Groupe de Pistolet
Étiquette stratigraphique : [ppro]pi
Symbole cartographique : pPpi
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPpi15 Arkose et conglomérat, avec interstratifications de grès très fin et de siltstone et mudrock rouges et verts
pPpi14 Arénite quartzitique, avec interstratifications de grès très fin et de siltstone et mudrock rouges et verts
pPpi12 Dolomie rose ou grise à patine rose ou grise, laminée ou en lits minces, communément bréchique (brèche synsédimentaire); dolomie stromatolitique rose
pPpi6 Dolomie et dolomie gréseuse gris foncé, massifs, localement bréchiques, et à patine brune ou beige; interstratifications de grès dolomitique localement
pPpi5 Mudstone et siltstone laminés, gris, communément calcareux et localement graphiteux; interstratifications de dolomie à patine brune et localement de grès fin gris ou d’ardoise gris foncé
pPpi4 Grès dolomitique gris à patine brune
pPpi3 Siltstone, mudstone et grès à grain fin rouges, verts ou gris; interstratifications de grès pourpre et d’arénite quartzitique blanche (« quartzite »)
pPpi2 Arénite quartzitique à patine blanche, localement dolomitique
pPpi1 Conglomérat arkosique rose
 
 
Auteur(s) : Dimroth, 1968
Âge : Paléoprotérozoïque
Stratotype : Aucun
Région type : Région du lac Pistolet, dans le secteur du lac Lace (feuillet SNRC 24C02), où affleurent les formations de Lace Lake, d’Alder et d’Uvé (soit toutes les formations du Groupe de Pistolet).
Province géologique : Province de Churchill
Subdivision géologique : Orogène du Nouveau-Québec (Fosse du Labrador) / Zones lithotectoniques de Cambrien, de Howse, de Romanet (anciennement de Wheeler) et de Schefferville
Lithologie : Arkose, conglomérat, arénite quartzitique, siltstone, mudstone, grès, calcarénite, dolomie
Carégorie : Lithostratigraphique​
Rang : ​Groupe
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

 

Historique

Le nom de « Sous-Groupe de Pistolet » a été introduit par Dimroth (1968) pour désigner une succession stratigraphiquement très complexe de mudstone, de siltstone, d’arénite quartzitique et de dolomie sus-jacente aux roches du « Sous-groupe de Seward ». Le nom de l’unité vient du lac Pistolet où affleurent toutes les formations constituant cette unité (Dimroth, 1969, 1972, 1978). Le Sous-groupe de Pistolet a été subdivisé par Dimroth (1968, 1969) en trois formations nommées, de la base au sommet : Formation de Lace Lake, Formation d’Alder et Formation d’Uvé. Clark et Wares (2004) ont ultérieurement reclassé tous les sous-groupes de Dimroth en groupes, dont le Groupe de Pistolet. Les roches du Groupe de Pistolet ont également été cartographiées par Dressler (1973, 1979), Clark (1984, 1986), Girard (1988) et Brouillette (1989).

 

Description

Le Groupe de Pistolet est une unité sédimentaire autochtone/parautochtone à allochtone appartenant au premier cycle de la Fosse du Labrador (Clark et Wares, 2004). Il est très hétérogène du point de vue lithologique et constitué essentiellement de roches sédimentaires formant une plateforme de marge continentale passive (Dimroth, 1969, 1970, 1972, 1978; Clark et Wares, 2004). Le Groupe de Pistolet se distingue du Groupe de Seward, sous-jacent, par son caractère nettement marin, l’abondance de mudstone ainsi que l’absence générale de roches rouges. La présence de quelques lits de dolomie dans toutes les formations du Groupe de Pistolet et dans la plupart de leurs unités informelles le distingue du Groupe de Swampy Bay sus-jacent (Dimroth, 1969).

