Pluton de Qimmiq
Étiquette stratigraphique : [ppro]qiq
Symbole cartographique : pPqiq

Première publication :  
Dernière modification :

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
Aucune
 
Auteur :
Mathieu et Beaudette, 2019
Âge :
Paléoprotérozoïque
Stratotype :
Aucun
Région type :
Régions du lac Watts (feuillet SNRC 35G16) et de Purtuniq (feuillet 35H13), à proximité de la rivière au Faucon
Province géologique :
Province de Churchill
Subdivision géologique :
Orogène de l’Ungava / Domaine Nord
Lithologie :Tonalite
Type :
Lithodémique
Rang :
Lithodème
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Historique

Le Pluton de Qimmiq a été créé par Mathieu et Beaudette (2019) pour individualiser deux plutons tonalitiques de dimension kilométrique rattachés à la Suite de Cape Smith. La Suite de Cape Smith a été introduite par Taylor (1982) pour décrire une intrusion tardive. Les auteurs subséquents (Lamothe, 2007) ont repris la dénomination pour regrouper un cortège d’intrusions tardives de nature variée (granitique à péridotitique) qui affleurent dans l’Orogène de l’Ungava, majoritairement dans le Domaine Nord.

 

 

 

Description

Les affleurements du Pluton de Qimmiq se distinguent facilement des lithologies dominantes du secteur par leur patine blanchâtre et leur forme arrondie. La cassure fraîche offre une surface gris pâle. Les échantillons ne sont pas magnétiques. La tonalite contient 25 à 30 % de quartz et 10 % de minéraux ferromagnésiens (biotite et chlorite). Elle est moyennement grenue et le plagioclase est recristallisé en sous-grains en bordure des cristaux primaires. Une altération en séricite et plus localement en carbonate et chlorite, conférant un éclat légèrement verdâtre en cassure fraîche, est observée en lame mince. La déformation importante se traduit par l’alignement de toutes les phases minérales.
 
À proximité du chevauchement ouest du Groupe de Watts sur le Groupe de Spartan, une minéralisation en pyrrhotite et chalcopyrite disséminées est visible dans la tonalite coupant le schiste à chlorite et actinote du Groupe de Watts (pPwa5). Une veinule de chalcopyrite est également rapportée (zone minéralisée Cool-Kuluk).

 

Épaisseur et distribution

L’intrusion affleure à deux endroits de part et d’autre de la rivière au Faucon. Les dimensions sont modestes : 3 km de longueur sur 250 m de largeur pour l’intrusion occidentale, 1 km sur 250 m pour l’intrusion orientale, et une quarantaine de mètres d’épaisseur apparente dans les deux cas. L’allongement des corps intrusifs est globalement orienté N-S.

Datation

Le Pluton de Qimmiq n’a pas été daté, mais plusieurs intrusions de la Suite de Cape Smith ont donné des âges s’échelonnant de 1898 +12/-9 Ma à 1836 ±3 Ma (Parrish, 1989; Machado et al., 1993).

Relation(s) stratigraphique(s)

Le Pluton de Qimmiq affleure de part et d’autre du chevauchement du Groupe de Watts sur le Groupe de Spartan dans le secteur de la rivière au Faucon, à cheval sur les feuillets 35G16 et 35H13. Des dykes du pluton observés dans le Groupe de Watts coupent autant les faciès extrusifs (à l’ouest de la rivière) qu’intrusifs (à l’est).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

 

Publications accessibles dans Sigéom Examine

Lamothe, D. 2007. Lexique stratigraphique de l’Orogène de l’Ungava. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Québec; DV 2007-03, 66 pages et 1 plan.

MATHIEU, G., BEAUDETTE, M. 2019. Géologie de la région du lac Watts, Domaine Nord, Fosse de l’Ungava, Nunavik, Québec, Canada. MERN. BG 2019-04.

 

Autres publications

Machado, N., David, J., Scott, D.J., Lamothe, D., Philippe, S., and Gariépy, C. 1993. U-Pb geochronology of the western Cape Smith Belt, Canada: new insights on the age of initial rifting and arc magmatism. In Precambrian Research, 63:211–223. doi.org/10.1016/0301-9268(93)90034-Y.

Parrish, R.R. 1989. U-Pb geochronology of the Cape Smith Belt and Sugluk block, northern Quebec. Geoscience Canada, 16: 126–130. doi:10.1016/j.electacta.2016.11.028.

Taylor, F.C. 1982. Reconnaissance geology of a part of the Canadian Shield, northern Quebec and Northwest Territories. Memoir 399. doi.org/10.4095/109241.

 

 

 

14 juin 2019