Formation d’Uvé
Étiquette stratigraphique : [ppro]uv
Symbole cartographique : pPuv
 

Première publication :  
Dernière modification : 

 

 

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPuv12 Arénite quartzitique blanche ou grise, massive
pPuv11 Grès dolomitique gris à patine brune
pPuv10 Vacant
pPuv9 Siltstone rouge, mauve et vert et grès à grain très fin; interstratifications de dolomie grise à patine brune ou beige
pPuv8 Tuf felsique vert grisâtre ou gris; interstratifications de dolomie à patine brune
pPuv7 Ardoise noire
pPuv6 Dolomie massive à patine brune; peut contenir des interstratifications de shale, de grès et de grès à granules (microconglomérat)
pPuv5 Dolomie grise ou jaune massive, communément bréchique, gréseuse localement, à patine brune ou beige; grès quartzitique localement dolomitique
pPuv4 Dolomie grise, massive et à patine brune; interstratifications d’ardoise, de mudrock et de chert
pPuv3 Ardoise noire et mudrock; interstratifications de dolomie grise, massive et à patine brune
pPuv2 Siltstone et mudstone gris; interstratifications de dolomie grise à patine brune et de grès fin
pPuv1 Vacant
 
Auteur(s) : Dimroth, 1968
Âge : Paléoprotérozoïque
Stratotype : Le secteur au sud et à l’ouest de l’étang Uvé a été défini comme localité type (coordonnées approximatives UTM NAD83 zone 19 : 535399 m E, 6227313 m N).
Région type : Région du lac Otelnuk, secteur au SE de l’extrémité sud du lac Chakonipau (feuillet SNRC 24C01)
Province géologique : Province de Churchill
Subdivision géologique : Orogène du Nouveau-Québec (Fosse du Labrador) / zones lithotectoniques de Cambrien, de Romanet (anciennement de Wheeler) et de Schefferville
Lithologie : Mudstone, siltstone, dolomie, grès, arénite quartzitique
Catégorie : Lithostratigraphique​
Rang : ​Formation
Statut : Formel
Usage : Actif

 

 

Historique

La Formation d’Uvé a été introduite par Dimroth (1968) dans le secteur au sud et à l’ouest de l’étang Uvé (feuillet 24C01) afin de décrire une unité de dolomie gris foncé, massive et à patine d’altération brune. Les roches de cette unité ont été principalement décrites par Dimroth (1965, 1969, 1972 et 1978), Dressler (1973 et 1979), Clark (1984 et 1986) et Brouillette (1989). Elles ont également été étudiées par Kish et Tremblay-Clark (1978) afin d’évaluer leur potentiel minéral.

Description

La Formation d’Uvé est une unité sédimentaire autochtone/parautochtone ou allochtone occupant la partie sommitale du Groupe de Pistolet. Elle est formée principalement de dolomie gris foncé, massive, à patine brune ou beige, en bancs épais de 30 à 90 m (Dimroth, 1969 et 1978). La coupe type de la formation est située à l’étang Uvé (feuillet 24C01), au SE du lac Chakonipau (tableau 1; Dimroth, 1969 et 1978). D’autres coupes stratigraphiques ont été réalisées dans d’autres secteurs (tableau 2; Dimroth, 1978).

À la coupe-type, le membre inférieur (unité pPuv9) de la formation est formée de 30 m de siltstone rouge et vert interstratifié avec des lits (0,1 à 1,8 m d’épaisseur) de dolomie grise à patine d’altération brune ou de grès dolomitique gris. Vers le haut, ce membre comprend un lit de 10 m d’épaisseur de dolomie grise, massive, à patine d’altération brune et légèrement gréseuse à la base. Le sommet du membre inférieur est constitué de 15 m de siltstone rouge et vert, avec des interstratifications (0,1 à 1,8 m d’épaisseur) de grès dolomitique gris à grain très fin et à patine d’altération brune. D’après Dimroth (1969 et 1978), le siltstone rouge et vert du membre inférieur de la Formation d’Uvé ressemble beaucoup à celui de la Formation de Lace Lake. Le membre supérieur (unité pPuv5) est formé de dolomie grise, généralement massive et à patine d’altération brune. Localement, la dolomie présente des lits déformés (Dimroth, 1969 et 1978).