La séquence sédimentaire du Groupe de Pistolet débute avec du mudstone, du siltstone, du grès fin et de la dolomie, généralement verdâtres ou grisâtres, de la Formation de Lace Lake. Ces roches se seraient déposées en milieu côtier ou subcôtier (Dimroth, 1972, 1978). Par endroits, notamment près des lacs Castignon et Romanet (Dimroth, 1978; Chevé, 1985; Clark, 1986), les roches de la Formation de Lace Lake sont vert foncé, gris foncé ou noires et contiennent localement du graphite (p. ex. dans le « faciès de bassin central » de Dimroth, 1978), témoignant d’un important changement dans les conditions d’oxydoréduction au début du dépôt du groupe dans ces secteurs (Clark et Wares, 2004). Les roches du Lace Lake sont surmontées par les lits de dolomie stromatolitique, localement récifale, de grès dolomitique et d’ arénite quartzitique blanche de la Formation d’Alder (Dimroth, 1972, 1978). Ces roches rouges, vertes ou blanches se sont déposées dans un milieu marin peu profond et présentent des caractéristiques indiquant des conditions chimiques transitoires entre oxydantes et réductrices, semblables à celles des faciès marginaux de la Formation de Lace Lake. La partie supérieure du Groupe de Pistolet est constituée de dolomie grise, massive, non stromatolitique et à patine brune de la Formation d’Uvé. Ces roches se seraient déposées en grande partie en eau relativement calme et profonde, où les conditions étaient localement réductrices (Dimroth, 1972, 1978).

Les formations du Groupe de Pistolet ont été subdivisées par Dimroth (1969, 1972, 1978) en de nombreuses unités informelles afin de permettre une corrélation détaillée entre les différentes localités où ce groupe a été cartographié. Dimroth (1972, 1978) souligne également que les formations d’Alder et d’Uvé contiennent des faciès difficiles à distinguer de ceux de la Formation de Lace Lake. D’après Dimroth (1972, 1978), la subdivision typique du Groupe de Pistolet en trois formations peut être appliquée aux secteurs du lac Castignon et de la rivière Wheeler ainsi qu’en grande partie au secteur de Chute au Granite (feuillet 23N16). Dans le secteur des lacs Luché et Girafe (tableau 1; feuillet 24C07), au NW du lac Castignon, Dimroth (1972, 1978) a reconnu des faciès particuliers du groupe qu’il décrit comme une succession de couches d’arénite quartzitique blanche et de grès dolomitique typiques de la Formation d’Alder, et de dolomie à patine brune caractéristique de la Formation d’Uvé. Dimroth (1972, 1978) mentionne toutefois que cette succession est relativement méconnue en raison du nombre limité d’affleurements.

Tableau 1 : Caractéristiques du Groupe de Pistolet dans le secteur des lacs Luché et Girafe 

Épaisseur (m) Description
150 Mudstone et siltstone gris; localement, interstratifications (30 cm d’épaisseur) de dolomie à patine brune
0 à 60 Dolomie gris foncé, massive, à patine brune, localement bréchique
30 Mudstone et siltstone gris; interstratifications de dolomie à patine brune
150 Siltstone et mudstone rouges et verts; interstratifications (3 à 15 m d’épaisseur) de grès pourpre, à grain moyen, et d’arénite quartzitique blanche
30 Arénite quartzitique à patine blanche
60 Conglomérat arkosique rose à grain moyen
   
Référence : Dimroth (1978)

 

Le Groupe de Pistolet est le résultat du développement d’une plateforme marine sur la marge passive du continent archéen (Dimroth, 1970, 1972, 1978). La source des matériaux détritiques proviendrait de terrains situés à l’ouest et à l’est de la Fosse. Le métamorphisme des roches du Groupe de Pistolet est faible et augmente de l’ouest vers l’est, passant du faciès des sous-schistes verts au faciès des schistes verts (Dimroth et Dressler, 1978).

Le Groupe de Pistolet renferme neuf unités informelles, numérotées de 1 à 15; les numéros 7 à 11 et 13 ne sont pas affectés.

Groupe de Pistolet non subdivisé (pPpi) : siltstone, mudstone, grès, dolomie, dolomie gréseuse

Cette unité non subdivisée se compose de siltstone, de mudstone, de grès, de dolomie et de dolomie gréseuse.

Groupe de Pistolet 1 (pPpi1) : Conglomérat arkosique rose

L’unité pPpi1 affleure au SE du lac Luché (feuillet 24C07), où sont épaisseur est estimée à 60 m. Elle est constituée de conglomérat arkosique rose à grain moyen à très grossier (>1 cm) formé de fragments de quartz, de plagioclase et de microcline cimentés par un peu de séricite. La roche, fortement compactée et intensément plissée, présente habituellement un clivage tectonique (Dimroth, 1972, 1978).

