Suite métamorphique de Cabonga
Étiquette stratigraphique : [mpro]cgb
Symbole cartographique : mPcgb
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
mPcgb10 Gneiss à grenat et pyroxène
mPcgb9 Paragneiss à biotite, grenat, graphite et sillimanite
mPcgb8 Gneiss à biotite, grenat et sillimanite
mPcgb7 Paragneiss à biotite, grenat et graphite
mPcgb6 Paragneiss à biotite et grenat
mPcgb5 Paragneiss à biotite et grenat, rubané et migmatitisé
mPcgb4 Amphibolite à pyroxène et grenat
mPcgb3 Quartzite, quartzite à grenat
mPcgb2 Marbre et roches calcosilicatées
mPcgb1 Paragneiss à biotite
mPcgb (non subdivisée) Ensemble de paragneiss et de quartzite
 
Auteur(s) : Otton, 1978; Martignole et Pouget, 1994
Âge : Mésoprotérozoïque
Stratotype :
Aucune
Région type : Feuillets SNRC 31O12 et 31N
Province géologique :
Subdivision géologique :
Lithologie :

Paragneiss, marbre, roches calcosilicatées, quartzite

Catégorie : Lithodémique
Rang : Suite
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Unité(s) apparentée(s)
  • Aucune

 

 

 

 

Historique

La Suite métamorphique de Cabonga, dont le nom réfère au réservoir Cabonga situé dans le feuillet 31N07, est localisée dans la partie ouest de la Province de Grenville, au Québec. Elle a été étudiée par Martignole et Pouget (1994), qui la décrivent comme un ensemble de roches métamorphiques de haut grade dérivant de roches sédimentaires et ignées faisant partie du domaine de Cabonga (Rivers et al., 2012), aussi connu sous le nom de « Terrane de Cabonga » (p. ex. Friedman et Martignole, 1995; Hudon et al., 2006). Otton (1978) est l’un des premiers à avoir étudié les roches de cette unité. Dans sa compilation des travaux antérieurs de Rive (1990) du feuillet 31N, Ducharme (2001) a subdivisé cette suite en dix unités (mPcgb1 à mPcgb10), dont la description pétrographique peut parfois être très sommaire étant donné l’absence de travaux géologiques détaillés.

Description

Suite métamorphique de Cabonga 1 (mPcgb1) : Paragneiss à biotite

Cette unité est composée de paragneiss à biotite ± grenat ± magnétite localement migmatitisée qui renferme des niveaux de mobilisat granitique concordant à la gneissosité régionale. Le paragneiss est généralement injecté de veines et de dykes de pegmatite granitique rose. Il présente une structure granoblastique et contient localement des traces d’amphibole, en plus de montrer quelques boudins de roches calcosilicatées à amphibole, clinopyroxène et grenat. Le paragneiss est faiblement altéré avec des teneurs assez faibles en MgO (0,6 %) et en K2O (1,3 %).

Suite métamorphique de Cabonga 2 (mPcgb2) : Marbre et roches calcosillicatées

Le marbre affleure dans le secteur SE de la partie principale du réservoir de Cabonga, en bordure des lacs Séguin, Lenôtre et Harvey. Il est à grain moyen ou grossier et généralement blanchâtre, mais aussi chamois, saumon ou bleuté (Laurin, 1961).

Le marbre est composé essentiellement de calcite et de lamelles éparses de phlogopite et, par endroits, de chondrodite (Laurin, 1961). Également, Wynne-Edwards et al. (1966) mentionnent la présence de calcite et de proportions mineures de graphite, de phlogopite, de mica, de diopside, d’apatite, de pyrite, de quartz et de feldspath dans le secteur de Mont-Laurier.

Cette unité (marbre) peut être intercalée dans les roches calcosilicatées ou sous forme d’enclaves dans les unités les plus récentes (leucogabbro, diorite), ou coupée par du granite (Van der Leeden, 1981).

Les roches calcosilicatées ont été décrites par Van der Leeden (1981) comme des roches verdâtres à structure grenue fine à moyenne. Elles sont formées de gneiss à diopside, plagioclase, feldspath potassique, sphène, calcite et clinozoïsite avec des proportions variables de minéraux accessoires tels que la scapolite, le quartz, le grenat, l’amphibole et la pyrite (Van der Leeden, 1981).

