Suite supracrustale de L’Ascension
Étiquette stratigraphique : [mpro]asc
Symbole cartographique : mPasc
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
mPasc9 Paragneiss quartzofeldspathique à biotite ou à biotite et grenat ± muscovite, très magnétique par endroits
mPasc8 Paragneiss feldspathique (<15 % de quartz) et paragneiss quartzofeldspathique à biotite ± grenat
mPasc8a Faciès mPasc8 interlité localement avec du paragneiss alumineux (mPasc4), de l’amphibolite et des roches calcosilicatées à diopside (mPasc2)
mPasc7 Paragneiss à feldspath et biotite; paragneiss à graphite, grenat et muscovite; paragneiss à tourmaline; quartzite à tourmaline; tourmalinite
mPasc6 Paragneiss à nodules de muscovite, de muscovite ± fibrolite ou de fibrolite ± quartz ± sillimanite dans une matrice de quartz, feldspath, biotite et sillimanite ± tourmaline ± grenat
mPasc5 Paragneiss alumineux rouille ou rougeâtre à biotite, grenat (15 à 35 %) et sillimanite ± muscovite ± graphite
mPasc4 Paragneiss alumineux gris ou rouille à biotite et sillimanite ± grenat (<15 %) ± muscovite ± graphite
mPasc3 Quartzite à ± feldspath ± biotite ± diopside ± grenat et rare quartzite à tourmaline
mPasc3b Grenatite, quartzite à grenat et magnétite, roche riche en grenat ± quartz ± clinopyroxène ± scapolite ± titanite
mPasc3a Quartzite à muscovite, biotite et tourmaline (1 %)
mPasc2  Roche calcosilicatée verte ou rouille, rubanée ou massive, à diopside ± calcite ± titanite ± grenat ± trémolite ± scapolite ± épidote ± graphite ± pyrrhotite ± chalcopyrite
mPasc1 Marbres calcitique et dolomitique à diopside, phlogopite, trémolite, scapolite, graphite, forstérite et serpentine
mPasc1b Marbre calcitique à phlogopite, diopside et tourmaline
mPasc1a Marbre dolomitique à trémolite
 
Auteur(s) :
Hébert et Nantel, 1999
Âge :
Mésoprotérozoïque 
Stratotype : Affleurement de référence 02-TC-3362 situé à ~1,5 km au nord du lac Boisvert et à ~1,2 km au SSW de l’extrémité sud du lac aux Huards (feuillet SNRC 31O06)
Région type :
Partie sud du lac Currière (feuillet SNRC 31J10)
Province géologique :
Subdivision géologique :
Lithologie : Roches métasédimentaires
Catégorie :
Lithodémique
Rang :
Suite
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

 

 

 

Historique

La Suite supracrustale de L’Ascension a initialement été nommée « Suite métamorphique de l’Ascension » par Hébert et Nantel (1999) lors de la cartographie du feuillet 31J10. Ils l’ont définie comme une suite composée de deux séquences supracrustales constituées de paragneiss, de gneiss calcosilicaté, de quartzite et de marbre (séquences supracrustales de Curières et de Rouge-Mattawin). Lacoste (2001) a maintenu le terme de Séquence supracrustale de Curières dans le coin SW du feuillet 31J11. Cette séquence a été abandonnée et englobée en partie dans les suites supracrustales de L’Ascension et de la Lièvre (mPlie) par Nantel (2008). Par contre, la Séquence supracrustale de Rouge-Mattawin est maintenue dans la moitié est du feuillet 31J10, à l’est du lac Curières.

La Suite supracrustale de L’Ascension a d’abord été divisée en 12 unités informelles (mPasc1 à mPasc12) faisant partie du Domaine uranifère de Baker (Nantel et Lacoste, 2005). Nantel (2008), lors de la production de la carte synthèse de la partie nord de la Ceinture centrale des roches métasédimentaires, l’a réduite à neuf unités informelles (mPasc1 à mPasc9) dans la région au nord de Mont-Laurier. L’unité mPasc8 a été également cartographiée au sud de la région de Clova (feuillets 31O11 et 31O12) par Moukhsil et al. (2016).

