Formation de Wabush
Étiquette stratigraphique : [ppro]wb
Symbole cartographique : pPwb
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPwb10 Formation de fer à quartz-magnétite
pPwb9 Formation de fer à carbonates
pPwb8 Formation de fer à quartz-grunérite-amphibole-carbonates-magnétite
pPwb5 Formation de fer à oxydes et quartzite ferrugineux à hématite spéculaire et magnétite
pPwb4 Formation de fer à olivine-pyroxène-carbonates
pPwb3 Formation de fer à oxydes (riche en magnétite)
pPwb2 Formation de fer à oxydes (riche en hématite)
pPwb1 Formation de fer à silicates et carbonates
pPwb (non subdivisé) Métaformation de fer aux faciès à oxydes, à silicates et/ou à carbonates; quartzite ferrugineux
 
Auteur : Clarke, 1967
Âge : Paléoprotérozoïque
Stratotype : Aucune
Région type : Régions de Fermont et de l’ancienne ville de Gagnon
Province géologique : Province de Grenville
Subdivision géologique : Parautochtone
Lithologie : Formation de fer à oxydes, à silicates, à carbonates et à silicates et carbonates, proportions mineures de quartzite ferrugineux et de chert 
Catégorie : Lithostratigraphique
Rang : Formation
Statut : Formel
Usage : Actif

Historique

La Formation de Wabush a été introduite par Clarke (1967) pour regrouper les formations de fer aux divers faciès cartographiés dans la région s’étendant de l’ancienne ville de Gagnon jusqu’au lac Wabush, au Labrador. Par la suite, cette unité a été étendue aux formations de fer du Parautochtone situées au sud et à l’ouest du réservoir Manicouagan (Moukhsil et al., 2013). Ces niveaux de formation de fer, et plus particulièrement celles à hématite spéculaire, présentent un intérêt économique. La Formation de Wabush est considérée comme un équivalent métamorphisée de la Formation de Sokoman (Groupe de Ferriman) de la Fosse du Labrador.

Description

La Formation de Wabush (pPwb) est constituée de niveaux métamorphisés de formations de fer aux faciès à oxydes, à silicates, à silicates et carbonates et à carbonates, et de quartzite ferrugineux. Elle est subdivisée en huit unités informelles définies par des assemblages minéralogiques distincts. Les différents auteurs rapportent des passages latéraux d’une unité à une autre, les unités ayant été introduites lorsqu’il était possible d’individualiser les faciès à l’échelle de cartographie considérée. Il est à noter que la numérotation n’est pas séquentielle. Dans l’ensemble, l’unité est très magnétique et visible sur les levés magnétiques aériens.

Formation de Wabush 1 (pPwb1) : Formation de fer à silicates et carbonates

Les formations de fer à silicates et carbonates ont été décrites en premier lieu par Clarke (1960 et 1967). L’unité pPwb1 affleure généralement à proximité de marbre de la Formation de Duley (Clarke, 1967; Mathieu et Bilodeau, en préparation). La patine est brun verdâtre. Les rubans ont une épaisseur de quelques millimètres à deux centimètres. Elle est constituée d’une alternance de bandes dominées par trois assemblages principaux : silicates et carbonates de fer, quartz à grain moyen associé à des proportions mineures de pyroxène et de magnétite, quartz fin et riche en pyroxène et amphibole (35 à 50 %) avec ou sans magnétite. Les bandes à silicates de fer et carbonates ont une composition variée. Dans la région des lacs Félix (feuillet 23B07) et Gras (23B06), Clarke (1967) note dans la roche 10 à 30 % d’orthopyroxène, 0 à 40 % de diopside-hédenbergite, 25 à 70 % de quartz, 0 à 10 % de carbonates, 10 à 30 % de cummingtonite, 5 à 10 % de magnétite, 0 à 5 % de grenat et jusqu’à 3 % de graphite.