Tableau 1 : caractéristiques de la localité type (Dimroth, 1978)

Localité type : secteur au sud et à l’ouest de l’étang Uvé (coordonnées approximatives UTM NAD83 zone 19 : 535399 m E, 6227313 m N)
 
Membre Épaisseur (m) Description
Supérieur 60 Dolomie grise, généralement massive et à patine brune
 
Inférieur 15 Siltstone rouge et vert; interstratifications (0,1 à 1,8 m d’épaisseur) de grès dolomitique gris à grain très fin et à patine brune
  10 Dolomie grise, massive et à patine brune
  30 Siltstone rouge et vert; interstratifications (0,1 à 1,8 m d’épaisseur) de dolomie grise à patine brune ou de grès dolomitique gris

 

Tableau 2 : caractéristiques de quelques localités représentatives (Dimroth, 1978)

Localité Nord du lac Pistolet (feuillet 24C02) NE du lac Lace (feuillet 24C02) Lac Nona (feuillet 24C01)
       
Membre supérieur Sommet non affleurant Absent Sommet non affleurant
Dolomie grise, massive, à nodules de chert noir et à patine beige – 90 m
Grès dolomitique gris à patine brune – 10 m
  Dolomie grise, massive et à patine beige – 60 m
Membre inférieur Siltstone rouge et vert et grès à grain très fin; interstratifications (1 à 10 m d’épaisseur) de dolomie grise, massive et à patine brune – 60 m Siltstone gris et grès à grain fin avec un lit (10 m d’épaisseur) de dolomie grise à patine brune – 60 m Siltstone et mudstone gris; interstratifications (0,3 à 1,8 m d’épaisseur) de dolomie grise à patine brune et de grès fin – 60 m
       
Localité Lac Trident (feuillet 24C02) Nord du lac Veronot (feuillet 24C01) SW du lac Otelnuk (feuillet 24C01)
       
Membre supérieur Sommet non affleurant Sommet non affleurant Sommet non affleurant
Dolomie grise, massive et à patine beige – 60 m Dolomie grise, massive et à patine beige – 30 m Dolomie grise, massive et à patine beige – 30 m
Chert noir
Ardoise grise
Membre inférieur Siltstone et mudstone gris; interstratifications (1,5 à 6 m d’épaisseur) de dolomie grise à patine brune et de grès fin – 60 m Siltstone et mudstone gris; interstratifications de grès vert à grain très fin; interstratifications de dolomie (0,3 m d’épaisseur) – 60 m Dolomie grise, massive et à patine brune – 30 m
Mudstone et siltstone gris – 30 m
       
Localité Colline Alder (feuillet 24C01) SW du lac Castignon (feuillet 24C07) Ouest du lac Castignon (feuillet 24C07)
       
Membre supérieur Dolomie grise, généralement massive et à patine brune – 60 m Dolomie grise, massive et à patine brune – 60 m Sommet non affleurant
Dolomie grise, massive et à patine brune – 60 m
Base non affleurante
Membre inférieur Siltstone rouge et vert; interstratifications (0,1 à 1,8 m d’épaisseur) de dolomie ou de grès dolomitique gris à grain très fin et à patine brune. Un lit (10 m d’épaisseur) de dolomie grise, massive et à patine brune – 60 m Mudstone et siltstone gris; interstratifications de dolomie grise à patine brune – 60 m Mudstone et siltstone gris; interstratifications de dolomie à patine brune – 60 m
       
Localité NW du lac Castignon (feuillet 24C07) Lac Minowean et ouest du lac du Portage (feuillet 24C07) Lac du Chambon (feuillet 24C08)
       
Membre supérieur Sommet non affleurant Sommet non affleurant Dolomie grise, massive et à patine brune – 45 m
Grès dolomitique gris à patine brune – 0 à 10 m
Arénite quartzitique blanche – 0 à 10 m
Dolomie grise, massive et à patine brune – épaisseur inconnue Dolomie grise, massive, recristallisée et à patine beige; interstratification de dolomie et d’arénite quartzitique – 90 m
Base non affleurante Base non affleurante
Membre inférieur Mudstone et siltstone gris; interstratifications de dolomie à patine brune – épaisseur inconnue Siltstone et mudstone gris; interstratifications (0,3 m d’épaisseur) de dolomie grise à patine brune – épaisseur inconnue Siltstone et mudstone gris; interstratifications de dolomie grise à patine brune et de grès blanc à grain très fin – 0 à 10 m
       
Localité Ouest du lac Romanet (feuillet 24B05)    
       
Membre supérieur Dolomie grise, massive et à patine brune – 60 m
Grès dolomitique gris à patine brune – 0 à 30 m
Arénite quartzitique blanche – 60 m
   
Membre inférieur Siltstone et mudstone gris; interstratifications de dolomie grise à patine brune et de grès blanc à grain très fin – 30 m    
       
Localité Lac Maraude (feuillet 23N16) Lac Ritchie (feuillet 23O12) SW du lac au Pas (feuillet 23O13)
       
  Dolomie grise, massive et à patine brune; interstratifications d’ardoise noire et de mudrock – épaisseur inconnue Dolomie grise, massive, recristallisée et à patine brune – 90 m
Ardoise noire – 60 m
Dolomie grise, massive et à patine brune, alternant avec du shale noir et du grès – 150 m
Ardoise noire, ardoise laminée, ardoise caillouteuse – 60 m
       