 

Unité actuelle

(Nantel, 2008)

Lithologie actuelle Nantel et Lacoste (2005) Nantel et Giroux (2005) Nantel et al. (2004) Nantel (2001) Nantel et Pintson (2002) Nantel et Pintson (2001) Hébert et Nantel (1999)
Suite supracrustale de L’Ascension Suite supracrustale de L’Ascension Suite métamorphique de L’Ascension Suite métamorphique de L’Ascension Suite métamorphique de L’Ascension Suite métamorphique de L’Ascension Suite métamorphique de L’Ascension Suite métamorphique de L’Ascension Suite métamorphique de L’Ascension
                Séquence supracrustale de Curières (abandonnée)
mPasc1 Marbres calcitique et dolomitique       mPasc1 mPasc1   mPcur2, mPcur2b
mPasc1a Marbre dolomitique mPasc1 mPasc1       mPasc1  
mPasc1b Marbre calcitique

mPasc2

mPasc3

mPasc2

mPasc3

 

mPasc1     mPasc2  
mPasc2 Roches calcosilicatée mPasc6 mPasc6 mPasc2 mPasc2 mPasc2 mPasc3 mPcur2, mPcur2b
mPasc3 Quartzite à feldspath et tourmaline mPasc4 mPasc4 mPasc4 mPasc3 mPasc3   mPcur2, mPcur2a
mPasc3a Quartzite à muscovite, biotite, tourmaline mPasc5 mPasc5          
mPasc3b Grenatite, quartzite     mPasc3     mPasc4  
mPasc4 Paragneiss alumineux à grenat (<15 %)     mPasc4 mPasc4 mPasc4 mPasc6 mPcur1, mPcur2a
mPasc5 Paragneiss alumineux à grenat (15 à 35 %)

mPasc7

mPasc12

mPasc7 mPasc5 mPasc4 mPasc5   mPcur1, mPcur2a
mPasc6 Paragneiss nodulaire mPasc9 mPasc9       mPasc5 mPcur1
mPasc7 Paragneiss à feldspath, biotite, graphite, grenat, muscovite, tourmaline et toumalinite mPasc10 mPasc10 mPasc8 mPasc4      
mPasc8 Paragneiss feldspathique, quartzofeldspathique et migmatitique mPasc8 mPasc8 mPasc7   mPasc5 mPasc7  
mPasc8a Faciès mPasc8, mPasc2 et mPasc4         mPasc6 mPasc8  
mPasc9 Paragneiss magnétique mPasc11            

 

 

 

Description

La Suite supracrustale de L’Ascension est divisée en neuf unités informelles constituées de roches métasédimentaires (paragneiss quartzofeldspathique, paragneiss feldspathique à biotite, paragneiss alumineux, quartzite, roches calcosilicatées, tourmalinite, paragneiss à nodules de fibrolite et de muscovite, marbre), localement coupées par des dykes de pegmatite blanche uranifère (Nantel, 2008). Les descriptions de cette unité proviennent des rapports géologiques de Hébert et Nantel (1999), Nantel (2001), Nantel et Pintson (2001, 2002), Nantel et Lacoste (2005), Nantel et Giroux (2005), Nantel et al. (2004) et de la synthèse de Nantel (2008).

Suite supracrustale de L’Ascension 1 (mPasc1) : Marbres calcitique et dolomitique à diopside, phlogopite, trémolite, scapolite, graphite, forstérite et serpentine

L’unité mPasc1 est constituée d’un ensemble de roches métasédimentaires non différencié. Elle contient surtout du marbre blanc ou rouille à ± diopside ± phlogopite ± trémolite ± scapolite ± graphite ± forstérite ± serpentine. Le marbre est généralement calcitique et à grain moyen ou grossier; il contient de la phlogopite, du diopside et du graphite. Il forme des lits centimétriques à décimétriques alternant avec des lits continus ou boudinés de gneiss calcosilicaté à diopside, de roche métasomatique blanche à feldspath, clinopyroxène et sphène, de quartzite et de paragneiss rouille à biotite. Du marbre dolomitique ou dolomitique, interlité avec du marbre calcitique en lits centimétriques, font partie de cette unité. Localement, quelques niveaux de gneiss calcosilicatés à wollastonite sont interlités avec du marbres calcitique. Le paragneiss à biotite ainsi que le gneiss calcosilicaté associé au marbre présentent localement une patine rouille. Le gneiss calcosilicaté contient généralement de la trémolite et peut renfermer de la scapolite et de la serpentine.

Dans le cas où elle est cartographiable à l’échelle 1/50 000, l’unité mPasc1 se divise en deux sous-unités : mPasc1a et mPasc1b.

