Suite de Soisson
Étiquette stratigraphique : [mpro]soi
Symbole cartographique : mPsoi

Première publication : 20 octobre 2016
Dernière modification : 6 août 2019

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.

Aucune

Auteur :Lafrance et al., 2013
Âge :Mésoprotérozoïque
Coupe type :Aucune
Région type :Région du lac Saffray (feuillet SNRC 24G)
Province géologique :Province de Churchill
Subdivision géologique :Domaine lithotectonique de Baleine
Lithologie :Roches intrusives mafiques
Type :Lithodémique
Rang :Suite
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Unité(s) apparentée(s)

Aucune

 

 

Historique

La Suite de Soisson a été introduite par Lafrance et al. (2014) dans la région du lac Saffray afin de regrouper des intrusions mafiques de taille kilométrique non déformées et non métamorphisées reconnues dans le Domaine de Baleine, à l’ouest de la Supersuite de De Pas. Ces intrusions sont également présentes dans les régions du lac Henrietta (Lafrance et al., 2015) et du lac Jeannin (Charette et al., 2016).

Description

La Suite de Soisson est composée de troctolite, de gabbro à olivine et de gabbronorite qui présentent une patine d’altération brunâtre et une cassure fraîche gris foncé verdâtre. Les roches sont très homogènes et ont un aspect massif, une granulométrie moyenne à grossière et une susceptibilité magnétique variable. Elles montrent une structure subophitique bien préservée avec de grandes lattes de plagioclase enchevêtrées dont les interstices (25 à 35 % de la roche) sont occupés par l’olivine associée à un peu de pyroxène. Localement, l’orthopyroxène ou le clinopyroxène peuvent représenter la phase ferromagnésienne dominante. L’olivine est localement serpentinisée ou altérée en une association de chlorite et de carbonate. D’autres minéraux sont présents en plus faibles proportions, notamment les minéraux opaques, la biotite rouge, l’actinote, la chlorite, l’apatite et le carbonate.

Dans la région du lac Jeannin, une intrusion mesurant 15 km par 3 km appartenant à la Suite de Soisson est formée d’une partie centrale de monzodiorite entourée de norite et de leucogabbronorite quartzifère. La monzodiorite présente aussi une structure subophitique et renferme 15 à 25 % de minéraux ferromagnésiens en altération de la biotite et des amphiboles, principalement sous forme de chlorite. Le plagioclase est fortement séricitisé et les minéraux accessoires observés sont l’apatite, le carbonate et les minéraux opaques. Ce secteur a été étudié en détail dans le cadre d’un projet de fin d’études sur la minéralisation en Ni-Cu à l’Université du Québec à Montréal (Fleury, 2016). Cet auteur mentionne que les roches en bordure de l’intrusion sont caractérisées par la présence de nombreuses microstructures granophyriques.

Épaisseur et distribution

La Suite de Soisson couvre une superficie restreinte d’environ 56 km2 dans le Domaine lithotectonique de Baleine. Elle regroupe cinq petites intrusions de moins de 1 km de largeur sur 2 à 3 km de longueur dans la région du lac Saffray (Lafrance et al., 2014). Elle comprend aussi deux intrusions plus importantes de 2 à 3 km de largeur sur 7 à 15 km de longueur, dont l’une se situe à la limite des régions des lacs Saffray et Henrietta (Lafrance et al., 2015), dans la partie sud, et l’autre dans la partie NE de la région du lac Jeannin (Charette et al., 2016).

Datation

Un âge d’environ 1311 Ma, considéré comme celui de la cristallisation, a été obtenu pour un échantillon de gabbro à olivine prélevé dans le coin SE de la région du lac Saffray (feuillet SNRC 24G) par la Commission géologique du Canada à l’été 2014. Un âge de 1295 Ma est interprété comme étant relié au métamorphisme ou à la circulation de fluide.

Système isotopiqueMinéralÂge de cristallisation (Ma)(+)(-)Âge métamorphique(Ma)(+)(-)Référence(s)
U-PbBaddeleyite1311,11,11,1   Corrigan et al., 2019
U-PbZircon   12951111Corrigan et al., 2019

Relations stratigraphiques

Les roches de la Suite de Soisson font partie des roches les plus jeunes du Domaine de Baleine et de l’ensemble du sud-est de la Province de Churchill. Elles n’ont pas été affectées par la déformation et le métamorphisme régional. Ces intrusions se sont mises en place au sein de diverses unités, tant d’âge archéen que paléoprotérozoïque. Elles coupent ainsi le Complexe d’Ungava et les suites de Saffray, de False, de Winnie, d’Aveneau et de Dancelou.

Paléontologie

Non applicable.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
CHARETTE, B. – LAFRANCE, I. – MATHIEU, G.Géologie de la région du lac Jeannin (SNRC 24B). Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2016
CORRIGAN, D. – WODICKA, N., – LAFRANCE, I. – BANDYAYERA, D..Lac Soisson intrusive suite: a potential extension of the Nain Plutonic complex in the western core zone. Geological Survey of Canada, Scientific Presentation 99, 1 poster.2019Source
FLEURY, J.P.Caractérisation de la minéralisation en Ni-Cu des indices de la Suite de Soisson, Province de Churchill Sud-Est. Université du Québec à Montréal; projet de fin d’études, 49 pages.2016
LAFRANCE, I. – SIMARD, M. – BANDYAYERA, D.Géologie de la région du lac Saffray (SNRC 24G-24F). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2014-02, 49 pages.2014RG 2014-02
LAFRANCE, I. – BANDYAYERA, D. – BILODEAU, C.Géologie de la région du lac Henrietta (SNRC 24H). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2015-01, 62 pages.2015RG 2015-01

 

 

 

20 octobre 2016