Localité SW du lac Calonne (feuillet 23O12) Nord du lac Calonne (feuillet 23O12)  
       
  Dolomie grise, massive et à patine brune – 90 m 
Grès gris, shale gris et noir, proportion mineure de grès à granules (microconglomérat) – 60 m
Dolomie grise, massive et à patine brune; interstratifications possibles de shale; interstratifications de grès à granules (microconglomérat) – 60 m
Grès gris à grain moyen et grès noir, shale, proportion mineure de grès à granules (microconglomérat) – 130 m
 

D’après Dimroth (1978), la Formation d’Uvé se distingue par des variations subtiles de faciès. Au nord du lac Pistolet (feuillet 24C02), il décrit dans le membre inférieur un faciès marginal caractérisé par du siltstone rouge et vert et du grès à grain très fin interstratifiés avec des lits de dolomie grise, massive et à patine d’altération brune. Ailleurs, les roches du membre inférieur de la Formation d’Uvé consistent en siltstone et mudstone gris, localement graphiteux (Dimroth, 1978; Dressler, 1979; Brouillette, 1989). Ces roches comprennent des interstratifications de dolomie grise à patine d’altération brune (Dimroth, 1978). Le faciès marginal passe latéralement au faciès de bassin caractérisé dans le membre supérieur par de la dolomie grise, massive et à patine brune ou beige interstratifiée par endroits avec des lits d’ardoise, de mudrock et de chert. Du grès dolomitique gris à patine d’altération brune et de l’arénite quartzitique blanche forment la base du membre supérieur dans les secteurs du lac Du Chambon et au NW du lac Romanet (Dimroth, 1978).

Au sud de la latitude 56° N, Dimroth (1978) n’a pas reconnu de subdivision en membre inférieur et supérieur. Dans la région du lac Maraude (feuillet 23N16), la Formation d’Uvé est représentée par une interstratification d’ardoise noire, de mudrock et de dolomie grise à patine d’altération brune appartenant au faciès de bassin. Vers le SE, Dimroth (1978) décrit un faciès particulier (faciès de Wakuach) caractérisé par de l’ardoise noire de même que par de la dolomie grise, massive et à patine d’altération brune, interstratifiée par endroits avec des lits de shale, de grès et de grès à granules (microconglomérat). Dans le secteur des lacs Calonne et Wakuach, les grès à granules sont semblables à ceux de la Formation d’Alder (Dimroth, 1978).

D’après Dimroth (1978), la rareté de la dolomie stromatolitique et la présence locale de mudstone graphiteux suggèrent que la Formation d’Uvé se serait déposée dans un milieu marin relativement calme et profond associé à des conditions localement réductrices (Dimroth, 1970 et 1978; Dressler, 1979; Clark, 1986; Clark et Wares, 2004). Les mudstones rouges et verts du membre inférieur, localisés près de la marge occidentale de la Fosse du Labrador, proviendraient d’une région source située à l’ouest. Les roches arénacées à la base du membre supérieur sont absentes ou en niveaux très minces dans la partie ouest de la Fosse, mais leur épaisseur augmente graduellement vers l’est, suggérant une source continentale située à l’est. Une autre source est également possible au centre de la Fosse, dans la région à l’est du lac Wakuach (Dimroth, 1970 et 1978). 

Formation d’Uvé non subdivisée (pPuv) : dolomie à patine brune, mudstone et siltstone verts et rouges, grès dolomitique

Cette unité non subdivisée comprend l’ensemble des roches observées dans la Formation d’Uvé. Elle est constituée de dolomie à patine brune, de mudstone et de siltstone verts et rouges ainsi que de grès dolomitique.

Formation d’Uvé 2 (pPuv2) : siltstone et mudstone gris; interstratifications de dolomie grise à patine brune et de grès fin