Suite supracrustale de l’Ascension 1a (mPasc1a) : Marbre dolomitique à trémolite

Cette sous-unité est constituée principalement de marbre dolomitique blanc à grain moyen à grossier, contenant des amas ou des lentilles de trémolite (1 à 30 %) par endroits. Elle a été cartographiée surtout au NW du lac Beauregard (feuillets 31O02, 31J15), où elle mesure ~13 km de longueur sur une largeur maximale de 1,6 km. Ces marbres peuvent être calcodolomitique et à serpentine (Nantel et Giroux, 2005, Nantel et Lacoste, 2005).

Suite supracrustale de l’Ascension 1b (mPasc1b) : Marbre calcitique à phlogopite, diopside et tourmaline

Cette sous-unité est constituée surtout de marbre calcitique à phlogopite, diopside et tourmaline (1 %) à grain moyen ou grossier. Elle est cartographiée ici et là dans les feuillets 31J10, 31J14, 31J15, 31O02, 31O03 et 31O06; elle forme des niveaux lenticulaires dans les niveaux de paragneiss de l’unité mPasc7. À l’ouest du lac Mazana (31O02), son épaisseur est plus important (10 km de longueur sur ~ 700 m de largeur) (Nantel et Lacoste, 2005; Nantel, 2008).

Suite supracrustale de L’Ascension 2 (mPasc2) : Roche calcosilicatée verte ou rouille, rubanée ou massive, à diopside ± calcite ± titanite ± grenat ± trémolite ± scapolite ± épidote ± graphite ± pyrrhotite ± chalcopyrite

L’unité mPasc2 est surtout formée de roche calcosilicatée généralement verte, localement rouille, et rubannée ou massive. La roche contient du diopside et est associée à la diopsidite. Les autres minéraux présents sont la titanite et, localement, la phlogopite, la trémolite, la scapolite (jusqu’à 60 %), la hornblende, l’allanite, la magnétite, la pyrrhotite, la pyrite et/ou la chalcopyrite. Les roches calcosilicatées ont une structure saccharoïde. Cette unité n’est pas associée au marbre de l’unité mPasc1. Les roches formant l’unité mPasc2 sont interlitées avec d’autres roches métasédimentaires de la Suite supracrustale de L’Ascension (mPasc), comme du quartzite et du paragneiss à biotite ± grenat ou à biotite et diopside, ou forment de petites enclaves lenticulaires réparties dans la plupart des suites intrusives de la région. Par exemple, au sud du lac Molin (feuillet 31O06), certaines roches calcosilicatées contiennent des amas de roche riche en grenat et diopside semblable à celle de l’unité mPasc3 (Nantel et Giroux, 2005).  

Suite supracrustale de L’Ascension 3 (mPasc3) : Quartzite à ± feldspath ± biotite ± diopside ± grenat et rare quartzite à tourmaline

L’unité mPasc3 est surtout constituée de quartzite à ± feldspath ± biotite ± diopside ± grenat en lits décimétriques à métriques. Le quartzite alterne avec le paragneiss quartzofeldspathique à biotite, le gneiss calcosilicaté et le paragneiss à biotite, sillimanite et grenat de l’unité mPasc4. Localement, le quartzite est riche en grenat, lequel est par endroit entouré d’une couronne de plagioclase. Le quartzite à tourmaline a d’abord été assigné à l’unité mPasc5 par Nantel et Giroux (2005) et ensuite réassigné à l’unité mPasc3 par Nantel (2008). Ce quartzite est gris clair, à grain moyen, et renferme un peu de muscovite, de biotite et de tourmaline (1 %). Il est observé en niveaux plurihectométriques dont l’épaisseur est plus importante que celle du quartzite à biotite de la même unité (mPasc3), et associé au marbre à tourmaline (mPasc1b). Le quartzite de cette unité est injecté d’amas de pegmatite blanche (Nantel, 2008) et est minéralisés localement en uraninite (Kish, 1976).

Deux sous-unités de l’unité mPasc3, soit mPasc3a et mPasc3b, ont été ajoutées par Nantel (2008) dans le cas où celles-ci sont cartographiables à l’échelle 1/50 000.

