English
 
Complexe de La Bostonnais
Étiquette stratigraphique : [mpro]bos
Symbole cartographique : mPbos

Première publication:  
Dernière modification:

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
mPbos6 Orthogneiss mixtes
mPbos5 Granodiorite, gabbronorite, monzodiorite quartzifère, diorite, gabbro, mangérite
mPbos4 Gabbronorite, gabbro, diorite, diorite quartzifère, monzonite, monzodiorite, syénite
mPbos3 Granodiorite, tonalite
mPbos2 Gneiss granodioritique et tonalitique
mPbos1 Gneiss hétérogène, lambeaux et enclaves de paragneiss et d’amphibolite
 
Auteur : Rondot, 1978
Âge : Mésoprotérozoïque
Coupe type :  
Région type : Haut-Saint-Maurice (feuillet SNRC 31P)
Province géologique : Province de Grenville
Subdivision géologique : Allochtone
Lithologie : Roches intrusives intermédiaires à mafiques, gneiss
Type d’unité : Lithodémique
Rang : Complexe
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

Historique

Le Complexe de La Bostonnais a été introduit par Rondot (1978) dans la région du Saint-Maurice. Il comporte quatre unités d’égale importance qui se distinguent facilement les unes des autres. Selon cet auteur, le complexe est constitué de migmatites sodiques à grain fin et de roches ignées felsiques à mafiques. Une cinquième unité fût introduite par Nadeau et al. (1997) et consiste en des roches intrusives indifférenciées. Enfin, une sixième unité a été ajoutée par Nadeau et al. (1998) lors de la cartographie du lac Chat afin d’inclure dans ce complexe les orthogneiss mixtes.

Selon Hébert et Nadeau (1995), le Complexe de La Bostonnais, tel que défini par Rondot (1978), engloberait des unités lithologiques d’âges et d’origines distincts. Ils recommandent donc l’usage du terme « Complexe de La Bostonnais » à l’ensemble des roches métaplutoniques à structures massive, gneissique ou migmatitique et dont la composition varie d’ultramafique à granitique, quoique dominée par la diorite quartzifère et la tonalite.

La signature géochimique des roches du Complexe de La Bostonnais indique un environnement tectonique typique d’un contexte de subduction (Gauthier, 1993; Corrigan, 1995; Corrigan et van Breemen, 1997). L’association avec un environnement d’île en arc ou continental n’est pas clairement établie. Gauthier (1993) propose un environnement d’arc volcanique. Il base cette interprétation sur les rapports Zr/La et La/Ce ainsi que sur le diagramme discriminant de Harris et al. (1986). En revanche, Corrigan (1995) conclut que le Complexe de La Bostonnais s’est mis en place dans un contexte d’arc continental de type andéen en se basant sur les diagrammes de discrimination de Pearce et al. (1984).

Description

Selon les travaux de Moukhsil et Côté (2018), les roches du Complexe de La Bostonnais occupent une grande partie du feuillet SNRC 31P16. Elles sont de composition variée avec des teneurs en SiO2 comprises entre 49 et 76 %. Elles sont métalumineuses à peralumineuses (Maniar et Piccoli, 1989) et s’apparentent aux granitoïdes de type I, mais quelques échantillons correspondent aussi au type S (origine sédimentaire, Chappel et White, 1974). Les résultats d’analyse se trouvent dans le champ des granites d’arc volcanique (Pearce et al., 1984). Les roches mafiques correspondent aux champs tholéiitique et transitionnel (Ross et Bédard, 2009). Sur la base des données connues, le Complexe de la Bostonnais a été subdivisé en six unités : mPbos1, mPbos2, mPbos3, mPbos4, mPbos5 et mPbos6.

