Formation de Cécilia
Étiquette stratigraphique : [ppro]ce
Symbole cartographique : pPce
Publiée le : 9 février 2016

Subdivision(s) informelle(s)

La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
 
pPce4 Siltstone, grès et conglomérat
pPce3 Rhyolite et lave felsique
pPce2 Basalte alcalin
pPce1 Volcanoclastites
 
Auteur :Lamothe, 1994
Âge :Paléoprotérozoïque
Coupe type :Aucune
Région type :La Formation de Cécilia est presque entièrement située dans la portion centrale de la carte 35G (Lacs Nuvilik)
Province géologique :Province de Churchill
Subdivision géologique :Orogène de l’Ungava / Fosse de l’Ungava / Domaine sud
Lithologie :Roches volcanosédimentaires
Type :Lithostratigraphique
Rang :Formation
Statut :Formel
Usage :Actif

Historique

Lamothe et al. (1984), Roy (1989) et Moorhead (1989) ont décrit les unités de la partie sommitale du Groupe de Povungnituk. Gaonac’h et al., (1989, 1992) et Picard (1989a) ont étudié le magmatisme alcalin des roches formant la partie supérieure du Povungnituk dans la portion centrale de l’orogène. Le terme Formation de Cécilia a été introduit par Lamothe en 1994 pour décrire à l’origine les volcanites alcalines situées entre le lac Kenty et le lac Cécilia. L’application du terme a été étendue dans la présente compilation aux assemblages de volcanites alcalines associées à des niveaux de sédiments détritiques et chimiques surmontant les basaltes tholéiitiques de la Formation de Beauparlant entre le lac Chukotat et le lac Esker.

Description

Unité allochtone volcanosédimentaire située dans la partie centrale du Domaine Sud. Cette unité est caractérisée par un volcanisme alcalin marqué par un fort enrichissement en terres rares légères, en Zr et en Nb (Gaonac’h et al., 1989; Picard, 1989a). La portion inférieure du Cécilia, visible à l’est du lac Kenty (35G07), se compose de dépôts stratifiés de volcanoclastites bréchiques ou à lapillis interstratifiés avec des coulées de basalte ankaramitique (basanite mélanocrate) d’épaisseur décamétrique. Les brèches volcanoclastiques présentent généralement un aspect scoriacé et montrent localement une forte carbonatation sous la forme de calcite. Les fragments se composent principalement de basalte ankarami­tique à structure scoriacée, de basalte alcalin et de pyroxénite (Picard, 1989a). La portion supérieure de la Formation de Cécilia, entre le lac Cécilia et les lacs Nuvilik, est formée de deux assemblages principaux : 1) un assemblage de volcanoclastites interstratifiées avec des coulées de basalte subalcalin, d’andésite et de rhyolite dans la demi-ouest du Cécilia, entre le lac Chukotat et l’extrémité ouest des lacs Nuvilik; et 2) un assemblage de coulées de basalte alcalin, de trachyte, de phonolite, de néphélinite et de basanite, interstratifiés avec des niveaux volcanoclastiques de brèches ou de lapillis de composition felsique à intermédiaire dans la demi-est du Cécilia, entre les lacs Nuvilik et le lac Esker. Quelques niveaux décamétriques de sédiments détritiques (grès, siltstone, phyllades et conglomérat) sont dispersés dans l’ensemble de l’unité. Quelques lits de calcaire, de calcaire dolomitique et de chert sont notés dans la partie sommitale du Cécilia. Celle-ci est caractérisée par une forte carbonatation des lithologies. La présence de brèches et de conglomérats au sommet du Cécilia a été associée par Moorhead (1989) à la reprise du volcanisme explosif après une phase d’accalmie.

Formation de Cécilia 1 (pPce1) : Volcanoclastites

Les volcanoclastites consituent de nombreux niveaux de brèches volcaniques, de coulées scoriacées, de hyaloclastites et de tufs. Des volcanoclastites extrêmement cisaillées et fortement carbonatées se rencontrent dans les charnières des plis. Elles sont caractérisées par d’abondants fragments de basalte ankaramitique de tailles et de formes variées. La matrice, de même composition que la lave, présente une structure ponceuse caractérisée par d’abondantes amygdales remplies de carbonate et de chlorite (Picard, 1989a).