L’unité pPuv2 forme généralement le membre inférieur de la Formation d’Uvé (Dimroth, 1969 et 1978; Dressler, 1979; Clark, 1984 et rapport inédit) à l’exception de la localité type et de la région au nord du lac Pistolet. Son épaisseur varie de 30 m au SW du lac Otelnuk à 60 m au NE du lac Lace et dans la région du lac Castignon (Dimroth, 1978). Au lac Cambrien, l’épaisseur de l’unité est estimée entre 14 et 50 m (Clark, 1984). Dans la région au nord du lac Du Chambon, l’unité atteint 10 m d’épaisseur et s’épaissit vers l’est pour atteindre 30 m au NW du lac Romanet (Dimroth, 1978). L’unité pPuv2 est composée de siltstone et de mudstone gris à gris verdâtre interstratifiés avec des lits (0,3 à 10 m d’épaisseur) de dolomie grise à patine brune et de grès vert ou blanc à grain très fin. Le siltstone et le mudstone se présentent en lits de 2 à 30 cm d’épaisseur, rubanés et très finement laminés à l’échelle millimétrique (Dimroth, 1978; Clark, 1984; Brouillette, 1989). Dans la région du lac Cambrien, le siltstone est couramment calcareux et montre localement des rides (Clark, 1984). Le siltstone et le mudstone sont localement graphiteux (Dressler, 1979; Clark, 1984; Brouillette, 1989). D’après Brouillette (1989), la proportion de graphite peut atteindre 15 à 20 %. Le mudstone est communément marqué d’un clivage de fracture régulier millimétrique (Clark, 1984; Brouillette, 1989). Le siltstone et le mudstone sont composés de grains détritiques de quartz et de plagioclase (5 à 10 %) dans une matrice fortement graphiteuse formée de chlorite et de séricite (Brouillette, 1989). Ces roches ressemblent beaucoup à celles de la Formation de Lace Lake (Dimroth, 1969 et 1978; Clark, 1984).

Formation d’Uvé 3 (pPuv3) : ardoise noire et mudrock; interstratifications de dolomie grise, massive et à patine brune

L’unité pPuv3 est localisée au NE du lac Maraude (feuillet 23N16) et appartient au faciès de bassin de Dimroth (1978). Elle est composée de ~10 à 60 m d’ardoise noire et de mudrock interstratifiés avec 10 couches (3 à 18 m) de dolomie grise, massive et à patine brune. L’unité pPuv3 est semblable à l’unité pPuv4, mais l’ardoise est dominante.

Formation d’Uvé 4 (pPuv4) : dolomie grise, massive et à patine brune; interstratifications d’ardoise, de mudrock et de chert

L’unité pPuv4 représente le membre supérieur de la Formation d’Uvé dans la région située au NW du lac Du Chambon (Clark, 1986). Elle est constituée de dolomie grise à gris pâle, massive et à patine d’altération beige, brun orange ou brune, avec des interstratifications d’ardoise, de mudrock et de chert. La dolomie n’est pas stromatolitique. Elle possède une granulométrie fine (jusqu’à 0,5 mm). Par endroits, elle peut être légèrement gréseuse et renfermer de minces lits de mudrock gris ou vert. L’épaisseur des lits de chert gris ou noir peut atteindre 2 m, surtout près du lac Du Chambon. Les lits d’ardoise grise à noire sont abondants près du contact avec la Formation de Du Chambon sus-jacente. Des veines irrégulières de quartz blanc et des veines de carbonate grossier sont très abondantes par endroits. Localement, des cubes de pyrite sont observés dans une veine de carbonate. Des traces de chalcopyrite ont également été observées dans une veine de quartz ainsi que ~1 % de pyrite dans un mince lit de mudrock laminé vert. La dolomie contient également par endroits de faibles proportions de pyrite disséminée (Clark, 1986). Au sud de la latitude 56° N, cette unité appartient au faciès de bassin de Dimroth (1978). Elle est constituée principalement de dolomie grise, massive et à patine brune interstratifiée localement avec des lits d’ardoise noire et de mudrock. L’unité pPuv4 est semblable à l’unité pPuv3, mais la dolomie est dominante.

Formation d’Uvé 5 (pPuv5) : dolomie grise ou jaune massive, communément bréchique, gréseuse localement, à patine brune ou beige; localement grès quartzitique dolomitique

L’unité pPuv5 forme généralement le membre supérieur de la Formation d’Uvé (Dimroth, 1965, 1969 et 1978; Dressler, 1979; Clark, 1984 et rapport inédit) à l’exception de la région située au NW du lac Du Chambon. À la localité type, cette unité a une épaisseur de 60 m. Ailleurs, elle se présente en bancs épais de 30 à 90 m (tableaux 1 et 2). L’unité pPuv5 est essentiellement constituée de dolomie grise ou jaune massive, communément bréchique, gréseuse localement, avec une patine d’altération brune ou beige (Dimroth, 1965, 1969 et 1978; Clark, 1984 et rapport inédit). Deux variétés de dolomie sont reconnue : non recristallisée et recristallisée (Dimroth, 1969 et 1978; Dressler, 1979). La dolomie non recristallisée est prédominante au sud, à l’ouest et au NW du lac Castignon, ainsi qu’au lac Du Chambon et au NW du lac Romanet. Dans les secteurs situés au NE du lac Pistolet, à l’ouest et au SW du lac Otelnuk ainsi qu’au sud de la latitude 56° N, la dolomie recristallisée prévaut (Dimroth, 1978). D’après Dimroth (1978), les changements d’une variété à l’autre sont brusques.