Suite supracrustale de L’Ascension 3a (mPasc3a) : Quartzite à muscovite, biotite et tourmaline (1 %)

La sous-unité mPasc3a est constituée de quartzite gris clair, à grain moyen et contenant de la muscovite, de la biotite et de la tourmaline (1 %). Ce quartzite a d’abord été assigné à l’unité mPasc5 par Nantel et Giroux (2005) qui l’ont décrit comme des niveaux plurihectométriques caractérisés par leur grande épaisseur (par rapport au quartzite de l’unité mPasc3b) et par leur association avec le marbre à tourmaline (mPasc1b). Ce quartzite peut contenir du paragneiss rouille en bandes de 6 cm à 2 m d’épaisseur coupées par des dykes ou des amas de pegmatite blanche.

Suite supracrustale de L’Ascension 3b (mPasc3b) : Grenatite, quartzite à grenat et magnétite, roche riche en grenat ± quartz ± clinopyroxène ± scapolite ± titanite

La sous-unité mPasc3b est constituée de plusieurs petites lentilles de roche riche en grenat disposées en rubans dans le paragneiss des unités mPasc8 et en enclaves dans le gabbro de la Suite magmatique de Lacoste (mPlac3a; Nantel et al., 2004). Ces lentilles sont également constituées de : 1) grenatite; 2) quartzite à grenat fortement magnétique; 3) roche quartzifère alternant avec des roches riches en grenat ± quartz ± clinopyroxène ± scapolite + titanite; 4) roche à biotite, muscovite, plagioclase, épidote et titanite; et, 5) roche riche en hornblende, titanite ± clinopyroxène ± plagioclase. Localement, ce dernier est totalement remplacé par de la séricite rose (Nantel et al., 2004) dans les roches à biotite et muscovite.

Suite supracrustale de L’Ascension 4 (mPasc4) : Paragneiss alumineux gris ou rouille à biotite et sillimanite ± grenat (<15 %) ± muscovite ± graphite

L’unité mPasc4 est surtout formée de paragneiss alumineux gris ou rouille et contient de la biotite, de la sillimanite ± grenat (<15 %) ± muscovite (<4 %) ± graphite. Elle comprend également du paragneiss feldspathique à biotite et du paragneiss à biotite, muscovite, sillimanite, dravite ± fibrolite (Nantel, 2001). Le paragneiss rouille contient de la pyrite associée au graphite et est localement interlité avec le paragneiss nodulaire de l’unité mPasc6. Nantel (2001) a cartographié cinq petites lentilles et un niveau épais de paragneiss alumineux, au sud du lac Duplessis (feuillet 31O06), caractérisés par le plissement. En dehors de la région du lac Duplessis, les autres niveaux de paragneiss alumineux sont migmatitiques par endroits (10 à 30 % de mobilisat) et forment des lits centimétriques alternant avec du paragneiss quartzofeldspathique gris ou rouille à biotite ± graphite-grenat. Ils alternent aussi avec du quartzite en lits de 1 à 7 cm à diopside et grenat localement (mPasc3).

Suite supracrustale de L’Ascension 5 (mPasc5) : Paragneiss alumineux rouille ou rougeâtre à biotite, grenat (15 à 35 %) et sillimanite ± muscovite ± graphite

L’unité mPasc5 est constituée du mêmes faciès que l’unité mPasc4. La distinction peut surtout être faite sur la base du contenu en grenat (Nantel, 2008). En effet, l’unité mPasc5 est constituée de paragneiss alumineux rouille qui renferme 15 à 30 % de grenat de (1 cm de diamètre). Ce paragneiss est constitué de lits gris clair formés de cristaux de sillimanite concentrés en amas aux extrémités desquels se développent de la muscovite pœcilitique et du quartz (Nantel, 2001). Les amas sont parallèles à la foliation et coupés par des aiguilles de sillimanite. Certains amas renferment du corindon, quoique ce minéral se retrouve aussi entre les cristaux de plagioclase et de sillimanite, et isolé du quartz. Le paragneiss alumineux est en contact avec un ensemble de lits très fins (3 mm à 1 cm d’épaisseur) constitués de quartzite à grain fin, de métatexite à biotite feldspath-quartz et de restite à biotite-grenat, et un autre ensemble finement lité constitué de quartzite, de paragneiss quartzeux à biotite et de diopsidite à grenat (Nantel, 2001).