 

 

 

 

Complexe de La Bostonnais 1 (mPbos1) : Gneiss hétérogène, lambeaux et enclaves de paragneiss et d’amphibolite

Cette unité est constituée de gneiss hétérogène contenant des lambeaux et des enclaves de paragneiss et d’amphibolite. Les roches de cette unité sont généralement rubanées et présentent une alternance soutenue de niveaux centimétriques à décimétriques de paragneiss, de quartzite impur, de gneiss à biotite ou à hornblende ± grenat ± sulfures ± anthophyllite ± cordiérite. Les gneiss à cordiérite sont comparables aux paragneiss du Groupe de Montauban.

Complexe de La Bostonnais 2 (mPbos2) : Gneiss granodioritique et tonalitique

Cette unité est composée de gneiss granodioritique et tonalitique à hornblende-biotite ± grenat (10 à 20 % de la roche). Ces gneiss, à patine et à surface fraîche de couleur gris clair bleuté, sont à grain moyen à grossier, hétérogènes et migmatitiques. Ils présentent localement un rubanement métamorphique transposé et boudiné.

Complexe de La Bostonnais 3 (mPbos3) : Granodiorite et tonalite

Cette unité est composée de granodiorite et de tonalite à grain moyen à grossier, caractérisées par une patine et une surface fraîche de couleur gris clair bleuté. Ces deux faciès contiennent de 10 à 20 % de minéraux mafiques constitués de hornblende et de biotite. Ils sont massifs, partiellement gneissiques et possèdent une structure migmatitique.

Complexe de La Bostonnais 4 (mPbos4) : Gabbronorite, gabbro, diorite, diorite quartzifère, monzonite, monzodiorite et syénite

Cette unité est formée de gabbronorite, de gabbro et de diorite à grain moyen homogènes. Aussi bien la patine que la cassure fraîche sont de couleur gris sombre bleuté. Les trois faciès contiennent de 30 à 40 % de minéraux mafiques constitués de hornblende et de biotite ± reliques d’hypersthène ± reliques d’augite ± grenat ± oxydes Fe-Ti. Ces roches sont massives à foliées et homogènes. Localement, la gabbronorite présente aussi une structure subophitique à ophitique à plagioclase en bâtonnet, orthopyroxène et clinopyroxène recristallisés. Des cristaux de pyrrhotite entourés de biotite sont également observés dans la gabbronorite. Sur le terrain, des xénocristaux de plagioclase mauve, millimétriques à centimétriques, sont observés dans la gabbronorite. Il est fort probable qu’ils aient été arrachés d’un faciès anorthositique de la région. Des quantités mineures de diorite quartzifère, de monzonite et de syénite à feldspath alcalin et à hypersthène sont injectées localement dans cette unité. La monzonite est oeillée à porphyrique en raison de phénocristaux de feldspath. De plus, elle contient localement des porphyroblastes de grenat associés à la magnétite, à la biotite et à la hornblende verte.

Complexe de La Bostonnais 5 (mPbos5) : Granodiorite, gabbronorite, monzodiorite quartzifère et quantités mineures de diorite, de gabbro, de granite et de mangérite

Cette unité est composée de granodiorite, de gabbronorite, de monzodiorite quartzifère, ainsi que de quantités mineures de diorite avec ou sans hypersthène, de gabbro et de mangérite. Ces roches sont à grain fin à moyen, massives à gneissiques, ou  migmatitiques. Tous les faciès de cette unité peuvent contenir jusqu’à 40 % de minéraux constitués de hornblende, de biotite, d’hypersthène, d’augite et de grenat.

 

Complexe de La Bostonnais 6 (mPbos6) : Orthogneiss mixtes

L’unité est surtout constituée de granodiorite, de monzodiorite et localement de diorite, dont la trame dominante est gneissique à migmatitique. Par endroit, les roches de cette unité sont massives, à grain moyen, avec une patine et une cassure fraîche de couleur gris bleuté clair. On constate la présence de 10 à 25 % de hornblende et de biotite dans ces lithologies. L’unité renferme également des lentilles de granite oeillé mylonitique et des enclaves de paragneiss.

