Suite de Winnie
Étiquette stratigraphique : [ppro]wii
Symbole cartographique : pPwii

Première publication: 20 octobre 2016
Dernière modification: 5 décembre 2017

Subdivision(s) informelle(s)

La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
pPwii2 Diatexite et métatexite hétérogènes rubanés
pPwii2a Diatexite et métatexite hétérogènes rubanées à grenat
pPwii1 Diatexite homogène à structure porphyroïde
pPwii1a Diatexite homogène hétérogranulaire
Auteur :Lafrance et al., 2014
Âge :Précambrien / Protérozoïque / Paléoprotérozoïque
Coupe type : 
Région type :Région du lac Saffray (SNRC 24F et 24G).
Province géologique :Province de Churchill
Subdivision géologique :Zone noyau
Lithologie :Diatexite
Type d’unité :Lithodémique
Rang :Suite
Statut :Unité formelle
Usage :Unité active

Historique

La Suite de Winnie a été introduite dans la région du lac Saffray (Lafrance et al., 2014) pour regrouper des diatexites et des métatexites spatialement associées aux paragneiss de la Suite de False. La Suite de Winnie a été prolongée vers le sud dans les régions du lac Jeannin (Charette et al., 2016) et du lac Résolution. Elle est aussi exposée, en plus faibles proportions, dans la partie sud de la région de la baie d’Ungava (Simard et al., 2013) et dans le secteur sud-ouest de la région du lac Henrietta (Lafrance et al., 2015).

Les suites de Winnie et de False se trouvent en bonne partie à l’intérieur du Domaine de Buteux localisé dans la portion ouest de la Zone noyau, entre les failles du lac Turcotte, à l’ouest, et du lac Pingiajjulik, à l’est. Ce domaine correspond en partie à la portion nord du Domaine de Kuujjuaq défini par Wardle et al. (2002) entre la Fosse du Labrador et la Zone noyau. Le terme Domaine de Kuujjuaq n’a toutefois pas été retenu par Lafrance et al. (2014) puisqu’il regroupe des roches d’origines et d’âges différents.

Description

La Suite de Winnie a été divisée en deux unités informelles par Lafrance et al. (2014): 1) une unité de diatexite homogène à structure porphyroïde (pPwii1) et 2) une unité de diatexite et de métatexite hétérogènes rubanées (pPwii2).

Suite de Winnie 1 (pPwii1) : Diatexite homogène à structure porphyroïde

pPwii1

La diatexite homogène a une composition qui varie de la granodiorite à la monzonite quartzifère. Elle est caractérisée par une structure hétérogranulaire, une surface d’altération jaunâtre à brunâtre et par la présence de 15 à 30 % de phénocristaux de microcline et de plagioclase de 1 à 4 cm. Les phénocristaux sont plus ou moins bien alignés dans la foliation et montrent une répartition hétérogène. Ils renferment de nombreuses inclusions arrondies de quartz et de plagioclase. Les minéraux mafiques (15 à 30 %), qui consistent principalement en biotite brune à rouge avec localement de la hornblende (<10 %), forment des amas entourant les minéraux felsiques. Les phases accessoires sont abondantes et le plus souvent accolées à la biotite. Les plus répandus sont le sphène, l’apatite, les minéraux opaques et le zircon avec des quantités moindres d’allanite, d’épidote, de grenat, de chlorite, de muscovite et de carbonate. En lames minces, les bordures des grains sont souvent corrodées et les fractures sont remplies par des oxydes de fer jaunâtres. Le degré de recristallisation est variable pour un même échantillon, passant de faible à fort. Par endroits, les grains plus grossiers sont entourés d’une couronne à structure granoblastique. Le quartz forme des plages xénomorphes à extinction roulante prononcée. Les structures d’intercroissance, de myrmékites et d’antiperthites sont communes. Localement, l’ensemble de la roche, incluant les phénocristaux, est complètement recristallisé.

La sous-unité pPwii1a correspond à un faciès de diatexite homogène dépourvue de phénocristaux et dont la composition se rapproche d’une tonalite ou d’une diorite quartzifère. Les diatexites avec et sans phénocristaux se trouvent régulièrement sur les mêmes affleurements, rendant difficile la distinction entre les deux sous-unités.

Suite de Winnie 2 (pPwii2) : Diatexite et métatexite hétérogènes rubanées

pPwii2

L’unité pPwii2 est constituée de diatexite et de métatexite rubanées qui renferment entre 40 et 70 % de leucosome tonalitique à granitique et entre 30 et 60 % de paragneiss migmatitique de la Suite de False (pPfas1) sous la forme d’enclaves allongées centimétriques à décimétriques ou de niveaux préservés de largeur décimétrique à décamétrique. Le tout forme un ensemble hétérogène montrant un rubanement migmatitique irrégulier, discontinu et souvent chaotique. La diatexite contient également de nombreux schlierens de biotite qui, dans certains secteurs, représentent les seuls vestiges du matériel fusionné. La diatexite est grisâtre en cassure fraîche et brunâtre à rouille en surface altérée. Elle renferme entre 20 et 30 % de minéraux mafiques, essentiellement de la biotite brune à rouge généralement concentrée dans les schlierens, associée localement à la hornblende (<5 %). Les minéraux accessoires sont variés, mais moins abondants que dans la diatexite homogène de l’unité pPwii1. Ils consistent en zircon (en inclusions dans la biotite), muscovite, grenat, minéraux opaques, graphite, chlorite, apatite et kyanite. En lames minces, la diatexite de l’unité pPwii2 présente les mêmes caractéristiques structurales que l’unité pPwii1. À certains endroits, des niveaux métriques de diatexite à structure porphyroïde (pPwii1) ont été observés dans l’unité de diatexite et métatexite hétérogènes.

