English
 
Dykes d’Avayalik
Étiquette stratigraphique : [mpro]ava
Symbole cartographique : mPava

Première publication:  
Dernière modification:

 

Subdivision(s) informelle(s)
La numérotation ne reflète pas nécessairement la position stratigraphique.
Aucune
 
Auteur :Wardle et al., 1992
Âge :Mésoprotérozoïque
Coupe type : 
Région type :Home Island (feuillet SNRC 25A01)
Province géologique :Provinces de Churchill et de Nain
Subdivision géologique :Domaines lithotectoniques de Falcoz et de Burwell
Lithologie :Gabbronorite
Type :Lithodémique
Rang :Suite
Statut :Formel
Usage :Actif

 

 

Unité(s) apparentée(s)
 
Aucune
 

Historique

Le nom a été introduit par Wardle et al. (1992) pour regrouper les injections mafiques de la péninsule du Labrador, autant les dykes de diabase que les intrusions archéennes déformées et métamorphisées. Wardle et al. (1993) redéfinissent le terme pour décrire des dykes à grenat mis en place entre la fin de l’Archéen et le début du Mésoprotérozoïque et affleurant dans le secteur du cap Kakkiviak et de l’île de Home au Labrador. Mathieu et al. (2018) décident de reprendre le nom dans son utilisation originelle pour les dykes de diabase mésoprotérozoïques.

Description

Les Dykes d’Avayalik sont constitués de gabbronorite et de gabbro parfois à olivine, subophitiques, non déformés et faiblement métamorphisés. Ils sont finement à moyennement grenus et arborent une patine brun moyen et une cassure fraiche vert sapin. Les dykes ont fréquemment une bordure de trempe aphanitique. Les lattes de plagioclase représentent 35 à 60 % de la roche et sont faiblement à moyennement séricitisées ou, par endroits, remplacées par la scapolite. Les échantillons sont fortement magnétiques, 5 à 10 % de minéraux opaques anguleux étant observés en microscopie optique. Les minéraux mafiques sont représentés par le clinopyroxène et l’orthopyroxène en proportions équivalentes. Ils comprennent aussi l’olivine, variablement serpentinisée, et des quantités mineures de biotite, de phlogopite, de hornblende verte et de carbonate. Localement des symplectites quartz-plagioclase et plagioclase-clinopyroxène (en bordure de l’orthopyroxène) sont observées. Le clinopyroxène est localement ouralitisé et montre alors une bordure de hornblende. L’orthopyroxène est remplacé à divers degré par l’iddingsite, le carbonate et des oxydes. Les minéraux accessoires sont rares et sont représentés par l’apatite, le zircon et les sulfures.

Épaisseur et distribution

Cette unité regroupe les dykes de gabbronorite massifs orientés de N045º à N110º, cartographiés dans la partie nord et nord-est du Domaine de Falcoz ainsi que dans le Domaine de Burwell, soit les régions de Grenfeld Sound (feuillet SNRC 25A), de Pointe le Droit (feuillet 24P) et de la rivière Koroc (feuillet 24I). L’épaisseur varie de quelques centimètres à plusieurs centaines de mètres. Les linéaments interprétés à partir de l’imagerie satellitaire sont suivis au maximum sur une vingtaine de kilomètres. Les dykes sont souvent subverticaux bien que de faibles pendages soient observés dans les Torngat.

Datation

Aucune.

Relation(s) stratigraphique(s)

Les dykes coupent toutes les lithologies environnantes des domaines de Burwell et de Falcoz ; les contacts sont francs et nets. Au cours de l’été 2017 (Mathieu et al., 2018), des relations de recoupemement franches ont été observées avec les suites de Killinek et de Qarliik ainsi qu’avec les complexes de Fougeraye, de Sukaliuk, de Kangiqsualujjuaq et de Noodleook.

Paléontologie

Ne s’applique pas.

Références

 

Auteur(s)TitreAnnée de publicationHyperlien (EXAMINE ou Autre)
MATHIEU, G. – LAFRANCE, I. – VANIER, M.A.Géologie de la région de Pointe le Droit, sud-est de la Province de Churchill, Nunavik, Québec, Canada . Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, Québec.2018Bulletin géologiQUE
WARDLE, R.J. –  VAN KRANENDONK, M.J. –   MENGEL, F.C.–  SCOTT, D.J. Geological mapping in the Torngat Orogen, northernmost Labrador: preliminary results. In: Current Research, Newfoundland Department of Mines and Energy, Geological Survey Branch, Report 92-1, pages 413-429.1992Source
WARDLE, R.J. –  VAN KRANENDONK, M.J. –   MENGEL, F.C. –  SCOTT, D.J. – SCHWARZ, S. – RYAN, B. – BRIDGWATER, D.Geological mapping in the Torngat Orogen. northernmost Labrador: Report 2 . In: Current Research, Newfoundland Department of Mines and Energy, Geological Survey Branch, Report 93-1, pages 77-89.1993Source

 

 

 

 

18 avril 2018