Suite supracrustale de L’Ascension 6 (mPasc6) : Paragneiss à nodules de muscovite, de muscovite ± fibrolite ou de fibrolite ± quartz ± sillimanite dans une matrice de quartz, feldspath, biotite et sillimanite ± tourmaline ± grenat

Le paragneiss nodulaire a d’abord été décrit par Hébert et Nantel (1999) dans la région de l’Ascension. Nantel et Giroux (2005) l’avait assigné à l’unité mPasc9 et Nantel (2008) l’a réassigné à l’unité mPasc6. Ce paragneiss se présente en lits dont l’épaisseur varie généralement entre 4 et 10 cm; localement, elle atteint 3 m. La structure nodulaire est donnée par ~20 % de nodules millimétriques et aplatis constitués de muscovite, de fibrolite ou de fibrolite-quartz-sillimanite. Les nodules baignent dans une matrice constituée de quartz, de feldspath, de biotite et de sillimanite. Localement, la matrice contient aussi de la tourmaline et du grenat. La tourmaline est difficile à repérer dans le paragneiss, mais elle est facilement identifiable dans le mobilisat qui représente en moyenne 5 à 10 % de la roche. La matrice des grands cristaux de muscovite comprend du quartz (1 à 80 %), de la biotite (2 à 50 %), de la muscovite (2 à 10 %), du graphite (traces à 5 %), de la tourmaline (traces à 5 %) et du zircon (traces) (Hébert et Nantel, 1999). Selon ces auteurs, la matrice contient également du feldspath potassique de type microcline et/ou orthose, avec ou sans perthite (0 à 25 %), et/ou du plagioclase (0 à 25 %). Le paragneiss nodulaire alterne en général avec un ou plusieurs types de roches en lits de 2 mm à 4 cm d’épaisseur. Il alterne notamment avec du paragneiss à biotite, du paragneiss quartzifère à biotite ± muscovite ± grenat-tourmaline et du paragneiss quartzofeldspathique à biotite et muscovite-grenat-tourmaline. Le paragneiss quartzofeldspathique forme aussi quelques niveaux de 1 à 2 m d’épaisseur.

Suite supracrustale de L’Ascension 7 (mPasc7) : Paragneiss à feldspath et biotite; paragneiss à graphite, grenat et muscovite; paragneiss à tourmaline; quartzite à tourmaline; tourmalinite

L’unité mPasc7 est constituée de paragneiss gris moyen à clair ou rouille, finement rubané, représenté principalement du paragneiss feldspathique à biotite (<15 % de quartz) et du paragneiss quartzofeldspathique à biotite ± graphite (Nantel, 2008). Localement, le paragneiss présente du grenat et de la muscovite; par endroit, on observe aussi des rubans composés majoritairement de quartzite. Quelques rubans sont formés de roches des unités mPasc4, mPasc2 et mPasc1, de paragneiss à biotite et à tourmaline, de quartzite à tourmaline et de tourmalinite. Cette dernière est rarement cartographiée et peut contenir jusqu’à 25 % de tourmaline et 75 % de quartz (Nantel, 2001). Dans la secteur ouest du lac Daillon (31O02) les niveaux de paragneiss sont très déformés et définissent le « synforme du lac Daillon » décrit par Nantel et Giroux (2005).

Suite supracrustale de L’Ascension 8 (mPasc8) : Paragneiss feldspathique (<15 % de quartz) et paragneiss quartzofeldspathique à biotite ± grenat

L’unité mPasc8 a été cartographiée dans les feuillets 31011 et 31012 (Moukhsil et al., 2016), où elle forme un grand pli ceinturé par une zone de déformation interprétée à partir de la carte aéromagnétique (Benahmed et al., 2014; D’Amours et St-Hilaire, 2010). Cette unité affleure également dans le coin SE du feuillet 31011, représentant une continuité de la même unité cartographiée par Nantel et al. (2004) dans le feuillet 31006. Elle afleure aussi dans le coin NW du feuillet 31O03 et quelque peu dans le feuillet <32O02. Cette unité est formée de paragneiss feldspathique contenant 15 % de quartz et de paragneiss quartzofeldspathique à biotite ± grenat (jusqu’à 35 %). Localement, le paragneiss est migmatitisé (<50 % de mobilisat) et se compose de quartz, de feldspath potassique (perthitique), de plagioclase, de biotite, de grenat (rose lilas), d’amphibole, de traces de graphite et de myrmékite. L’unité mPasc8 est injectée par des dykes de granite à grain moyen à grossier et de pegmatite. Elle contient une minéralisation en Cu-Ag-Zn dans le secteur du lac Nasigon.