Suite métamorphique de Cabonga 3 (mPcgb3) : Quartzite et quartzite à grenat

Le quartzite se présente sous forme d’unité cartographiable ou sous forme de minces lentilles ne dépassant pas 0,4 m d’épaisseur à l’intérieur des autres unités (Otton, 1978). Le quartzite est à grain grossier de quartz et son lustre est laiteux à vitreux. Il est généralement massif; lorsqu’il contient du grenat (jusqu’à 25 % de la roche), le quartzite est impur. Ce dernier est gris en surface fraîche et gris pâle en patine d’altération. En affleurement, les minéraux accessoires du quartzite mentionnés par Otton (1978) sont la biotite, la sillimanite, la kyanite, le plagioclase et le graphite. En lame mince, d’autres minéraux ont été observés comme le feldspath potassique (<1 %), des minéraux opaques (<3 %) et des traces de chlorite et d’apatite.

Suite métamorphique de Cabonga 4 (mPcgb4) : Amphibolite à pyroxène et grenat

Les amphibolites à grenat sont noires et formées d’amphibole, de plagioclase, de quartz et de grenat. La taille des cristaux varie en général entre 2 et 3 mm, à l’exception du grenat pouvant atteindre 1 cm de diamètre par endroits (Brunet et Martignole, 1995).

Otton (1978) a décrit cette roche comme non litée, faiblement feuilletée et consiste surtout en hornblende et plagioclase de grain fin à moyen. Par endroit, elle contient beaucoup de grenat, pyroxène, calcite et sphène. Cette unité est divisée en deux faciès, un légèrement plus riche en sulfures et apparait rouillé en affleurement, l’autre est œillé, résultat de nombreux porphyroblastes de grenat couronnés de plagioclases (Van der Leeden, 1981).

Suite métamorphique de Cabonga 5 (mPcgb5) : Paragneiss à biotite et grenat, rubané et migmatitisé

Les roches de cette unité moyennement à finement grenue sont migmatitisées, rubanées et généralement de teinte orangée, cassonade, rouille, jaune ou blanche (Van der Leeden, 1981). Les faciès observés sont des gneiss à biotite et grenat, localement associés avec de la muscovite, de l’hypersthène, du clinopyroxène, de la pyrite, du graphite et de la sillimanite. Cette unité est équivalente à une partie de l’unité 3 de Van der Leeden (1981).

Suite métamorphique de Cabonga 6 (mPcgb6) : Paragneiss à biotite et grenat

Ce faciès a été cartographié sur trois affleurements à l’ouest du réservoir de Cabonga et au sud de la baie Bertha. Cette unité correspond à l’unité 3a de la subdivisons de Van der Leeden (1981), où la biotite et le grenat sont associés à l’hypersthène, la pyrite, le clinopyroxène et la muscovite.

Suite métamorphique de Cabonga 7 (mPcgb7) : Paragneiss à biotite, grenat et graphite

Peu d’information. L’unité mPcgb7 a été observée deux petits affleurements.

Suite métamorphique de Cabonga 8 (mPcgb8) : Gneiss à biotite, grenat et sillimanite

Cette unité occupe la partie NW du réservoir Cabonga, au sud de la ligne reliant d’est en ouest le lac O’Sullivan au lac Martin (Otton, 1978). Plus au sud, un autre affleurement occupe la zone entre le lac Gévimont et le lac Hewton, d’ouest en est.

Les affleurements montrent une altération rouille due à la présence de pyrite finement disséminée en faible proportion (Otton, 1978). La structure est caractérisée par une foliation de litage bien développée, laquelle est coupée par endroit par une foliation prononcée soulignée par la biotite (Otton, 1978).

La composition minéralogique est caractérisée par la présence du grenat d’un rouge pourpre grisâtre caractéristique, de la sillimanite (~20 % de la roche), du plagioclase et comme minéraux accessoires le quartz, le feldspath potassique, la muscovite et la chlorite (Otton, 1978).

Cette unité est coupée par les unités mPcgb1, mPcgb3 et mPcgb4 ainsi que les métagabbros.

Suite métamorphique de Cabonga 9 (mPcgb9) : Paragneiss à biotite, grenat, graphite et sillimanite

Cette unité est représentée par un seul affleurement, lequel est situé au nord de l’affleurement sud de l’unité mPcgb8, dans le lac Séguin. Ce faciès est différencié de l’unité mPcgb8 par la présence de graphite avec la biotite, le grenat et la sillimanite.

