English
 
Essaim de Falcoz
Étiquette stratigraphique : [mpro]fal
Symbole cartographique : mPfal

Première publication: 20 mars 2018
Dernière modification: 13 août 2018

 

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
Aucune
 
Auteur :Girard, 1990
Âge :Précambrien / Protérozoïque / Mésoprotérozoïque
Coupe type : 
Région type :Région du lac Courdon (feuillet SNRC 14E12)
Province géologique :Province de Churchill et Province de Nain
Subdivision géologique : 
Lithologie :Gabbro subophitique
Type :Lithodémique
Rang :Suite
Statut :Formel
Usage :Actif

 

Historique

Le terme « Diabase de Falcoz » a été introduit par Girard (1990) dans la région du lac Courdon pour désigner un essaim de dykes orientés NNW-SSE suivant l’axe de la rivière Falcoz. Cette unité a été renommée « Essaim de Falcoz » par Simard et al. (2013) dans la région de Kuujjuaq et de la baie d’Ungava. Verpaelst et al. (2000), Simard et al. (2013), Lafrance et al. (2015, 2016), Mathieu et al. (2018), Charette et Beaudette (2018) et Lafrance et al. (2018) ont également assigné tous les dykes orientés NNW-SSE de la Province de Churchill (SEPC) et de la Province de Nain à cet essaim.

Girard (1990) a identifié trois familles de diabase d’orientations différentes : 1) diabase syntectonique, 2) diabase tarditectonique et 3) diabase de Falcoz. La famille de diabase syntectonique consiste en des boudins de 2 à 5 m de long alignés sur quelques kilomètres. Girard (1990) mentionne que la roche est une pyroxénite similaire aux roches ultramafiques de la Suite de Courdon (pPcou1). Les deux dykes identifiés par Girard (1990) ont été réassignés à l’unité pPcou1 par Lafrance et al. (2015). La famille de diabase tarditectonique comprend des dykes orientés est-ouest mais de largeur peu importante (5 à 10 cm) et non cartographiable, même à l’échelle des travaux de Girard (1990).

Description

L’Essaim de Falcoz est constitué de gabbro à olivine subophitique, non déformé et non métamorphisé. Il comprend aussi quelques affleurements de gabbro, de gabbronorite, de norite à olivine et de troctolite. Le gabbro à olivine est finement grenu et constitué de lattes de plagioclase faiblement à modérément séricitisé, de 30 à 40 % de minéraux mafiques, incluant une majorité d’olivine et de clinopyroxène ainsi que de la magnétite (2 à 5 %). La biotite et l’apatite sont accessoirement observées. Localement, la matrice est aphanitique (plagioclase et clinopyroxène) et comprend des microphénocristaux de plagioclase et d’olivine. L’altération est très faible en bordure du clinopyroxène.

Dans le secteur ouest de l’Arc de Narsajuaq (feuillet SNRC 35K) ainsi que dans les régions de Grenfeld Sound (feuillet 25A) et de pointe Le Droit (feuillet 24P), la composition se distingue du reste de la Province de Churchill par la présence d’orthopyroxène. La gabbronorite à olivine est aussi massive et à structure subophitique.

Épaisseur et distribution

Le tracé des 65 dykes de l’Essaim de Falcoz a été principalement interprété à partir du levé aéromagnétique. Des dykes de largeur métrique à décamétrique ont toutefois été observés à quelques endroits le long de ces linéaments. Les linéaments magnétiques font en général quelques centaines de mètre de largeur et peuvent se suivre sur de grandes distances, allant jusqu’à plus de 60 km de longueur. Les dykes de l’Essaim de Falcoz se concentrent majoritairement dans le Domaine lithotectonique de Falcoz (39 dykes) mais ils ont aussi ont été observés dans les domaines de Mistinibi-Raude (11 dykes; Lafrance et al., 2019), de Burwell (7 dykes), de Baleine (6 dykes), de Rachel-Laporte (1 dyke) et de George (1 dyke; Charette et al., 2018).

Datation

L’Essaim de Falcoz n’a pas été daté.

Dans la région de pointe Le Droit (feuillet 24P), des veines de pseudotachylite coupent les dykes. Les pseudotachylites pourraient être associées soit à l’ouverture de l’océan Iapetus (600 Ma), soit à celle de l’océan atlantique (200 Ma). Dans le même secteur, les dykes de l’Essaim de Falcoz s’injectent dans la Zone de cisaillement d’Abloviak, daté à 1843 Ma (Bertrand et al., 1993).

