Suite alcaline de Lesueur
Étiquette stratigraphique : [mpro]sue
Symbole cartographique : mPsue
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
mPsue3 Syénite, syénite quartzifère rose saumon, à calcite ± chalcopyrite ± bornite ± digénite; présence de lentilles ou d’amas de roche à calcite-clinopyroxène et de glimmérite à phlogopite 
mPsue2 Syénite et monzonite quartzifère rose saumon, généralement pegmatitique, hololeucocrate à magnétite ou leucocrate à clinopyroxène ± calcite
mPsue1 Monzonite et monzonite quartzifère, à clinopyroxène, amphibole, calcite, apatite, titanite, chalcopyrite, bornite et digénite; diorite à clinopyroxène
 
Auteur(s) :
Nantel et al., 2004 
Âge :
Mésoprotérozoïque 
Stratotype :
Affleurement de référence 04-SN-1358 localisé sur la rive nord du lac Lesueur
Région type :
Région du lac Lesueur (feuillet SNRC 31O06)
Province géologique :
Subdivision géologique :
Lithologie : Roche intrusive intermédiaire
Catégorie :
Lithodémique
Rang :
Suite
Statut : Formel
Usage : Actif

 

Historique

La Suite alcaline de Lesueur a été introduite par Nantel et al. (2004) lors de la cartographie du feuillet 31O06. Pour ces auteurs, elle est principalement constituée de monzonite, de monzonite quartzifère et de syénite, contrairement à Wynne-Edwards et al. (1966) qui l’avaient précédemment décrite comme des gneiss charnockitiques. Moukhsil et al. (2016) avaient cartographié deux lentilles de cette unité dans le secteur ouest du lac Nasigon (coin SE du feuillet 31O11), dans la région de Clova.

Description

Nantel et al. (2004) ont subdivisés la Suite alcaline de Lesueur en deux unités informelles comprenant de la monzonite, de la monzonite quartzifère et de la diorite (mPsue1), ainsi que de la syénite et de la monzonite quartzifère (mPsue2). Moukhsil et al. (2016) ont ajouté une troisième unité informelle constituée de syénite et de syénite quartzifère (mPsue3). D’un point de vue géochimique, les roches silicatées de cette suite ont des compositions variées avec des concentrations en silice qui varient de 44,3 à 70,1 % SiO2. Les phases syénitiques montrent une teneur de 3,8 % K2O (Moukhsil et al., 2016).

 

Suite alcaline de Lesueur 1 (mPsue1) : Monzonite et monzonite quartzifère, à clinopyroxène, amphibole, calcite, apatite, titanite, chalcopyrite, bornite et digénite; diorite à clinopyroxène

L’unité mPsue1 est surtout constituée de monzonite et de monzonite quartzifère. La roche est rose saumon, de granulométrie moyenne à grossière, leucocrate, hétérogène et magnétique par endroits. Selon Nantel et al. (2004), les roches de cette unité contiennent du clinopyroxène (2 à 15 %), de l’amphibole (<2 %), de la calcite (<1 %), de l’apatite (<3 %), de la titanite (traces à 6 %), des minéraux opaques (<2 %) et des traces de zircon. Le pyroxène forme des cristaux isolés, trapus et hypidiomorphes, ou est concentré dans des amas ou des petits lits. Les feldspaths sont prismatiques ou soulignent une foliation secondaire. Au microscope, le feldspath potassique est perthitique, en filet ou forme des plages d’exsolution en continuité optique dans le plagioclase, ou vice versa (Nantel et al., 2004). Le clinopyroxène est vert pomme ou vert foncé; dans ce dernier cas, il est de type aegyrine. L’amphibole est vert bleuté ou bleu de Prusse, une couleur typique de l’arfvedsonite (Nantel et al., 2004). La calcite est localement observée en cristaux interstitiels et interlobés, en contact avec du feldspath et du quartz ou cristallisée autour du pyroxène, de l’amphibole et de la titanite. La diorite contient jusqu’à 35 % de clinopyroxène et 15 % de biotite. Elle renferme de la calcite normative (1,4 à 4,4 %, Nantel et al., 2004).

Suite alcaline de Lesueur 2 (mPsue2) : Syénite et monzonite quartzifère rose saumon, généralement pegmatitique, hololeucocrate à magnétite ou leucocrate à clinopyroxène ± calcite

L’unité mPsue2 est constituée de syénite et de monzonite quartzifère rose saumon. Ces deux phases montrent généralement une structure à grain grossier à pegmatitique et ne sont pas déformées. La roche est hololeucocrate et contient de la magnétite. Elle peut également être leucocrate à clinopyroxène ± calcite. Des niveaux centimétriques à métriques rosâtres, calcitiques ou dolomitiques (4 à 18 % MgO), ont également été cartographiés dans cette unité. La phase pegmatitique est aussi de teinte rose saumon et constituée soit de feldspath prismatique et d’un peu de magnétite, soit de feldspath, de clinopyroxène et d’un peu de calcite primaire.