Suite supracrustale de L’Ascension 8a (mPasc8a) : Faciès mPasc8 interlité localement avec du paragneiss alumineux (mPasc4), de l’amphibolite et des roches calcosilicatées à diopside (mPasc2)

Lors de la production de la carte synthèse de la partie nord de la Ceinture centrale des roches métasédimentaires, Nantel (2008) a créé la sous-unité mPasc8a qui constitue six lentilles et/ou enclaves dans la tonalite et l’orthogneiss de la Suite magmatique de Lacoste (mPlac) (feuillets 31O07 et 31O02). Cette sous-unité regroupe des niveaux de paragneiss feldspathique et quarzofeldspathique (mPasc8) interlités localement avec du paragneiss alumineux (mPasc4), de l’amphibolite et des roches calcosilicatées à diopside (mPasc2).

Suite supracrustale de L’Ascension 9 (mPasc9) : Paragneiss quartzofeldspathique à biotite ou à biotite et grenat ± muscovite, très magnétique par endroits

Nantel (2008) a redéfini l’unité mPasc9 en y regroupant les niveaux de paragneiss quartzofeldspathique à biotite ou à biotite et grenat avec ou sans muscovite. Auparavant, Nantel et Lacoste (2005), Nantel et Giroux (2005) ont regroupé les niveaux de paragneiss nodulaire (mPasc6). Dans la région du lac au Pin (feuillet 31O02), le paragneiss constitue d’épaisses bandes gris moyen clair à grain moyen, généralement rubanées, qui alternent localement avec des niveaux de quartzite et de paragneiss à biotite, muscovite et sillimanite ± tourmaline. Par endroits, le paragneiss est brun rouille et aucun sulfure n’est visible (Nantel et Lacoste, 2005). Certains niveaux de paragneiss à biotite de l’unité mPasc9 contiennent du graphite et sont localement très magnétiques. Les roches sont associées à de nombreux amas de pegmatite rose et, en proportion moindre, à des amas ou des dykes de pegmatite blanche teintées de rouille. Du paragneiss migmatitique a également été observé dans cette unité, avec du mobilisat granitiques à grain grossier à pegmatitique (5 à 15 %) formant des lentilles discontinues, parallèles au rubanement, et qui contiennent généralement de la tourmaline et de la muscovite.

Épaisseur et distribution

La Suite supracrustale de L’Ascension forme une séquence de roches métasédimentaires très étendue et cartographiée dans plusieurs feuillets (31O02, 31O03, 31O06, 31O07, 31O11, 31O12, 31J10, , 31J11, 31J14 et 31J15). L’une des unités la plus épaisse de cette suite est l’unité mPasc7 qui occupe ~3600 km2 à partir du village de Lac-des-Écorces (feuillet 31J11) jusqu’au secteur du lac de la Maison de Pierre (feuillet 31J15), en passant par le secteur du lac Curières (feuillet 31J10). Quant à l’unité mPasc4, elle constitue des lentilles plus ou moins larges de cette suite, soit de 7 km de longueur sur ~850 m de largeur, au nord du lac Châtillon (feuillet 31O02) (Nantel et Lacoste, 2005).

Datation

Un échantillon de quartzite de la Suite supracrustale de L’Ascension (affleurement 1998-SN-1195) a retourné deux âges maximaux de dépot à partir des analyses isotopiques. La population la plus jeune a donné un âge de 1308 Ma, en considérant le pic des maximas du groupe d’âges les plus jeunes (David et al., 2009), et un âge de 1280 Ma, sur la base du cœur d’un zircon zoné (Nantel et David, 2008). On peut considérer que l’âge maximal de dépôt est probablement plus jeune que 1,28 Ga pour cette suite.

Unité Numéro d’échantillon Système isotopique Minéral Âge maximum de dépôt (Ma) Référence(s)
mPasc7 1998-SN-1195C U-Pb Zircon 1308 David et al., 2009; Davis et Nantel, 2016
1280 Nantel et David, 2008

Relation(s) stratigraphique(s)

La Suite supracrustale de L’Ascension forme surtout des lentilles et des enclaves dans les roches plutoniques de la région. Elle est en enclaves dans la Suite magmatique de Lacoste et dans les plutons de la Suite intrusive de Chevreuil (Davis et Nantel, 2016). Des unités de la Suite supracrustale de L’Ascension sont également interstratifiées mutuellement et injectées de dykes pegmatitiques de composition granitique et syénitique (Suite alcaline de Lesueur).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BENAHMED, S., INTISSAR, R., THERIAULT, R. 2014. LEVE MAGNETIQUE AEROPORTE DANS LE SECTEUR DU RESERVOIR GOUIN, PROVINCE DE GRENVILLE. MERN. DP 2014-04, 9 pages et 42 plans.

