English
 
Suite de Nunatak
Étiquette stratigraphique : [ppro]nat
Symbole cartographique : pPnat
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur(s) :
Vanier et Lafrance, 2020
Âge :
Paléoprotérozoïque 
Stratotype :
Aucun
Région type :
Région de la rivière Guichaud (feuillet SNRC 35K01)
Province géologique :
Subdivision géologique :
Orogène de l’Ungava / Domaine lithotectonique de Kovik
Lithologie : Granite
Catégorie :
Lithodémique
Rang :
Suite
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Historique

La Suite de Nunatak a été introduite dans la région du lac Sirmiq (Vanier et Lafrance, 2020) afin de regrouper les roches intrusives granitiques tardives du Domaine lithotectonique de Kovik.

Description

Le granite de la Suite de Nunatak est le plus communément observé en injections et en dykes au sein de l’ensemble des autres unités du Domaine de Kovik. Il ne représente la lithologie principale que sur quelques affleurements, où on l’observe généralement dans la partie sommitale.

La roche, de composition monzogranitique ou syénogranitique, est leucocrate (2 à 4 % de minéraux ferromagnésiens), massive à très faiblement foliée. Elle est homogène, équigranulaire à grain moyen et rose pâle à moyen. Elle comprend toutefois une phase plus grenue, voire pegmatitique, en contact plus ou moins diffus. Cette phase grossière prend localement une teinte beige ou blanche, ce qui lui donne un aspect similaire au leucosome observé dans les paragneiss migmatitisés de la Suite de Crony.

L’observation au microscope confirme l’aspect intrusif du granite. Toutefois, quelques microstructures indiquent une certaine déformation. Plus spécifiquement, le quartz montre une extinction ondulante en sous-grains ou en échiquier et les macles des grains de feldspath sont déformées par endroits. Ceux-ci sont dominés par le microcline. Également, on note des proportions moindres de plagioclase faiblement séricitisé, un peu d’orthose perthitique et des myrmékites. Les minéraux ferromagnésiens sont représentés par la biotite modérément chloritisée et, très localement, la hornblende. Des petits feuillets de muscovite dispersés sont également présents. Les autres phases accessoires sont rares et comprennent la magnétite et le zircon.

Épaisseur et distribution

La Suite de Nunatak apparaît sous la forme de petites intrusions de 1 à 4 km de longueur et de largeur hectométrique reconnues dans la partie sud du feuillet 35K01 (Vanier et Lafrance, 2020). 

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Le granite de la Suite de Nunatak semble représenter l’unité la plus tardive du Domaine de Kovik. Il coupe les unités du Complexe de Nanuk et des suites de Gastrin, d’Arviq et de Crony. Des enclaves de monzonite et de monzonite quartzifère mouchetée (Suite de Gastrin) et de diatexite (Suite de Crony) ont d’ailleurs été observées dans le granite.

 
 

Paléontologie

Ne s’applique pas. 

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

VANIER, M.-A., LAFRANCE, I. 2020. Géologie de la région du lac Sirmiq, Orogène de l’Ungava, Nunavik, Québec, Canada. MERN. BG 2020-02, 1 pan.

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Suite de Nunatak. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/suite-de-nunatak [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

Isabelle Lafrance, géo., M. Sc. isabelle.lafrance@mern.gouv.qc.ca; Marc-Antoine Vanier, ing. jr, M. Sc. marc-antoine.vanier@mern.gouv.qc.ca (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Benoit Charette, géo., M. Sc. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); Céline Dupuis, géo., Ph. D. (version anglaise); André Tremblay (montage HTML).

 
23 octobre 2020