La dolomie non recristallisée est gris foncé, aphanitique et possède une patine d’altération brune, communément avec une nuance brun violet caractéristique (Dimroth, 1978). La roche peut être stratifiée, massive ou localement stromatolitique (Dimroth, 1969). Les structures de déformation et de bréchification synsédimentaires sont courantes. La stratification n’est visible qu’en surface altérée. Par endroits, Dimroth (1978) souligne le passage d’une dolomie à stratification déformée à une dolomie bréchifiée, puis à une dolomie à stratification lenticulaire et irrégulière. Des lits de grès quartzitique dolomitique à grain grossier et massifs sont observés par endroits à la base des bancs de dolomie. La dolomie non recristallisée ne renferme pas de chert (Dimroth, 1965 et 1969).

La dolomie recristallisée est gris clair ou jaune, rarement gris foncé, à grain fin à moyen et à patine d’altération brun clair ou beige (Dimroth, 1978; Dressler, 1979). La roche montre généralement une structure saccharoïde, mais des variétés à grain plus grossier (3 mm ou plus) sont observées localement. La roche est dépourvue de structures sédimentaires primaires. Selon Dimroth (1978), elles ont probablement été détruites par la recristallisation. La dolomie est généralement bréchifiée et fracturée. Des nodules ou des lentilles de chert noir sont omniprésents (Dimroth, 1969 et 1978; Dressler, 1979). La dolomie bréchifiée est constituée d’intraclastes, généralement de fragments de stromatolites, dans une pâte aphanitique (Dimroth, 1969).

Dans la région à l’ouest du lac Cambrien (Clark, 1984), l’unité pPuv5 forme un niveau de 1 à 20 m (minimum) d’épaisseur. La dolomie est grise, plus ou moins bréchique, et se présente en lits massifs peu ou non déformés. À l’est du lac Cambrien, l’unité est constituée de brèche dolomitique grise d’épaisseur inconnue. Cette brèche est constituée de blocs de dolomie arrondis, de 0,3 à 1 m de longueur (jusqu’à 3 m localement), dans une matrice de mudstone schisteux et chloriteux. Elle comprend également des fragments de dolomie anguleux, de 0,01 à 1 m de diamètre, dans une matrice formée de dolomie légèrement gréseuse. Les cavités sont remplies de chert noir et de quartz.

Formation d’Uvé 6 (pPuv6) : dolomie massive à patine brune; peut contenir des interstratifications de shale, de grès et de grès à granules (microconglomérat)

L’unité pPuv6 appartient au faciès de Wakuach de Dimroth (1978). Dans la région située entre les lacs Wakuach et au Pas (feuillets 23O12 et 23O13), son épaisseur est estimée entre 60 et 150 m (tableau 2). L’unité consiste en lits épais (10 à 60 cm) de dolomie grise, massive et à patine d’altération brune ou brun pâle. La roche présente des plans de stratification déformés. Par endroits, la dolomie peut contenir des interstratifications de shale noir, de grès et de grès à granules (microconglomérat).

Formation d’Uvé 7 (pPuv7) : ardoise noire

L’unité pPuv7 appartient au faciès de Wakuach de Dimroth (1978). Dans la région située au SW du lac au Pas (feuillet 23O13), son épaisseur est de ~60 m (tableau 2). L’unité est constituée d’ardoise noire, d’ardoise laminée généralement très fissile et d’ardoise caillouteuse. L’unité peut comprendre une proportion mineure de grès (Baragar, 1967; Dimroth, 1978).

Formation d’Uvé 8 (pPuv8) : tuf felsique vert grisâtre ou gris; interstratifications de dolomie à patine brune

L’unité pPuv8 est localisée à l’est du goulot du lac Cambrien (feuillet 24C06) (Clark, 1984), où elle forme une bande de ~15 m d’épaisseur visible sur ≥3 km. Elle est constituée de tuf vert grisâtre ou gris, avec des interstratifications de dolomie à patine d’altération brune de 2 à 20 cm d’épaisseur. Le tuf est une roche dure, à cassure conchoïdale et litée à l’échelle de ≤1 cm. Quelques lits ou lamines à coloration plus pâle sont siliceux. Les interstratifications de dolomie forment localement jusqu’à 50 % de la séquence. Des plis sont observés par endroits. D’après Clark (1984), ces plis peuvent être dus à du glissement synsédimentaire, les unités situées immédiatement au-dessus (pPuv2) et au-dessous (Formation d’Alder [pPad14]) étant relativement peu déformées. En lame mince, la roche est surtout composée de petites baguettes irrégulières à lenticulaires, brun pâle ou incolores en lumière naturelle, représentant possiblement des fragments de verre altéré. Du quartz détritique à grain fin est également observé. D’après Clark (1984), cette unité consiste probablement en un tuf vitreux de composition felsique.