Groupe de Pistolet 2 (pPpi2) : Arénite quartzitique à patine blanche, localement dolomitique

L’unité pPpi2 est localisée entre les lacs Luché et Girafe ainsi qu’à l’ouest du lac Patu (Dimroth, 1969, 1972, 1978; Dressler, 1973, 1979; Clark, non publié). Dimroth (1972, 1978) estime son épaisseur à 30 m. L’unité est constituée d’arénite quartzitique grise à patine d’altération blanche, localement dolomitique. La roche est massive et à grain fin, moyen ou grossier (Dressler, 1979). D’après Dimroth (1972, 1978), l’arénite quartzitique de l’unité pPpi2 est légèrement tectonisée et ne se distingue pas de celle de la Formation d’Alder. L’arénite est en contact graduel avec le conglomérat arkosique rose (pPpi1) (Dimroth, 1972, 1978). En lame mince, l’arénite renferme des proportions mineures de dolomite et de feldspath (Dressler, 1979).

Groupe de Pistolet 3 (pPpi3) : Siltstone, mudstone et grès à grain fin, rouges, verts ou gris; interstratifications de grès pourpre et d’arénite quartzitique blanche (« quartzite »)

L’unité pPpi3 est localisée entre les lacs Luché et Girafe. Dimroth (1972, 1978) estime son épaisseur à 150 m. L’unité est constituée de siltstone, de mudstone et de grès à grain fin, rouges, verts ou gris, avec des interstratifications de grès pourpre et d’arénite quartzitique à patine d’altération blanche (Dimroth, 1969, 1972, 1978; Dressler, 1973, 1979). Le grès pourpre forme des lits de 3 à 15 m d’épaisseur. Il est à grain moyen, stratifié et composé de grains de sable quartzeux et d’une proportion mineure de grains de feldspath recouverts d’hématite. Le grès est fortement compacté et peu poreux. Il passe latéralement à l’arénite quartzitique à patine blanche. Les variétés intermédiaires d’arénite sont pourpre clair ou roses en surface fraiche. D’après Dimroth (1972, 1978), l’arénite quartzitique ne se distingue pas de celle de la Formation d’Alder. Localement, l’arénite quartzitique blanche passe à un grès dolomitique semblable à celui de la Formation d’Alder. Le mudstone et le siltstone sont similaires à ceux de la Formation de Lace Lake (Dimroth, 1972, 1978).

Groupe de Pistolet 4 (pPpi4) : Grès dolomitique gris à patine brune

L’unité pPpi4 est localisée au sud du lac Girafe (feuillet 24C07). Elle se compose essentiellement de grès dolomitique gris à patine d’altération brune (Dimroth, 1969, 1972, 1978). Ces roches contiennent des lentilles (jusqu’à 30 cm d’épaisseur) de dolomie à patine d’altération gris clair, avec des lits stromatolitiques ondulés, semblables à celles observées dans les couches calcarénitiques de la Formation d’Alder (Dimroth, 1972, 1978).

Groupe de Pistolet 5 (pPpi5) : Mudstone et siltstone laminés, gris, communément calcareux et localement graphiteux; interstratifications de dolomie à patine brune et localement de grès fin gris ou d’ardoise gris foncé

L’unité pPpi5 est localisée entre les lacs Luché et Girafe ainsi qu’à l’ouest du lac Patu (Dimroth, 1969, 1972, 1978; Dressler, 1973, 1979; Clark, non publié). Elle est constituée de mudstone et de siltstone laminés, gris, communément calcareux et localement graphiteux, avec des interstratifications de dolomie à patine d’altération brune et localement de grès fin gris ou d’ardoise gris foncé. Dans le secteur des lacs Luché et Girafe, son épaisseur est estimée à 30 m. Elle passe graduellement à l’unité pPpi3 (Dimroth, 1972, 1978).

