Suite intrusive de Prestone
Étiquette stratigraphique : [mppr]pre
Symbole cartographique : mpPpre
 

Première publication : 30 juillet 2018
Dernière modification : 26 juin 2020

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur : Mathieu et Bilodeau, 2020
Âge : Paléoprotérozoïque à Mésoprotérozoïque
Stratotype : Aucun
Région type : Secteur nord du réservoir Manicouagan, feuillet SNRC 22N10
Province géologique : Province de Grenville
Subdivision géologique : Allochtone
Lithologie : Roches intrusives intermédiaires à mafiques
Catégorie : Lithodémique
Rang : Suite
Statut : Formel
Usage : Actif

 

Unité(s) apparentée(s)
  • Aucune

 

 

Historique

La Suite intrusive de Prestone a été introduite par Mathieu et Bilodeau (2020) à la suite des travaux de cartographie de 2016 menés dans la région nord-ouest du réservoir Manicouagan. Indares et al. (2000) rapportent l’existence des lithologies du cortège AMCG (Anorthosite-Mangérite-Charnockite-Granite) d’âge labradorien dans le secteur nord du réservoir Manicouagan, parmi lesquelles les roches de la Suite de Prestone.

Description

La Suite intrusive de Prestone varie en composition de la diorite à hypersthène à la gabbronorite métamorphisées. Des quantités moindres de mangérite (monzonite à hypersthène) et de norite ont été également rapportées. La composition chimique de ces roches est très variable, particulièrement pour certains éléments majeurs tels le CaO, le Na2O et le K2O, mais la minéralogie et les caractéristiques texturales sont partout semblables. L’affinité chimique est calco-alcaline.

 

 

La Suite intrusive de Prestone regroupe des lithologies très homogènes texturalement, granoblastiques et foliées dont la composition varie d’intermédiaire à mafique et qui se caractérisent par la présence d’hypersthène. La recristallisation avancée du plagioclase lui donne une patine blanche typique associée par endroits à un éclat bleuté. Les minéraux mafiques (5 à 55 % du mode) forment des traînées et des petits amas de moins d’un millimètre d’épaisseur qui définissent la linéation et forment couramment des crayons lorsque la composante linéaire est importante. Ces agrégats à grain fin sont composés, en ordre d’importance, de grenat (5 à 25 %), de pyroxènes (jusqu’à 25 %), principalement de l’hypersthène associé localement à l’augite et au diopside, et de biotite rouge (1 à 10 %). Les minéraux en traces incluent la hornblende verte, l’apatite, le sphène avec des cœurs de rutile et les minéraux opaques corrodés. Le grenat orangé forme de petits cristaux tardifs, toujours automorphes, avec de très rares inclusions de quartz et de pyroxène. Ces minéraux cristallisent en couronnes discontinues autour des amas de minéraux mafiques. Les pyroxènes (hypersthène et augite) à granulométrie fine à moyenne sont granoblastiques et montrent un début d’altération en oxyde ou en serpentine visible le long des clivages et des bordures des grains. La biotite et, plus rarement, la hornblende verte sont disposées en bordure des amas. Le diopside se trouve à la fois dans les amas de minéraux mafiques et dans la matrice felsique. Celle-ci est constituée, par ordre d’importance, de plagioclase, de quartz et de feldspath potassique. Le quartz forme des grains fins arrondis interstitiels entre les cristaux de feldspath ou des inclusions prismatiques dans les feldspaths. Le plagioclase montre par endroits une légère altération en séricite. Les minéraux ferromagnésiens forment des points triples et présentent des bordures arrondies au contact avec le quartz et le plagioclase. Ils forment également des amas de cristaux hétérogranulaires polygonaux montrant localement un début d’interpénétration ou encore de grandes plages hétérogranulaires à points triples et à bordures droites ou montrant localement un début d’interpénétration entre cristaux. Ces minéraux présentent pour la plupart une extinction ondulante.

Épaisseur et distribution

La Suite intrusive de Prestone est reconnaissable sur la carte aéromagnétique par sa faible susceptibilité magnétique et sa signature homogène. Elle forme un bas magnétique de 30 km de long par 20 km de large. Elle affleure dans le quadrant nord-est du feuillet 22N10 et se prolongerait en direction du nord-ouest jusqu’au coin nord-est du feuillet 22N14, en passant par le feuillet 22N15 qui n’a pas encore bénéficié d’une cartographie géologique détaillée.

Datation

Une datation U-Pb sur zircon a été réalisée par Indares et al. (1998) dans une roche décrite comme une anorthosite contenant 10 % de clinopyroxène et de grenat granoblastique.

Système isotopique Minéral Âge de cristallisation (Ma) (+) (-) Âge métamorphique (Ma) (+) (-) Référence(s)
U-Pb Zircon 1628 21 19 1049 22 22 Indares et al., 1998

 

Relations stratigraphiques

La Suite intrusive de Prestone est coupée par les injections granitiques de la Suite intrusive de Sauvageau (affleurement 16-JC-5035). Un lambeau de métasédiments de la Suite de Pappour est encaissé dans le pluton, mais la nature de la relation entre les deux unités n’a pu être déterminée.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s) Titre Année de publication Hyperlien (EXAMINE ou Autre)
INDARES, A. – DUNNING, G. – COX, R. – GALE, D. – CONNELLY, J. High-pressure, high-temperature rocks from the base of thick continental crust: Geology and age constraints from the Manicouagan Imbricate Zone, eastern Grenville Province. Tectonics; volume 17, pages 426-440. 1998 Source
INDARES, A. – DUNNING, G. – COX, R. Tectono-thermal evolution of deep crust in a Mesoproterozoic continental collision setting: the Manicouagan example. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 37, pages 325-340 2000

Source

MATHIEU, G. – BILODEAU, C.  Géologie du secteur nord-ouest du Réservoir Manicouagan, Côte-Nord. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec. 2020 RG 2018-05
30 juillet 2018