Formation d’Uvé 9 (pPuv9) : siltstone rouge, mauve et vert et grès à grain très fin; interstratifications de dolomie grise à patine brune ou beige

L’unité pPuv9 forme le membre inférieur de la Formation d’Uvé dans les secteurs situés au SE du lac Chakonipau (localité type) et au NE du lac Pistolet (tableaux 1 et 2; Dimroth, 1969 et 1978). À la localité type, cette unité possède une épaisseur de 55 m (Dimroth, 1978). Elle est constituée de siltstone rouge et vert ainsi que de grès dolomitique gris à grain très fin, avec des interstratifications centimétriques à métriques de dolomie grise, massive et à patine brune. Le siltstone rouge et vert du membre inférieur de la Formation d’Uvé est semblable à celui de la Formation de Lace Lake. D’après Dimroth (1969), les lits de dolomie ont moins de 2 m d’épaisseur et peuvent atteindre 15 m. La dolomie est très semblable à celle de l’unité pPuv5.

Une occurrence de l’unité pPuv9 a été cartographiée par Clark (1984) sur la rive ouest du lac Cambrien. Dans ce secteur, l’unité forme un niveau de 8 m d’épaisseur sus-jacent à la dolomie rose de la Formation d’Alder (pPad11). La roche consiste en siltstone calcareux et en siltstone argileux mauves à stratifications planes et, plus rarement, à stratifications entrecroisées. Des lits (1 à 30 cm d’épaisseur) de dolomie gris rosé, laminée et à patine jaune ou beige peuvent représenter jusqu’à 10 % de l’unité. Des failles synsédimentaires à faible rejet sont également observées.

Formation d’Uvé 11 (pPuv11) : grès dolomitique gris à patine brune

L’unité pPuv11 appartient au membre supérieur de la Formation d’Uvé dans le secteur au nord du lac Du Chambon et au NW du lac Romanet (Dimroth, 1978). Au nord du lac Du Chambon, l’unité atteint 10 m d’épaisseur et s’épaissit vers l’est pour atteindre 30 m au NW du lac Romanet (Dimroth, 1978). L’unité est essentiellement constituée de grès dolomitique gris ou blanc et à patine d’altération brun foncé ou gris foncé à noire (Dimroth, 1978; Clark, 1986). Ce dernier est sous-jacent à la dolomie à patine d’altération brune (pPuv5) et sus-jacent à une unité d’arénite quartzitique (pPuv12) (tableau 2). D’après Dimroth (1978), le grès dolomitique de l’unité pPuv11 est semblable à celui de la Formation d’Alder. Il se présente en lits de quelques centimètres à 2 m d’épaisseur, laminés ou massifs, et montre localement des stratifications entrecroisées (Dimroth, 1978; Clark, 1986). Au nord du lac Du Chambon, le grès dolomitique contient communément des interstratifications (1 à 10 cm d’épaisseur) de dolomie laminée à patine d’altération beige à grise (Clark, 1986). Il est composé de grains de quartz de 1 à 2 mm (40 à 60 %), d’oolites (0 à 15 %) et d’intraclastes de calcaire (0 à 15 %), de fragments de siltstone calcareux (0 à 5 %) et, localement, de fragments de shale, dans une matrice formée de dolomie à grain grossier (Dimroth, 1978).

Formation d’Uvé 12 (pPuv12) : arénite quartzitique blanche ou grise massive

L’unité pPuv12 appartient au membre supérieur de la Formation d’Uvé dans le secteur au nord du lac Du Chambon et au NW du lac Romanet (Dimroth, 1978). Au nord du lac Du Chambon, l’unité atteint 10 m d’épaisseur et s’épaissit vers l’est pour atteindre 60 m au NW du lac Romanet (Dimroth, 1978). L’unité est essentiellement constituée d’arénite quartzitique grise à patine d’altération blanche ou grise. Elle est sous-jacente au grès dolomitique (pPuv11) et constitue la base du membre supérieur de la Formation d’Uvé dans ce secteur (tableau 2). L’arénite quartzitique est généralement massive. Par endroits, elle est laminée (non caractéristique) et se présente sous forme de lits de quelques centimètres à 1 m d’épaisseur (Dimroth, 1978; Clark, 1986). L’arénite quartzitique est légèrement déformée. D’après Dimroth (1978), l’arénite quartzitique de l’unité pPuv12 est semblable à celle de la Formation d’Alder. Au nord du lac Du Chambon, elle est interstratifiée avec des lits de grès dolomitique et de dolomie gréseuse. Le contact de l’unité avec l’unité pPuv11 sus-jacente est marqué par une diminution du nombre de lits d’arénite quartzitique (Clark, 1986). En lame mince, la roche est composée principalement de quartz et d’une proportion moindre de plagioclase dans un ciment formé de quartz cherteux et d’un peu de dolomie. Les grains de quartz montrent une extinction ondulante (Dimroth, 1978). La granulométrie est de ~0,5 mm. Quelques cristaux de pyrite sont également observés (Clark, 1986).