Suite métamorphique de Cabonga 10 (mPcgb10) : Gneiss à grenat et pyroxène

Les roches sont noires et forment des niveaux rubanés. La roche est essentiellement composée d’un assemblage de plagioclase et de pyroxène (~85 à 90 % du volume de la roche), ainsi que de grenat et de quartz (<15 %). La taille des cristaux est de 2 à 3 mm (Brunet et Martignole, 1995).

D’après Brunet et Martignole (1995), la composition géochimique de ce faciès donne des teneurs variables de SiO2 entre 42,9 % et 49,5 %. Les valeurs en Al2O3 varient de 12,2 à 15,1 %, celles en CaO entre 9,46 % à 22,2 %, tandis que les teneurs en Na2O et K2O demeurent faibles et varient entre 1,09 à 3,35 % et 0,14 à 0,39 %, respectivement (Brunet et Martignole, 1995).

Épaisseur et distribution

La Suite métamorphique de Cabonga est située dans les feuillets 31N07 à 31N10, 31N01, 31N02, 31O05 et 31O12. Elle mesure environ 60 km de long sur environ 50 km de large.

Datation

Un âge métamorphique U-Pb sur zircon dans une métapélite (paragneiss à biotite) de l’unité mPcgb1 a été établi par Friedman et Martignole (1995). Cet âge varie entre 1140 et 1160 Ma.

Relation(s) stratigraphique(s)

La Suite métamorphique de Cabonga est injectée par les roches felsiques à mafiques de la Suite plutonique de Bouchette. On la retrouve également sous la forme d’enclaves à l’intérieur de cette dernière.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BRUNET, S., MARTIGNOLE, J. 1995. GNEISS ET PEGMATITES A NEPHELINE DU RESERVOIR CABONGA, PARC LA VERENDRY. MRN. MB 95-04, 40 pages.

DUCHARME, M. 2001. CARTE(S) GÉOLOGIQUE(S) DU SIGEOM – feuillet 31N. Compilation au 1 / 250 000. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec. CG SIGEOM31N.

LAURIN, A F. 1961. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DE DIESKAU – LOUBIAS, COMTES DE PONTIAC ET DE MONTCALM. MRN. RP 452, 12 pages et 1 plan. 

MOUKHSIL, A., SOLGADI, F., BELKACIM, S. 2016. GEOLOGIE DE LA REGION DE CLOVA, HAUT-SAINT-MAURICE (PARTIE OUEST DU GRENVILLE). MERN, URSTM-UQAT. RG 2016-03, 52 pages et 1 plan.

OTTON, J K. 1978. REGION DES LACS BOUCHETTE – LANDRON. MRN. RG 181, 123 pages et 3 plans.

RIVE, M. 1990. Carte géologique du feuillet 31N (SI-31N-G2A-97B). Carte inédite.

VAN DER LEEDEN, J. 1981. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC SEGUIN (COMTE DE GATINEAU). MRN. DPV 784, 21 pages et 1 plan.

 

 

Autres publications

Friedman, R.M., Martignole, J. 1995. Mesoproterozoic sedimentation, magmatism, and metamorphism in the southern part of the Grenville Province (western Quebec): U–Pb geochronological constraints. Revue canadienne des sciences de la Terre, 32, pages 2102–2114. https://doi.org/10.1139/e95-164.

Hudon, P., Friedman, R.M., Gauthier, G., Martignole, J. 2006. Age of the Cabonga nepheline syenite, Grenville Province, western Quebec. Revue canadienne des Sciences de la terre, 43, pages 1237–1249. https://doi:10.1139/E06-022.

Martignole, J., Pouget, P. 1994. A two-stage emplacement for the Cabonga allochthon (central part of the Grenville Province): evidence for orthogonal and oblique collision during the Grenville orogeny. Revue canadienne des sciences de la Terre, 31, pages 1714–1726. https://doi.org/10.1139/e94-153.

Rivers, T., Culshaw, N., Hynes, A., Indares, A., Jamieson, R., Martignole, J. 2012. The Grenville Orogen — A post-LITHOPROBE perspective. Chapter 3, In: Tectonic Styles in Canada: The LITHOPROBE Perspective. Edited by J.A. Percival, F.A. Cook, and R.M. Clowes. Geological Association of Canada, Special Paper 49, pages 97-236. Source

Wynne-Edwards, H.R., Gregory, A.F., Hay, P.W., Giovanella, C.A., Reinhardt, E.W. 1966. Mont Laurier and Kempt Lake map-areas, Quebec, (31J and 31O). Geological Survey of Canada, Paper 66-32, 32 pages (2 sheets). https://doi.org/10.4095/100956.

14 janvier 2020