Supersuite de Laporte
Étiquette stratigraphique : [ppro]lpt
Symbole cartographique : pPlpt

Première publication: 20 octobre 2016
Dernière modification: 24 juillet 2018

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
Aucune
 
Auteur :Simard et al., 2013
Âge :Précambrien / Protérozoïque / Paléoprotérozoïque
Coupe type : 
Région type :Région de Kuujjuaq et de la baie d’Ungava (24K)
Province géologique :Province de Churchill
Subdivision géologique :Orogène du Nouveau-Québec / Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte
Lithologie :Roches volcano-sédimentaires métamorphisées
Type d’unité :Lithodémique
Rang :Supersuite
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Historique

Dans les années 1940, les géologues de la compagnie Labrador Mining and Exploration ont introduit le terme « Série de Laporte » pour décrire des schistes, des gneiss et des amphibolites situés au nord-est de Schefferville, dans le secteur du lac Laporte (Frarey et Duffell, 1964). Harrison (1952) a formalisé cette unité sous le nom de Groupe de Laporte. Dans le secteur sud de la partie québécoise de l’Orogène du Nouveau-Québec, Baragar (1967) a désigné les roches métamorphisées localisées à l’est de la Fosse du Labrador comme le Younger Complex, considérant que le métamorphisme avait oblitéré les structures primaires des roches et que l’âge relatif de ces unités ne pouvait être établi. Toutefois, ce terme n’a pas été retenu dans les travaux subséquents, les auteurs lui préférant le terme « Groupe de Laporte » (Frarey, 1967; Dimroth, 1978; Dressler, 1979; Girard, 1995). Dans la région de Kuujjuaq (SNRC 24K), Goulet (1995) a assigné les roches métamorphisées équivalentes au Groupe de Laporte à la Formation de Thévenet (Sauvé et Bergeron, 1965), un terme qui n’a pas été repris dans les travaux subséquents. Dans la région du lac Déborah, Girard (1995) a réassigné une partie des roches du Groupe de Laporte à la Formation de Deborah, considérant que, dans ce secteur, les paraschistes ont une étendue cartographiable, une cohérence, une homogénéité interne et une position stratigraphique établie. Les roches métamorphisées du Groupe de Laporte ont été considérées par les différents auteurs comme équivalentes à plusieurs unités du Supergroupe de Kaniapiskau (Fosse du Labrador). Le degré de métamorphisme atteint dans ces roches fait toutefois en sorte qu’elles ont perdu leurs structures primaires, ce qui a amené Simard et al. (2013) à remplacer le terme « Groupe de Laporte » par celui de « Supersuite de Laporte ». Cette désignation place cette unité d’envergure régionale parmi les unités lithodémiques de rang supérieur, équivalent à celui de supergroupe, conformément au Code stratigraphique nord-américain (1983, 2005). La Supersuite de Laporte regroupe ainsi toutes les roches supracrustales métamorphisées d’âge paléoprotérozoïque du Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte.

L’Orogène du Nouveau-Québec se divise en deux grandes unités lithotectoniques : la Fosse du Labrador à l’ouest et le Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte à l’est. Plusieurs noms ont été utilisés pour désigner la Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte. Le terme « Zone de Rachel » a été employé dans la partie nord (Wares et Goutier, 1989, 1990; Wardle et al., 1990; Hall et al., 2002) et les noms « Terrane de Laporte » (Wardle et al., 1990; Hall et al., 2002) et « Domaine de Laporte » (Van der Leeden et al., 1990), dans la partie sud. Wardle et Van Kranendonk (1996), puis Wardle et al. (2002) ont eu recours au terme « Zone de Rachel-Laporte » pour désigner le domaine lithotectonique formant la partie orientale de l’Orogène du Nouveau-Québec. Ce terme a aussi été utilisé par Hammouche et al. (2011) dans la partie méridionale du sud-est de la Province de Churchill (SEPC), ainsi que par Simard et al. (2013), Lafrance et al. (2014) et Charette et al. (2016), dans les parties nord et centre du SEPC. En 2018, Lafrance et Charette ont proposé le nouveau nom de « Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte » dans le cadre de la synthèse régionale du sud-est de la Province de Churchill (SEPC). Tel que mentionné ci-dessus, Simard et al. (2013) ont assigné toutes les roches volcano-sédimentaires métamorphisées d’âge paléoprotérozoïque du Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte à la Supersuite de Laporte. Le Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte contient également des complexes structuraux archéens reliés à des nappes de charriage en contact de faille avec les roches volcano-sédimentaires métamorphisées d’âge paléoprotérozoïque.