DAVID, J., MOUKHSIL, A., CLARK, T., HEBERT, C., NANTEL, S., DION, C., SAPPIN, A A. 2009. DATATIONS U-PB EFFECTUEES DANS LES PROVINCES DE GRENVILLE ET DE CHURCHILL EN 2006-2007. GEOTOP UQAM-MCGILL, UNIVERSITE LAVAL, MRNF. RP 2009-03, 32 pages.

DAVIS, D W., NANTEL, S. 2016. DATATIONS U-PB DANS LA PARTIE NORD DE LA CEINTURE CENTRALE DES METASEDIMENTS, PROVINCE DE GRENVILLE, REGION DE MONT-LAURIER. MERN. MB 2016-04, 52 pages.

D’AMOURS, I., ST-HILAIRE, C. 2010. LEVE MAGNETIQUE AEROPORTE DANS LES SECTEURS DE VILLEBOIS ET SENNETERRE, ABITIBI. MRNF. DP 2010-04, 8 pages et 48 plans.

HEBERT, C., NANTEL, S. 1999. GEOLOGIE DE LA REGION DE L’ASCENSION. MRN. RG 99-03, 33 pages et 1 plan.

KISH, L. 1976. PATIBRE ( AXE ) LAKE AREA, LAURENTIDES-LABELLE ELECTORAL DISTRICT. MRN. DPV 487, 19 pages et 1 plan.

LACOSTE, P. 2001. GEOLOGIE DE LA REGION FERME-NEUVE (SNRC 31J/11). MRN. RG 2000-01, 35 pages et 1 plan.

MOUKHSIL, A., SOLGADI, F., BELKACIM, S. 2016. GEOLOGIE DE LA REGION DE CLOVA, HAUT-SAINT-MAURICE (PARTIE OUEST DU GRENVILLE). MERN, URSTM-UQAT. RG 2016-03, 52 pages et 1 plan.

NANTEL, S. 2001. GEOLOGIE DE LA REGION DE SAINTE-ANNE-DU-LAC (SNRC 31J/14). MRN. RG 2000-06, 45 pages et 1 plan.

NANTEL, S., GIGUERE, E., CLARK, T. 2004. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC DUPLESSIS (31O/06). MRNFP. RG 2003-01, 53 pages et 1 plan.

NANTEL, S., GIROUX, F. 2005. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC PINE, PARTIE SUD (31O/02). MRNFP. RG 2004-03, 31 pages et 1 plan.

NANTEL, S., LACOSTE, P. 2005. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC PINE, PARTIE NORD (31O/02) ET DU LAC ADONIS (31O/07). MRNF. RG 2005-03, 31 pages et 2 plans.

NANTEL, S. 2008. GEOLOGIE ET APERCU DE LA GEOCHRONOLOGIE ET DES INDICES METALLIQUES DECOUVERTS ENTRE 1996 ET 2007 DANS LA PARTIE NORD DE LA CEINTURE CENTRALE DES METASEDIMENTS, PROVINCE DE GRENVILLE, REGION DE MONT-LAURIER. MRNF. DV 2008-04, 20 pages et 1 plan.

NANTEL, S., PINTSON, H. 2001. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC DE LA MAISON DE PIERRE. MRN. RG 2001-12, 36 pages et 1 plan.

NANTEL, S., PINTSON, H. 2002. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC DIEPPE (31O/03). MRN. RG 2001-16, 38 pages et 1 plan.

 

 

 

Autres publications

NANTEL, S., DAVID, J. 2008. U-Pb dating and source of metasediments deposited on a continental arc – Northern part of the Central Metasedimentary Belt (CMB), Grenville Province, Québec. In Résumés, Congrès annuel de l’Association géologique du Canada et de l’Association. Minéralogique du Canada, Québec 2008; volume 33, page 121.

 

 

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Suite supracrustale de L’Ascension. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-grenville/suite-supracrustale-de-ascension [cité le jour mois année].

 

 

Collaborateurs

Première publication

Abdelali Moukhsil, géo., Ph. D. abdelali.moukhsil@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Fabien Slogadi, géo., Ph. D. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML).

 

 

 

 

26 mai 2020