Épaisseur et distribution

La Formation d’Uvé appartient aux zones lithotectoniques de Cambrien, de Schefferville et de Romanet (anciennement Wheeler) telles que définies par Clark et Wares (2004). Elle s’étend de la région à l’ouest du lac Patu (feuillet 24C10) jusqu’au lac Wakuach (feuillet 23O12), soit une distance de ~150 km. Plus au SE, des roches appartenant à la Formation d’Uvé ont été reconnues au SE du lac Wakuach (Dimroth, 1978). La Formation d’Uvé forme également une bande très plissée de ~23 km de longueur s’étendant de l’extrémité NW du lac Romanet à l’extrémité NW du lac Du Chambon.

D’après les coupes stratigraphiques de Dimroth (1978), l’épaisseur de la Formation d’Uvé est estimée entre 60 et 160 m au nord de la latitude 56° N, et entre 150 et 210 m au sud de cette limite (tableau 2). À la localité type, près du lac Chakonipau, Dimroth (1969 et 1978) a mesuré une épaisseur de 115 m, dont 55 m de mudstone, de siltstone et de dolomie interstratifiés à la base (membre inférieur) et de 60 m de dolomie au sommet (membre supérieur). Dans la région du lac Mistamisk et de la rivière Romanet, Clark (1986) souligne que la Formation d’Uvé est très plissée, ce qui ne permet pas d’estimer son épaisseur.

Datation

Aucune.

Relations stratigraphiques

Les roches de la Formation d’Uvé se sont déposées entre 2169 ±2 Ma et 2142 +4/-2 Ma, soit durant la période de dépôt des sédiments du premier cycle volcano-sédimentaire de la Fosse du Labrador (T. Krogh et B. Dressler, données non publiées citées par Clark, 1984, page 4; Rohon et al., 1993; Clark et Wares, 2004). Récemment, des âges U-Pb de 2166 ±4 Ma et 2171 ±2 Ma ont été obtenus par Corrigan et al. (2020) pour le début du premier cycle. La Formation d’Uvé représente la plus jeune unité du Groupe de Pistolet (Dimroth, 1969 et 1978).

Les contacts inférieur et supérieur de la Formation d’Uvé sont bien visibles à la localité type. À cet endroit, elle repose en concordance sur la Formation d’Alder et est recouverte en concordance par la Formation des Hautes-Chutes (Groupe de Swampy Bay) (Dimroth, 1969 et 1978). Dans le secteur des lacs Du Chambon et Romanet, le contact de la Formation d’Uvé avec la Formation d’Alder a été observé par Clark (1986) sur la rive nord du lac Du Chambon. À cet endroit, la polarité est indiquée par des stromatolites et des stratifications entrecroisées dans la dolomie de la Formation d’Alder sous-jacente (Clark, 1986). Le sommet de la Formation d’Uvé est recouvert en concordance par la Formation de Du Chambon (Groupe de Swampy Bay) (Dimroth, 1978; Clark, 1986). Ce contact est bien exposé à l’est du lac Du Chambon ainsi qu’au NE de l’anse Duvic où il est caractérisé par une interstratification de lits d’ardoise, de dolomie et de chert épais de 10 cm à 1 m (Clark, 1986).

À l’extrémité NW du lac Du Chambon, une faille de chevauchement (Faille de Du Chambon), cartographiée par Dimroth (1978) au SE du lac, juxtapose la Formation d’Uvé à la Formation de Dunphy (Groupe de Seward) (Clark, 1986). Dans le secteur au sud du lac Maraude, les roches de la Formation d’Uvé sont localement chevauchées (Faille de Maraude) sur les roches archéennes de la Province du Supérieur (Dimroth, 1978).

Des corps de brèche intrusive polygénique (Complexe de Mistamisk) se sont mis en place dans la Formation d’Uvé entre le lac Du Chambon et la rivière Romanet (feuillets 24B05 et 24C08) (Kearvell, 1985; Clark, 1986; Kearvell et Clark, 1988).

Paléontologie

Les dolomies de la Formation d’Uvé exhibent localement des structures cryptalgaires et algaires (stromatolites) (Dimroth, 1978).

Références

Publications accessibles dans SIGÉOM Examine

BROUILLETTE, P., 1989. GEOLOGIE ET METALLOGENIE DE LA REGION DES LACS MINOWEAN ET DU PORTAGE (FOSSE DU LABRADOR). MRN; ET 88-06, 84 pages, 2 plans.

CLARK, T., 1984. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC CAMBRIEN – TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUEBEC. MRN; ET 83-02, 77 pages, 1 plan.

CLARK, T., 1986. GEOLOGIE ET MINERALISATIONS DE LA REGION DU LAC MISTAMISK ET DE LA RIVIERE ROMANET. MRN; ET 83-22, 56 pages, 1 plan.