Une compilation régionale de la partie sud du SEPC réalisée par les géologues du Ministère en 2003 avait permis de subdiviser les roches du Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte (pPLAP) en 14 unités informelles. Dans la région du lac Bonaventure, Hammouche et al. (2011) ont reconnu les unités pPLAP1 et pPLAP5, en plus de définir deux nouvelles unités informelles (pPLAP15 et pPLAP16). Dans le cadre de la synthèse régionale du sud-est de la Province de Churchill (SEPC) effectuées par Isabelle Lafrance et Benoit Charette en 2017, ces unités informelles ont été abandonnées. Elles ont été réassignées aux suites de Freneuse, de Klein ou de Grand Rosoy, selon leur composition et leur origine. Dans la région du lac Déborah, Girard (1995) avait divisé le Groupe de Laporte (maintenant Supersuite de Laporte) en quatre ensembles lithodémiques: la Formation de Deborah, la Formation du Grand Rosoy, le Gabbro de De Jeu et le Complexe de Manereuille. À l’exception du Grand Rosoy qui a été préservé (maintenant Suite de Grand Rosoy), les autres unités ont aussi été réassignées aux suites de Freneuse et de Klein, dépendant de leur composition.

Description

La Supersuite de Laporte a été divisée en deux suites par Simard et al., 2013 : la Suite de Klein (pPkle), qui comprend l’ensemble des roches mafiques et ultramafiques métamorphisées d’origine effusive ou intrusive, et la Suite de Freneuse (pPfru), qui regroupe les roches métasédimentaires. Dans le secteur du lac Jeannin, Charette et al. (2016) ont ajouté une troisième suite, la Suite de Préville, pour regrouper des roches calcosilicatées mafiques et des gneiss carbonatés. Dans la partie sud du SEPC, la Suite de Grand Rosoy, qui comprend des méta-arkoses et des paraschistes, a aussi été incluse dans la Supersuite de Laporte.

Épaisseur et distribution

La Supersuite de Laporte est l’unité dominante du Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte qui représente la partie est de l’Orogène du Nouveau-Québec. Elle fait environ 550 km de longueur sur 20 à 35 km de largeur, selon une orientation générale NW-SE, et est adjacente à la limite orientale de la Fosse du Labrador.

Datation

Les protolites des roches métamorphiques de la Supersuite de Laporte n’ont pas été datés. Il est possible que les roches du Laporte soient en bonne partie équivalentes aux roches du Supergroupe de Kaniapiskau (Simard et al., 2013), localisées dans la Fosse du Labrador juste à l’ouest. Toutefois, les récents travaux de cartographie indiquent plutôt que les métasédiments de la Supersuite de Laporte (Suite de Freneuse) se distinguent de ceux de la Fosse du Labrador par une épaisseur apparente plus importante, ainsi que par une composition plus homogène.

La Fosse du Labrador correspond à une séquence volcano-sédimentaire paléoprotérozoïque déposée à la marge du Craton archéen du Supérieur entre 2,2 et 1,87 Ga (Clark et Wares, 2004). Cette séquence a été plissée, chevauchée et métamorphisée lors de la collision entre le Supérieur et la Zone noyau durant l’Orogenèse du Nouveau-Québec (1,82 à 1,77 Ga).

Relations stratigraphiques

La Supersuite de Laporte couvre l’ensemble du Domaine lithotectonique de Rachel-Laporte qui forme lui-même la partie est de l’Orogène du Nouveau-Québec. Elle est limitée, à l’ouest et à l’est, par des failles de chevauchement. Elle est aussi en contact de faille avec différents complexes structuraux archéens ou protérozoïques qui sont, du nord au sud : les complexes de Boulder, de Rénia, de Highfall, de Boullé, de Wheeler et de Giton (Simard et al., 2013; Lafrance et al., 2014; Charette et al., 2016). Ces complexes correspondent à des nappes de charriage qui ont chevauché les roches paléoprotérozoïques durant l’Orogenèse du Nouveau-Québec.