Groupe de Pistolet 6 (pPpi6) : Dolomie et dolomie gréseuse gris foncé, massifs, localement bréchiques, et à patine brune ou beige; interstratifications de grès dolomitique localement

L’unité pPpi6 affleure localement entre les lacs Luché et Girafe ainsi qu’à l’ouest du lac Patu (Dressler, 1973, 1979; Dimroth, 1972, 1978; Clark, non publié). Elle est essentiellement constituée de dolomie et de dolomie gréseuse gris foncé et à patine d’altération brune ou beige. Ces roches sont massives et localement bréchiques. D’après Dimroth (1972, 1978), la dolomie de l’unité pPpi6 est similaire à celle de la Formation d’Uvé. La dolomie se présente dans les variétés recristallisées et non recristallisées. La dolomie recristallisée est gris clair en surface fraiche, à grain fin à moyen et à patine d’altération beige. Par endroits, elle contient des lentilles, des bandes ou des amas arrondis de chert noir. La dolomie non recristallisée est gris foncé en surface fraiche, à grain très fin et à patine d’altération brune (Dressler, 1973, 1979). Des interstratifications de 10 à 15 cm d’épaisseur de grès dolomitique gris à patine d’altération brune sont observées localement (Dimroth, 1969, 1972, 1978; Dressler, 1973).

Groupe de Pistolet 12 (pPpi12) : Dolomie rose ou grise à patine rose ou grise, laminée ou en lits minces, communément bréchique (brèche synsédimentaire); dolomie stromatolitique rose

L’unité pPpi12 est localisée à l’ouest du lac Cambrien, où elle forme une bande E-W de ~1 km. Cette unité est représentée par une dolomie rose ou grise à patine d’altération rose ou grise. La roche est laminée et communément bréchique (brèche synsédimentaire). Les lits sont caractérisés par des décollements, des plis concentriques et des troncatures, lesquels sont dus à des glissements. Par endroits, les lits montrent du fluage et sont fracturés en plaques subparallèles. L’unité comprend également dans sa partie supérieure de la dolomie stromatolitique rose. Les structures algaires ont de 2 à 3 cm de diamètre (Clark, 1984).

Groupe de Pistolet 14 (pPpi14) : Arénite quartzitique, avec interstratifications de grès très fin et de siltstone et mudrock rouges et verts

L’unité pPpi14 est localisée à l’ouest du lac Patu (Dressler, 1973, 1979; Clark, non publié). Elle est constituée d’arénite quartzitique rose ou gris clair, à grain fin à grossier, massive, à patine d’altération blanche, avec des interstratifications de grès très fin et de siltstone et mudrock rouges et verts. Le grès et le siltstone sont quartzeux ou arkosiques et comprennent une matrice hématitisée et chloriteuse. En lame mince, l’arénite quartzitique contient des proportions mineures de dolomie et de feldspath (Dressler, 1979).

Groupe de Pistolet 15 (pPpi15) : Arkose et conglomérat, avec interstratifications de grès très fin et de siltstone et mudrock rouges et verts

L’unité pPpi15 est localisée à l’ouest du lac Patu (Dressler, 1973, 1979). Elle est constituée d’arkose et de conglomérat, avec des interstratifications de grès très fin et de siltstone et mudrock rouges et verts. L’arkose est rose, à grain moyen à grossier et parfois microconglomératique. D’après Dressler (1979), cette dernière proviendrait des roches granitiques situées autour du lac Patu. Le conglomérat présente une structure jointive ou empâtée. Il est formé de fragments de composition granitique anguleux à subarrondis, atteignant 30 cm de diamètre, dans une matrice arkosique à dolomitique localement (Dressler, 1979). Le grès et le siltstone sont quartzeux ou arkosiques et comprennent une matrice hématitisée et chloriteuse (Dressler, 1979).

Épaisseur et distribution

Le Groupe de Pistolet appartient aux zones lithotectoniques de Cambrien, de Howse, de Romanet (anciennement de Wheeler) et de Schefferville, telles que définies par Clark et Wares (2004). Il s’étend sur une longueur de >220 km en direction NW-SE, de l’extrémité NW du lac Colombet (feuillets 24F02 et 24F03) à l’extrémité SE du lac Wakuach (feuillet 23O06). D’après Wardle et Bailey (1981), le fait que le Groupe de Pistolet soit limité à la région entre les latitudes 55° 30′ N et 57° N suggère que la plateforme du premier cycle était possiblement d’étendue locale le long de la marge continentale passive.

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Le dépôt des roches du Groupe de Pistolet s’est effectué entre 2169 ±2 Ma et 2142 +4/-2 Ma, soit durant la période de dépôt des sédiments du premier cycle (T. Krogh et B. Dressler, données non publiées citées par Clark, 1984, page 4; Rohon et al., 1993; Clark et Wares, 2004). Récemment, des âges U-Pb de 2166 ±4 Ma et 2171 ±2 Ma ont été obtenus par Corrigan et al. (2020) pour le début du premier cycle.

