Suite plutonique de Belley
Étiquette stratigraphique : [mpro]bly
Symbole cartographique : mPbly

Première publication :  
Dernière modification :

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
mPbly4 Syénite quartzifère, monzonite, monzonite quartzifère, granite, granite à feldspath alcalin
mPbly3 Monzogranite, monzodiorite quartzifère, quantité mineure de monzonite quartzifère
mPbly2 Syénogranite, syénite quartzifère
mPbly1 Monzogranite, monzonite quartzifère
 
Auteur :Morfin et al., 2015
Âge :Mésoprotérozoïque
Coupe type :Aucune
Région type :Région du lac St-Jean (feuillets SNRC 32A08 et 32A09)
Province géologique :Province de Grenville
Subdivision géologique :Allochtone
Lithologie :Roches plutoniques felsiques et intermédiaires
Type :Lithodémique
Rang :Suite
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Historique

La Suite plutonique de Belley a été introduite par Morfin et al. (2015) lors du levé géologique de la région de Chambord, Roberval et Notre-Dame-de-la-Doré (feuillets SNRC 32A08, 32A09, 32A10). Elle est composée de quatre unités informelles qui sont caractérisées par une proportion de feldspath potassique distincte.

Description

Suite plutonique de Belley 1 (mPbly1) :  Monzogranite, monzonite quartzifère

Cette unité est de composition assez hétérogène et elle affleure principalement dans la partie est du feuillet 32A09. Elle est constituée majoritairement de monzogranite et de monzonite quartzifère, mais elle présente aussi une quantité mineure de syénite quartzifère et de syénogranite, de composition comparable aux roches de même type des autres unités de cette suite. Les lithologies sont systématiquement porphyriques et typiquement foliées. La quantité de quartz est variable, mais de nombreuses descriptions de terrain indiquent des concentrations inférieures à 20 %. L’omniprésence de feldspath potassique donne une teinte rosée caractéristique à cette unité. Les minéraux ferromagnésiens observés sont la biotite, l’amphibole et, localement, l’orthopyroxène. Dans les zones déformées, les roches de cette unité sont des gneiss œillés. La fabrique planaire s’y exprime par l’aplatissement des grains de quartz et, de façon générale, par l’alignement préférentiel de tous les minéraux de la roche. 

Suite plutonique de Belley 2 (mPbly2) : Syénogranite, syénite quartzifère

Cette unité est composée de syénogranite et de syénite quartzifère. Elle possède une susceptibilité magnétique relativement élevée comparativement à l’unité mPbly1, mais les deux unités montrent des caractéristiques structurales très similaires. Le syénogranite est rosâtre en surfaces fraîche et altérée. Il contient de la biotite, de la hornblende et du quartz enfumé à extinction roulante. Le syénogranite est folié et à grain fin à grossier avec localement des phénocristaux de feldspath potassique (microcline) et de plagioclase très altéré en mica blanc. De gros cristaux d’épidote magmatique sont observés sous le microscope. Le syénogranite contient des minéraux opaques (magnétite) et sa phase minérale accessoire est constituée d’épidote et de zircon. Localement, le syénogranite de cette unité est hématitisé et épidotisé, surtout le long des plans des fractures présents dans la roche. La syénite quartzifère est grise à rose et elle est à grain fin à localement porphyrique. Elle contient de la biotite, de la hornblende et de la magnétite. L’alignement préférentiel des minéraux ferromagnésiens souligne la foliation de la roche. La syénite quartzifère contient quelques enclaves centimétriques (2 à 15 cm) de gneiss granitique.