Les unités volcano-sédimentaires de la Supersuite de Laporte sont localement injectées par des dykes ou des filons-couches de granite et de granite pegmatitique de la Suite de Mercier.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
BARAGAR, W.R.A.Wakuach Lake map-area, Quebec-Labarador (23 O). Geological Survey of Canada; Memoir 344, 174 pages.1967Source
LAFRANCE, I. – CHARETTE, B.Sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada : synthèse de la géologie. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2018Bulletin géologiQUE
CHARETTE, B. – LAFRANCE, I. – MATHIEU, G.Géologie de la région du lac Jeannin (SNRC 24B). Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2016Rapport géologique électronique
CLARK, T. – WARES, R.Synthèse lithotectonique et métallogénique de l’Orogène du Nouveau-Québec (Fosse du Labrador). Ministère des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs, Québec; MM 2004-01, 182 pages, 1 plan.2004MM 2004-01
DIMROTH, E.Région de la fosse du Labrador (54°30′-56°30′). Ministère des Richesses naturelles, Québec; RG 193, 396 pages.1978RG 193
DRESSLER, B.Région de la Fosse du Labrador (56°30′-57°15′). Ministère des Richesses naturelles, Québec; RG-195, 117 pages.1979RG 195
FRAREY, M.J.Willbob Lake and Thompson Lake map-areas, Quebec and Newfoundland (23 0/1 and 23 O/8). Geological Survey of Canada; Memoir 348, 73 pages.1967Source
FRAREY, M.J. – DUFFELL, S.Revised stratigraphic nomenclature for the central part of the Labrador Trough. Geological Survey of Canada; Paper 64-25, 13 pages.1964Source
GIRARD, R.Géologie de la région du lac Déborah, territoire du Nouveau-Québec. Ministère des Ressources naturelles, Québec; MB 95-20, 185 pages, 2 cartes.1995MB 95-20
GOULET, N.Étude structurale, stratigraphique et géochronologique de la partie nord de la Fosse du Labrador. Ministère des Ressources naturelles, Québec; MB 95-36, 39 pages, 1 plan.1995MB 95-36
HALL, J. – LOUDEN, K.E. – FUNCK, T. – DEEMER, S.Geophysical characteristics of the continental crust along the Lithoprobe ECSOOT transect: a review. Canadian Journal of Earth Sciences; Volume 39, pages 569-587.2002Source
HAMMOUCHE, H. – LEGOUIX, C. – GOUTIER, J. – DION, C. – PETRELLA, L.Géologie de la région du lac Bonaventure. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; RG 2011-03, 37 pages, 1 plan.2011RG 2011-03
HARRISON, J.M.The Quebec-Labrador iron belt, Quebec and Newfoundland. Geological Survey of Canada; Paper 52-20, 21 pages.1952Source
LAFRANCE, I. – SIMARD, M. – BANDYAYERA, D.Géologie de la région du lac Saffray (SNRC 24G-24F). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2014-02, 49 pages.2014RG 2014-02
SAUVÉ, P. – BERGERON, R.Région des lacs Gerido et Thévenet, Nouveau-Québec. Ministère des Richesses naturelles, Québec; RG 104, 124 pages, 3 plans.1965RG 104
SIMARD, M. – LAFRANCE, I. – HAMMOUCHE, H. – LEGOUIX, C.Géologie de la région de Kuujjuaq et de la Baie d’Ungava (SNRC 24J et 24K). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2013-04, 60 pages.2013RG 2013-04
VAN DER LEEDEN, J. – BELANGER, M. – DANIS, D. – GIRARD, R. – MARTELAIN, J.Lithotectonic domains in the high-grade terrain east of the Labrador Trough (Quebec). In : The Early Proterozoic Trans-Hudson Orogen (Lewry, J.F. and Stauffer, M.R., editors). Geological Association of Canada; Special Paper 37, pages 371-386.1990Source
WARDLE, R.J. – RYAN, B. – ERMANOVICS, I.The eastern Churchill Province, Torngat and New Québec orogens : an overview. Geoscience Canada; volume 17, pages 217-222.1990Source
WARDLE, R.J. – VAN KRANENDONK, M.J.The Paleoproterozoic Southeastern Churchill Province of Labrador-Quebec, Canada: orogenic development as a consequence of oblique collision and indentation. In: Precambrian Crustal Evolution in the North Atlantic Region (Brewer, T.S., editor). Geological Society; Special Publication, volume 112, pages 137-154.1996Source
WARDLE, R. J. – JAMES, D.T – SCOTT, D.J. – HALL, J.The southeastern Churchill Province : synthesis of a Paleoproterozoic transpressional orogen. Canadian Journal of Earth Science; Volume 39, pages 639-663.2002Source
WARES, R. – GOUTIER, J.Synthèse métallogénique des indices de sulfures au nord du 57e parallèle, Fosse du Labrador : Étape II. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; MB 89-38, 114 pages.1989MB 89-38
WARES, R. – GOUTIER, J.Synthèse métallogénique des indices de sulfures au nord du 57e parallèle, Fosse du Labrador : Étape III. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; MB 90-25, 103 pages, 2 cartes.1990MB 90-25

 

 

20 octobre 2016