Formation de Wabush 2 (pPwb2) : Formation de fer à oxydes (riche en hématite)

Les unités pPwb2 et pPwb3 ont été décrites par Clarke (1967) entre Fermont et l’ancienne ville Gagnon. Il reprend la subdivision des prospecteurs de fer qui ciblaient les hauts magnétiques au « dip needle », puis cartographiaient les formations de fer aux oxydes en séparant les faciès riches en hématite spéculaire de ceux dominés par la magnétite. L’unité pPwb2 est composée d’une formation de fer rubanée à bandes centimétriques de quartz mélangé à de l’hématite spéculaire ou de magnétite en alternance avec des bandes de quartz plus fin, vitreux et des proportions mineures de bandes à actinote. Les paillettes d’hématite et les grains de magnétite mesurent 0,2 mm à 5 mm. Le quartz forme des plages à extinction ondulante et en échiquier. L’hématite est présente en gros grains, mais aussi en inclusion dans le quartz. La magnétite est au cœur des amas d’oxydes de fer, en grain xénomorphe. Des proportions moindres de carbonate, de mica, d’actinote, de cummingtonite, d’hypersthène, de tourmaline et de zircon sont également rapportées par Clarke. L’unité pPwb2 a une importance économique et renferme de nombreux gisements de fer comme ceux de Mont-Wright, de Firelake, du Lac Jeannine, etc.

Formation de Wabush 3 (pPwb3) : Formation de fer à oxydes (riche en magnétite)

Cette unité a été introduite pour individualiser les niveaux de formations de fer à oxydes dominés par la magnétite, s’avérant moins intéressants du point de vue économique, de ceux dominés par l’hématite spéculaire. L’unité pPwb3 possède les mêmes caractéristiques pétrologiques que l’unité pPwb2. Elle est interlitée avec l’unité pPwb2 et des variations latérales de faciès avec cette dernière sont observées.

Formation de Wabush 4 (pPwb4) : Formation de fer à olivine-pyroxène-carbonates

L’unité pPwb4 a été observée par Clarke (1967) dans la région des lacs Gras et Félix (entre l’ancienne ville de Gagnon et Fermont). Il s’agit d’une subdivision mineure formée d’une roche mafique à gros grains de pyroxène porphyroblastique et d’olivine dans une matrice de carbonate, de chlorite et d’amphibole. Elle est systématiquement associée au faciès à silicates et carbonates.

Formation de Wabush 5 (pPwb5) : Formation de fer à oxydes et quartzite ferrugineux à hématite spéculaire et à magnétite

Cette unité a été introduite par Mathieu et Bilodeau (en préparation) pour cartographier les bancs de formation de fer à oxydes dans le secteur ouest du réservoir Manicouagan, dans les cas où il n’était pas possible de séparer les niveaux à magnétite des niveaux à hématite spéculaire. Les oxydes de fer, comptant pour 5 à 75 % de la roche, forment des amas incluant des paillettes de spécularite autour de la magnétite. Les caractéristiques pétrographiques sont les mêmes que pour les unités pPwb2 et pPwb3.

Formation de Wabush 8 (pPwb8) : Formation de fer à quartz-grunérite-amphibole-carbonates-magnétite

La formation de fer au faciès à quartz, grunérite, amphibole, carbonates et magnétite a été décrite par Phillips (1958), au sud de Fermont. Il observe une roche rubanée, moyennement à grossièrement recristallisée, composée d’une alternance de bandes de quartzite d’épaisseur décimétrique et de bandes plus fines de quartzite à grunérite, carbonates (ankérite et sidérite) et de magnétite en moindre proportion. La grunérite et les carbonates sont en proportions très variables d’une bande à l’autre. La grunérite est généralement grossièrement recristallisée. Une transition latérale vers un faciès à oxydes de fer est rapportée. En moyenne, Murphy (1959) a observé des proportions équivalentes de bandes de quartzite pur et de bandes à carbonates et à grunérite.

Formation de Wabush 9 (pPwb9) : Formation de fer à carbonates

Unité mineure de la Formation de Wabush, elle affleure au sud de Fermont dans la région du Lac Gentilhomme. 