L’âge mésoprotérozoïque est basé sur la datation d’un échantillon des Dykes de Slippery à 1269 Ma (Corrigan et al., 2015). Cette suite est également composée de gabbro à olivine massif similaire à celui du Falcoz.

Relation(s) stratigraphique(s)

L’Essaim de Falcoz représente un ensemble de dykes tardifs fortement magnétiques, non déformés et non métamorphisés qui coupent l’ensemble des unités des provinces de Churchill et de Nain. La géophysique montre que ces dykes ne coupent pas la Zone de cisaillement de Blumath, qui sépare les parties ouest et est du Domaine lithotectonique de Falcoz, bien qu’ils se trouvent de part et d’autres. Dans la portion ouest de l’Arc de Narsajuaq, les dykes coupent aussi toutes les unités présentes.

Girard (1990) mentionne que ces dykes possèdent des similitudes avec les « Diabases de Ministuku » identifiées par van der Leeden (1994) plus au sud, sur les rives du lac Ntshuku Ministuku. De petite dimension (<1 m), ces dykes n’ont pas été tracés sur la carte géologique par van der Leeden. Ils comprennent une cinquantaine de dykes de gabbro orientés NW-SE, de couleur noire et de granulométrie fine à moyenne.

Paléontologie

Ne s’applique pas. 

Références

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
BERTRAND, J.M. – RODDICK, J.C. – KRANENDONK, M.J. – ERMANOVICS, I.U-Pb geochronology of deformation and metamorphism across a central transect of the Early Proterozoic Torngat Orogen, North River map area, Labrador. Revue canadienne des sciences de la Terre; volume 30 (7), pages 1470-1489.1993Source
CHARETTE, B. – BEAUDETTE, M.Géologie de la région du Cap Wolstenholme, Orogène de l’Ungava, Province de Churchill, sud-est d’Ivujivik, Québec, Canada. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2018Bulletin géologiQUE
CHARETTE, B. – LAFRANCE, I. – VANIER, M.A.Domaine de George, sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada : synthèse de la géologie. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2018Bulletin géologiQUE
CORRIGAN, D. – WODICKA, N. – LAFRANCE, I. – BILODEAU, C. – BANDYAYERA, D. –La Suite intrusive de Soisson : un prolongement potentiel de la Suite plutonique de Nain dans la partie ouest
de la Zone noyau. Affiche géoscientifique, congrès Québec Mines.
2015
GIRARD, R.Géologie de la région du lac Courdon, Territoire du Nouveau-Québec. Ministère des Ressources naturelles, Québec; MB 90-24, 60 pages.1990MB 90-24
LAFRANCE, I. – CHARETTE, B. – VANIER, M.-A.Sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada : synthèse de la géologie. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2018Bulletin géologiQUE
LAFRANCE, I. – CHARETTE, B. – VANIER, M.-A. – GODET, A.Domaine de Mistinibi-Raude, sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada : synthèse de la géologie. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2019Bulletin géologiQUE
LAFRANCE, I. – BANDYAYERA, D. – BILODEAU, C.Géologie de la région du lac Henrietta (SNRC 24H). Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; RG 2015-01, 60 pages.2015RG 2015-01
LAFRANCE, I. – BANDYAYERA, D. – CHARETTE, B. – BILODEAU, C. – DAVID, J.Géologie de la région du lac Brisson (SNRC 24A). Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec; RG 2016-05, 61 pages.2016RG 2015-05
MATHIEU, G. – LAFRANCE, I. – VANIER, M.A..Géologie de la région de Pointe le Droit, sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2018Bulletin géologiQUE
SIMARD, M. – LAFRANCE, I. – HAMMOUCHE, H. – LEGOUIX, C.Géologie de la région de Kuujjuaq et de la baie d’Ungava (SNRC 24J et 24K). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 2013-04, 60 pages. 2013RG 2013-04
VAN DER LEEDEN, J.Géologie de la région du lac de la Hutte Sauvage, Territoire-du-Nouveau-Québec. Ministère des Ressources naturelles, Québec; MB 94-32, 108 pages, 2 plans.1994MB 94-32
VERPAELST, P. – BRISEBOIS, D. – PERREAULT, S. – SHARMA, K.N.M. – DAVID, J.Géologie de la région de la rivière Koroc et d’une partie de la région de Hébron (24I et 14L). Ministère des Ressources naturelles, Québec; RG 99-08, 62 pages, 10 plans.1999RG 99-08

 

 

20 mars 2018