Suite plutonique de Saint-Onge
Étiquette stratigraphique : [mpro]son
Symbole cartographique : mPson

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur :Groulier et al., 2016
Âge :Mésoprotérozoïque
Coupe type :Aucune
Région type :Région du lac Saint-Onge (feuillet SNRC 22C06)
Province géologique :Province de Grenville
Subdivision géologique :Allochtone
Lithologie :Granite
Type :Lithodémique
Rang :Suite
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

La Suite plutonique de Saint-Onge a été introduite par Groulier et al. (2016) à la suite de la cartographie de la région des Escoumins.
Le nom de cette unité provient du lac Saint-Onge situé dans le feuillet SNRC 22C06.

Description

La Suite plutonique de Saint-Onge est constituée de plusieurs masses de leucogranite à deux micas reconnues dans le secteur de la Synforme du Lac Saint-Onge (feuillet 22C06). Ces granites, de teinte blanchâtre et de granulométrie moyenne à fine, sont constitués de quartz, de feldspath potassique, de plagioclase, de biotite, de muscovite et de grenat. Le quartz présente une extinction ondulante démontrant une déformation synchrone à postérieure à l’épisode de mise en place. Les grenats, de taille millimétrique à centimétrique, sont pœciloblastiques et contiennent des inclusions de quartz et de feldspath. Des veines de quartz coupant les masses de leucogranite font ressortir la présence de plis isoclinaux de type F2 indiquant une déformation syncristallisation à postcristallisation.
 
Les roches de la Suite plutonique de Saint-Onge sont peralumineuses et de type S (Chappell et White, 1974). Les granites de cette suite sont enrichis en Th et en U ainsi qu’en terres rares lourdes par rapport aux terres rares légères (présence de grenat).

Épaisseur et distribution

Les intrusions qui forment la Suite plutonique de Saint-Onge sont de dimensions hectométriques et ne dépassent généralement pas le kilomètre de diamètre.

Datation

 

Un échantillon (13-PA-29A) de leucogranite à deux micas de la Suite plutonique de Saint-Onge a fait l’objet de datations isotopiques U-Pb sur monazite ignée et sur zircon. L’âge de cristallisation retenu est celui réalisé sur monazite en raison de sa nature magmatique. Celui obtenu sur zircon semble provenir, quant à lui, d’un mélange de zircons ignés et hérités (Groulier et al., 2018).

 

Système isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Référence(s)
U-PbMonazite98355Groulier et al., 2018 
U-PbZircon9951012Groulier et al., 2018

 

Relations stratigraphiques

La Suite plutonique de Saint-Onge coupe les roches métasédimentaires du Groupe de Saint-Siméon.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

 

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
CHAPPELL, B.W. – WHITE, A.J.R.Two contrasting granite types. Pacific Geology; volume 8, pages 173-174.1974
GROULIER, P-A. – INDARES, A. – DUNNING, G. – MOUKHSIL, A.Géologie de la ceinture volcano-sédimentaire des Escoumins, Côte-Nord, Québec. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; 87 pages.2016MB 2016-07
GROULIER, P-A. – INDARES, A. – DUNNING, G. – MOUKHSIL, A. – JENNER, G.Syn-orogenic magmatism over 100 m.y. in high crustal levels of the central Grenville Province: Characteristics, age and tectonic significance. Lithos; volumes 312–313, pages 128-1522018Source

 

 

14 février 2019