Formation de Wabush 10 (pPwb10) : Formation de fer à quartz-magnétite

Le faciès à quartz magnétite a été décrit par Clarke (1960) dans la région de Fermont. L’unité pPwb10 est constituée d’une formation de fer grise à noire. La granulométrie est fine à moyenne. La roche est finement rubanée à massive. Les grains de quartz présentent une extinction en échiquier. La formation de fer à magnétite passe latéralement à une formation de fer à hématite spéculaire et à magnétite.

Épaisseur et distribution

La Formation de Wabush affleure dans le Parautochtone avec les autres formations de roche métasédimentaire du Groupe de Gagnon. Les niveaux de formation de fer et, en moindre mesure, de quartzite à oxydes de fer sont cartographiés dans une région s’étendant du SW du réservoir Manicouagan à la ville de Fermont. Les épaisseurs apparentes s’échelonnent du niveau centimétrique aux bancs décamétriques de la mine du Mont-Wright.

Datation

L’unité n’a pas été datée. Néanmoins, la base des formations de fer est interlitée avec le quartzite et le métagrès de la Formation de Wapussakatoo, datée à 1875 ±43 Ma (Moukhsil et al., 2013).

Relation(s) stratigraphique(s)

La base de la Formation de Wabush est interlitée avec la Formation de Wapussakatoo et repose sous les paragneiss de la Formation de Nault. Les formations de fer sont souvent observées directement en contact avec les marbres de la Formation de Duley. Le contact a été transposé lors de l’orogenèse grenvillienne, il vaut donc mieux rester prudent quant à l’interprétation des relations stratigraphiques de terrain.

Les différents faciès à oxydes (pPwb2, pPwb3 et pPwb5) sont souvent interstratifiés à l’échelle de l’affleurement. Les faciès à carbonates, à silicates et carbonates ainsi qu’à silicates (pPwb1, pPwb8 et pPwb9) s’observent également en alternance sur un même affleurement. L’épaisseur des niveaux varie du décimètre au décamètre.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

CLARKE, P J. 1960. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DE NORMANVILLE, DISTRICT ELECTORAL DE SAGUENAY. MRN. RP 413, 18 pages et 1 plan.

CLARKE, P J. 1960. PRELIMINARY REPORT ON NORMANVILLE AREA, SAGUENAY ELECTORAL DISTRICT. MRN. RP 413(A), 16 pages et 1 plan.

CLARKE, P J. 1967. REGION DES LACS GRAS ET FELIX, COMTE DE SAGUENAY. MRN. RG 129, 93 pages et 2 plans.

CLARKE, P J. 1967. GRAS LAKE – FELIX LAKE AREA, SAGUENAY COUNTIES. MRN. RG 129(A), 88 pages et 2 plans.

CLARKE, P J. 1977. REGION DE GAGNON. MRN. RG 178, 89 pages et 2 plans.

MATHIEU, G., BILODEAU, C. En préparation. Géologie du secteur nord-ouest du réservoir Manicouagan, Côte-Nord. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.

MOUKHSIL, A., SOLGADI, F., CLARK, T., BLOUIN, S., INDARES, A., DAVIS, D W. 2013. GEOLOGIE DU NORD-OUEST DE LA REGION DU BARRAGE DANIEL-JOHNSON (MANIC 5), COTE-NORD. MRN, UQAT, URSTM, UNIVERSITE MEMORIAL DE TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR. RG 2013-01, 46 pages et 1 plan.

MURPHY, D L. 1959. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DU MONT WRIGHT, DISTRICT ELECTORAL DE SAGUENAY. MRN. RP 380, 14 pages et 1 plan.

MURPHY, D L. 1959. PRELIMINARY REPORT ON MONT WRIGHT AREA, SAGUENAY ELECTORAL DISTRICT. MRN. RP 380(A), 8 pages et 1 plan.

PHILLIPS, L S. 1958. RAPPORT PRELIMINAIRE SUR LA REGION DU LAC TUTTLE, DISTRICT ELECTORAL DE SAGUENAY. MRN. RP 377, 10 pages et 1 plan.

PHILLIPS, L S. 1958. PRELIMINARY REPORT ON TUTTLE LAKE AREA, SAGUENAY ELECTORAL DISTRICT. MRN. RP 377(A), 9 pages et 1 plan.

31 janvier 2020