Intrusions ultramafiques de Suzor
Étiquette stratigraphique : [mpro]las
Symbole cartographique : mPlas

Première publication:  
Dernière modification:

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
Aucune
 
Auteur :Moukhsil et al., 2015
Âge :Mésoprotérozoïque
Coupe type : 
Région type :Feuillet SNRC 31O15
Province géologique :Province de Grenville
Subdivision géologique :Allochtone
Lithologie :Glimmérite
Type :Lithodémique
Rang :Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Unité(s) apparentée(s)
Aucune
 

 

 

     

     

    Historique

    Les Intrusions ultramafiques de Suzor constituent une nouvelle unité formelle définie par Moukhsil et al. (2015) lors de la campagne de cartographie de la région de Parent. Faessler (1937a) a découvert les premiers affleurements de cette unité dans la région de Parent, qui leur donna le nom de « suzorite » en raison de leur situation dans le Canton de Suzor. Le terme glimmérite (roche riche en phlogopite) a été utilisé par Moukhsil et al. (2015) pour les roches formant cette intrusion. Le nom glimmérite a été utilisé pour la première fois par Larsen et Pardee (1929) pour décrire une roche ultramafique riche en biotite (98 %) comme alternative aux termes biotitite ou phlogopitite.

    Description

    En général, la glimmérite est de granulométrie moyenne à grossière (0,3 à 2,5 cm) et à structures hétérogranulaire et lamellaire. Le minéral principal est la phlogopite, qui peut représenter de 45 à 90 % de la roche. Les autres minéraux sont le diopside (16 à 25 %), l’olivine serpentinisée (5 à 10 %), l’apatite, le zircon, l’orthopyroxène (1 à 2 %), la calcite, la hornblende, la titanite en traces, le quartz, la magnétite, la pyrite et la barytine. Des dykes centimétriques de syénite rose à grain grossier coupent les niveaux de glimmérite. Ces derniers sont peu déformés et présentent un alignement subparallèle des phlogopites.
     
    Les intrusions ultramafiques de Suzor correspondent à cinq lentilles de glimmérite distinctes, soit celles de Letondal, de Siscoe, de Lamy, de Wapoos et de Dépôt Groupe Nord. Ces dernières, tout en demeurant des glimmérites, ont des caractéristiques différentes.
     
    La glimmérite de Letondal est constituée de phlogopite (80 %), d’olivine partiellement transformée en antigorite et en serpetine (5 %), de clinopyroxène (8 %), d’orthopyroxène (1 %), de feldspath potassique fortement albitisé (5 %) et de quelques grains d’apatite et de barytine (1 %). Cette roche est injectée par un réseau anastomosé de dykes de carbonatite et de syénite.
     
    La glimmérite de Siscoe est formée de phlogopite (80 %), de diopside (8 %), d’apatite (4 à 5 %), de feldspath potassique (7 %) et de titanite (3 %).
     
    La glimmérite de Lamy correspond à un dyke constitué majoritairement de paillettes de phlogopite (60 à 80 %) de tailles variables (1 à 10 mm), de diopside (5 à 15 %) de couleur vert pâle, d’amphibole (jusqu’à 10 %) en phénocristaux millimétriques, d’orthopyroxène (1 %) en microcristaux et de rares cristaux de feldspath potassique (1 %).
     
    La glimmérite de Wapoos contient 35 à 80 % de phlogopite, 5 à 30 % de diopside, 7 à 10 % de feldspath potassique, environ 1 % d’orthopyroxène et des traces d’apatite, d’amphibole, de carbonate, de titanite, de quartz, de magnétite et de pyrite disséminée. Cette roche est coupée par un dyke de syénite à feldspath alcalin et à hypersthène.
     
    Enfin, la glimmérite de Dépôt Groupe Nord est composée de phlogopite (45 à 90 %), de diopside (10 à 25 %), de plagioclase (2 à 3 %) et de feldspath potassique (orthose perthitique).
     
     
     
     
     

     

    Épaisseur et distribution

    Cette unité est formée de lentilles métriques à hectométriques (1 à 100 m) de roches ultramafiques riches en phlogopite (biotite magnésienne) situées dans le feuillet SNRC 31O15, près du Village de Parent, dans la partie nord-ouest du feuillet 31O16, ainsi que dans le sud du feuillet 32B01.
    Les dimensions de la  mine Lac Letondal sont estimées à 792 m de longueur, 275 m de largeur et jusqu’à 182 m de profondeur.
    La lentille Siscoe correspond à une intrusion de 335 m de longueur, 61 m de largeur et 91 m de profondeur.
    La lentille gîte Mica Lamy correspond à un dyke d’une puissance de 30 m et d’une longueur de 185 m.
    La lentille Dépôt Wapoos est représenté par un dyke de glimmérite de 600 m de longueur, de 60 m de largeur et de 80 m d’épaisseur.
    La lentille Dépôt Groupe Nord est constitué de deux lentilles : la première mesure 610 m de longueur et 61 m de largeur, alors que la deuxième plus à l’ouest fait 304 m de longueur sur 31 m de largeur.

    Datation

    Système isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Référence(s)
    U-PbZircon103155Roffeis et al. 2016

     

    Relations stratigraphiques

    Les Intrusions ultramafiques de Suzor sont injectées dans la Suite plutonique de Hibbard.

    Paléontologie

    Ne s’applique pas.

    Références

    Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
    LARSEN, E.S. – PARDEE, J.T.The stock of alcaline rocks near Libby, Montana Journal of Geology, Chicago; volume 37, pages 97-1121929Source
    FAESSLER, C.Région de Suzor-Letondal, comtés de Laviolette, Saint-Maurice et Abitibi, Ministère des Mines et des Pêches, Services des Mines du Québec, pages 25-39, 1 carte à l’échelle 1/63 360.1937RASM 1936-B2
    MOUKHSIL, A. – SOLGADI, F. – BELKACIM, S.– AUGLAND, L.E. – DAVID, J.Géologie de la région de Parent, Haut-Saint-Maurice (partie ouest du Grenville), Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles; RG 2015-04, 62 pages, 1 carte.2015RG 2015-04

    ROFFEIS, C. – MOUKHSIL, A. – SOLGADI, F.

    Tectonic evolution of the western Grenville Province: a refined image from new U-Pb ID-TIMS age data. Poster, Geological Association of Canada (GAC) and Mineralogical Association of Canada (MAC) Joint Meeting, Whitehorse, 2016.2016

     

     

    27 novembre 2018