Suite plutonique de Belley 3 (mPbly3) : Monzogranite, monzodiorite quartzifère, quantité mineure de monzonite quartzifère

Cette unité est principalement constituée de monzogranite rosé, pauvre en biotite (<2 %) et dont la granulométrie est fine à moyenne. Le monzogranite est folié et contient localement des phénocristaux de feldspath potassique. Sur le terrain, on observe une variation de la proportion du quartz et des feldspaths d’un affleurement à l’autre. En conséquence, les lithologies de cette unité peuvent passer d’un granite à une monzonite quartzifère. La monzodiorite quartzifère est gris-rose en surface fraîche et brun-blanc en surface altérée. Elle est foliée et à grain moyen, localement porphyroclastique. La monzodiorite quartzifère contient peu de feldspath potassique, du plagioclase altéré en mica blanc, de la magnétite, de la biotite et de la hornblende. Le quartz y est en grosses plages à extinction ondulante et l’orthopyroxène ne dépasse pas 2 %, altéré et entouré localement de hornblende verte (ouralitisation).  

Suite plutonique de Belley 4 (mPbly4) : Syénite quartzifère, monzonite, monzonite quartzifère, quantité mineure de granite et de granite à feldspath alcalin

L’unité mPbly4 est dominée par la syénite quartzifère, la monzonite et la monzonite quartzifère. Quelques affleurements de cette unité sont du granite et du granite à feldspath alcalin. La monzonite et la monzonite quartzifère sont similaires à celles de l’unité mPbly1 à l’exception de leur granulométrie, qui est systématiquement plus grossière, et de leur structure, qui est plus ou moins massive. À la bordure ouest de l’unité mPbly4, au contact avec la Suite de Travers (mPtra2), la syénite quartzifère est rosâtre à grisâtre et à grain fin à moyen, localement porphyrique à phénocristaux de feldspath potassique. Elle contient de la biotite, de la hornblende, de la magnétite et elle présente quelques enclaves de diorite (2 à 15 cm de longueur).

Sur le terrain, les proportions de quartz et de feldspath varient d’un affleurement à l’autre et la composition de la roche varie entre celle de granite, de granite à feldspath alcalin et de syénite. Le granite est à grain grossier à porphyrique, magnétique et massif. Il contient du feldspath potassique perthitique, des phénocristaux de plagioclase peu altéré en mica blanc, de la biotite et de la hornblende en amas ainsi que de la myrmékite. Ses phases minérales accessoires les plus abondantes sont les minéraux opaques, l’apatite, l’épidote et le zircon. Le granite à feldspath alcalin est rose clair en surface fraîche et brun-beige en patine d’altération. Il est généralement homogène, à grain moyen et il contient de gros cristaux de feldspath potassique localement perthitique, un peu de plagioclase et du quartz en grosses plages à extinction roulante. Les minéraux ferromagnésiens sont généralement en amas de biotite et de hornblende verte. L’apatite, le zircon, l’épidote, la titanite et les minéraux opaques (magnétite) constituent les phases minérales accessoires. Localement, le granite est hématitisé et il contient des enclaves de gabbronorite à orthopyroxène, clinopyroxène, biotite et magnétite. Les enclaves sont foliées et leur granulométrie est fine à moyenne.

 

Épaisseur et distribution

La Suite plutonique de Belley est constituée de quatre unités éparses de plusieurs kilomètres de longueur. Elles affleurent particulièrement bien dans les feuillets SNRC 32A01, 32A08 et 32A09.

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

La Suite plutonique de Belley est injectée par la Mangérite de Lachance et par la Suite de Travers dans le feuillet 32A08 (Moukhsil et Daoudene, 2019). Elle est également coupée par des dykes de syénite rose pegmatitique et par des veines de quartz.

 

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

MORFIN, S., TREMBLAY, C., SOLGADI, F., MOUKHSIL, A., DAIGNEAULT, R. 2015. GEOLOGIE DE LA REGION DE CHAMBORD, ROBERVAL ET NOTRE-DAME-DE-LA-DORE (FEUILLETS SNRC 32A08, A09 ET A10) ET RECONNAISSANCE DES FEUILLETS 32A06, A07 ET A11. MERN, CERM. MB 2015-07, 69 pages et 5 plans.

MOUKHSIL, A., DAOUDENE, Y. 2019. Géologie de la région du lac des Commissaires, Province de Grenville, région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Québec, Canada. MERN. BG 2019-01.

 

14 juin 2019