roches de la Formation d’Albanel reposent en discordance sur le socle néoarchéen (c.-à-d. les gneiss dioritiques à tonalitiques de la Sous-province d’Opatica). Tel que rapporté aux pages 5 et 6 du rapport publié par Gros (1975) sur la géologie de la partie sud de la baie du Poste : « (…) on note la présence d’un régolite de base qui atteint localement plus de 40 pieds (12 mètres) d’épaisseur. La matrice est une dolomie légèrement quartzifère à grain fin et de couleur noire. C’est une dolomie identique aux niveaux sus-jacents. Les fragments sont constitués de matériel granitique identique au massif sous-jacent. Ils sont anguleux et leur taille varie de 0,5 pouce et 3 pieds (1,3-91,4 centimètres) de diamètre. Toutefois des blocs de 15 à 20 pieds (4,6-6,1 mètres) de diamètre ont été observés dans la partie sud-ouest du terrain. Plusieurs blocs de granite ont seulement été disloqués entre eux par une série de fractures subhorizontales et les espaces ont été remplis par de la dolomie et des couches de silice cryptocristalline en fibres radiantes ».

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

 

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
FARIBAULT, E.R. – GWILLIM, J.C. – BARLOW, A.E.Rapport sur la géologie et les ressources minières de la région de Chibougamau. Ministère de la colonisation, des mines et des pêcheries, Québec; AP 1912-01,  366 pages, 2 plans.1912AP 1912-01
DELAND, A.N. – SATER, G.S.Région de Duquet – McOuat, Territoire de Mistassini et comté de Roberval. Ministère des Richesses naturelles, Québec; RG 126, 31 pages, 1 plan.1967RG 126
FOLK, R.L.Petrology of sedimentary rocks. Hemphill’s, Austin, Texas, 182 pages.1975Source
FRYER, B.J.Age Determinations in the Circum-Ungava Geosyncline and the Evolution of Precambrian Banded Iron-Formations. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 9, pages 652-663.1972Source
GROS, J.J.Partie sud de la baie du Poste, cantons d’O’Sullivan et de Gauvin. Ministère des Richesses naturelles, Québec; RP 610, 33 pages, 1 plan.1975RP 610
GUILLOUX, L.S.E. du canton d’O’Sullivan, territoire de Mistassini. Ministère des Richesses naturelles, Québec; DP 166, 49 pages, 1 plan.1969DP 166
LEHMANN, E.K. – JINDRICH, V.Report on exploration for stratabound copper-zinc-lead deposits in the Lake Mistassini area. Ernest K. Lehmann & Associates Inc., rapport statutaire déposé au Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; GM 34029, 52 pages, 74 plans.1974GM 34029
MIROTA, M.D.Geochemistry of Aphebian carbonates: Albanel Formations, North Central Quebec. University of Ottawa; M.Sc. thesis, 324 pages.1989Source
MORIN, R.Géologie de la région du lac des Canots (32I04). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG99-01, 33 pages, 4 plans.1999RG 99-01
MOYER, P.T.Rapport préliminaire sur la région de Guyon, territoire de Mistassini. Ministère des mines, service des gîtes minéraux, Québec; RP 427, 10 pages, 1 plan.1960RP 427
NEILSON, J.M.Geology of the Lake Mistassini Region, Northern Quebec. University of Minnesota; Ph.D. thesis, 163 pages.1950 
NEILSON, J.M.Région de la rivière Takwa, Territoire de Mistassini. Ministère des Richesses naturelles, Québec; RG 124, 72 pages, 1 plan.1966RG 124
NORMAN, G.W.R.Thrust faulting of Grenville gneisses northwestward against the Mistassini Series of Mistassini Lake. Quebec Journal of Geology; volume 48, pages 512-525.1940Source
SHARMA, K.N.M.Légende générale de la carte géologique (édition revue et augmentée). Ministère des Ressources naturelles, Québec; MB 96-28, 95 pages.1996MB 96-28
WAHL, W.G.Région de la rivière Témiscamie, territoire de Mistassini. Ministère des mines, service des gîtes minéraux, Québec; RG 054, 44 pages, 1 plan.1953RG 054

 

 

 

 

22 mai 2018