Le Groupe de Pistolet repose en concordance sur le Groupe de Seward. La partie basale du groupe (Formation de Lace Lake) est généralement en contact graduel avec la partie supérieure du Groupe de Seward (formations de Portage, de Dunphy et de Milamar) (Dimroth, 1970, 1972, 1978; Clark, 1986). Dans la région des lacs Luché et Girafe, les roches non subdivisées du Groupe de Pistolet recouvrent les roches de la Formation de Chakonipau (Groupe de Seward) (carte interactive du SIGÉOM).

Le sommet du Groupe de Pistolet (Formation d’Uvé) est surmonté en concordance par les roches du Groupe de Swampy Bay (Dimroth, 1969, 1972, 1978; Dressler, 1979; Clark, 1984). Par endroits, dans le centre de la Fosse du Labrador, il semble que la partie supérieure du groupe (formations d’Alder et d’Uvé) ainsi que la majeure partie du Groupe de Swampy Bay soient absentes. La Formation de Bacchus (Groupe de Swampy Bay) repose directement sur les lits de grès et de conglomérat du Groupe de Seward ou ceux de mudstone et de siltstone de la Formation de Lace Lake (Dimroth, 1972, 1978; Clark et Wares, 2004). Selon Dimroth (1970, 1978), ces relations contrastantes sont dues à la discordance d’érosion causée par l’émergence d’une zone de relief positif qu’il a appelé le « géanticlinal central ». Selon une autre interprétation (Clark, non publié, 1986), les groupes de Seward et de Bacchus ont été déposés à l’est des roches sédimentaires de la marge passive (formée des groupes de Pistolet et de Swampy Bay) et ces unités ont été transportées vers l’ouest, par-dessus la marge passive, durant le tectonisme régional.

Dans la région à l’ouest et au SW du lac Nona (feuillet 24C01), Dimroth (1969, 1978) montre que le Groupe de Pistolet chevauche les roches ferrifères de la Formation de Sokoman (Groupe de Ferriman) le long d’une faille de chevauchement (Faille de Maraude), laquelle a été plissée. Au sud de la rivière Romanet (feuillet 24B05), les roches des formations de Lace Lake et de Dunphy (Groupe de Seward) ont été chevauchées sur la Formation de Romanet (Groupe de Swampy Bay) (Dimroth, 1978; Clark, 1986). Dans le secteur des lacs Du Chambon et Romanet, des amas de brèche albitique du Complexe de Mistamisk sont concordants et se trouvent au contact entre la dolomie de la Formation d’Uvé et l’ardoise noire de la Formation de Du Chambon (Groupe de Swampy Bay) (Kearvell, 1985; Clark, 1986; Kearvell et Clark, 1988; Clark et Wares, 2004).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BROUILLETTE, P. 1989. GÉOLOGIE ET MÉTALLOGÉNIE DE LA RÉGION DES LACS MINOWEAN ET DU PORTAGE (FOSSE DU LABRADOR). MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES, QUÉBEC; ET 88-06, 84 pages et 2 plans.

CHEVÉ, S.R. 1985. LES INDICES MINÉRALISÉS DU LAC ROMANET, FOSSE DU LABRADOR. MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES, QUÉBEC; ET 83-13, 62 pages et 2 plans.

CLARK, T. 1984. GÉOLOGIE DE LA RÉGION DU LAC CAMBRIEN – TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUÉBEC. MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES, QUÉBEC; ET 83-02, 77 pages et 1 plan.

CLARK, T. 1986. GÉOLOGIE ET MINÉRALISATIONS DE LA RÉGION DU LAC MISTAMISK ET DE LA RIVIÈRE ROMANET. MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES, QUÉBEC; ET 83-22, 56 pages et 1 plan.

CLARK, T., WARES, R. 2004. SYNTHÈSE LITHOTECTONIQUE ET MÉTALLOGÉNIQUE DE L’OROGÈNE DU NOUVEAU-QUÉBEC (FOSSE DU LABRADOR). MINISTÈRE DES RESSOURCES NATURELLES, DE LA FAUNE ET DES PARCS, QUÉBEC; MM 2004-01, 182 pages et 1 plan.