La sous-unité pPwii2a est caractérisée par la présence de 5 à 20 % de grenat et d’aluminosilicates en proportions très variables. Le grenat forme habituellement des porphyroblastes arrondis à faiblement étirés dans la foliation. La sillimanite, de forme prismatique ou fibreuse, peut représenter jusqu’à 20 % des phases minérales. La kyanite est rare et a été observée en association avec le grenat à l’intérieur de poches de mobilisat très grenu. La diatexite et la métatexite de la sous-unité pPwii2a contiennent aussi de 10 à 20 % de biotite rouge foncé qui renferme de nombreuses inclusions de zircon. La muscovite (<2 %), l’apatite, le sphène, l’épidote et les minéraux opaques sont les principaux minéraux accessoires. Dans certains secteurs, on observe aussi entre 1 et 15 % de flocons de graphite.

Épaisseur et distribution

Les migmatites de la Suite de Winnie et les métasédiments de la Suite de False sont exposés dans le partie occidentale de la Zone noyau. Ils constituent les unités dominantes du Domaine de Buteux du sud-est de la Province de Churchill. Le Domaine de Buteux, d’âge paléoprotérozoïque, est limité par la Faille du lac Turcotte, à l’ouest, et par la Faille du lac Pingiajjulik, à l’est. Selon Lafrance et al. (2014), ce domaine aurait chevauché la Zone de Rachel-Laporte et aurait été lui-même chevauché par les roches archéennes de la Zone noyau. Les roches assignées aux suites de False et de Winnie ne sont toutefois pas restreintes au Domaine de Buteux et ont aussi été observées plus à l’est dans la Zone noyau, à l’est de la Faille Pingiajjulik.

Datation

Un âge de cristallisation paléoprotérozoïque autour de 1838 Ma a été obtenue pour un échantillon de diatexite. La cristallisation de cette diatexite est contemporaine de la mise en place des intrusions de la Suite de Kaslac (1835 ±2 Ma; Simard et al., 2013) et du Pluton de Kuujjuaq (1,84 à 1,83 Ga; Perreault et Hynes, 1990), localisés dans le Domaine de Baie aux Feuilles, juste au nord du Domaine de Buteux. L’échantillon de diatexite contenait également des zircons hérités archéens et paléoprotérozoïques qui proviennent probablement des roches métasédimentaires de la Suite de False.

Système isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+) (-)Âge d’héritage (Ma)(+)(-)Référence(s)

U-Pb

Zircon

1838

7

7

2836

1978

30

15

30

15

Davis et al., 2015 (2012-IL-3048A)

Relations stratigraphiques

L’événement de fusion majeur qui a affecté les paragneiss de la Suite de False a produit une quantité importante de diatexite et de métatexite assignées à la Suite de Winnie. Dans la région du lac Saffray (Lafrance et al., 2014), les linéaments magnétiques E-W qui caractérisent les intrusions potassiques archéennes de la Suite de Saffray se poursuivent à l’intérieur du Domaine de Buteux avec une intensité légèrement amoindrie. Ces observations semblent indiquer que la couverture de roches métasédimentaires migmatitiques du Domaine de Buteux est relativement mince et recouvre un socle formé par les roches archéennes de la Zone noyau. La présence des roches migmatitiques des suites de False et de Winnie entre les intrusions archéennes de la Suite de Saffray de la Zone noyau démontre également que la couverture sédimentaire paléoprotérozoïque a été enfouie avec le socle gneissique lors des événements collisionnels au Paléoprotérozoïque. Cette couverture aurait été en bonne partie érodée après le chevauchement des roches archéennes de la Zone noyau sur le Domaine de Buteux.

Les diatexites et les métatexites de la Suite de Winnie renferment des enclaves et des niveaux de paragneiss de la Suite de False. Elles sont injectées par les intrusions blanchâtres de la Suite d’Aveneau, qui forment régulièrement des filons-couches décimétriques à décamétriques, ainsi que par les granites tardifs de la Suite de Dancelou.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
CHARETTE, B. – LAFRANCE, I. – MATHIEU, G.Géologie de la région du lac Jeannin (SNRC 24B). Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2016

Rapport géologique électronique

DAVIS, D.W. – MOUKHSIL, A, – LAFRANCE, I. – HAMMOUCHE, H. – GOUTIER, J. – PILOTE, P. – TALLA TAKAM, F.

Datations U-Pb dans les provinces du Supérieur, de Churchill et de Grenville effectuées au JSGL en 2012-2013. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; RP 2014-07, 56 pages.

2015RP 2014-07
LAFRANCE, I. – BANDYAYERA, D. – BILODEAU, C.Géologie de la région du lac Henrietta (SNRC 24H). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2015-01, 62 pages.2015RG 2015-01
LAFRANCE, I. – SIMARD, M. – BANDYAYERA, D.Géologie de la région du lac Saffray (SNRC 24G-24F). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2014-02, 49 pages.2014RG 2014-02
SIMARD, M. – LAFRANCE, I. – HAMMOUCHE, H. – LEGOUIX, C.Géologie de la région de Kuujjuaq et de la Baie d’Ungava (SNRC 24J et 24 K). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2013-04, 60 pages.2013RG 2013-04
PERREAULT, S. – HYNES, A.Tectonic evolution of the Kuujjuaq terrane, New Quebec Orogen. Geoscience Canada; volume 17, numéro 4, pages 238-240.1990
WARDLE, R.J. – JAMES, D.T – SCOTT, D.J. – HALL, J.The southeastern Churchill Province : synthesis of a Paleoproterozoic transpressional orogen. Canadian Journal of Earth Science; volume 39, pages 639-663.2002Source
20 octobre 2016