Formation de Cécilia 2 (pPce2) : Basalte alcalin, basanite, phonolite et trachyte

Cette subdivision correspond à une séquence basaltique alcaline dans le secteur du lac Kenty. Les basaltes ankaramitiques constituent plusieurs coulées intercalées dans les volcanoclastites. Ces coulées sont constituées de brèches volcaniques et de scories dans la partie basale, de basalte massif dans la partie médiane et de brèches volcaniques dans la partie sommitale. La lave est caractérisée par la présence de microphénocristaux noirs de pyroxène ou de hornblende brune dans une pâte volcanique aphyrique de teinte gris noir à gris vert sombre à la cassure (Picard, 1989a).
Les trachyandésites constituent une séquence de lave massive qui surmonte les volcanoclastites et les basaltes ankaramitiques. Elles possèdent une structure microlitique et microporphyrique avec 4 à 5 % de bâtonnets de feldspath potassique et de plagioclase. Celles affleurant dans la partie nord du Groupe de Povungnituk, au sud-est des lacs Nuvilic, constituent plusieurs coulées massives, localement coussinées, et interstratifiées ça et là avec des brèches volcaniques (Picard, 1989a).

Formation de Cécilia 3 (pPce3) : Rhyolite et lave felsique

Ces roches forment plusieurs édifices isolés d’extension limitée (quelques centaines de mètres) avec une puissance de quelques dizaines de mètres. Celles-ci sont uniquement constituées de lave massive et aphyrique présentant une teinte gris pâle en patine d’altération et gris vert à la cassure. Elle est localement fortement cisaillée et possède de nombreuses microfractures contenant des traces de fluorine (Picard, 1989a).

Formation de Cécilia 4 (pPce4) : Siltstone, grès et conglomérat

Cette subdivision est composée de roches sédimentaires. Elle consiste principalement en des sédiments détritiques tels que des siltstones, des grès, des conglomérats et des phyllades. On y note également quelques lits de calcaire, de calcaire dolomitique et de chert.

Épaisseur et distribution

La Formation de Cécilia forme une bande d’environ 108 km de longueur dans la partie centrale du Domaine Sud, comprise entre le lac Forcier (35G08) et l’extrémité ouest du lac Chukotat (35G05).

Datation

Un niveau de rhyolite dans la partie centrale du Cécilia a été daté par la méthode U-Pb sur zircons à 1958,6 +3,1/-2,7 Ma (Parrish, 1989).
ÉchantillonSystème isotopiqueMinéralÂge (Ma)(+)(-)Référence(s)
SAB-Z1-84U-PbZircon1958,63,12,7Parrish, 1989

Relations stratigraphiques

La Formation de Cécilia est associée à une phase volcanique alcaline d’extension locale datant de 1959 ±3 Ma. Cette unité marque la fin du volcanisme tholéiitique du Povungnituk et le début d’une phase de volcanisme explosif généralement alcalin ponctuée d’accal­mies permettant le dépôt de sédiments clastiques et chimiques. Le contact inférieur du Cécilia est en contact concordant avec la Formation de Beauparlant, alors que son contact sommital est chevauché par les basaltes magnésiens du Groupe de Chukotat. À l’ouest du lac Chukotat, le Cécilia disparaît et est remplacé latéralement, en contact de chevauchement, par la Formation volcano-sédimentaire de Nuvilic. Les sédiments détritiques de cette dernière unité présentent une composition chimique fortement enrichie en terres rares légères et en Zr et proviendraient ainsi de l’érosion du Cécilia (Giovenazzo et al., 1991; Moorhead, 1996a).

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
LAMOTHE, D.Géologie de la Fosse de l’Ungava, Nouveau-Québec. Dans : Géologie du Québec (Hocq, M., coordonnateur). Ministère des Ressources naturelles; MM 94-01, pages 67-74.1994MM 94-01
LAMOTHE, D.Lexique stratigraphique de l’Orogène de l’Ungava. Ministère des Ressources naturelles, Québec; DV 2007-03, 62 pages.2007

DV 2007-03

GAONAC’H – PICARD, C. – LUDDEN, J.N – FRANCIS, D.Alkaline rocks from a Proterozoic Volcanic Island in the Cape Smith Fold Belt, New Quebec. Geosciences Canada; volume 16, pages 137-140.1989Source
GAONAC’H – LUDDEN, J.N. – PICARD, C. – FRANCIS, D.Highly alcaline lavas in a Proterozoic rift zone: Implications for Precambrian mantle metasomatic processes. Geology; volume 20, pages 247-250.1992Source
PICARD, C.Pétrologie et volcanologie des roches volcaniques de la partie centrale de la Fosse de l’Ungava. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; ET 87-07, 88 pages.1989a

ET 87-07

MOORHEAD, J..Géologie de la région du lac Chukotat, Fosse de l’Ungava. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec; ET 87-10, 64 pages, 2 plans.1989

ET 87-10

9 février 2016