CORRIGAN, D., SAPPIN, A.-A., HOULÉ, M. G., RAYNER, N., VAN ROOYEN, D. 2020. Corrugated Hills : les restes d’une grande province ignée d’environ 2,17 Ga dans la Fosse du Labrador. In Résumés des conférences et des photoprésentations, Québec Mines+Énergie 2019. MERN; DV 2019-01, 78 pages.

DIMROTH, E. 1969. GÉOLOGIE DE LA RÉGION DU LAC CASTIGNON, TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUÉBEC. MINISTÈRE DES RICHESSES NATURELLES, QUÉBEC; RP 571, 62 pages et 7 plans.

DIMROTH, E. 1969. PRELIMINARY REPORT, GEOLOGY OF THE CASTIGNON LAKE AREA, NEW QUEBEC TERRITORY. MINISTÈRE DES RICHESSES NATURELLES, QUÉBEC; RP 571(A), 58 pages et 7 plans.

DIMROTH, E. 1972. STRATIGRAPHY OF PART OF THE CENTRAL LABRADOR TROUGH. MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES, QUÉBEC; DP 154, 304 pages et 6 plans.

DIMROTH, E. 1978. RÉGION DE LA FOSSE DU LABRADOR ENTRE LES LATITUDES 54°30′ ET 56°30′. MINISTÈRE DE RICHESSES NATURELLES, QUÉBEC; RG 193, 417 pages et 16 plans.

DRESSLER, B. 1973. GÉOLOGIE DE LA RÉGION DU LAC PATU, TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUÉBEC. MINISTÈRE DES RICHESSES NATURELLES, QUÉBEC; RP-603, 26 pages et 1 plan.

DRESSLER, B. 1979. RÉGION DE LA FOSSE DU LABRADOR (56°30′ – 57°15′). MINISTÈRE DES RICHESSES NATURELLES, QUÉBEC; RG-195, 136 pages et 14 plans.

GIRARD, A. 1988. GÉOLOGIE ET MÉTALLOGÉNIE DES INDICES CUPRIFÈRES ET URANIFÈRES DE LA RÉGION DU LAC COLOMBET (WAPANIKSKAN) – FOSSE DU LABRADOR. MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES, QUÉBEC; MB 88-20, 85 pages et 2 plans.

KEARVELL, G. 1985. BRÈCHES ET ALTÉRATIONS ALBITIQUES DE LA RIVIÈRE ROMANET. MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES, QUÉBEC; DP-85-24, 2 plans.

KEARVELL, G., CLARK, T. 1988. ÉTUDE D’INDICES AU-U ET DE BRÈCHES POLYGÉNIQUES DANS LA VALLÉE DES LACS MISTAMISK ET ROMANET – FOSSE DU LABRADOR. MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DES RESSOURCES, QUÉBEC; DP-87-24, 1 plan.

 

Autres publications

DIMROTH, E. 1968. The evolution of the central segment of the Labrador geosyncline; part I: stratigraphy, facies and paleogeography; Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie; volume 132, pages 22-54.

DIMROTH, E. 1970. Evolution of the Labrador Geosyncline. Geological Society of America Bulletin; volume 81, pages 2717-2742. https://doi.org/10.1130/0016-7606(1970)81[2717:EOTLG]2.0.CO;2

DIMROTH, E., DRESSLER, B. 1978. Metamorphism of the Labrador Trough. In Metamorphism in the Canadian Shield. Commission géologique du Canada; Études 78-10, pages 215-236. http://doi.org/10.4095/104534

ROHON, M.-L., VIALETTE, Y., CLARK, T., ROGER, G., OHNENSTETTER, D., VIDAL, P. 1993. Aphebian mafic-ultramafic magmatism in the Labrador Trough (New Quebec): its age and the nature of its mantle source. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 30, pages 1582-1593. https://doi.org/10.1139/e93-136

WARDLE, R.J., BAILEY, D.G. 1981. Early Proterozoic sequences in Labrador. In Proterozoic basins of Canada (F.H.A. Campbell, editor). Commission géologique du Canada; Études 81-10, pages 331-359. http://doi.org/10.4095/124192

 

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Groupe de Pistolet. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/groupe-de-pistolet [cité le jour mois année].

 

Collaborateurs

Première publication

Charles St-Hilaire, géo. stag., M. Sc. charles.st-hilaire@mern.gouv.qc.ca; Thomas Clark, géo., Ph. D. (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); anonyme  (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); Ricardo Moran Escobar (montage HTML).

 
7 décembre 2020