Épaisseur et distribution

Le Complexe de La Bostonnais, dont l’orientation principale est NNE-SSW, s’étend sur plus de 300 km de longueur de Notre-Dame-du-Mont-Carmel (14 km au NNW de Trois-Rivières) à la région du lac Borgia, au nord de La Tuque (feuillet SNRC 31P16).

Datation

Système isotopique Minéral Âge de cristallisation (Ma) (+) (-) Référence(s)
U-Pb Zircon 1371 3 2 Corrigan et van Breemen, 1997
U-Pb Zircon 1410 Nadeau et van Breemen, 1994

Relation(s) stratigraphique(s)

Le Complexe de La Bostonnais contient les unités du Groupe de Montauban. Il est injecté par diverses intrusions, soit les intrusions mafiques à ultramafiques de la Gabbronorite d’Édouard, la Suite d’Étoile, le Complexe du Parc des Laurentides ainsi que la Suite de Borgia.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s) Titre Année de publication Hyperlien (EXAMINE ou Autre)
CORRIGAN, D. Mesoproterozoic evolution of the south-central Grenville orogen: structural, metamorphic and geochronologic constraints from the Mauricie transect. Thèse de doctorat, Carleton University, 282 pages. 1995 Source
CORRIGAN, D. – van BREEMEN, O. U-Pb age constraints for lithotectonic evolution of the Grenville Province along the Mauricie transect, Québec. Canadian Journal of Earth Science; volume 34, pages 299-316. 1997 Source
GAUTHIER, E. Géochimie et pétrologie du complexe de la Bostonnais et du gabbro du lac Lapeyrère. Thèse de M. Sc., Université Laval, Québec. 1993
PEARCE, J.A. – HARRIS, B.W. – TINDLE, A.G. Trace element discrimination diagram for tectonic interpretation of granitic rocks. Journal of Petrology; volume 25, pages 956-983. 1984
RONDOT, J. Géologie de la région du Saint-Maurice., Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec, 91 pages.  1978 DPV 594
HARRIS, N. B. W. – PEARCE, J.A. – TINDLE, A.G. Geochemical characteristics of collision-zone magmatism. In: Coward M P, Ries A C (eds) Collision Tectonics. Geological Society London Special, Publication 19, pp 67-81. 1986
HÉBERT, C. – NADEAU. L. Géologie de la région de Talbot (Portneuf), Ministère des Ressources naturelles, Commission géologique du Canada, 16 pages, 1 carte 1/50 000. 1995 ET 95-01
ROSS, P.-S. – BÉDARD, J.H. Magmatic affinity of modern and ancient subalkaline volcanic rocks determined from trace-element discriminant diagrams. Canadian Journal of Earth Sciences, volume 46, pages 823–839. doi:10.1139/E09-054. 2009 Source
CHAPPELL, B.W. – WHITE, A.J.R.

Two contrasting granite types. Pacific Geology; volume 8, pages 173-174.

1974
MANIAR, P.D. – PICCOLI, P.M. Tectonic discrimination of granitoids. Geological Society of America Bulletin; volume 101, pages 635-643. 1989 Source
MOUKHSIL, A. – CÔTÉ, G. Géologie de la région du lac Borgia, Province de Grenville, nord de La Tuque, régions de la Mauricie et du Saguenay – Lac-Saint-Jean, Québec, Canada. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec. 2018 Bulletin géologiQUE
NADEAU, L – BROUILLETTE, P. – LÉVESQUE, S. – GAUTHIER, E. – CORRIGAN, D. Géologie du Lac-Édouard, Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, 1 carte à l’échelle 1/50 000. 1997 CG SIGEOM31P
ST-SEYMOUR, K. – MACLEAN, W.H. Metamorphosed volcanogenic ores at Montauban, Grenville Province, Quebec. Canadian Mineralogist, volume 22, pages, 595-604. 1984

 

 

 

 

9 février 2018