CLARK, T., WARES, R., 2004. SYNTHESE LITHOTECTONIQUE ET METALLOGENIQUE DE L’OROGENE DU NOUVEAU-QUEBEC (FOSSE DU LABRADOR). MRNFP; MM 2004-01, 182 pages, 1 plan.

CORRIGAN, D., SAPPIN, A.-A., HOULÉ, M. G., RAYNER, N., VAN ROOYEN, D. 2020. Corrugated Hills : les restes d’une grande province ignée d’environ 2,17 Ga dans la Fosse du Labrador. In Résumés des conférences et des photoprésentations, Québec Mines+Énergie 2019. MERN; DV 2019-01, 78 pages.

DIMROTH, E., 1965. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC OTELNUK, TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUEBEC. MRN; RP 532, 30 pages, 1 plan.

DIMROTH, E., 1965. PRELIMINARY REPORT, GEOLOGY OF OTELNUK LAKE AREA, NEW QUEBEC TERRITORY. MRN; RP 532(A), 27 pages, 1 plan.

DIMROTH, E., 1969. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC CASTIGNON, TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUEBEC. MRN; RP 571, 62 pages, 7 plans.

DIMROTH, E., 1969. PRELIMINARY REPORT, GEOLOGY OF THE CASTIGNON LAKE AREA, NEW QUEBEC TERRITORY. MRN; RP 571(A), 58 pages, 7 plans.

DIMROTH, E., 1972. STRATIGRAPHY OF PART OF THE CENTRAL LABRADOR TROUGH. MRN; DP 154, 304 pages, 6 plans.

DIMROTH, E., 1978. Région de la fosse du Labrador entre les latitudes 54° 30′ et 56° 30′. MRN; RG 193, 417 pages, 16 plans.

DRESSLER, B., 1973. GEOLOGIE DE LA REGION DU LAC PATU, TERRITOIRE DU NOUVEAU-QUEBEC. MRN; RP 603, 26 pages, 1 plan.

DRESSLER, B., CIESIELSKI, A., 1979. Région de la fosse du Labrador. MRN; RG 195, 136 pages, 14 plans.

KEARVELL, G., 1985. BRECHES ET ALTERATIONS ALBITIQUES DE LA RIVIERE ROMANET-FOSSE DU LABRADOR. MRN; DP-85-24, 2 plans.

KEARVELL, G., CLARK, T., 1987. ETUDE D’INDICES Au – U ET DE BRECHES POLYGENIQUES DANS LA VALLEE DES LACS MISTAMISK ET ROMANET – FOSSE DU LABRADOR -. MRN; DP-87-24, 32 pages, 1 plan.

KISH, L., TREMBLAY-CLARK, P., 1978. GEOCHIMIE ET RADIOACTIVITE DANS LA FOSSE DU LABRADOR. MRN; DPV 567, 73 pages.

 

 

Autres publications

BARAGAR, W.R.A. 1967. Wakuach Lake map-area, Quebec-Labrador (23O). Geological Survey of Canada; Memoir 344, 174 pages.  https://doi.org/10.4095/123960

CLARK, T. Rapport inédit. Géologie de la région du lac Patu – Territoire du Nouveau-Québec. MRN.

DIMROTH, E. 1968. The evolution of the central segment of the Labrador geosyncline; part I: stratigraphy, facies and paleogeography. Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie, Abhandlungen; volume 132, pages 22-54.

DIMROTH, E. 1970. Evolution of the Labrador Geosyncline. Geological Society of America Bulletin; volume 81, pages 2717-2742. https://doi.org/10.1130/0016-7606(1970)81[2717:EOTLG]2.0.CO;2

ROHON, M.-L., VIALETTE, Y., CLARK, T., ROGER, G., OHNENSTETTER, D., VIDAL, P. 1993. Aphebian mafic-ultramafic magmatism in the Labrador Trough (New Quebec): its age and the nature of its mantle source. Canadian Journal of Earth Sciences; volume 30, pages 1582-1593. https://doi.org/10.1139/e93-136

Citation suggérée

Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Formation d’Uvé. Lexique stratigraphique du Québec. http://gq.mines.gouv.qc.ca/lexique-stratigraphique/province-de-churchill/formation-uve [cité le jour mois année].

Collaborateurs

Première publication

Charles St-Hilaire, géo. stag., M. Sc. charles.st-hilaire@mern.gouv.qc.ca; Thomas Clark, géo., Ph. D. (rédaction)

Mehdi A. Guemache, géo., Ph. D. (coordination); Claude Dion, ing., M. Sc. (lecture critique); Simon Auclair, géo., M. Sc. (révision linguistique); André Tremblay (montage HTML).

 
29 mars 2021