Suite alcaline de Lesueur 3 (mPsue3) : Syénite, syénite quartzifère rose saumon, à calcite ± chalcopyrite ± bornite ± digénite; présence de lentilles ou d’amas de roche à calcite-clinopyroxène et de glimmérite à phlogopite

L’unité mPsue3 est composée de syénite et de syénite quartzifère rose saumon à calcite ± chalcopyrite ± bornite ± digénite (Cu9S3, probablement d’origine secondaire). On observe également la présence de lentilles ou d’amas de roche riche à calcite-clinopyroxène et de glimmérite à phlogopite. Une minéralisation cuprifère est associée à cette unité. Localement, une syénite foïdifère à néphéline, biotite, muscovite, magnétite et calcite est observée. Elle est localement minéralisée en bornite, malachite, pyrrhotite et chalcocite. Un affleurement de cette syénite (15-SB-6231) est gneissique à mylonitique et contient de la néphéline, de la biotite et de la magnétite. Il s’agit de la syénite foïdifère à néphéline blanchâtre et gneissique issue de la fénitisation importante de gneiss à l’ouest des zones minéralisées en cuivre-argent-zinc du lac Nasigon (Gauthier, 2015).

Épaisseur et distribution

La Suite alcaline de Lesueur est majoritairement formée d’un pluton de 18 km2 dans la région du lac de même nom (feuillet 31O06). Les phases de l’unité mPsue1 forment de petites lentilles dans la région du lac aux Huards (600 m de longueur sur ~200 m de largeur). À l’est du même lac (feuillet 31O06), la phase pegmatitique de l’unité mPsue2 forme un grand dyke de direction E-W. En bordure du lac Lesueur (feuillet 31O06), la diorite à clinopyroxène (mPsue1) forme des filons-couches dans la monzonite de la même suite.

Datation

Une syénite de la Suite alcaline de Lesueur (affleurement 2002-TC-3302) a donné un âge de cristallisation de 1000,2 ±5,8 Ma (David, 2005) qui coïncide avec à la phase Rigolet de l’Orogénèse grenvillienne (événement tardigrenvillien, 1005 Ma à 980 Ma; Rivers et al., 2012).

Unité Numéro d’échantillon Système isotopique Minéral Âge de cristallisation (Ma) (+) (-) Référence(s)
mPsue1 2002-TC-3302A U-Pb Zircon 1000,2 5,8 5,8 David, 2005

Relation(s) stratigraphique(s)

La Suite alcaline de Lesueur est injectée sous forme de plutons et de dykes dans la Suite magmatique de Lacoste et dans la Suite intrusive de Béthune (Nantel et al., 2004).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

DAVID, J. 2005. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR DES TRAVAUX DE GEOCHRONOLOGIE U-PB, ANNEE 2004-2005. GEOTOP UQAM-MCGILL. MB 2006-04, 31 pages.

GAUTHIER, M. 2015. CARACTERISATION DES INDICES CUPRIFERES DU LAC NASIGON. GROUPE RESSOURCES GEOMINES INC. Rapport statutaire soumis au gouvernement du Québec. GM 68923, 32 pages.

MOUKHSIL, A., SOLGADI, F., BELKACIM, S. 2016. GEOLOGIE DE LA REGION DE CLOVA, HAUT-SAINT-MAURICE (PARTIE OUEST DU GRENVILLE). MERN, URSTM-UQAT. RG 2016-03, 52 pages et 1 plan.

NANTEL, S., GIGUERE, E., CLARK, T. 2004. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC DUPLESSIS (31O/06). MRNFP. RG 2003-01, 53 pages et 1 plan.

Autres publications

RIVERS, T., CULSHAW, N., HYNES, A., INDARES, A., JAMIESON, R., MARTIGNOLE, J. 2012. The Grenville orogen – A post-LITHOPROBE perspective. Chapter 3. In Tectonic Styles in Canada: The LITHOPROBE Perspective. Edited by J.A. Percival, F.A. Cook and R.M. Clowes. Geological Association of Canada; Special Paper 49, pages 97–236. gac.ca/product/tectonic-styles-in-canada

WYNNE-EDWARDS, H.R., GREGORY, A.F., HAY, P.W., GIOVANELLA, C.A., REINHARDT, E.W. 1966. Mont-Laurier and Kempt Lake map-areas, Québec (31J and 310). Geological Survey of Canada; paper 66-32, 32 pages. doi.org/10.4095/100956

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Suite alcaline de Lesueur. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-grenville/suite-alcaline-de-lesueur [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

Abdelali Moukhsil, géo. Ph. D. abdelali.moukhsil@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Fabien Solgadi, géo., Ph. D. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML).

 

26 mai 2020