Mangérite de Jobber
Étiquette stratigraphique : [mpro]job
Symbole cartographique : mPjob

Première publication :  
Dernière modification :
Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur :
Moukhsil et Daoudene, 2019
Âge :
Mésoprotérozoïque
Stratotype :
Affleurement de référence 18-AM-226, situé à 1,58 km du lac du Cygne
Région type :
Région du lac des Commissaires (feuillet SNRC 32A02)
Province géologique :
Subdivision géologique :
Lithologie :Roches intrusives intermédiaires à felsiques
Type :
Lithodémique
Rang :
Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

Historique

La Mangérite de Jobber a été définie par Moukhsil et Daoudene (2019) lors des travaux de cartographie du secteur du lac des Commissaires, dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Description

La Mangérite de Jobber est une intrusion tarditectonique de forme arrondie et possédant un diamètre d’environ 9,5 km. Il est facile de la délimiter à partir de la carte aéromagnétique du feuillet SNRC 32A07 (Intissar et Benahmed, 2015). L’intrusion a une composition principalement mangéritique et charnockitique et contient des enclaves de roches métasédimentaires du Complexe de Barrois. La partie sud de l’intrusion est surtout constituée d’une mangérite porphyrique à foliation magmatique et à structure coronitique. L’orthopyroxène y est entouré d’amphibole, qui est elle-même entourée par du grenat. Le pourcentage de quartz varie de 4 à 25 % d’un affleurement à l’autre dans les faciès mangéritique et charnockitique de cette intrusion. Ce pourcentage est aussi variable à l’échelle d’un même affleurement. La mangérite contient également des phases minérales accessoires comme des minéraux opaques, de la titanite, de l’apatite et du zircon.

La charnockite est à grain moyen à grossier et présente une déformation importante, surtout le long de la bordure de l’intrusion où elle devient granoblastique, porphyroclastique et gneissique à mylonitique. La charnockite présente 2 à 3 % d’orthopyroxène, moins de 2 % de biotite et des minéraux accessoires comme l’apatite et le zircon, ces derniers étant accompagnés de traces de minéraux opaques (pyrrhotite, pyrite). Le feldspath potassique est généralement perthitique. Le plagioclase est localement altéré en séricite. Enfin, le quartz se présente en grosses plages allongées à faible extinction ondulante lorsque la charnockite est déformée.

Épaisseur et distribution

Cette unité affleure uniquement dans le feuillet 32A07 sous la forme d’une intrusion de forme arrondie, d’une superficie d’environ 80 km2, et facilement reconnaissable sur les cartes aéromagnétiques (Intissar et Benahmed, 2015).

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

La Mangérite de Jobber est en contact intrusif avec la Suite plutonique de Rodez et présente une déformation au contact de cette dernière.

Paléontologie

 Ne s’applique pas. 

Références

Publications accessibles dans Sigéom Examine

INTISSAR, R., BENAHMED, S. 2015. LEVE MAGNETIQUE AEROPORTE DANS LE SECTEUR OUEST DU LAC-ST-JEAN, PROVINCE DE GRENVILLE. MERN, GOLDAK AIRBORNE SURVEYS. DP 2015-06, 7 pages et 2 plans.

MOUKHSIL, A., DAOUDENE, Y. 2019. Géologie de la région du lac des Commissaires, Province de Grenville, région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Québec, Canada. MERN. BG 2019-01.

14 juin 2019